Qualité de service

Régulation par la data

L’Arcep présente les premiers fruits de sa démarche de co-construction en matière de mesure de la qualité de service d’internet, fixe et mobile

Ils étaient annoncés dans son rapport annuel sur l'état d'internet en France, en juin 2018 ; l'Arcep les rend publics ce jour : un Code de conduite de la qualité de service internet, et le développement d'une API " carte d'identité de l'accès ", destinés aux acteurs de la mesure. Objectifs : rapprocher toujours davantage l'information donnée aux utilisateurs de leur expérience en matière de qualité de service, s'appuyer sur l'intelligence collective et les mesures en crowdsourcing, et garantir la fiabilité des méthodologies utilisées. De nouveaux outils à inscrire dans la démarche de régulation par la data de l'Arcep.

Le Code de conduite de la qualité de service internet, version 2018 : un niveau minimum de transparence et de robustesse, pour les protocoles de test comme pour la présentation des résultats

La démarche de co-construction du Code de conduite initiée par l'Arcep implique une vingtaine d'acteurs dont des outils de mesure en crowdsourcing, des opérateurs et des acteurs académiques. A l'issue d'une série de groupes de travail, l'Arcep en publie le fruit : un Code de conduite à destination des acteurs de la mesure de la qualité des réseauxréseaux internet, aussi bien fixes que mobiles.

Ce document de référence regroupe des bonnes pratiques qui incitent les acteurs à :

  • accentuer la transparence des choix méthodologiques réalisés, afin que toute personne tierce soit en mesure d'analyser les résultats présentés ;
  • abandonner les pratiques les plus sujettes à caution, en termes de protocole de test comme de publication des résultats.

L'Autorité invite dès aujourd'hui les acteurs qui le souhaitent à adhérer au Code de conduite 2018 ; elle dressera le bilan des acteurs de la mesure qui s'y seront déclarés conformes à l'occasion de l'édition 2019 de son rapport sur l'état d'internet en France.

En 2019, la démarche de co-construction se poursuivra pour alimenter la prochaine version du Code de conduite, aux exigences affinées ou renforcées, afin d'accompagner progressivement la montée en compétence de l'écosystème.

Développement d'une API " carte d'identité de l'accès " : coup d'envoi début 2019

La mesure de la qualité de service est particulièrement complexe sur les réseaux fixes : il est à ce jour impossible techniquement pour un outil web de connaître avec certitude la technologie d'accès (cuivre, câble, fibre, etc.) sur laquelle a été réalisé un test. Ce manque de caractérisation de la mesure rend les données difficilement exploitables, voire, dans certains cas, induit en erreur le consommateur.

L'Arcep a lancé en début d'année 2018 un vaste chantier sollicitant toutes les parties prenantes afin de résoudre ce problème majeur. L'écosystème a convergé vers la mise en place d'une Application Programming Interface (API) implémentée directement dans la box des opérateurs et accessible aux outils qui respectent le Code de conduite. Cette interface permettra de transmettre les informations qui constituent la " carte d'identité de l'accès ", telles que la technologie d'accès, mais aussi le débit souscrit par le consommateur, la qualité du Wi-Fi, etc, et ce dans le plein respect de la vie privée. Les contributions des différents acteurs ont permis de faire émerger les spécifications détaillées du fonctionnement de cette API.

Courant janvier, l'Arcep réunira les parties prenantes dans un comité de suivi du développement de l'API et publiera l'ensemble de ces spécifications.