Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 10 avril 2009

ARCEP/REGULATION

Séparation fonctionnelle

• French regulator opposes functional separation plan. The head of the French telecoms regulator Arcep, Jean-Claude Mallet, is quoted as saying he is against the functional separation of incumbent operator France Telecom’s wholesale and retail operations, currently being advocated by altnets such as SFR-backed Vivendi. Speaking at a press conference, Mallet said any decision would ultimately be taken within a wider European context – adding that the European Commission has already made clear that splitting an incumbent operator into two companies is ‘an exceptional case’ (telegeography.com)

• Séparation des réseaux : l'ARCEP soutient France Télécom. Pour le président de l'Autorité, la séparation des réseaux ne se justifie pas. La position d'Orange ne gêne en rien la concurrence (silicon.fr)

FTTH

France/Collectivités territoriales

• Après le déploiement d'un réseau Wimax pour améliorer la couverture en haut débit de son territoire, le Conseil régional de Bourgogne pourrait décider dans les semaines qui viennent d'un vaste plan de déploiement de la fibre optique (La Lettre Euro TMT)

• Aquitaine : mobilisation des élus pour l'égalité numérique des territoires. La qualité de l'accès à internet et aux usages qui en découlent conditionnera dans dix ans la compétitivité des territoires et leur attractivité. Dans cette perspective, l'arrivée du Très haut débit en Aquitaine apparaît comme indispensable et inéluctable (gouvactu.adminet.fr)

• Free : Objectif fibre optique à Garges-Les-Gonesse (universfreebox.com)

États-Unis

• The number of homes in North America with fibre-to-the-home (FTTH) connections is continuing to grow at approximately 1.5mn annually and now stands at over 4.4mn, according to new figures from the Fiber-to-the-Home Council (iptv-news.com)

• Les États-Unis ont lancé un programme qui doit permettre à terme de fournir des connexions internet à haut débit à l'ensemble du pays et de rattraper son retard en la matière sur d'autres pays industrialisés. La FCC a donné mercredi le coup d'envoi de ce projet qui fait partie du plan de relance global de 800 milliards de dollars voté par le Congrès (AFP, washingtonpost.com)

Royaume-Uni

• Ofcom publishes street works powers documents for Independent Fibre Networks Limited Internal Communication (Communiqué de presse)

Wimax

• Échec confirmé pour le Wimax en France. Le tableau publié hier par l'Arcep est désolant mais sans réelle surprise. Désolant car trois ans après l'attribution des autorisations, les déploiements restent rares (673 sites installés sur 3.562 obligations) et les offres commerciales quasi inexistantes. Mais ce constat n'est pas surprenant car le précédent rapport d'étape présentait une situation similaire. L'Autorité préfère mettre ses espoirs dans les collectivités territoriales qui sont, pour leur part, plus engagées dans les déploiements (La Lettre Euro-TMT)

• Bolloré essaie de sauver la face. Difficile de faire avouer à Marc Taïeb, le directeur général de Bolloré Télécom, que son entreprises abandonne peu à peu le Wimax, alors même qu'aucune base n'a été déployée depuis six mois. il est vrai qu'avec 120 millions d'€ dépensés, l'échec passe mal. (La Lettre Euro TMT)

• Un réseau WiMax pour désenclaver la Bourgogne. Altitude telecom est chargé de construire et opérer le réseau , dans le cadre d'une DSP d'une durée de 10 ans. (lemagit.fr)

Dividende numérique

• En France, le schéma de l'arrêt de l'analogique fait débat  (La Tribune)

Sécurité des réseaux/USA

• Cyberspies have penetrated the U.S. electrical grid and left behind software programs that could be used to disrupt the system, according to current and former national-security officials. The spies came from China, Russia and other countries, these officials said (Wall Str. jal 8 avril)

• China Denies Hacking U.S. Electricity Grid (Wall Str. jal)

• Le réseau électrique américain infiltré par des cyberespions (zdnet.fr)

TELEPHONIE MOBILE

 VoIP mobile

• Annoncée depuis quelques années, la VoIP sur mobile est devenue une réalité début avril avec le lancement par Skype, le leader de la téléphonie gratuite sur Internet, de son application pour l'iPhone. Et le succès fut immédiat : un million de téléchargement au-cours des deux premiers jours. Mais les opérateurs mobiles, qui ont senti venir la menace, ont tout fait pour bloquer l'accès aux services gratuits. Ainsi, aucune formule tarifaire des grands opérateurs occidentaux ne permet l'usage de Skype sur le réseau mobile. Seuls problèmes pour les opérateurs : des sites Internet proposent déjà des patchs pour faire sauter les verrous technologiques mis en place par Apple et les opérateurs ... (La Lettre Euro TMT)

Fréquences & santé

• Les antennes relais à l'épreuve des inquiétudes du public et des données scientifiques (maire-info.com)

• Pays-Basque/ Uhart-Cize : la mobilisation continue contre les antennes Wimax (Sud ouest)

Femtocellules

• La technologie de femtocellules se dote de spécifications officielles, garantissant l'interopérabilité entre les points d'accès, pour une couverture 3G localisée. Le 3GPP, l'organisme de normalisation des protocoles de réseau et de d'infrastructure télécom, vient de réussir à mettre au point le premier standard dédié à la technologie de femtocellules, avec le concours des organisations Femto Forum et Broadband Forum (vnunet.fr)

Usages

• Une offre permettant aux utilisateurs de téléphones portables d'être payés à recevoir des publicités sur leurs mobiles, a été lancée par la société Pumbby. Chaque message vu est rémunéré 10 à 35 centimes (Le Parisien, La Tribune, AFP)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Opérateurs

• Malgré la crise sociale qui a éclaté en début d'année dans les Antilles, Outremer Telecom indique que l'impact sur ses comptes devrait sa traduire essentiellement par un report des prises d'abonnés (La Lettre Euro TMT)

• Avaya et Colt aident ensemble les entreprises à investir dans la communication sur IP (Communiqué de presse)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• La tension monte entre France Télécom et Orascom sur Mobinil. Alors qu'en début de semaine, une cour de justice internationale avait autorisé France Télécom à acquérir les 28,75 % du capital de l'opérateur égyptien Mobinil, détenus par Orascom, pour 530 millions d'euros, ce dernier n'avait toujours pas livré les titres hier au français en raison de difficultés financières (Le Figaro, Les Echos, La Lettre Euro TMT)

• France Télécom a indiqué qu'il était prêt à faire une nouvelle offre sur la société ECMS, filiale de l'opérateur égyptien Mobinil dont il va prendre le contrôle, si Orascom lui revend bien comme prévu ses parts dans Mobinil (AFP)

• Renforcement du partenariat stratégique entre France Télécom et Sonatel (Communiqué France Télécom)

Équipementiers

• Cisco Systems va acquérir Tidal Software, spécialiste des solutions de gestion de données, pour environ 105 millions de dollars, poursuivant ainsi sa stratégie de développement dans la gestion de données dématérialisée

L'INTERNET

Projet de loi Création & Internet

Les députés rejettent le projet

• Hadopi au tapis. Rejetée par les députés, la loi antipiratage repart pour un tour à l'Assemblée nationale. Les députés ont voté contre le texte issu de la commission mixte paritaire, retardant de plusieurs mois l'adoption définitive du projet de loi et la mise en place de la riposte graduée. Dénonçant la « manœuvre politicienne », le gouvernement espère représenter la loi dès fin avril, mais l'opposition demande le retrait du texte (La Tribune, La Lettre Euro TMT, Reuters, Les Echos, La Tribune, Libération, nytimes.com, AFP)

Réactions

• Pour le Sénat, l'équilibre et le bon sens ont prévalu (Communiqué de presse du Sénat)

• Le président de la République "n'entend pas renoncer au projet de loi Création et internet,  quelles que soient les manœuvres dérisoires qui n'ont comme seul effet que de nuire à la diversité de la création", précise un communiqué, soulignant que la loi "résulte d'un accord conclu entre les artistes, les producteurs et les entreprises de télécommunications" (Reuters)

• La ministre de la culture : "Il est hors de question vraiment de reculer", a-t-elle dit en confirmant que le texte allait être représenté le 28 avril. Elle a déploré "une manœuvre de couloir, qui s'est déroulée alors même que les sénateurs d'opposition s'étaient abstenus sur le texte quelques heures plus tôt" (AFP)

• L'opposition : "Ce revers personnel pour le président de la République démontre les limites de la méthode Sarkozy: absence de compréhension de la société, absence de concertation en amont, absence de dialogue durant le débat et passage en force au moment des votes", selon un communiqué du parti socialiste (AFP)

• Le ministre chargé des relations avec le Parlement : M. Karoutchi a dénoncé "des actes de flibuste" de la gauche, qui consistent à "cacher des parlementaires et à ne les faire entrer dans l'hémicycle qu'une fois le vote appelé pour dénaturer la réalité d'un débat et d'un vote". "Ce texte sera de toute manière bien sûr voté. On le fera à la rentrée des vacances parlementaires" de Pâques, le Parlement devant interrompre ses travaux ce jeudi soir jusqu'au mardi 28 avril, a-t-il précisé (zdnet.fr)

• Les professionnels de l'industrie musicale :  "Inattendu", "incompréhensible", "stupéfaction"... Le rejet surprise du projet de loi contre le téléchargement illégal par les députés jeudi a été accueilli avec consternation voire colère par les professionnels de l'industrie musicale (Les Echos, AFP)

• L'association de consommateurs UFC-Que Choisir s'est déclarée "très contente du triomphe de la démocratie". "Les députés ont entendu le mécontentement des consommateurs", a indiqué Edouard Barreiro, chargé de mission à la Commission électronique de cette association très hostile au texte (AFP)

•  "Il s'agit d'une formidable victoire pour les citoyens. Ce vote leur prouve qu'il est encore possible qu'ils se fassent entendre. C'est un fantastique exemple de l'utilisation du Net pour contrer ceux qui tentent de le contrôler. Les libertés individuelles n'auront finalement pas été sacrifiées pour tenter de préserver les intérêts corporatistes de quelques industries obsolètes. La loi HADOPI a été enterré plus tôt que prévu" déclare Jérémie Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net (Communiqué de presse)

Et pendant ce temps …

• iTunes, Amazon et Wal-Mart modulent le prix de la musique en ligne. Les principaux services de téléchargement de musique abandonnent la politique du prix unique de 99 centimes pour l'achat d'un titre en ligne. Sous la pression des majors de la musique, plusieurs prix seront proposés allant de 69 centimes à 1,29 euro (Les Echos)

• Deezer porte le coup de grâce à l'industrie de la musique. Le modèle du « streaming interactif gratuit » est encore plus nuisible à l'écosystème musical que le téléchargement illégal : le point de vue de Henri de Bodinat, fondateur du label musical numérique Cantos Music (Les Echos)

• Dailymotion cherche de l'argent frais. Orange et TF1 auraient pris des contacts avec les site de partage de vidéos en ligne (La Tribune)

• Pour le réalisateur de cinéma Luc Besson, seule une sortie simultanée en salles et en vidéo à la demande permettrait de rivaliser avec le piratages (La Tribune)

• Les réseaux P2P se supportent pas l'écoute. Le plugin SwarnScreen cache les adeptes du transfert de pair à pair en les noyant dans la foule (atelier.fr)

CONTENUS

TV sur mobile

•  La TMP espère trouver son salut dans le satellite. Eutelsat a lancé un satellite la semaine dernière pour offrir des programmes audiovisuels en situation de mobilité. Si le coût du réseau de la télévision mobile s'en trouve réduit, rien ne dit que le satellite soit la solution miracle. Pour l'heure, la TMP a plutôt du plomb dans l'aile. Les chaînes qui se sont vues attribuer une licence par le CSA ne veulent pas financer le réseau de diffusion, ce que d'ailleurs elles ne font pas pour la télévision classique. De leur côté, les opérateurs mobiles ne comptent pas non plus investir dans un nouveau réseau, arguant qu'ils peuvent déjà offrir des programmes audiovisuels via leurs infrastructures 3G (Les Echos)

LE SECTEUR POSTAL

Le courrier et la crise économique

• La Poste va réduire ses recrutements au service du courrier, en ne remplaçant qu'un départ sur quatre ou sur cinq, afin de lutter contre la baisse du trafic courrier « directement impacté par la crise », selon la direction (Les Echos, le Parisien)