Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 1 septembre 2017

RÉGULATION

Haut débit

• Dégroupage total et VDSL chez FDN, les FAI associatifs dans son sillon. 25 ans et enfin du VDSL. FDN propose à ses abonnés de passer au dégroupage total, via un nouveau réseau de collecte. Des mois de travail pour les bénévoles, qui comptent faire profiter les fournisseurs d'accès associatifs de meilleurs débits et prix, en attendant le si lointain passage à la fibre. (Next Inpact)

Nominations

• L’Etno accueille un nouveau directeur des affaires réglementaires.  Paolo Grassia a rejoint le lobby des opérateurs historiques, a annoncé Etno en début de semaine. Il a notamment travaillé sur la protection des données et les télécoms au sein de la représentation des États-Unis auprès de l’UE. Il remplace Francesco Versace, parti chez Vodafone. (Contexte)

• Pierre Bonis devient directeur général de l’Afnic.  Pierre Bonis occupe cette fonction à compter du 1er septembre, annonce l’association en charge du .fr. Il en était directeur général adjoint depuis 2012 et assurait déjà l’intérim depuis le départ de son prédécesseur, Mathieu Weil, au service de l’économie numérique de la DGE, en mai dernier. (Contexte, communiqué Afnic, Le Monde Informatique)

• Grégoire Tirot, inspecteur des finances devrait se voir confier la direction du cabinet de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du Numérique (Correspondance de la Presse)

Union Européenne / Code Télécom

• Telecom regulators’ power hinges on vote in Parliament (Politco)

NUMÉRIQUE

Transition numérique

Dans les entreprises

• Les Galeries Lafayette se digitalisent avec La Redoute. Le groupe de grands magasins prend 51 % du capital de l’ex-vépéciste. La nouvelle entité prévoit de réaliser à terme 30 % de ses ventes en ligne. La chaîne de grands magasins a fait d’Internet une priorité. Le nouvel ensemble vise un chiffre d’affaires de 5,5 milliards d’euros en 2020. (Le Monde, Les Echos, L’Usine Digitale)

• La Redoute, une vieille dame passée de la vente par correspondance à l’e-commerce. Fondé en 1837, cet ancien fleuron de la VPC, devenu cybermarchand, aborde un nouveau chapitre de son histoire mouvementée, avec son rachat par les Galeries Lafayette. (Les Echos)

Dans l’éducation

• Dans l’éducation, l’avenir s’écrit en numérique. Après la musique, la télévision et les médias, Internet commence à bouleverser les modes d’enseignement (Le Monde)

Intelligence artificielle

• 2017 : Alexa, la voix d’Amazon. Avec les assistants vocaux, l’IA fait son entrée dans la maison. Un domaine où le groupe de Jeff Bezos a pris de vitesse Google et Apple. (Les Echos)

• « Hey Siri, j’ai besoin de papier toilette » : les courses sans se fatiguer grâce à la technologie. Selon le cabinet Gartner, le marché des enceintes connectées à commande vocale représentera 3,52 milliards de dollars dans le monde en 2021, contre 360 millions en 2015 (AFP)

• Microsoft and Amazon steal AI march as they look past smartphones (Financial Times)

Réalité virtuelle

• La vidéo pourrait devenir une des principales utilisations des appareils de réalité virtuelle (Correspondance de la Presse)

Voiture autonome

• Samsung va pouvoir tester des voitures autonomes en Californie. Samsung Electronics a annoncé avoir obtenu l‘autorisation de tester des véhicules autonomes en Californie, 4 mois après son grand rival Apple. (Reuters)

GAFA

• Le mariage de Walmart et Google ou le baiser du bourreau. Les plates-formes numériques vont-elles devenir incontournables pour les commerçants ? L’union du leader de la distribution et du géant du Net laisse en tout cas présager de profondes mutations (Le Monde)

• SNCF, RATP, Transdev et Blablacar s'allient pour contrer Google. Un datawarehouse alimenté par le plus important volume de données de transport français émanant de SNCF, RATP, Transdev et Blablacar doit voir le jour. La vente d'un ticket unique regroupant plusieurs services de transport serait à l'étude sur une plateforme échappant à Google. (Le Monde Informatique, Silicon)

• Face aux salariés d'Uber, le nouveau patron évoque une possible entrée en bourse d'ici 2019. Quelques heures après sa nomination au poste de CEO, Dara Khosrowshahi a rencontré les salariés d'Uber au siège de San Francisco. Selon le Wall Street Journal, il a évoqué une possible entrée en bourse de l'entreprise dans les 18 à 36 mois. (L’Usine Digitale, Financial Times)

• Uber accelerate (Lex Column - Financial Times)

Start up

• Tempow, la start-up derrière l’innovation majeure de Motorola. La jeune pousse française permet de connecter quatre enceintes ou casques de marques différentes. Le fabricant chinois (Lenovo) embarque la technologie dans son dernier smartphone annoncé ce jeudi soir à l’IFA. (Les Echos)

• Wochit veut faciliter la production de vidéos. Radio France rejoint, vendredi 1er septembre, les clients français de la start-up. (Le Monde)

• Les start-up du nautisme se rêvent en Airbnb de la plaisance. Les deux champions français de la location de bateaux entre particuliers se diversifient à l’international et lorgnent le grand public (Le Monde)

TÉLÉPHONIE MOBILE

QS

• Free Mobile : la 4G se traîne depuis hier soir. Les témoignages venant des quatre coins du territoire font état d'une chute dramatique des débits. L'opérateur n'a pas encore communiqué sur cette panne. (ZDNet)

Terminaux

• Apple devrait dévoiler son nouvel iPhone le 12 septembre, une présentation comme toujours très attendue, au cours de laquelle la firme devra convaincre qu'elle est toujours en mesure d'apporter des innovations à son produit vedette, qui fête ses dix ans. (AFP, Financial Times)

• LG veut faire partie des grands du smartphone. Le groupe sud-coréen a dévoilé à l’IFA son nouveau modèle haut-de-gamme pour s’affirmer face à Samsung et Apple (Les Echos)

MVNO

• NRJ Mobile : l'étrange placement tarifaire des forfaits 4G Pocket, avec ou sans box 4G. NRJ Mobile a mis à jour ses forfaits 4G Pocket (15 à 50 Go de data). Avec un engagement de 12 mois, l'opérateur propose une box 4G à 1 euro, vous permettant de l'utiliser comme une solution fixe. Les tarifs de l'offre sont par contre élevés par rapport à la concurrence... ou à ses propres forfaits Woot. (Next Inpact)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Résultats financiers

Iliad

• Un chiffre d’affaires en hausse de 7,3 % sur un an grâce au mobile. Le chiffre d’affaires du groupe a progressé de plus de 7% au premier semestre 2017 par rapport à celui de l’année dernière, informe ce matin Iliad, en hausse de près de 170 millions d’euros et s’établissant à près de 2,5 milliards d’euros. Des résultats semestriels qui confortent Free comme « l'un des principaux opérateurs de télécommunications en France ». Tel est le commentaire que fait l'opérateur en dévoilant ses chiffres des six premiers mois de l'année. Il est toujours premier opérateur alternatif sur le fixe malgré un recrutement en baisse et premier recruteur sur le mobile pour le 22ème trimestre consécutif (Univers Freebox)

• Free Mobile revendique plus de 13 millions de clients. Si Free n’a peut-être pas le meilleur réseau mobile, selon les mesures effectuées en 2017 par l’Arcep, l’opérateur peut au moins se targuer d’avoir une offre commerciale très attractive. La preuve avec les résultats du premier semestre 2017 qu’il présente ce vendredi 1er septembre : ses clients dans le mobile sont désormais plus de 13 millions. (Numerama, ZDnet)

Bouygues Telecom

• Bouygues Telecom confirme sa bonne tenue au premier semestre. L’opérateur télécom affiche une bonne conquête de clients mobile et fixe. (Les Echos)

• Bouygues Télécom reprend du poil de la bête. (La Tribune, AFP)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Italie

• Vivendi-Telecom Italia : le gouvernement italien prépare une grosse amende. La participation de Vivendi dans Telecom Italia prend une tournure politique. Cela fait près d’un mois que le gouvernement italien cherche à démontrer que le groupe français contrôle désormais l’opérateur italien. (Univers Freebox)

Etats-Unis

• AT&T adds 3 new 5G test Cities (Light Reading)

• Après un texte anti-Google, la fondation New America se sépare d'un expert des monopoles. Fin juin, Barry Lynn soutenait l'amende record de la Commission européenne contre Google pour abus de position dominante. Selon lui, cette prise de position a mené à son éviction de la fondation New America, soutenue de longue date par le président exécutif d'Alphabet, ce que nient l'organisation et l'entreprise. (Next Inpact)

Mexique

• Mexico telecom reform leads to plunging prices – OECD (Telecom Paper)

INTERNET

Protection des données personnelles

• 41 sanctions prononcées par la CNIL entre 2014 et 2016. Le site data.gouv.fr diffuse de nombreuses données provenant d’autorités administratives. La CNIL n’y coupe pas. Un tableau, laconique, relève le nombre de sanctions prononcées par celle-ci entre 2014 et 2016. Et c’est peu de le dire, les chiffres semblent bien faibles. « La sanction n’est pas l’instrument unique », relativise la CNIL (Next Inpact)

• La CNIL aide les entreprises à se conformer à GDPR. La CNIL a entrepris une démarche open data visant à aider les entreprises à se préparer au réglement général sur la protection des données personnelles. Dans ce cadre, la commission publie la liste intégrale des déclarations de traitements effectuées depuis 1979. (Le Monde Informatique)

CONTENUS

Vivendi

• Vivendi sauvé par sa filiale Universal Music. La situation financière de Canal + va mieux grâce à l'apport de nouveaux abonnés via les opérateurs télécoms. À fin juin 2017, le groupe Canal + affiche 14 millions d'abonnés, en hausse de 2,8 millions sur un an. Cette hausse est uniquement due aux accords conclus avec les opérateurs Free et Orange, qui, à eux seuls, ont apporté 3 millions d'abonnés. Revers de la médaille, ces abonnés ne rapportent à Canal + qu'un très faible revenu mensuel. (Le Figaro, La Tribune)

• Canal+: le nombre d'abonnés directs passe sous les 5 millions. Canal+ affiche au total près de 8 millions d'abonnés en France. Mais les clients abonnés directement à Canal+ passent sous la barre des 5 millions, contre 5,5 millions un an plus tôt. (BFM Business)

• Vivendi réclame 422 millions d'euros au fisc. Le groupe présidé par Vincent Bolloré vient de déposer deux réclamations, avec de bonnes chances de succès. (BFM Business)

Droits Télé

• Droits télé du football : l’inéluctable flambée des prix. Malgré quelques inquiétudes sur les audiences, les télés n’ont d’autre choix que de participer à la guerre des prix. Et tous les ingrédients sont réunis pour que les prochaines enchères s'envolent. (Les Echos)

TNT

• Un an après son lancement, franceinfo a davantage de succès en ligne qu’à la télévision (AFP)

TV de rattrapage

• L’offre gratuite de télévision de rattrapage sur internet a progressé de 11,8 % sur un an (Correspondance de la Presse)

TECHNOLOGIES

IFA 2017

• La réalité augmentée, star du salon de l’IFA. L'été dernier, Pokémon GO amusait les joueurs du monde entier. Cet exemple de réalité augmentée, qui mêle des éléments virtuels à des prises de vue réelles, n'était qu'un avant-goût. Tous les grands noms des technologies investissent aujourd'hui le secteur. Mercredi, Google a présenté ARCore, une plateforme de réalité augmentée pour les développeurs. Elle leur permet de créer facilement des expériences de réalité augmentée sur smartphone. Google, Microsoft, Sony et Apple investissement dans cette technologie qui mêle réel et virtuel. (Le Figaro)

• Berlin, capitale mondiale de la tech intelligente. Smartphones, montres, bracelets et vêtements connectés, électroménager: l'intelligence artificielle est partout, pour que les appareils ne soient plus de simples outils, mais les compagnons des utilisateurs. C'est la grande tendance de l'IFA, le salon des technologies qui se tient à Berlin du 1er au 6 septembre. (BFM Business)

• Place à la vidéo et au 'storyshowing', avec le smartphone LG V30 (L’Usine Digitale)

• Le téléviseur revient fièrement trôner dans les salons des foyers. Qui a vraiment envie de regarder "Game of Thrones" sur sa petite tablette ? Au salon de l'électronique de Berlin, l'IFA, l'écran de télévision revient cette année en force, moins cher, plus grand et surtout en très haute définition. (AFP)

Sécurité

• Businesses failing on payment security (Financial Times)