Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 26 juillet 2017

RÉGULATION

Couverture HD-THD du territoire/France

• Le ministre des territoires souhaite 1,3 à 1,8 milliards d’€ d’engagement supplémentaires (de la part des opérateurs) (Contexte)

• Jacques Mézard circonspect sur les annonces de SFR de déployer la fibre partout en France sur fonds propres (Contexte)

• Le très haut débit accuse un très gros retard en Bretagne. Mégalis Bretagne, le syndicat mixte en charge du déploiement, est dans le collimateur. Faute de personnels formés et confrontés à des problèmes techniques, les délais de la phase 1 (2015-2018) ne sont pas respectés. Les élus craignent le pire concernant la deuxième phase (2019-2023 (Ouest France)

Régulation des plateformes

• Pour le président du CSA, la balle est dans le camp du Parlement (Contexte)

• La loi de transposition de la future directive SMA qui pourrait permettre au CSA de voir son périmètre d'intervention étendu au numérique et notamment aux activités vidéos des plateformes et réseaux sociaux (Correspondance de la presse)

• Le CSA à la remorque de l’Europe. La régulation des plateformes numériques finiront-elles par rentrer dans le champ de la régulation du CSA à la faveur d’une actualisation de la loi de 86 sur l’audiovisuel ? Le trilogue sur la directive SMA devrait déboucher sur un avant-projet avant Noël. Mais l’extension du champ d’application du texte européen aux plateformes comme Periscope, Apple ou Facebook s’appliquera quand la fourniture de contenus audiovisuels constituera une part « substantielle » du service fourni (La Lettre A)

GAFAs

               Fiscalité

• Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, ouvre la porte à une transaction financière au rabais avec Google  (Libération)      

                                                                        

               Droits des utilisateurs

• Bruxelles menace Facebook, Google et Twitter. « Certaines conditions imposées par ces compagnies américaines sont très défavorables aux consommateurs européens. S'ils veulent profiter du marché européen, ils doivent en suivre les règles », a insisté Vera Jourova, la commissaire européenne chargée du dossier (Les Echos)

 

               Droit à l'oubli

• Google a demandé à la justice américaine de bloquer une décision de la Cour suprême canadienne qui le contraint à déréférencer au niveau mondial des pages de résultats de recherches sur internet, même lorsque celles-ci ne sont pas effectuées au Canada (AFP)

Nomination

• Robert Ophèle est nommé président de l'Autorité des marchés financiers (Le Figaro)

Kiosques presse/optimisation fiscale

• Arnaque à la TVA par certains opérateurs télécoms. Fourniture gratuite de journaux aux abonnés télécoms et manque à gagner en TVA (1,2 milliard d’€ en 2018), l’Etat siffle la fin de  récré (Le Canard Enchaîné)

 

NUMÉRIQUE

IA

• Bisbille au sommet entre Mark Zuckerberg et Elon Musk, autour de l'IA. Face au discours alarmiste d'Elon Musk sur l'intelligence artificielle, le CEO de Facebook prône l'optimisme. Dans un live diffusé sur le réseau social, il juge les scénarios catastrophes de son homologue « irresponsables » (L’Express, numerama.com)

Objets connectés

• SoftBank Group a investi dans la société américaine iRobot, fabricant des robots-aspirateurs Roomba (AFP)

• Vendre le plan de nos logements, le nouvel horizon des robots aspirateurs Roomba. Ces robots cartographient les intérieurs pour fonctionner. Des données qui pourraient s’avérer utiles et rentables alors qu’émergent les maisons connectées (Le Monde, The Guardian)

• L’intelligence artificielle à l’assaut de nos logements. Estimé à 19 milliards de dollars d’ici 2022, le marché de l’intelligence artificielle commence à s’intéresser au domaine de la maison. Une entreprise a conçu le premier dépanneur d’urgence virtuel (Le Figaro)

Plateforme

• Softbank seeks multibillion-dollar stake in Uber (Wall Str. jal)

 

TÉLÉCOMS - FRANCE

Consolidation

• Pour Orange, la consolidation des télécoms n'est plus d'actualité (latribune.fr)

Consommateurs

• A coups de millions d'euros, Altice a multiplié les acquisitions dans les contenus (presse, TV, sports) afin de rendre ses offres plus attractives et accessoirement augmenter le revenu moyen par abonné, un de ses objectifs prioritaires.  Dans un contexte de forte concurrence sur les offres fixes et mobiles, cette stratégie a du sens, mais pour aller plus vite dans le retour sur investissement, SFR prend certaines libertés. Ainsi, de nombreux clients des offres fixes haut et très haut débit ont reçu un aimable mail où SFR se déclare "heureux de partager avec vous ses dernières innovations et nouveautés" comme l'enrichissement de l'offre Sports et Divertissements. Jusque ici pas de problèmes et la lecture rapide du courrier laisse croire qu'il s'agit bien d'une option proposée au client. Sauf que SFR activera par défaut cette option "dès votre prochaine facture", sans aucun consentement. Et hop, comment augmenter de 5 euros par mois la facture de dizaines de milliers d'abonnés en un mail... ? (zdnet.fr, Que Choisir)

 

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Résultats financiers

• KPN a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 18% à 191 millions d'euros au deuxième trimestre, malgré un recul de 2,7% du chiffre d'affaires à 1,63 milliard d'euros (AFP)

• AT&T, qui prévoit toujours de boucler le rachat de Time Warner cette année, a publié un bénéfice net en hausse au second trimestre mais un chiffre d'affaires en repli en raison de baisses de revenus dans ses activités traditionnelles (AFP, Reuters)

 

INTERNET

Universalité du Net

• Developing internet universality indicators. Unesco’s project to define Internet Universality indicators aims to build a framework of indicators through which to assess levels of achievement, in individual countries and internationally, of the four fundamental principles included in the Internet Universality concep (Communiqué de l'Unesco)

Résultats/GAFA

• Les revenus d'Alphabet progressent, pas les bénéfices (Les Echos, lex/Financial Times)

 

CONTENUS

Italie

• Canal veut créer un Canal+ italien avec Telecom Italia. Les deux filiales de Vivendi, Telecom Italia et Groupe Canal, ont décidé de lancer une chaîne premium (AFP, Le Monde, Le Figaro)