Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 10 septembre 2002

ART / REGULATION
Homologation tarifaire
- Premier incident entre le gouvernement et l'Autorité de régulation des télécoms. L'ART est mécontente que Bercy soit passé outre un avis défavorable sur une promotion de France Télécom dans l'accès Internet rapide. Le régulateur estime que cela porte atteinte à son influence quant aux décisions à prendre sur les tarifs de détail de l'opérateur historique (Les Echos)
- Les tarifs retoqués par l'ART. Quand il examine les nouveaux tarifs de France Télécom, le régulateur a un rôle difficile. Il doit à la fois penser au consommateur et aux concurrents, et leurs intérêts divergent parfois, quand l'opérateur historique casse les prix : c'est bon pour le client final, mais pas pour les nouveaux entrants (Les Echos)
UMTS
- Ericsson warns of overcrowding in 3G telecoms. Network equipment supplier predicts markets could not support more than four licences-holders in the largest markets (Financial Times)
Tarification à la seconde
- Bouygues Telecom confirme le dépôt d'une plainte contre Orange auprès du Conseil de la Concurrence (Communiqué de Presse)
- Bouygues attaque Orange sur la surtaxe téléphonique. Bouygues dépose une plainte auprès du Conseil de la Concurrence pour abus de position dominante (La Tribune, Les Echos, Libération, Le Figaro, 01net)
- Comment savoir à quel réseau de téléphonie mobile (Bouygues, Orange, SFR) appartient un numéro ? (L'Internaute)
Aménagement du territoire
- Le gouvernement entend mener une politique plus "ciblée". Le ministère de la recherche souhaite permettre aux communes de financer des réseaux hauts débits (Le Monde - supplément économie)
TELEPHONIE MOBILE
Tarification à la seconde
- SFR confirme la possibilité d'une tarification à la seconde après la première minute pour tous les clients, sans surtaxe vers les autres réseaux (Communiqué de Presse)
Equipementiers
- Le finlandais Nokia ne devrait pas décevoir. Il fait le point sur ses résultats aujourd'hui. Ses nouveaux produits soutiennent les ventes et rassurent les analystes (La Tribune)
UMTS
- Vodafone Ireland, division de l'opérateur britannique Vodafone Group, souscrit une licence de téléphonie mobile 3G en Irlande (Yahoo! Actualités)
FRANCE
France Télécom
" Hésitations gouvernementales "…
- Réunion de crise à Bercy. Une réunion de crise s'est tenue hier à Bercy, réunissant Francis Mer, ministre des finances, Michel Bon et des représentants du Trésor et les responsables de plusieurs grandes banques, dont Lazard et la Société Générale (Le Figaro)
- Le gouvernement en panne de PDG pour France Télécom. Michel Bon est le dirigeant le moins bien payé du CAC 40. Faute de remplaçant, il peut espérer rester. Il demandera un vote de confiance de ses administrateurs sur le dossier MobilCom (La Tribune)
…face aux exigences du marché, de Bruxelles et de MobilCom
- Les analystes ne croient pas à une augmentation de capital. La communauté financière privilégie des solutions moins dilutives pour l'Etat et les actionnaires minoritaires, comme un prêt de l'Etat ou une émission de titres convertibles. Autre solution envisagée : une conversion d'une partie de la dette en capital (Les Echos)
- La recapitalisation de l'opérateur fait toujours débat. Politiquement difficile à mettre en œuvre, l'augmentation de capital ne fait pas l'unanimité, mais les solutions alternatives ne règlent pas le problème de l'endettement (La Tribune, AFP, Wall Street Journal)
- Seules les aides de fonctionnement sont interdites par Bruxelles. La Commission européenne "gardienne de la concurrence" n'a été officiellement saisie d'aucune demande d'aide en faveur de France Télécom, mais ses règles sont transparentes et impératives : la législation européenne ne s'oppose pas à la participation d'un Etat au sauvetage d'une entreprise mixte, elle exige seulement que celle-ci respecte les conditions du marché (Les Echos, La Tribune)
- France Télécom grapples with its debt. Even outright sale of stake in Orange won't answer the €70 billion question (Wall Street Journal)
Analyse
Analyse : L'Etat n'est pas un actionnaire ordinaire. Les mésaventures de France Télécom révèlent l'impéritie de l'Etat actionnaire et ruinent ses ambitions d'investisseur avisé (une analyse d'Yves de Kerdrel, éditorialiste aux Echos)
L’INTERNATIONAL
Constellations satellitaires
- Eutelsat dans la ligne de mire d'Intelsat et de PanAmsat. Les deux opérateurs américains auraient décidé de lancer une offre sur leur concurrent européen. Si les négociations se poursuivent, elles pourraient donner lieu à une vaste recomposition du paysage des opérateurs de satellites (Les Echos, La Tribune, Financial Times, Wall Street Journal)
Opérateurs historiques
- Les télécoms, un enjeu des législatives allemandes. Le débat politique s'est déjà engagé sur le terrain des télécoms. L'opposition conservatrice réclame une privatisation totale de DT exploitant ce dossier épineux pour Shröder (La Tribune, Le Figaro)
- Les créanciers d'Elektrim, le holding polonais de télécommunications, veulent une part de sa filiale mobiles (La Tribune)
Autres opérateurs
- KPNQwest dépecé. Telia IC s'offre les principaux actifs réseau de l'opérateur en France (Décision Micro & Réseaux)
- Telia plans to cut 400 jobs from its carrier business. Swedish telecom company will narrow unit's focus to big european customers (Wall Street Journal, Financial Times)
- Qwest plans to eliminate " cash burn ". Concern targets $1 billion in annual cuts by closing or selling some businesses (Wall Street Journal)
- Versatel debt swap moves step closer with judge's ruling. Creditors approve Versatel plans (Financial Times)
Ailleurs dans le monde
- Quand les 0800 mènent au Sénégal. Les sociétés de marketing téléphonique, après avoir investi le Maghreb, choisissent désormais le Sénégal, pour proposer des tarifs toujours plus bas à leurs clients français.
- L'Arabie va céder 30% de ses télécoms (La Tribune)
L’INTERNET
Technologie
- Le WLAN dépassé. Un groupe de chercheurs vient de mettre au point un modem radio à 200 Mbits/s (Décision Micro & Réseaux)