Mobiles

L'Autorité rend publics les résultats de l'enquête d'évaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en France menée en 2004-2005

Paris, le 22 juillet 2005

Pour la huitième année consécutive, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes a mené, en concertation avec les opérateurs et les associations de consommateurs et d'utilisateurs, une enquête d'évaluation de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile en France métropolitaine, telle qu'elle peut être perçue au quotidien par les clients des trois opérateurs.

Cette enquête s'est déroulée sur une période de six mois, de novembre 2004 à mai 2005. Plus de 25 000 appels, près de 5 000 envois de SMS et MMS, près de 5 000 téléchargements de fichiers et près de 2500 sessions de navigation WAP et i-mode ont été réalisés dans les conditions d'utilisation courantes du téléphone mobile : à pied, en voiture, dans les immeubles, dans les TGV, dans les trains de banlieue, sur autoroute.

Les mesures ont été effectuées dans les 12 agglomérations françaises de plus de 400.000 habitants, dans 20 villes (tirées au sort) de 50.000 à 400.000 habitants et dans 20 villes de 20.000 à 50.000 habitants.

Il convient de rappeler que les mesures statistiques réalisées correspondent principalement aux usages les plus représentatifs du téléphone mobile, et par conséquent ne peuvent pas refléter l'ensemble des perceptions locales et individuelles des utilisateurs.

 

  • Principales évolutions par rapport à l'enquête menée en 2003-2004

En 2003-2004, l'Autorité introduisait pour la première fois des mesures portant sur un premier service de téléchargement de fichiers en mode paquet.

En complément de ces mesures, l'enquête 2004-2005 a inclus à titre expérimental des tests des services de messagerie multimédia (MMS et message i-mode) et de navigation WAP et i-mode dans les agglomérations de plus de 400.000 habitants. En raison du caractère expérimental de ces mesures, ces résultats sont publiés cette année de façon agrégée pour les trois opérateurs.

 

  • Les principaux enseignements de l'enquête

Pour le service de voix

Les résultats des communications réalisées dans les agglomérations (hors trains de banlieue) présentent un taux de réussite moyen se situant autour de 98%. Il n'y a pas de disparité significative entre les opérateurs sur la qualité du service offert dans ces agglomérations.

De plus, confirmant la tendance observée dès l'enquête 2002, il n'est pas constaté de disparité significative de qualité de service en fonction des heures pleines et des heures creuses, ce qui montre une bonne maîtrise par les opérateurs de la charge de leurs réseaux.

Les taux de communications réussies et de qualité parfaite en agglomération ressortent globalement au dessus de 90% pour toutes les strates et pour tous les usages (hors trains de banlieues) considérés.

Ces résultats, qui se maintiennent à un bon niveau, montrent néanmoins que près d'une communication téléphonique sur dix passées en voiture et plus d'une communication sur vingt passées en piéton ne correspondent pas à l'exigence des utilisateurs pour une qualité auditive et une fiabilité du service comparables à celle de la téléphonie fixe.

Concernant les mesures réalisées sur les axes de circulation, les résultats appellent les remarques suivantes :

    - Les mesures réalisées sur autoroute présentent un taux moyen de communications réussies et maintenues pendant deux minutes de 96%, en augmentation significative par rapport à l'enquête 2003-2004. En revanche le taux de communications de qualité parfaite, qui s'établit à 82% reste inférieur aux résultats constatés dans les agglomérations ;
    - Les résultats des mesures réalisées à bord des TGV, bien qu'en amélioration, restent globalement inférieurs à ceux des autoroutes. Le taux de réussite obtenu pour les TGV est en hausse de 4 points par rapport à l'enquête 2003-2004.

Pour les services de données

    - Les mesures de téléchargement de fichiers réalisées sur le réseau GPRS montrent globalement une bonne qualité de ce service. Le taux de connexions réussies s'établit à 99% avec un délai moyen de connexion de l'ordre de 6 secondes, en amélioration significative, marquant ainsi une très bonne disponibilité du GPRS. En ce qui concerne le téléchargement de fichiers, le taux de fichiers reçus sans erreur ressort au dessus de 98% pour les fichiers de 10 ko comme pour ceux de 100 ko ;
    - Les mesures réalisées sur les SMS font ressortir pour la troisième année consécutive une excellente fiabilité de ce service, puisque 99% de ces messages ont été reçus en moins de 30 secondes ;
    - Le service de messagerie multimédia (MMS et messages i-mode), dont la montée en puissance est récente, présente des résultats globalement satisfaisants avec 94% des messages reçus et 75% dans un délai inférieur à 2 minutes ;
    - Le service de navigation WAP ou i-mode présente un taux de réussite de l'accès au portail de l'opérateur de 99% et un taux de navigation maintenue pendant 5 minutes de 92%. Ces premiers résultats laissent présager une bonne fiabilité de ce service.