Réseaux

Réseaux du futur

" Virtualisation des réseaux " et " voiture connectée " : l'Arcep publie deux premiers travaux effectués dans le cadre de ses réflexions sur les réseaux du futur


Dans un contexte d'innovation continue, les réseaux télécoms devraient connaître de profonds bouleversements dans les années à venir, aussi bien du point de vue de leur architecture que de leur fonctionnement. C'est pourquoi l'Arcep a ouvert un nouveau cycle de réflexion pour anticiper l'évolution des réseaux, avec un horizon de 5 à 10 ans. Quelle(s) forme(s) prendront-ils ? Quelles incidences ces évolutions auront-elles sur le métier de régulateur de l'Autorité ? L'objectif pour l'Arcep est de se préparer aux défis à venir de la régulation des réseaux d'échanges et d'orienter son action en conséquence.

Le comité scientifique " Réseaux du futur ", 10 personnalités réunies par l'Arcep

Pour mener ces travaux, l'Arcep s'est entourée d'un Comité scientifique composées de 10 personnalités du monde académique, entrepreneurial et industriel couvrant divers domaines d'expertises. Ce Comité a examiné le 1er février deux premiers documents de travail, portant respectivement sur " la voiture connectée " et " la virtualisation des réseaux ".

Ces documents, que l'Arcep publie aujourd'hui, constituent un état des réflexions à date - à ce titre elles ne reflètent pas une position des membres du Comité ou de l'Arcep.

Appel à contributions pour alimenter ces travaux

L'Arcep invite tous les acteurs qui le souhaitent à contribuer à cette réflexion, en faisant part de leurs commentaires sur ces deux documents à l'adresse " réseaux-du-futur[a]arcep.fr ", afin de permettre à l'Autorité d'enrichir son analyse. Une version finale de ces documents devrait être publiée en fin d'année.

D'autres notes thématiques viendront compléter ces travaux au cours de l'année.

Les documents associés