Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 12 mars 2004

ART - RÉGULATION
Licences GSM
Bouygues Télécom pour la taxe sur le GSM. Le PDG de l'opérateur mobile juge à la fois équilibrée et fondée la taxation des licences envisagée par le gouvernement : " une taxe fixe sur le GSM défavoriserai Bouygtel "
(La Tribune)
Dernière ligne droite pour ce dossier politique et juridique. Le ministre de l'économie aura reçu les trois opérateurs. Il ne fait aucun doute que la redevance actuelle sera très sensiblement augmentée et les intérêts divergent entre équité et réalité. Les menaces de recours au tribunal administratif sont bien réelles, si le gouvernement opte pour un système de prélèvement différencié selon le nouveau CA : " Ce n'est pas le rôle d'une redevance de palier les inégalités entre opérateurs " martèle un observateur qui estime que c'est à l'ART d'intervenir. Cette dernière serait plutôt réticente à l'idée d'une taxe élevée (La Tribune)
Gilles Pélisson : pour un prix équitable des licences mobiles. Le PDG de Bouygues Telecom explique pourquoi il approuve la solution de progressivité proposée par le gouvernement (Les Echos, Le Figaro, AFP)
Main basse sur l'argent des mobiles! L'Etat, qui doit renouveler les licences d'Orange et de SFR, veut prélever une bonne part du gâteau. Les lobbies du secteur, eux, se déchaînent. Le compromis pourrait consister en un prélèvement annuel de 1 % du chiffre d'affaires. Reste une aberration : l'absence de réflexion sur les ressources rares que sont les fréquences publiques. Pourquoi seraient elles gratuites pour l'audiovisuel et payantes pour le téléphone ?
(Le Nouvel Observateur)
Un marché pas assez concurrentiel. Le marché français du mobile est un des plus cartélisés d'Europe. Orange, SFR et Bouygues ont cessé leur guerre des prix pour se concentrer sur l'obtention de profits élevés. Résultat: la France est le pays où la rentabilité des opérateurs progresse le plus vite, selon une étude publiée par l'ART
(Le Nouvel Observateur)
Haut débit
Aménagement du territoire
Poitou-Charente : la région parie sur internet pour désenclaver le monde rural (La Croix)
Téléphonie sur IP
BT has announced its strategy for providing free calls over the internet for consumers - while still making money from the venture and restricting the cannibalisation of its fixed-line telephone services. The BT Communicator product, developed with its partner Yahoo! and due to launch in September, would allow customers to use one program to communicate through instant messaging, SMS texts, video conferencing, e-mail, voice over IP and calls to fixed lines and mobiles. In an update on its broadband strategy yesterday, Pierre Danon, BT Retail chief executive, outlined how the existing 2m broadband users connected by BT could grow to 5m by 2006 and how revenues would grow from new services
(Financial Times, La tribune, Le Figaro, Wall Str. jal, jdnet.com)
Telecommunications companies faced a new challenge yesterday as Tiscali, unveiled plans to start carrying voice calls over its international internet network. "We have capacity to handle 200m minutes per month, and we have a very aggressive business plan." Said Paolo Susnik/chief technology officer. Consumers are becoming aware of the possibilities of voice over internet protocol as services such as Skype and Vonage in the US grow more popular. A number of traditional operators, such as AT&T in the US and BT in the UK, have already signalled their intentions to tap into this growing market (Financial Times)
L'autre révolution téléphonique. Avis de coup de vent pour les gros opérateurs, qui sont de plus en plus concurrencés par la téléphonie via l'Internet (lepoint.fr)
Opérateurs
Illiad présente des résultats 2003 meilleurs que prévus : " Notre offre ADSL n'a pas d'équivalent dans le monde. D'ailleurs, le grand public ne s'y est pas trompé. Avec 130 000 nouveaux abonnés au quatrième trimestre , nous avons constaté une accélération de notre activité ", déclare le directeur financier du groupe (Le Revenu)
France Télécom est sur le point d'annoncer une offensive de grande ampleur sur le téléphone sur internet (Le Point)
Audiovisuel
La possibilité de recevoir les chaînes par téléphone se généralise. Canal+ se branche sur la TV ADSL (France Soir)
Haut débit sans fil
La mobilisation s'accroît pour développer l'Internet sans fil. En dépit de la multiplication des hot spots publics (2500 à ce jour) l'utilisation de la technologie WiFi reste encore confidentielle. Les pouvoirs publics et les acteurs du secteurs ont décidé de multiplier les expérimentations et les opérations de sensibilisation (Les Echos)
TVA -Pologne
Les députés polonais votent l'exemption de TVA sur l'internet, une mesure en contravention avec les
règles communautaires (AFP)
TELEPHONIE MOBILE
UMTS
France
Orange lancera son service de téléphonie mobile de troisième génération en octobre dans une vingtaine de villes en France si les combinés adaptés sont disponibles à cette date (Reuters, Les Echos)
Paris prêt à raccrocher au nez de l'UMTS. Premier test pour la charte sur les antennes-relais signée par les élus de la Capitale. Pour passer à la 3G, les opérateurs doivent déployer de nouveaux sites, mais devront faire face à des mairies d'arrondissement qui demandent des comptes (01net.com)
Suède
Les opérateurs sont très en retard dans la construction de leur réseau 3G, alors qu'ils étaient tenus de couvrir la quasi-totalité du pays à la fin 2003, a indiqué l'autorité de régulation des télécommunications (AFP)
Opérateurs
KPN buy-back plan scotches MMO2 rumour. KPN yesterday announced plans to buy back up to &euro500m ($613.5m) of its own shares, in a move that further cools speculation the Dutch telecommunications group was about to make a new offer for MMO2, the UK mobile phone operator (Financial Times)
Equipementiers
Nortel en passe de réévaluer ses comptes 2003. Pour la deuxième fois, l'équipementier canadien va revoir ses comptes de l'an passé. Ce retard peut théoriquement entraîner un remboursement anticipé de la dette (La Tribune)
Bourse: l'action Nortel recule après le retard de publication des résultats annuels (AFP, Financial Times)
Intel dans un bras de fer avec la Chine sur la sécurité des réseaux sans fil (AFP)
FRANCE / TÉLÉCOMMUNICATIONS
Restructuration du câble
Liberty Media raccorde le câble. Le groupe américain négocie avec Suez la reprise de Noos. Une restructuration qui va lui permettre d'être incontournable dans l'image (Stratégies)
Le secteur du câble livré aux seules ambitions de Liberty Media ? Bien qu'il soit difficile de deviner ses projets, le géant américain pourrait prendre les commandes du câble français. En récupérant les abonnés à l'internet haut débit par le câble, il deviendrait un acteur de la taille de Free sur l'ADSL (zdnet.fr)
Rachat des minoritaires de Wandoo
Les actionnaires minoritaires critiquent l'offre de reprise de Wanadoo par France Télécom. L'opérateur propose, depuis jeudi 11 mars, de racheter les actions de sa filiale Internet au prix de 8,86 euros. L'opération sera close le 19 avril (Le Monde)
L'association France Télécom Actionnariat Salarié estime "prudent d'adopter une réponse positive" à l'actuelle offre publique mixte du groupe France Télécom sur les minoritaires de sa filiale internet Wanadoo (AFP, L'Agefi)
Equipementiers
Alcatel reste devant Sagem. L'équipementier poursuit le refinancement de sa dette (Le Figaro, Les Echos, AFP)
Rémunération
Thierry Breton mieux payé que son prédécesseur (Libération)
L'INTERATIONAL / TELECOMMUNICATIONS
Opérateurs
Belgacom prépare son entrée à la Bourse de Bruxelles (Le Revenu)
KPN choie ses actionnaires. L'opérateur lance un programme de rachat d'actions de 500 millions d'€ et rachète 900 millions d'€ de dette (La Tribune)
Annuaires
Seat PG: bénéfice net pro forma 2003 à 16,4 M EUR (58,8 M EUR en 2002) (AFP, Les Echos)
Equipementiers
Siemens délocalise 2.000 emplois vers la Hongrie (AFP, La Tribune)
L'INTERNET
FAI
Tom Online IPO rocks tycoon. Tom Online, a China-based internet services company, ended a long run of successful listings in Hong Kong by falling more than 6 per cent on its first day of trading because of a poor performance by US-listed rivals and investors' concerns over its business model (Financial Times)