Usages

La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française - enquête 2005

Paris, le 6 décembre 2005

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) et le Conseil Général des Technologies de l’Information (CGTI) rendent publics les résultats de la troisième enquête annuelle sur la diffusion des technologies de l’information (téléphonie fixe et mobile, micro-ordinateur, Internet) dans notre pays.

Cette enquête, conduite par le CREDOC sur la demande conjointe de l’ARCEP et du CGTI a été réalisée en juin 2005 par des entretiens en face à face avec un échantillon représentatif de la population française de 2219 personnes, dont 212 adolescents de 12 à 17 ans.

Cette année encore, l’enquête confirme l’attrait des technologies de l’information dans la société française. On peut noter que les jeunes sont à la fois précurseurs et prescripteurs. En juin 2005, plus de la moitié de la population disposait d’un ordinateur à domicile. 40% sont raccordés à Internet. Les phénomènes marquants de 2005 sont la très forte croissance des connexions haut débit, le développement des usages (téléphone,TV sur ADSL, démarches administratives et fiscales, commerce en ligne). Toutefois, on observe une diminution de l’accès à l’ordinateur et de l’usage d’Internet sur le lieu de travail ou d’études. La substitution du téléphone fixe par le mobile s’est poursuivie. Il faut noter en outre une intensification de la concurrence entre les opérateurs de téléphonie fixe : trois Français sur dix ont recours à plusieurs opérateurs.

  • Téléphonie : la substitution de la téléphonie fixe par la téléphonie mobile se poursuit
  • Le taux d'équipement des Français en téléphones mobiles continue de croître, et atteint 70% pour les personnes de 18 ans et plus en juin 2005, soit 2 points de plus que l'année précédente. A l’inverse, la proportion des adultes disposant d'une ligne de téléphone fixe à leur domicile ne cesse de diminuer : 82% soit 2 points de moins que l'année précédente.

    La quasi-totalité des personnes qui ont choisi d'abandonner le téléphone fixe à domicile l'ont remplacé par un téléphone mobile. Le nombre de personnes équipées uniquement d'un téléphone mobile a augmenté d'un tiers en l'espace de deux ans (12% de la population en 2003, 16% en 2005).

    La taille du marché du téléphone fixe se réduit, et, dans le même temps, la concurrence s'intensifie: 30% des adultes disposant d'un téléphone fixe sont aujourd'hui abonnés chez plusieurs opérateurs, un chiffre en forte progression en un an (+6 points, après +3 points en 2004).

    L'usage des SMS continue de se développer. Deux tiers des possesseurs de mobiles envoient des SMS soit une augmentation de 10% en un an.

    En outre, en 2005, de nouveaux services mobiles commencent à occuper une place significative : une part croissante des possesseurs de téléphone mobile utilisent leur terminal pour naviguer sur Internet (10% en 2005, contre seulement 5% deux ans plus tôt) ; la consultation des e-mails sur leur terminal mobile concerne 7% des utilisateurs en 2005, contre 4% en 2003.

  • Ordinateur personnel : 57% de la population l’utilise, à domicile, au travail ou à l'école
  • L'usage de l'ordinateur augmente essentiellement du fait des progrès constants de l'équipement au domicile qui concerne 53% des adultes de 18 ans et plus ; la présence d'enfants dans un ménage constitue une forte incitation à l'achat : 78% des adolescents de 12 à 17 ans vivent désormais dans un logement où l'ordinateur est présent.

    Il semble que, au fur et à mesure que l'ordinateur se diffuse dans l'univers domestique, certains usages en dehors du domicile perdent de leur intérêt. En particulier, les élèves et les étudiants de 18 ans et plus sont moins nombreux qu'il y a un an à en utiliser un sur leur lieu d'études. Cette baisse est due en partie à la progression de l'équipement personnel des étudiants, favorisée en particulier par des mesures incitatives des pouvoirs publics : 73% des étudiants disposent d'un ordinateur personnel, contre 68% l'année précédente.

    45% des personnes actives utilisent un micro-ordinateur sur leur lieu de travail. La proportion des actifs qui utilisent un ordinateur tous les jours sur leur lieu de travail n'a pas varié (35%) ; en revanche, l’utilisation plus ponctuelle est en diminution.

    43% des personnes de 12 ans et plus n'utilisent jamais d'ordinateur. La moitié d’entre elles ont 60 ans ou plus (pour mémoire, les plus de 60 ans ne représentent qu’un quart dans l'ensemble de la population française), 85% n'ont pas dépassé le niveau BEPC (58% dans l'ensemble de la population).

  • Internet : la moitié des Français de douze ans et plus ont utilisé Internet au cours des douze derniers mois
  • Lorsqu'on tient compte de tous les modes de connexion à Internet (à domicile, sur le lieu de travail ou le lieu d'étude, dans les lieux publics et via un téléphone mobile), plus d'une personne sur deux peut aujourd'hui être considérée comme un internaute.

    La diffusion d'Internet dans les foyers est légèrement plus rapide que la diffusion du micro-ordinateur (+ 4 points en 2005 pour Internet, contre + 3 points pour l'ordinateur). Ce " rattrapage " d'Internet est une tendance de longue période : depuis 2000, le taux d'accès à Internet à domicile a progressé de 25 points, tandis que le taux d'équipement en ordinateur a crû de 19 points. La généralisation des offres d'accès à haut débit a rapidement séduit des consommateurs : 75% des particuliers abonnés à Internet bénéficient d'une liaison à grande vitesse et à grande capacité (contre 55% l'an dernier).

    Un débit plus important favorise la diffusion de nouveaux usages : 40% des internautes ont, au cours des douze derniers mois, effectué des démarches administratives ou fiscales par Internet, 39% ont téléchargé des logiciels, des films ou de la musique, 8% déclarent être abonnés à un service de télévision par ADSL. 21% des 12 ans et plus ont effectué des achats sur Internet au cours des douze derniers mois.

    7% des personnes de 12 ans et plus téléphonent via l’ADSL (voix sur large bande), soit 9% des abonnés au téléphone fixe. Par ailleurs 4% des personnes interrogées utilisent la téléphonie sur ordinateur via un logiciel spécifique (Skype ou Net Meeting par exemple).

    18% des personnes se connectent à Internet en dehors de leur domicile ou de leur lieu de travail : essentiellement en utilisant un équipement mis à disposition dans un lieu public (cyber-café, bibliothèque, bureau de poste, etc, soit 11%), mais aussi sur un téléphone mobile (7%). Les connexions dans un lieu public grâce à un ordinateur portable personnel restent assez rares (2%).


ANNEXE

AVERTISSEMENT PREALABLE

L'enquête a été réalisée en face à face durant le mois de juin 2005, sur un échantillon de 2219 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus.
Cette enquête décrit les équipements et les usages des individus.
En particulier, les taux d'équipement s'entendent comme la proportion des individus disposant d'un équipement dans leur foyer, et non pas la proportion de foyers équipés dont il est fait état couramment dans d'autres études.
Par exemple, d'après cette enquête, 40% de la population de 12 ans et plus (soit environ 50 millions de personnes) dispose d'une connexion à Internet au domicile en juin 2005, alors que Médiamétrie estime que 34% des 24,7 millions de ménages disposent d'une connexion à Internet à la même date. Ces deux taux n'ont pas de raison d'être identiques, sauf si l'équipement du ménage est indépendant de sa taille, ce qui n'est pas le cas (les ménages nombreux sont plus équipés).
Les caractéristiques en termes de sexe, âge, diplôme, profession et lieu de résidence sont celles de la personne interrogée, le revenu est celui du ménage auquel appartient cette personne.

1 - LA TELEPHONIE FIXE ET MOBILE

  • La substitution entre téléphone fixe et téléphone mobile se poursuit

En juin 2005, 82% des adultes disposent d'au moins une ligne de téléphone fixe à leur domicile. D'année en année, cette proportion ne cesse de diminuer : elle était de 90% en 2000, et encore plus élevée avant que le téléphone mobile ne fasse son apparition sur le marché français (95%).

La quasi-totalité des personnes qui ont choisi d'abandonner l'abonnement au téléphone fixe à leur domicile l'ont remplacé par un téléphone mobile : le nombre de personnes équipées d'un téléphone mobile seulement a augmenté d'un tiers en l'espace de deux ans (12% de la population en 2003, 16% en 2005).

En quelques années, le téléphone mobile s'est diffusé à une vitesse jamais observée dans l'histoire des biens d'équipement : huit ans seulement après l'apparition de la norme GSM (en 1992), le taux d'équipement atteignait déjà 47%. Aujourd'hui, 70% des Français sont équipés.

Taux d'équipement des adultes en téléphonie fixe et mobile
- Champ : personnes de 18 ans et plus -

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

  • La concurrence entre les opérateurs de téléphonie fixe s'intensifie

La taille du marché du téléphone fixe se réduit, et, dans le même temps, la concurrence s'intensifie : 30% des adultes disposant d'un téléphone fixe sont aujourd'hui abonnés chez plusieurs opérateurs, un chiffre en forte progression en un an (+6 points, après +3 points en 2004).

En définitive, 18% des adultes ne disposent d'aucun abonnement au téléphone fixe, 57% sont abonnés chez un seul opérateur, et 25% reçoivent plusieurs factures de téléphonie fixe. La proportion de personnes abonnées auprès d'un seul opérateur a diminué de 24 points depuis cinq ans.

Répartition de la population selon l'équipement du logement en téléphonie fixe
- Champ : personnes de 18 ans et plus -

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

  • Naviguer sur Internet ou consulter des courriels : les usages émergents des téléphones mobiles

Une part croissante des possesseurs de téléphone mobile utilisent leur terminal pour naviguer sur Internet : 10% en 2005, contre seulement 5% deux ans plus tôt. Même constat au sujet de la consultation des e-mails sur son terminal mobile : 7% d'utilisateurs en 2005, contre 4% en 2003.

On peut s'attendre à un développement de ces pratiques, car les dernières générations de téléphone mobile permettent d'accéder plus rapidement à Internet, et l'offre de services devrait s'enrichir. Il est peu probable que le téléphone mobile se substitue au micro-ordinateur comme terminal d'accès privilégié à la toile, mais on peut s'attendre à une utilisation complémentaire de cet outil chez les jeunes et les personnes qui sont souvent en déplacement.

Utiliser son téléphone mobile pour naviguer sur Internet ou consulter ses mails
- Champ : personnes disposant d’un téléphone mobile -

(en %)

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

Le succès des SMS ne se dément pas. D’une part, les utilisateurs de mobile sont de plus en plus nombreux à utiliser ces services : 64% en 2005, contre 58% en 2004. D’autre part, ils en envoient, en moyenne, 14 par semaine, contre 12 en 2004. La baisse des prix des SMS, suite aux pressions des associations de consommateurs et des pouvoirs publics sur les opérateurs, n'est probablement pas étrangère à cette progression. De plus, les nouvelles offres, par exemple les forfaits SMS, favorisent la progression des usages.

2 - L'ORDINATEUR PERSONNEL

  • L'équipement informatique des particuliers continue à se développer

En juin 2005, 55% des 12 ans et plus disposent d'au moins un ordinateur à domicile (11% en ont plusieurs) et 40% sont abonnés à Internet. Ramenés à la population adulte (18 ans et plus), les chiffres sont respectivement de 53% et 39%. Les deux sont en forte progression cette année (+3 et +4 points). Depuis cinq ans, le parc informatique des particuliers est de plus en plus souvent relié à Internet : en 2000, 41% des ordinateurs étaient connectés à la Toile ; aujourd'hui, près des trois quarts le sont.

Taux d'équipement des adultes en ordinateur et en connexion Internet à domicile
- Champ : personnes de 18 ans et plus -

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

Lorsqu'il y a un ordinateur à la maison, quasiment tout le monde s'en sert. L'utilisation quotidienne augmente sensiblement en un an, passant de 48% à 56%.

  • 57% de la population se sert d'un ordinateur à domicile, au travail ou à l'école

38% des personnes de 12 ans et plus utilisent leur ordinateur tous les jours (soit au travail, soit sur leur lieu d'études ou à leur domicile), 11% ont une pratique plutôt hebdomadaire et 8%, une utilisation moins fréquente. Au total, 57% de la population utilisent l'ordinateur, soit une légère progression cette année (+1 point).

Fréquence d'utilisation de l'ordinateur, à domicile, au travail ou à l'école
- Champ : personnes de 12 ans et plus -
(en %)

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

Si l'usage d'un ordinateur au domicile augmente en 2005, il n'en est pas de même sur le lieu de travail ou d'études. En 2004, 54% des actifs et des élèves et étudiants utilisaient un ordinateur dans un contexte professionnel ou scolaire ; ils ne sont plus que 51% en 2005. La baisse n'est certes pas très importante, mais elle est surprenante dans la mesure où, dans l'univers domestique, le taux d'équipement progresse régulièrement.

La baisse est significative parmi les étudiants et élèves de 18 ans et plus : la part de ceux qui utilisent un micro-ordinateur sur leur lieu d'études passe de 62% en 2004 à 50% en 2005. Cette baisse est due en partie à la progression de l'équipement personnel des étudiants, favorisée en particulier par des mesures incitatives des pouvoirs publics : 73% des étudiants disposent d'un ordinateur personnel, contre 68% l'année précédente.

45% des personnes qui occupent un emploi utilisent un micro-ordinateur sur leur lieu de travail, c'est un peu moins qu'à l'enquête de l'année précédente (48%). La proportion de personnes qui utilisent un ordinateur personnel tous les jours n'a pas varié (35%) ; ce sont principalement les utilisations hebdomadaires ou moins fréquentes qui semblent être en diminution.

43% des personnes de 12 ans et plus n'utilisent jamais d'ordinateur, ni chez eux ni ailleurs. La moitié de ces personnes ont 60 ans ou plus (pour un quart dans l'ensemble de la population), et 85% n'ont pas dépassé le BEPC (pour 58% dans l'ensemble de la population).

  • Le principal frein à l'achat d’un PC : toujours "le prix"

Les enquêtés estiment, une fois de plus, que le principal frein à la diffusion du micro-ordinateur chez les particuliers est le prix (62%), mais aussi la complexité de ces produits (43%).

Certes, le prix des ordinateurs baisse régulièrement. Mais il demeure encore élevé pour bien des ménages.

L'ergonomie des produits informatiques s'améliore, mais les nouveaux services se multiplient sans cesse, et nombreux sont les utilisateurs qui se disent qu'ils n'arriveront pas à faire fonctionner leur équipement ou qui craignent de ne pas savoir résoudre seuls les pannes informatiques. D'année en année, la proportion de personnes qui estiment que l'utilisation des ordinateurs est trop complexe ne cesse de croître : 38% en 2003, 41% en 2004 et 43% en 2005. En outre, 26% des enquêtés estiment que les équipements, les accessoires et les logiciels à installer sont trop nombreux.

Malgré ces obstacles, l'ordinateur est un produit qui séduit de plus en plus les Français. Au fur et à mesure qu'il se diffuse, son intérêt est de mieux en mieux perçu : ils ne sont plus que 26% à penser que les ordinateurs ne sont pas utiles pour la vie quotidienne ; ils étaient 29% dans ce cas il y a un an, et 31% en 2003.

3 - INTERNET

  • En juin 2005, 40% de la population de 12 ans et plus dispose d'une connexion à Internet à domicile

La diffusion d'Internet dans les foyers est légèrement plus rapide que la diffusion du micro-ordinateur (+4 points en 2005 pour Internet, contre +3 points pour l'ordinateur). Ce " rattrapage " d'Internet est une tendance de longue période : depuis 2000, le taux d'accès à Internet à domicile a progressé de 25 points, tandis que le taux d'équipement en ordinateur a crû de 19 points. Mais un quart des personnes qui disposent d'un ordinateur chez elles n'ont pas encore d'accès à Internet.

18% des personnes non-équipées envisagent de se connecter à Internet dans les 12 prochains mois. C'est un chiffre important, qui, de surcroît, est en progression constante depuis 2003 : 14% en 2003, 16% en 2004. Internet attire de nombreuses personnes, et les jeunes non-équipés sont particulièrement demandeurs : 46% des adolescents qui n'ont pas accès à Internet envisagent de s'abonner cette année.

  • Le triomphe du haut débit

Le phénomène marquant de l'année 2005, c'est la très forte croissance des connexions à haut débit : 75% des particuliers abonnés à Internet bénéficient d'une liaison à grande vitesse et à grande capacité ; la proportion n'était que de 55% l'an dernier.

Les connexions ADSL se sont surtout multipliées dans les petites communes : la proportion de personnes disposant d'une connexion à haut débit dans les communes rurales est ainsi passée de 24% à 60% en un an, au sein de la population disposant d'Internet (+36 points, contre +12 points dans agglomération parisienne).

L'accès au haut débit va de pair avec une utilisation plus intense de la Toile : en particulier, les internautes qui se connectent quotidiennement sont deux fois plus nombreux parmi les abonnés bénéficiant du haut débit.

Proportion de personnes qui se connectent tous les jours à Internet
- Champ : personnes équipées d'Internet à domicile -
(en %)

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

  • 18% des personnes se connectent à Internet an dehors de leur domicile ou de leur lieu de travail

11% des personnes de 12 ans et plus se sont connectées dans un lieu public au cours des douze derniers mois (dans un cyber-café, dans une bibliothèque, un bureau de Poste, etc.). Cette proportion est loin d'être négligeable car, rapportée à l'ensemble de la population, elle correspond à 5,5 millions de personnes en France.

10% des possesseurs d'une téléphone mobile, soit 7% de l'ensemble des personnes de 12 ans et plus se connectent à Internet via leur téléphone mobile.

Il est aussi possible de se connecter en utilisant un ordinateur portable dans un lieu public, via une connexion Wi-Fi, en utilisant le réseau de téléphonie mobile ou en se branchant sur place sur un réseau filaire. Ces pratiques demeurent jusqu'à présent assez peu répandues : seules 2% des personnes interrogées déclarent s'être déjà connectées à Internet par un de ces moyens au cours des douze derniers mois.

Au total, en cumulant ces trois types d'accès, ce sont 18% des personnes de 12 ans et plus qui se connectent à Internet "en mobilité".

Les connexions "en mobilité"
- Champ : personnes de 12 ans et plus -

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

  • 52% d'"internautes au cours des douze derniers mois"

Lorsqu'on tient compte de tous les modes de connexion à Internet, les accès à domicile, sur son lieu de travail ou sur son lieu d'étude, mais également dans les lieux publics et via son téléphone mobile, plus d'une personne sur deux peut aujourd'hui être considérée comme un internaute.

La proportion de personnes qui se connectent à Internet, selon le mode de connexion
- Champ : personnes de douze ans et plus -
(en %)

 

 

Juin 2005

Se connecte à Internet à son domicile

37

Se connecte à Internet sur son lieu de travail ou d'étude

25

S’est connecté à Internet, ces 12 derniers mois, dans les cyber-cafés, bibliothèques

18

S’est connecté à Internet, ces 12 derniers mois, dans les lieux publics à l'aide de son ordinateur portable

2

S’est connecté à Internet, ces 12 derniers mois, via son téléphone mobile

8

Internautes

52

Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau

 

Lecture : en juin 2005, 37% de la population se sont connectés à Internet à leur domicile, 25% l'ont fait de leur lieu de travail ou d'étude. Au total, 52% se sont connectés à Internet.

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".

  • Téléphoner via l'ADSL ou avec l'ordinateur

Il existe deux façons de téléphoner par Internet :

 

  • Le téléphone via l'ADSL, appelé aussi "voix sur large bande" désigne les services de téléphonie fixe utilisant la technologie de la voix sur IP sur un réseau d'accès à Internet. Le service est fourni à l'utilisateur par un opérateur qui maîtrise la qualité du service. En pratique, l'utilisateur dispose d'un boîtier branché sur la prise téléphonique (un boîtier de type Freebox, 9Box, LiveBox, etc …).

 

 

  • Le téléphone par ordinateur, appelé aussi "voix sur Internet", désigne les services de communications vocales utilisant le réseau public Internet. La qualité du service n'est pas maîtrisée par un opérateur. En pratique, l'utilisateur télécharge sur son micro-ordinateur un logiciel approprié (Skype ou Net Meeting par exemple), et branche un micro et des hauts parleurs sur l'ordinateur ; et si l'ordinateur est muni d'une caméra (webcam), les interlocuteurs peuvent même se voir à travers leur écran d'ordinateur.

 

7% des personnes de 12 ans et plus téléphonent par Internet via l'ADSL en juin 2005. Rapporté aux seuls titulaires d'une ligne de téléphone fixe, ce chiffre correspond à 9% des abonnés.

Pour téléphoner avec l'ordinateur ("la voix sur Internet"), plusieurs manipulations informatiques sont nécessaires. De fait, la pratique est un peu moins répandue que la précédente : elle concerne 4% de la population.

Les internautes les plus aguerris utilisent à la fois les deux systèmes pour téléphoner : 30% des personnes téléphonant via leur FreeBox ou LiveBox passent également des appels par leur ordinateur et, inversement, 52% des usagers de systèmes tels que Skype ou Net Meeting utilisent également un téléphone branché sur leur boîtier ADSL. Ceci peut s'expliquer par des raisons liées à la facturation de ces services : le téléphone via l'ADSL est gratuit pour les appels nationaux vers les postes fixes seulement, alors que le téléphone par Internet permet aussi de téléphoner gratuitement à l'étranger.

Equipement en téléphone fixe et Internet
- Champ : ensemble de la population de 12 ans et plus -
(en %)

 

 

2005

Ne dispose pas de téléphone fixe

18

Dispose d'un téléphone fixe, mais sans abonnement à Internet

42

Dispose d'un téléphone fixe et d'un abonnement à Internet

40

. Dont : connexion à haut débit

30

. Dont : téléphone par l'ADSL (Freebox, Livebox…)

7

. Dont : téléphone par l'ordinateur (Skype, Messenger)

4

Total

100

Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau

 

Source : CREDOC, Enquêtes " Conditions de vie et Aspirations des Français ".


Les documents associés

 L’étude est téléchargeable  (pdf - 1,1 Mo)

 Le dossier de presse (ppt - 415 Ko)  (powerpoint)