Mars

Les titres de la presse du lundi 9 mars 2020

REGULATION

5G

• Le Conseil d'État tranche en faveur du maintien de la procédure d'attribution de la 5G (AFP/L'Express)

• La 5G et l'environnement sont compatibles, affirme le régulateur des télécoms. Sébastien Soriano, appelle au dialogue après le rejet de recours contre la procédure d'attribution des fréquences 5G pour des motifs environnementaux et de santé publique (media24.com)

• 5G sans Huawei: l’État négocie avec les opérateurs. Bouygues et SFR veulent être indemnisés du surcoût d’un tel scénario / Le chinois est déjà exclu du cœur de réseau et de l’Île-de-France / Une «ristourne» sous forme d’un étalement plus large du paiement des licences 5G pourrait être mise en place. Les quatre opérateurs ont déjà obtenu de payer sur 15 ans les 350 premiers millions à débourser (chacun) /  Il n’est pas question de toucher aux réseaux de fibre optique. Ce qui exclut de facto Orange du débat actuel. «Nous utilisons effectivement des équipements Huawei pour raccorder nos clients fibres. Ce sont des équipements qui ne posent pas de problème du point de vue de la sécurité des réseaux et ne demandent aucune autorisation préalable de l’Anssi», indique l’opérateur (Le Figaro)

• Huawei en France : la stratégie de l’enracinement. Malgré les interrogations sur son avenir dans le marché français de la 5Gle groupe continue d’investir dans l’Hexagone, un pays jugé stratégique pour préserver ses positions en Europe (La Tribune)

Marché du haut et du très haut débit fixe

• Très haut débit : les acteurs du secteur explosent leur record en 2019. Les acteurs du très haut débit ont raccordé pas moins de 4,8 millions de locaux supplémentaires au cours de l'année dernière. Un véritable record qui fait la joie des autorités / "L'on est en train d'avoir une infrastructure du numérique en France qui n'aura pas d'égal au niveau européen", ou, tout du moins, "par rapport aux économies comparables au niveau européen", à l'instar de l'Allemagne et de la Grande-Bretagne, prévoit Julien Denormandie (zdnet.com, bfmtv.com)

• Fibre optique/Arcep-4T19 : 7,1 millions de clients, 4,8 millions de locaux supplémentaires raccordables en 2019 ; La carte de suivi des déploiements en fibre optique Cartefibre a été mise à jour par l’Arcep (nextinpact.com)

• Fibre optique : une fin d'année 2019 record / 36% des abonnés français désormais raccordés, le déploiement s’accélère (generation-nt.com, phonandroid.com)

• Selon les données de l'Arcep, la France comptait fin 2019 près de 18,4 millions de prises FttH pour plus de 7 millions d'abonnés (lesnumeriques.com)

Gafam

• Les Gafam sont cernés par le législateur français. Le 2 mars, a commencé la 1ère  lecture en commission à l’Assemblée nationale du projet de loi sur l’audiovisuelle « à l’ère numérique ». Le 19 février, le Sénat a adopté en 1ère  lecture une proposition de loi sur le libre choix. du consommateur « dans le cyberespace ». La loi Avia contre la cyberhaine revient devant les députés le 1er avril (Edition Multimédia)

En Italie

• L'autorité italienne de la concurrence a infligé à Telecom Italia une amende de 116 millions d'euros pour avoir entravé le développement de la fibre optique dans la péninsule. Pour l'autorité, Tim a adopté une stratégie anti-concurrentielle, mettant en place des obstacles à l'entrée d'autres concurrents, afin de préserver sa position sur le marché dans les zones blanches (AFP/Le Figaro)

Droit de la concurrence/droit des affaires

• "Le droit de la concurrence doit rester neutre et objectif. Les politiques de concurrence sont soumises à des objectifs contradictoires : protéger les consommateurs sans toutefois pénaliser les producteurs ; favoriser l'émergence de nouveaux acteurs sans étouffer les entreprises nationales. Au risque de rendre le droit de la concurrence très touffu… et surtout très opaque" note Erwan Le Noan- associé du cabinet Altermind (Les Echos)

• Les impôts spéciaux prélevés en Hongrie sur le chiffre d’affaires des entreprises de télécommunications et dans le secteur du commerce de détail sont compatibles avec le droit de l’Union européenne (lemondedudroit.fr)

 

EN FRANCE

Aménagement numérique

• Internet très haut débit. En Anjou, un déploiement à deux vitesses. Deux opérateurs se partagent l’installation technique de la fibre optique en Maine-et-Loire. Orange dans les villes, TDF dans les campagnes. Mais avec des échéances et des contraintes très différentes (ouest-france.fr)

• Il faut élaguer pour que l'ensemble du territoire soit fibré. Depuis la loi Elan, le propriétaire d'un terrain a l'obligation de procéder à l'élagage de la végétation afin de permettre le bon déploiement d'un réseau aérien, rappelle Bercy. Cela devrait contribuer à l'atteinte de l'objectif fixé par l'État : raccorder l'ensemble des territoires au très haut débit d'ici à 2022 (lemoniteur.fr)

NUMÉRIQUE

Protection numérique

• Une bataille loin d'être gagnée. Près de deux ans après l'entrée en vigueur du RGPD, et alors que le nombre et le niveau de sophistication des cyberattaques vont croissant, les entreprises se mobilisent pour préserver ce bien précieux, sans toujours y parvenir (Les Echos)

IA

• Brainstorming politique et législatif sur les multiples enjeux de l’intelligence artificielle / La Commission européenne et l’OCDE se sont chacune emparées du sujet pour tenter d’apporter des réponses et un cadre susceptible de s’appliquer à un ensemble de plusieurs pays (Edition Multimédia)

Biométrie

• Tech Firms Seek to Head Off Bans on Facial Recognition. Microsoft, Amazon show support for some legislative measures (Wall Str. jal)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Pourquoi la 5G risque de ne pas bien fonctionner à nos frontières. Il n’existe pas encore d’harmonisation européenne pour synchroniser les communications des différents opérateurs. Des risques de brouillage existent, particulièrement entre la France et l’Allemagne (01net.com)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Covid-19

• Le secteur des télécoms sur le qui-vive. Si la propagation du Covid-19 s’aggravait, le marché pourrait pâtir de difficultés d’approvisionnement en smartphones, en box ou en équipements de réseaux mobiles (La Tribune)

INTERNET

Données personnelles

• Affaire Cambridge Analytica : le régulateur australien attaque Facebook en justice. Le Bureau de la Commissaire australienne à l'Information accuse Facebook "d'intrusions graves et/ou répétées dans la vie privée" de ces utilisateurs (AFP/lematin.ch)

Cyberattaque

• Le mercredi 4 mars, la société Lise Charmel, marque de lingerie haut de gamme, a annoncé son placement en redressement judiciaire, après avoir été victime d’une cyberattaque massive le 8 novembre 2019. Cible d’un Ransomware, le groupe lyonnais a vu l’ensemble de ses données, cryptées, grippant ainsi l’ensemble de son activité. Ayant refusé de céder au chantage et de payer la rançon réclamée par le hacker, le groupe et ses 1 150 collaborateurs ont été bloqués, suite à l'arrêt forcé des systèmes informatiques. L’activité a repris partiellement en décembre avant un retour à la normale en janvier, le manque à gagner est estimé à plusieurs millions d'euros (Communiqué)

CONTENUS

PJL Audiovisuel

• Aurore Bergé : « Mon objectif est que la loi audiovisuelle soit adoptée à l’été ». La députée, rapporteur du texte, en dévoile les enjeux (Buzz Média/Le Figaro)

• "Loi audiovisuelle : Aurore Bergé s’attaque à la neutralité du net" : La Quadrature du net (Communiqué)

• La difficile inclusion des plateformes dans l'exception culturelle française. Faire contribuer Netflix et consorts au financement des séries et films français se révèle un vrai casse-tête. Les plateformes n'apprécient pas les contraintes qu'on veut leur imposer, et les chaînes françaises ont peur d'en payer le prix. Pour certains, les amendements que vient de voter la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée n'arrangent pas la situation (Les Echos)

• Le gouvernement se montre timide sur la répression du piratage. Le ministre de la Culture avait promis des « mesures majeures » contre le piratage. Or, à ce stade de la discussion sur la loi audiovisuelle, l'hypothèse d'une transaction pénale pour les pirates du téléchargement n'a pas été retenue. Les ayants droit victimes des sites de streaming, notamment les chaînes diffusant du sport, croisent les doigts pour que le projet de loi soit amendé par le Parlement en leur faveur (Les Echos)

SECTEUR POSTAL

Colis

• J’ai un colis pour vous ! Avec l’essor de l’e-commerce, les livraisons à domicile ont explosé. Des milliers de cartons s’entassent dans les locaux poubelles et sur les paliers. « Homo numericus » se transforme peu à peu en flemmard augmenté, ou en coursier éreinté (Le Monde)