Très haut débit fixe

Marché du haut et du très haut débit fixe

Le déploiement et l’adoption du FttH progressent. L’Arcep publie les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit à fin juin 2018. Ce trimestre confirme la progression continue du nombre d’abonnements et du déploiement du FttH.

Paris, le 13 septembre 2018

L’Arcep publie aujourd’hui les résultats de son suivi du marché des services fixes à haut et très haut débit –abonnements et déploiements – à fin juin 2018. Ce trimestre confirme la progression continue du nombre d’abonnements et du déploiement du FttH

ABONNEMENTS : Les abonnements en fibre optique de bout en bout représentent désormais 50 % de l’ensemble des accès à très haut débit en France

  • Au cours du deuxième trimestre 2018, le nombre d’abonnements très haut débit (débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s) a progressé de 370 000 pour atteindre 7,9 millions ; 1,7 million d’abonnements supplémentaires ont ainsi été enregistrés en un an, contre 1,3 million un an auparavant. La croissance provient majoritairement de la hausse du nombre d’abonnements en fibre optique de bout en bout qui augmente de  325 000 par rapport au trimestre précédent, contribuant ainsi à près de 90 % de l’accroissement total du très haut débit. À la fin du premier semestre 2018, le nombre d’accès en fibre optique de bout en bout s’élève à 3,9 millions de lignes, soit +1,3 millions un an.
  • Au total, le nombre d’abonnements à très haut débit représente 42% du nombre de locaux éligibles au très haut débit, en croissance de 5 points en un an.
  • Le nombre total d’abonnements à haut et très haut débit atteint 28,7 millions à la fin du premier trimestre 2018, en croissance de 80 000 en un trimestre et de 650 000 en un an (+2,3%).

DÉPLOIEMENTS : les installations se poursuivent et doivent encore accélérer davantage.

Sur les quatre derniers trimestres, 2 851 000 locaux supplémentaires ont été rendus raccordables au FttH, dont 828 000 au T2 2018. Si ce trimestre est ainsi le plus élevé observé jusqu’ici, les acteurs doivent encore intensifier leurs efforts pour atteindre les objectifs de couverture qu’ils se sont fixés.

  • Au 30 juin 2018, 11,7 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 33 % en un an.
  • Le rythme des déploiements des lignes FttH dans la zone d’initiative publique augmente, avec un trimestre record à 177 000 de locaux rendus éligibles. Cette accélération produit par ailleurs un effet de dilution sur le taux de mutualisation : la commercialisation des lignes progressant moins rapidement que les déploiements, le taux de mutualisation diminue légèrement ce trimestre, à 28 %. Il reste encore très en retrait de celui des zones d’initiative privée, qui s’établit à 77 %.
  • Au total, à la fin du 2e trimestre 2018, 18,7 millions de locaux étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 12,9 millions en dehors des zones très denses.
  • Les données des déploiements FttH ont été mises à jour sur le site cartefibre.arcep.fr et en Open Data.

L’Autorité intègre dans sa publication un suivi de la réalisation des engagements opposables de déploiement FttH souscrits par les opérateurs en zone « AMII »

Le Gouvernement a formellement accepté début août les engagements proposés par Orange et SFR dans le cadre de l’article L. 33-13 du CPCE, après avis favorables de l’Arcep. Conformément à cet article, l’Arcep est désormais en charge du contrôle du respect des engagements souscrits.

L’Arcep avait intégré début août les informations détaillées sur les communes concernées par les engagements et l’identité de l’opérateur engagé dans son site cartefibre.arcep.fr. Elle intègre désormais dans son suivi trimestriel un tableau de bord de l’avancement des déploiements des deux opérateurs sur les deux zones concernées.

Ainsi, à la fin du premier semestre 2018, 40 % des locaux des communes sur lesquelles Orange s’est engagé et 26 % de ceux des communes sur lesquelles SFR s’est engagé ont été rendus raccordables.

Pour rappel, la première échéance des engagements porte sur au moins 92 % de locaux raccordables à fin 2020, le complément devant être « raccordable à la demande ».

Les documents associés

> L’observatoire des services fixes haut et très haut débit – les chiffres du 2e trimestre 2018

> La carte de suivi des déploiements FttH : https://cartefibre.arcep.fr/