Haut débit

Introduction du READSL2 en France : le Comité d'experts rend un avis favorable Cette technologie permettra d’apporter le haut débit jusqu’à 512 kbit/s à des abonnés qui n’avaient pas pu jusqu’à présent bénéficier de l’ADSL en raison de leur éloignement du central téléphonique

Paris, le 27 mai 2005

Le Comité d’experts pour l’introduction de nouvelles techniques sur la boucle locale a rendu aujourd’hui à l’Autorité un avis favorable à l’introduction de la technologie READSL2 en France, au niveau de la boucle locale, selon des modalités détaillées dans l’avis.

  • Le rôle du Comité d’experts

Le Comité d’experts pour l’introduction de nouvelles techniques dans la boucle locale a été institué en septembre 2002 par l’ART.

Présidé par Catherine Mancini (Lucent technologies), ce Comité est composé de France Télécom, des opérateurs mettant en œuvre le dégroupage et d’industriels constructeurs de DSLAM et de modems DSL.

Il est chargé d’émettre des avis sur les modalités d’introduction de nouvelles techniques sur la boucle locale, en veillant notamment à la compatibilité des différentes techniques autorisées.

En octobre dernier, le Comité avait ainsi émis un avis favorable à l’introduction de l’ADSL2+ au répartiteur. Plusieurs opérateurs proposent désormais des offres très haut débit fondées sur cette technologie.

  • La technologie READSL2

Le READSL2 (Reach extended ADSL2) est une évolution de la norme ADSL qui permet de prolonger la portée des signaux par rapport à la norme ADSL " classique " pour des débits allant jusqu’à 512 kbit/s, et donc d’améliorer l’éligibilité au haut débit pour les lignes longues du réseau commuté.

Grâce au READSL2, les opérateurs pourront donc proposer des accès large bande (jusqu’à 512 kbit/s) à des abonnés qui n’avaient jusqu’alors pas pu bénéficier de l’ADSL en raison de leur éloignement du central téléphonique.