Arcep

Réseaux de demain

L'Arcep lance un nouveau cycle de réflexion sur les réseaux de demain et réunit pour la première fois son comité scientifique

Paris, le 1er octobre 2018

Lors des deux précédents cycles, l'Arcep s'est penchée sur la thématique " Préparer la révolution de l'internet des objets ", puis sur les " Terminaux (smartphones, assistants vocaux…), maillons faibles de l'internet ouvert ". L'Arcep ouvre un nouveau cycle de réflexion, avec une première réunion, ce jour, du comité scientifique dont elle s'entoure pour anticiper l'évolution des " réseaux de demain ", avec un horizon de 5 à 10 ans. Quelle(s) forme(s) prendront-ils ? Quelles incidences auront-elles sur le métier de régulateur de l'Arcep ?

Au programme : usages émergents, virtualisation des réseaux, optimisation de la gestion du spectre ou encore intelligence artificielle au service des réseaux…

Dans un contexte d'innovation continue, les réseaux devraient connaître de profonds bouleversements aussi bien du point de vue de leur architecture que de leur fonctionnement. Objectif pour l'Arcep : se préparer aux défis futurs de la régulation des réseaux d'échanges et orienter son action en conséquence.

L'Arcep s'entoure d'un Comité scientifique : dix personnalités au service d'une réflexion globale

Pour alimenter ce nouveau travail prospectif, l'Arcep a demandé à dix personnalités de se joindre à elle pour l'accompagner dans sa démarche.

Au-delà de ce comité scientifique qui sera régulièrement réuni, l'Arcep a également prévu d'enrichir sa réflexion par des interactions avec une diversité d'acteurs : opérateurs, équipementiers, fournisseurs de services, acteurs d'internet, académiques, etc.

Pour nous contacter à ce sujet : reseaux-du-futur[a]arcep.fr