Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 19 octobre 2004


ART / RÉGULATION

Analyse des marchés
Bras de fer autour du prix des appels fixe vers mobile
Bras de fer autour du prix des appels fixe vers mobile. Il y a deux semaines, l'ART a déclaré que "l'objectif d'une baisse de l'ordre de 50% sur trois ans n'est pas remis en cause". Certains acteurs militent pour repousser de quelques mois la baisse initialement prévue pour le 1er janvier 2005, par exemple jusqu'au 1er juillet 2005 ; cela permettrait aux opérateurs d'engranger quelques mois supplémentaires de bénéfices (Les Echos)
Tiscali réclame plus de concurrence sur le haut débit
"L'ART favorise une France à trois vitesses numériques" : une tribune de Diego Massida, président de Tiscali France. " La grande majorité des départements français ne compte qu'un ou deux sites dégroupés. Nous sommes là au cœur de la nouvelle faille numérique " (jdnet.com)
Tele2 arrête l'ADSL en zones non dégroupées
Jean-Louis Constanza/Tele2 : " Nous ne commercialisons plus l'ADSL sur tout le territoire ". La filiale française de l'opérateur télécoms suédois compte dorénavant réserver ses offres ADSL aux zones dégroupées. Tele2 entend ainsi protester contre les tarifs pratiqués par France Télécom sur l'offre de revente IP/ADSL (01net.com, jdnet.com, AFP, Les Echos)
Haut débit
La France passe le cap du million de lignes dégroupées. Ce chiffre place l'Hexagone au deuxième rang des pays européens, derrière l'Allemagne. Un bon résultat qui masque pourtant une vraie faiblesse concernant le dégroupage total, avec seulement 51.000 lignes (zdnet.fr)
Consommateurs
France Telecom vient d'assigner Telecom Italia France devant le tribunal de commerce de Paris et réclame plus de 2 millions d'€ de dommages et intérêts. L'opérateur historique reproche aux démarcheurs à domicile travaillant pour le compte de Telecom Italia d'entretenir la confusion entre FT et TI ou de faire signer de véritables contrats sous couvert de simples avis de passage (La Tribune)
PNM
Portabilité : la France à la traîne ; l'ART lance une consultation publique pour améliorer la procédure (20 minutes, INC Hebdo)
Normalisation
La commission européenne vise à rendre les normes plus efficaces en vue de maintenir la compétitivité de l'Europe (Communiqué)

TELEPHONIE MOBILE

Opérateurs
SFR élargit sa gamme de forfaits 3G pour sa carte PC sans fil : 5 forfaits 3G/GPRS/WiFi de 2h à 16h de communication ; baisse de prix pour la carte 3G désormais à 149 € HT
La Croatie lance nouvel appel d'offres pour un 3e opérateur de téléphonie mobile. Ne répondant aux critères exigés, l'offre du consortium Third Luck, qui est composé de l'opérateur suédois Tele 2 et de neuf entreprises croates, n'a pas été retenue, a déclaré le responsable de l'Agence croate des télécommunications (AFP, Financial Times)
Globe Telecom of the Philippines launches mobile services (Financial Times)
Equipementiers
LG Electronics fait état d'un bond de 36% sur un an de son bénéfice du troisième trimestre grâce à des ventes records de téléphones portables (Reuters)
Les constructeurs de téléphones portables, au premier rang desquels le finlandais Nokia, et les éditeurs informatiques se préparent à lancer des produits antivirus pour portables, alors qu'un premier ver informatique a fait son apparition il y a quelques mois
BlackBerry
Mike Lazaridis : "Les BlackBerry sont des terminaux conçus pour le marché professionnel". Président fondateur de Research in Motion, Mike Lazaridis répond à quelques questions à propos des BlackBerry et de sa stratégie dans la mobilité (neteconomie.com)

FRANCE

Nominations - Portrait
François Rancy, ingénieur général des télécommunications, est nommé directeur général de l'Agence nationale des fréquences, en remplacement de M. Jean-Marc Chaduc, qui a fait valoir ses droits à la retraite (Communiqué ANFR)
Anne Perrot, vice-présidente du Conseil de la Concurrence (Le Nouvel Economiste)

INTERNATIONAL

Chine
Le piège tendu aux industriels occidentaux par les chinois. Les entreprises européennes et américaines se ruent en Chine. Mais attention au drame en quatre actes qui attend les imprudentes, prévient Philippe Escande en s'appuyant sur l'exemple des télécoms. Après les espoirs puis les investissements, vient le temps de la concurrence par les industriels chinois, en Chine puis dans le reste du monde. On s'en doute, l'épilogue n'est guère réjouissant (Les Echos)
Le groupe chinois Huawei a signe un accord pour fournir des équipements pour l'accès a l'internet en haut débit aux filiales brésilienne et chilienne du géant espagnol des télécommunications, Telefonica (AFP)
China Netcom fera en novembre ses premiers pas à New York et Hong Kong ; le 2° opérateur chinois de lignes fixes compte lever entre 1 et 1,5 milliards de $ (Les Echos)
Etats-Unis
MCI: charge de 3,5 mds USD au 3T04 pour dégradation du fonds de commerce (AFP)

L'INTERNET

Usages
Les français à la traîne pour l'internet. Selon une enquête de l'Union Européenne, le France est le seul pays où le nombre de lignes fixes ne perd pas de terrain. La raison principale pour ne pas avoir de lignes fixe est la possession d'un téléphone mobile. Or la France est un des pays où la pénétration du mobile est une des plus faibles d'Europe. A l'instar des mobiles, moins de la moitié des ménages ont un accès à Internet contre 58% en Europe. La cause principale est le sous-équipement des ménages en ordinateurs. En revanche, la pénétration du haut débit a plus que triplé grâce au développement de l'ADSL (Les Echos)
Haut débit
Les universités marseillaises croulent sous le très haut-débit. Le réseau Phoce'AN connecte les campus universitaires de l'agglomération marseillaise en très haut-débit. Un prolongement local des réseaux régionaux et nationaux R2THD et Renater (01net.com)