Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 20 septembre 2002

ART / REGULATION
Situation du Marché
- Le marché français des télécommunications toujours en croissance selon l'ART. Le chiffre d'affaires a augmenté de 6% au premier trimestre. Les trois quarts de cette progression sont dus aux mobiles, la téléphonie fixe reculant de 3% (Les Echos, Le Figaro éco)
- Jean-Michel Hubert relativise la ralentissement de la croissance (Réseaux et Télécoms)
Internet Haut débit
- Free et l'ADSL, le retour. L'opérateur revient sur le marché de l'ADSL avec une offre à 30 euros par mois, modem compris. Des services de télévision, de téléphone et de vidéo à la demande suivront (01Net, Vnunet, Comparatel)
WiFi
- Gartner Dataquest says worldwide wireless LAN shipments to grow 73 percent in 2002 Report provides detailed breakout of the market through 2007 (Gartner Dataquest)
TELEPHONIE MOBILE
UMTS
- Suède : Telia et Tele2 ont assuré le financement de leur joint-venture (Le Figaro éco)
- Les "telcos" européens cherchent la voie. Les principaux opérateurs ont abandonné leurs ambitions paneuropéennes. Bloqués dans leurs frontières, ils devront réinventer un modèle de croissance (01Net)
Opérateur /Dossier spécial Vodafone dans 01Net
- Vodafone, un opérateur télécoms insatiable. Présent aujourd'hui dans 28 pays, l'opérateur britannique a su se hisser au sommet des télécoms mondiales. En France, il ambitionne à présent de mettre la main sur SFR.
Lars Godell, analyste chez Forrester Research : " Le statut de pure player est un handicap ". Très critique à l'égard de la stratégie de Vodafone, Lars Godell, spécialiste du secteur télécoms, reconnaît quand même à l'opérateur des atouts. Répertoire.
- Nul n'est prophète en son pays...Dans un paysage britannique très compétitif, Vodafone, le leader mondial de la téléphonie mobile, est au coude à coude avec Orange, numéro 1 du marché local.
Equipementier
- Motorola plans are leaked on the Internet (Financial Times)
FRANCE
Bourse / Marché
" Une correction des excès de la bulle Internet " ?
- Grosse déprime. Le CAC 40 a fini hier en dessous des 3000 points (Libération)
- Un gigantesque afflux de titres télécoms attendus (La Tribune)
- Equant comparé à France Télécom (Graphique, La Tribune)
ALCATEL : le scénario de la faillite n'est plus exclu par le marché
- Alcatel s'effondre en Bourse sur des craintes concernant la trésorerie. La cession de ses 15,8% dans Thales, voire d'Alcatel Space à EADS, donnerait un peu d'oxygène à l'équipementier de télécommunications français qui doit financer des pertes et restructurations en 2002 et 2003. Le marché a pris en compte hier le scénario de la faillite (Les Echos, La Tribune, Libération)
- Alcatel hit by liquidity crisis fears (Financial Times, Wall Street Journal)
Vivendi Universal
- Philippe Germond quitte Cegetel pour devenir le numéro deux d'Alcatel. il s'agit du troisième proche de Jean-Marie Messier qui part du groupe Vivendi Universal. Il deviendra directeur général de l'équipementier de télécommunications le 1er Janvier 2003 (Le Monde)
- JP Morgan devient le premier actionnaire de Vivendi Universal. Agissant pour le compte de clients non identifiés, JP Morgan est devenu hier le premier actionnaire du groupe avec 10,05% du capital et des droits de vote. Les titres ont été amassés en août, au moment où l'action s'effondrait (Les Echos)
- Vivendi ne rassure pas Standard & Poor's. La cession de Cegetel est toujours à l'étude (Le Figaro éco, AFP)
- TV mogul's dealmaking has Vivendi boxed in. Details in agreement keep parant from selling assets such as USA cable channel (Wall Street Journal)
- La Ville de Paris choisit Cegetel comme opérateur de téléphonie fixe pour desservir l'Hôtel de Ville et l'ensemble des mairies d'arrondissement (Communiqué de Presse)
France Télécom
- Les petits porteurs vont souffrir. Pour les 1,7 millions de petits porteurs toujours actionnaires de France Télécom, ça va faire très mal. le titre, qui ne vaut déjà plus grand chose (il cotait hier 8,66€) va immanquablement dégringoler dans les prochains jours ou les prochaines semaines ; en effet, selon une source bien informée, l'intervention de l'Etat fera mathématiquement chuter l'action à 4,5 ou 6€ dans le meilleur des cas (Aujourd'hui)
- La direction du Trésor vient brusquement de s'apercevoir que France Télécom n'avait pas, selon elle, joué franc jeu sur certains dossiers, contrairement à ce qu'a toujours affirmé Michel Bon. En clair, Bercy reproche très directement à Michel Bon d'avoir réalisé dans son coin de surprenants montages financiers (Aujourd'hui)
Les analyses
Dossier spécial 01 Informatique : Une réussite trop cher payée
- Incontestables, les succès opérationnels de l'opérateur historique ont creusé une dette abyssale. Le rachat de MobilCom plombe les comptes. Orange est un succès deux ans après.
- Internet, mobiles, haut débit : le dinosaure français des télécoms a su s'adapter. En France, l'ancien monopole public s'est bien accommodé de la révolution des télécoms. Quitte à jouer parfois de roublardise
- Michel Bon Messier malgré lui. L'homme est humble. Son intérêt, public. Pourtant , il subit le même sort que l'ex-PDG de Vivendi. Pour les mêmes raisons : trop d'ambitions, et de dettes (Challenges)
Les interrogations sur le futur
- Les scénarios d'une sortie de crise. Un plan de sauvetage devrait être arrêté en octobre (La Vie Financière)
- Quel avenir pour France Télécom ? Bercy étudie cinq scénarios pour sauver l'opérateur (Le Revenu)
- Equant ne sollicitera pas le marché avant 2004. La filiale de France Télécom n'aura pas besoin d'argent frais pour atteindre un cash-flow positif, selon son président Didier Délépine. L'action Equant perd toutefois 76% depuis le 1er Janvier (La Tribune)
Rôle de l'Etat actionnaire
- L'Etat-patron sème le trouble parmi les dirigeants du public. Après l'éviction des présidents de La Poste et de France Télécom, le directeur général de la CDC critique publiquement le mode de gestion de sa tutelle. A la veille d'une grande journée d'action, le 3 octobre, le gouvernement, lui, cherche à rassurer (Le Monde)
Conjoncture
- Sony Alsace annonce la suppression de 175 postes (Les Echos)
INTERNATIONAL
Multimédia
- NTL rebound looks uncertain. European cable-TV firm struggles for cash flow as it faces worthy rivals (Wall Street Journal)
Opérateurs
Historique
- Deutsche Telekom asks bidders to securitise revenue (Financial Times)
Autres
- MobilCom : réunion du comité d'entreprise après les législatives (Le Figaro éco)
- Matav licencie 1350 salariés (Le Figaro éco)
- WorldCom : la fraude atteint 9 milliards de dollars (Les Echos, Wall Street Journal, Libération, Le Figaro éco)
Equipementier
- Cisco systems maintient sa rentabilité dans la tempête. Il se réorganise et prépare son arrivée sur de nouveaux marchés. Mais ces efforts ne nuisent en rien à la santé financière de la firme, promet son PDG (Les Echos)