Juillet

Les titres de la presse du jeudi 23 juillet 2020

REGULATION

5G /France

• Huawei banni de facto du réseau mobile français d'ici 2028 / Les opérateurs télécoms français souhaitant acheter des équipements 5G à Huawei ne pourront pas obtenir de prorogation des autorisations qui leur ont été accordées, ce qui aboutira de facto à une sortie progressive de l’équipementier chinois des réseaux mobiles français /  Les autorisations accordées à ce stade pour du matériel Huawei ont été limitées à trois ou cinq ans et les pouvoirs publics ont informé les opérateurs télécoms que ces autorisations ne seraient pas reconductibles / Une sortie de Huawei serait pénalisante en particulier pour Bouygues Telecom et SFR, qui utilisent déjà Huawei dans leurs réseaux / Orange et Iliad, ont recours principalement à Nokia et Ericsson pour leurs réseaux mobiles (Reuters, Les Echos)

• Huawei écarté du réseau mobile 5G français d'ici à 2028 / Les autorisations pour acheter le matériel de l'équipementier chinois seront désormais limitées (L'Agefi)

• Au secours! Ils vont ressusciter le Plan… / Nous n’avons pas besoin de la 5G et nous ne devrions pas y consacrer un euro d’investissement ni un centimètre cube de matière grise (Le Figaro)

• Des huissiers interviennent au siège de trois opérateurs mobiles pour les sommer de suspendre leur déploiement anticipé de la 5G/ 50.000 pétitionnaires soutenus par les avocats de MySmartCab réclament d’être entendus / Faute d’une solution amiable, quatre actions collectives en Justice seront préparées en septembre. Une stratégie visant à obtenir la suspension de la 5G dans l’attente des études requises (mediapart.fr)

Budget européen

• Plan de relance européen- Next Generation EU : La création d'une taxe numérique européenne évoquée pour financer le plan de relance conclu par les 27 Etats membres de l'UE (Correspondance de la presse)

• Digital tax: A cautionary tale (Politico)

EN FRANCE

Aménagement numérique

• Vresse-sur-Semois : l'Internet haut débit débarque à Membre et Bohan (l'avenir.net)

• Bourbriac : l'élagage est important pour déployer la fibre optique (Ouest-France)

• L'installation de la fibre optique ralentit dans le Migennois (L'Yonne Républicaine)

• Les grands chantiers de la reprise : la fibre optique (bfmtv.com)

Orange s'associe à Eutelsat pour fournir du très haut débit par satellite partout en France (orange.com)

RIP: Free lancera ses offres fibre sur un nouveau réseau d’ici l’automne prochain / Les premières adresses Freebox seront éligibles sur le réseau de Dunkerque Grand Littoral Networks, filiale de Covage (universfreebox.com)

Pour un numérique soutenable

• Pollution numérique : arrêtons de laisser nos fenêtres ouvertes ! / Le numérique présentait 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2019 selon l’Agence de la transition écologique (ADEME). Et "la forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d'ici 2025" / Penser à fermer ses fenêtres, faire attention à ses mails, baisser la luminosité de votre écran compte (linfodurable.fr)

Distribution de la presse

• Les kiosquiers des Bouches-du-Rhône privés de presse quotidienne nationale (lettreaudiovisuel.com)

A L'INTERNATIONAL

5G

• La Chine dépasse la barre des 100 millions d'abonnés 5G / Environ 10 % des abonnés mobiles en Chine ont souscrit à une offre 5G / Environ 30 % des clients 5G sont des « pré-abonnés » qui doivent encore acheter un smartphone 5G pour profiter du nouveau réseau (Les Echos)

Infrastructures

• Nouvelle augmentation de capital de 4 mds EUR pour le groupe espagnol Cellnex (AFP)

e-santé

• Coronavirus : des lenteurs dans le traçage des contacts de malades / Les personnes positives sont appelées par l’assurance-maladie dans les quatre heures suivant la création d’une fiche par leur médecin. Mais des retards s’accumulent dans la chaîne de prise en charge et l’efficacité du « contact tracing » est difficile à apprécier / France : l’application StopCovid peu utilisée (Le Monde)

Gafa

• Apple et Amazon dans le viseur de l'autorité italienne de la concurrence, qui soupçonne les deux entreprises de s'être entendues pour exclure les petits revendeurs de produits « Beats » de la plateforme (Les Échos)