Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 24 février 2004

ART - REGULATION
Transposition
L'Assemblée Nationale adopte le paquet télécoms en première lecture. Les abonnés fixes et mobiles ne devraient figurer dans l'annuaire universel qu'après avoir donné leur accord. Une mesure réclamée par les opérateurs et les associations de consommateurs. Côté internet, les abonnés pourraient refuser qu'on leur impose une modification de contrat (INC Hebdo)
Collectivités territoriales & haut débit
Bretagne et Pays de Loire maintiennent leur soutien à l'Internet haut débit. Le réseau interrégional Megalis sélectionne chaque année plusieurs projets de services adaptés à l'Internet haut débit pour les soutenir financièrement. L'enveloppe atteint le million d'euros pour la troisième édition de cet appel qui a vu la sélection de 26 projets de contenus dans la santé, la culture et la formation destinés à alimenter ce réseau. Une enquête régionale récente indique que 14 % des communes bretonnes disposent d'une connexion ADSL et que 35 % d'entre elles ont un site Internet (Les Echos)
France : 30 % des communes sont couvertes par le haut débit. 11 000 communes en France disposaient fin 2003 d'une couverture haut débit selon Square Strategy, soit 57 % de plus qu'en 2002. L'ADSL demeure la technologie d'accès dominante (jdnet.com)
Commission européenne
Aides d'Etat
Le parlementaire européen Philippe Herzog considère la décision de la Commission de lancer des consultations sur le financement public des entreprises fournissant des services d'intérêt général comme une " victoire d'étape " (Agence Europe)
Société de l'information
Communication de la Commission sur le suivi de la session de Genève du Sommet Mondial de la Société de l'Information (Agence Europe)
TELEPHONIE MOBILE
UMTS
Orange présente sa stratégie
Orange présente sa stratégie 3G au 3GSM World Congress à Cannes :
- Commercialisation des services sur le réseau 3G au 2ème semestre 2004
- Lancement de tests commerciaux en France et au Royaume-Uni
- Fonctionnement effectif du réseau 3G d'Orange dans plus de 20 villes, dont Londres, Cannes, Toulouse,
Lille, Manchester et Édimbourg
- Lancement des "Orange 3G Developer Centres" dans le monde entier.
- Coopération entre les partenaires majeurs Alcatel, Nokia et Nortel pour mettre en oeuvre un réseau 3G
Orange totalement intégré (Communiqué)
Orange lancera l'UMTS dans 20 villes en France et 10 villes en Grande-Bretagne d'ici à fin 2004 . La technologie Edge, offrant des débits inférieurs à l'UMTS mais supérieurs aux débits actuels du GPRS, sera utilisée dans les zones moins denses en panachage avec l'UMTS dans les zones urbaines. Moins onéreuse que l'UMTS, elle permettra de couvrir 90% de la population française en 2009. Thierry Breton a promis d'investir 7 à 8 milliards d'euros d'ici à 2005 pour ses réseaux en France et en Grande-Bretagne. Par ailleurs, il entend développer des synergies entre l'ADSL et l'UMTS en élaborant des "services multimédias unifiés" (Les Echos, La Tribune, Zdnet, 01 Net)
Espagne
Vodafone et Telefonica Moviles démarrent la 3 G en Espagne. Les deux premiers opérateurs espagnols se lancent d'abord avec des cartes numériques bi standards 3G/GPRS destinées aux ordinateurs portables. Coût de la carte Vodafone : 400 euros, la consommation étant facturée au volume de données à un prix de 1 euro par mégabit. De son côté, TM propose un pack de 500 euros pour la carte et 150 mégabits de consommation durant trois mois, période au delà de laquelle s'appliquera le même tarif que Vodafone. (Les Echos)
Equipementiers
Nokia et Vodafone vont collaborer dans l'UMTS (AFP)
Alcatel livre le réseau expérimental 3G d'Orange France à Lille (Communiqué)
Orange ouvre plusieurs 3G Developer Centres basés sur les 3G Reality Centres d'Alcatel (Communiqué)
Alcatel sélectionné par le Groupe Orange comme l'un de ses fournisseurs 3G/UMTS de référence - Deux contrats de déploiement UMTS signés en France et au Royaume-Uni (Communiqué)
Alcatel et BeTomorrow annoncent la disponibilité du premier jeu mobile Java™permettant à 40 joueurs de jouer simultanément dans un environnement UMTS (Communiqué)
Mobile: Siemens voit une accélération de la 3G avec 5 M de clients fin 2004 (AFP)
Nokia déçu par les ventes de la N-Cage (Le Figaro)
3GSM Word Congres
Le salon 3GSM confirme l'envolée de l'UMTS. Pendant quatre jours, à Cannes, l'UMTS sera à l'honneur, ainsi que les avancées dans la messagerie contrôlée par la voix, le lecteur de messagerie électronique et la numérotation vocale (jdnet.com)
MMS
Alcatel et Intel démontrent un record d'évolutivité MMS (Communiqué)
Alcatel et SK Telecom vont s'allier dans la messagerie multimédia mondiale : l'équipementier français et le premier opérateur mobile de Corée présentent ensemble le premier service photo-musique-vidéo (Communiqué)
CDMA
Qualcomm lifts profits guidance. Qualcomm raised earnings guidance and increased sales forecasts for wireless phones using its telecoms chip technology (Wall Str. jal)
MVNO
Le fondateur de la compagnie aérienne low-cost easyJet a annoncé lundi son intention de se lancer dans la téléphonie mobile à bas prix ; Stelios Haji-Ioannou précise être en discussions avec plusieurs opérateurs de réseaux en Grande-Bretagne, notamment Vodafone, MM02 et T-Mobile. L'entrepreneur grecque estime que l'heure du low-cost a sonné dans la téléphonie et qu'il y a de la place pour de nouveaux acteurs. Il vise à réduire de moitié la factures des abonnés britanniques au portable en achetant des minutes de communication en gros aux opérateurs disposant de réseaux et en les revendant à bas-prix à travers sa future entreprise baptisée easyTelecom (Reuters)
Opérateurs
KPN - mmO2
L'opérateur néerlandais KPN trouve "justifié" un rapprochement avec le britannique mmO2 malgré l'échec de discussions en vue d'une offre amicale, et affiche une progression de ses résultats en 2003 en promettant de choyer ses actionnaires (AFP)
KPN dément une offre hostile sur mmO2 (La Tribune)
KPN toujours intéressé par mmO2 (Le Figaro)
Les spécialistes londoniens du CSFB reviennent sur une " offre combinée provenant d'une alliance entre KPN et DoCoMo " (La Tribune)
mmO2 shares leap on bid talk. NTT, Hutchison, Telefonica, Telecom Iatlia and BT Group are potential biders (Financial Times)
Neither KPN nor MMO2 is likely to deliver a decent cash return on their sub-scale German mobile businesses. By merging E-Plus and O2 Germany, there is a chance that they might (Lex column/Financial Times)
Etats-Unis
" Wireless market in US should spur antitruts concerns " : by Alan Murray in Washington bureau chief for CNBC (Wall Str. jal)
Consommateurs
Orange doit modifier ses contrats d'abonnement ; l'UFC-Que Choisir a remporté une nouvelle victoire devant la cour d'appel de Versailles qui demande la suppression de onze clauses abusives ou illicites (INC Hebdo)
Antennes & santé
Pourquoi la guerre des antennes relais se poursuit-elle ? La réponse du coordinateur de campagne antennes relais d'Agir pour l'environnement (L'Humanité)
Marché mondial
Le parc mondial mobile a enregistré en 2003 une croissance supérieure à 17%, pour s'établir à 1 354 millions d'abonnés. Plus du quart des nouveaux abonnés enregistrés dans l'année l'ont été sur le seul marché chinois qui continue de croître au rythme de 4 à 5 millions par mois. Plus largement, les pays émergents ont assuré les trois quarts de la croissance. (idate news.fr)
FRANCE TÉLÉCOM POURSUIT SA STRATÉGIE D'OPÉRATEUR INTÉGRÉ
Le rachat des minoritaires de Wanadoo
France Télécom reprend le contrôle de Wanadoo. Michel Combes /directeur financier : "Il n'y avait pas d'opportunité d'acquisition significative pour Wanadoo". Avant d'annoncer son offre de rachat sur Wanadoo, France Télécom a étudié les cibles potentielles d'acquisition dans l'Internet européen. Faute d'opportunité, la réintégration du FAI a été décidé (jdnet.com, AFP)
En absorbant Wanadoo, FT redevient un opérateur intégré . Le rachat des minoritaires intervient alors que le fournisseur d'accès devient profitable. La participation de l'Etat dans le capital de FT va tomber de 51,68 % à
50,15 % (Les Echos)
Une opération dictée par la mutation du marché de l'ADSL : après avoir perdu la bataille des prix, Wanadoo ne veut pas perdre celle du débit et de ses services. Sa réintégration au sein de France Télécom lui donnera de nouvelles armes. Au niveau des débits, Thierry Breton a annoncé une offre à 2 mégabits et espère atteindre 4 mégabits en 2005. FT devra rajouter cette offre à son catalogue de revente en gros et demander à l'ART et au gouvernement de l'homologuer. (Les Echos)
France Télécom veut 100% de Wanadoo. Confronté à l'érosion de son CA dans la téléphonie fixe, FT se doit de s'assurer 100% de la croissance de l'internet haut débit (la tribune)
France Télécom rappelle Wanadoo à la maison. L'opérateur annonce sa volonté de racheter les parts de Wanadoo détenues par les actionnaires minoritaires. Il compte mettre en Bourse une partie des Pages jaunes (Le Figaro, Le Parisien, Financial Times 01net.com)
La mise en Bourse des Pages Jaunes
Les Pages Jaunes programmées en Bourse au 2° trimestre, mais FT restera majoritaire (La Tribune, Le Figaro)
Pages Jaunes va trouver son indépendance en Bourse. Après avoir épongé les pertes de l'activité Internet pendant trois ans, Pages Jaunes , qui dispose d'une rentabilité appréciable avec une marge d'ebitda de 46 %,va vivre sa propre vie . La société d'annuaires va pouvoir examiner d'éventuelles acquisitions (Les Echos)
Du point de vue financier
L'offre de FT sur Wanadoo accueillie avec réserve en Bourse ; +14,55% après l'annonce de l'offre de rachat ; FT prévoie un impact positif de 150 M€ sur son résultat d'exploitation (AFP)
FT pèse sur le CAC 40(Les Echos)
La fin d'un parcours boursier mouvementé (Les Echos)
L'opérateur offre du cash pour séduire les actionnaires. Le titre introduit à 19€ est proposé à 8,86 (La Tribune)
Les minoritaires doivent faire le deuil du rebond de la technologie. Plusieurs analystes et associations déplorent l'opération effectuée par FT. Avec le retrait de Wanadoo, après Orange et avant sans doute Equant et Mobistar, la pénurie de valeurs à fort potentiel dans le secteur porteur des technologies est flagrante. Surtout si on regarde du côté des Etats Unis qui connaissent un véritable renouveau de ces valeurs. (La Tribune)
Wanadoo racheté par France Télécom, coup dur pour le petit actionnaire ? La réponse Laurent Balcon, analyste chez Global Equities (Libération)
Du point de vue syndical
La CFDT satisfaite de l'acquisition totale de Wanadoo ; la CFTC favorable a la prise de contrôle totale de Wanadoo ; la CGT et FO craignent un "basculement" en-dessous de 50% de la part de l'Etat (AFP)
Analyses
France Télécom prépare sa privatisation. Le rachat des minoritaires de Wanadoo par France Télécom n'est pas une surprise. Il était évoqué depuis plusieurs semaines, et les démentis que lui opposait l'opérateur public n'avaient convaincu personne. Car, à vrai dire, ce rachat était prévu de longue date. Il fait même partie de la feuille de route de Thierry Breton, arrêtée de conserve avec l'Etat dès sa prise de fonctions à l'automne 2002. (Editorial/Les Echos)
Maître des horloges. A force de louvoyer sur le rachat des minoritaires de Wanadoo, FT voyait le cours de sa filiale grandir au rythme des démentis (Crible/Les Echos)
Piège à minoritaires ! (Editorial/La Tribune)
France Télécom s'affiche en nouveau champion national (Le Figaro)
Only weeks ago, Europe's few remaining internet analysts were reassured that no France Telecom bid for Wanadoo was imminent. But that was before both companies' strategic reviews. (Lex column/Financial Times)
Trois concurrents jugent l'opération
Rafi Kouyoumdjian/pdg de Tiscali : "une nouvelle menace pour une concurrence saine sur le fixe et l'Internet" ;
Jean Louis Constanza,/dg de Télé 2 France: " FT n'est pas un convalescent mais une entreprise forte et conquérante" ; Stéphane Treppoz/pdg d'AOL France : "AOL souhaite que l'opérateur historique ne fausse pas une fois de plus à son avantage les termes de la concurrence" (Le Figaro)
FRANCE / TÉLÉCOMMUNICATIONS
Emplois
A Lannion, les acteurs sociaux s'unissent pour gérer la crise des télécoms ; en 2 ans, un emploi sur 4 a été supprimé (Les Echos)
L'INTERNATIONAL / TÉLÉCOMMUNICATIONS
Opérateurs
Feu vert à l'introduction de Belgacom (Les Echos, AFP)
L'opérateur téléphonique américain MCI (ex-WorldCom) a levé un obstacle sur le chemin de sa sortie de la faillite en réglant lundi un différend avec son concurrent AT&T, qui l'accusait de pratiquer frauduleusement les routages d'appels via son réseau (AFP, Wall Str. jal, Financial Times)
Teltra targets Excelcomindo (Financial Times)
Merger talk spurs gains in telecom sector (wall Str. jal)
L'INTERNET
VoIP
Tiscali s'allie avec Netcentrex pour offrir de la voix sur ADSL (Les Echos)