Usages

L'Autorité de régulation des télécommunications publie une étude sur les moyens de paiements mobiles, un marché estimé à près de 3 milliards d'€ en Europe en 2003

Paris, le 12 mai 2004

Au moment où la Commission européenne lance une consultation sur l'application de la directive " monnaie électronique " aux services mobiles, l'Autorité de régulation des télécommunications rend publique une étude relative aux moyens de paiements mobiles réalisée pour son compte par l'Idate, ainsi que par le cabinet Bird&Bird pour la composante juridique.

Cette étude, qui n'aborde pas le marché français de manière spécifique, étudie les principales solutions opérationnelles en Europe afin d'établir une typologie des différentes solutions de paiements mobiles. Celles-ci couvrent en effet un champ très large allant des contenus (sonneries, logos, news, musique, …) aux services (parking, places de cinéma, …) en passant par les biens (CD, fleurs, boissons à un distributeur, ….). La vente de logos, sonneries pour les téléphones mobiles présente la partie la plus visible d'un marché en plein essor : on estime le montant des achats réalisés en Europe en 2003 par des moyens de paiement mobiles à 2 et 3 milliards d'€.

Les solutions de paiement mobile actuellement disponibles sur le marché européen se distinguent par le mode de paiement - facture post-payée, compte prépayé, débit direct, carte de crédit, porte-monnaie réseau - et par les technologies d'accès utilisées pour initier le paiement. Cinq technologies d'accès sont aujourd'hui identifiées : les paiements par SMS, les paiements via des portails Wap ou i-mode, les paiements via Internet, les paiements via des serveurs vocaux interactifs et les paiements via le protocole USSD. Aujourd'hui, ce sont les services basés sur les SMS et, dans une moindre mesure, sur les portails wap et i-mode, qui génèrent l'essentiel des revenus.

L'étude met en évidence le rôle des différents acteurs dans la chaîne de valeur, depuis le client jusqu'aux institutions financières, et l'illustre par de nombreux exemples opérationnels à l'échelon européen. Elle présente également les principales organisations industrielles impliquées dans ce marché.

Enfin, l'analyse du cadre juridique couvre l'échelon communautaire et le cas de différents Etats membres.


Les documents associés

 Le texte de cette étude, accompagné d'une synthèse (pdf - 1.77 Mo) . (157 pages / 1,76 Mo)

Conseil pratique
Etant donné le poids de l'étude proposée dans cette page, nous vous conseillons de la télécharger afin de faciliter sa consultation et surtout son impression. Pour ce faire, il suffit de se positionner sur le lien, de faire un " clic " avec le bouton droit de la souris. Dans le menu contextuel proposé, choisir ensuite " Enregistrer la cible sous " , puis choisir le disque et le répertoire de destination.