Contrat

Chargé.e de mission Affaires européennes

• Poste à pourvoir : Chargé.e de mission Affaires européennes

• Fonction : Chargé.e de mission

• Direction : Europe et international

• Titre du responsable : Chef de l’unité Europe Date de vacance du poste : 1er septembre Contexte du poste : Remplacement

• Adresse : 14 rue Gerty Archimède – Paris 12


Arbitre expert et neutre, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse veille à ce que les réseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles, postaux et de distribution de la presse se développent comme un « bien commun », c’est-à-dire qu’ils répondent à des exigences fortes en termes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté.

En rejoignant l’Arcep, vous travaillerez en équipe, dans une petite structure (180 personnes) où tout le monde se connaît, où le processus de décision est simple et où l’ambiance est bonne, dans des locaux modernes et conviviaux, proches de Bercy Village. Les équipes de l’Arcep travaillent sur des dossiers aux enjeux variés : contribuer à la couverture numérique fixe et mobile du territoire, veiller à la neutralité de l’Internet, anticiper les nouvelles technologies mobiles (5G advanced, 6G), développer des observatoires cartographiques, organiser la régulation des secteurs postaux et de la presse, mesurer l’impact environnemental du numérique … Au cours de vos missions, vous pourrez présenter personnellement votre dossier, jusqu’au collège, et serez acteur de la décision qui sera prise. Vos travaux pourront avoir un impact rapide et mesurable.

Qui sommes-nous ?

La direction Europe et international (DEI) est chargée de la préparation, la coordination et la mise en œuvre de l’action européenne et internationale de l’Arcep.

Cette action s’inscrit dans un cadre bilatéral, avec des acteurs nationaux comme les institutions européennes et internationales, et surtout multilatéral, notamment à travers les groupes de régulateurs comme l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (l’Orece ou Berec en anglais), le Groupe des régulateurs européens des services postaux (Grep), et le réseau francophone des régulateurs des télécommunications (Fratel) dont l’Arcep assure le secrétariat permanent. L’Arcep assiste également le gouvernement pour la préparation des positions françaises dans les négociations européennes et internationales et pour la participation française aux enceintes réunissant les Etats comme l’Union internationale des télécommunications (UIT), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la Conférence européenne des administrations des postes et télécommunications (CEPT), ou les comités européens comme le Comité des communications (Cocom) et le Comité de la directive postale. Enfin, elle effectue une veille réglementaire et prospective internationale en lien avec les services concernés.

Au sein de la direction Europe et international (DEI), l’unité Europe joue un rôle important dans la mise en œuvre des missions de l’Arcep du fait du caractère harmonisé de la réglementation des communications électroniques au niveau européen, ce qui conduit à une coopération avec les différentes autorités de régulation nationales (ARN) en particulier dans le cadre des travaux menés par le Berec. Le Berec assure la cohérence dans la mise en œuvre, dans tous les États membres, du cadre réglementaire de l'Union européenne pour les réseaux et services de communications électroniques, et contribue ainsi au développement du marché intérieur. Le Berec sert également d'organe de réflexion et de conseil pour le

Parlement européen, le Conseil et la Commission dans le domaine des communications électroniques. De même, l’unité Europe coordonne également les travaux de l’Arcep dans le cadre du Groupe des régulateurs des services postaux (Grep).

Dans la période actuelle et à venir, l'activité européenne de l'Arcep est marquée par :

  • La mise en œuvre du Code européen des communications électroniques, lequel implique notamment un rôle accru du Berec et le suivi des initiatives à venir en matière de connectivité ;
  • Le suivi de la mise en œuvre, par la Commission européenne, de sa stratégie pour le numérique ;
  • Le suivi d’éventuelles évolutions du cadre européen de régulation du secteur postal. L'unité Europe est aujourd'hui composée de quatre chargé(e)s de mission et d'un chef d'unité.

Quelles seront vos missions ?

Vous serez amené.e à coordonner et participer, en collaboration avec l’ensemble de l’équipe Europe et les

directions opérationnelles, aux travaux techniques du Berec et du Grep, en suivant et participant aux groupes de travail, et en participant à la veille règlementaire en Europe (niveaux communautaire et national).

Vous appuierez la préparation des réunions plénières et du groupe de contact du Berec et du Grep ;

Vous devrez organiser les travaux et les réunions bilatérales avec les représentants du secteur et avec les institutions européennes (Commission, Conseil, Parlement) ainsi qu’avec d’autres régulateurs européens, mais aussi, en interne, préparer et assurer des présentations des travaux européens devant le Collège de l’Arcep.

Enfin vous pourriez prendre en charge des tâches supplémentaires en cas de besoin du service.

Qui êtes-vous ?

Animé.e par les questions européennes et les enjeux numériques, de télécommunications et postaux au service du bien commun, vous devez avoir une bonne connaissance des relations européennes et une connaissance ou un réel intérêt pour la régulation et le secteur des communications électroniques et des services postaux.

Justifiant idéalement d’une première expérience professionnelle, préférentiellement dans l’environnement proche des institutions européennes, vous présentez des qualités reconnues d’organisation dans un esprit de collaboration. Compte tenu de l’environnement du poste, vous devrez faire preuve d’esprit d’initiative, d’autonomie, de flexibilité (déplacements à prévoir en Europe), de rigueur, de respect des délais aussi bien que d’un excellent sens des contacts et des situations.

Afin d’interagir avec les homologues européens, les institutions françaises et européennes, le Collège de l’Autorité et les autres services, une capacité d’écoute, de négociation, une bonne aptitude au travail en équipe pluridisciplinaire et multiculturelle ainsi qu’une aisance rédactionnelle et orale en anglais et en français sont indispensables. La maîtrise d'une troisième langue européenne serait un atout.

Un parcours académique démontrant une ouverture aux questions techniques, juridiques, économiques ou politiques associées au numérique serait valorisé.

Informations complémentaires :

Le processus de recrutement prévoit deux entretiens de validation des compétences techniques par les responsables hiérarchiques opérationnels du poste (chef d’unité et directeur). L’unité RH effectue un dernier entretien, qui est plus orienté vers les dimensions comportementales et les motivations, afin de valider l’adéquation globale du profil et du projet professionnel avec le poste et les possibilités d’évolution.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d’un détachement sur contrat de trois ans ou par un contractuel sur la base d’un contrat de droit public de 3 ans, renouvelable.


Postuler à cette offre