Octobre

Les titres de la presse du vendredi 4 octobre 2019

REGULATION

Arcep

Publication de l'observatoire du marché des communications électroniques T2 2019 : le revenu des opérateurs sur le marché final diminue faiblement ce trimestre (-0,4% en un an) après trois trimestres consécutifs de contraction. Cette amélioration provient du recul moins prononcé du revenu des services fixes. Le nombre d'accès à très haut débit dépasse les 10 millions fin juin 2019. Parmi eux, le FttH atteint 5,8 millions d'accès, soit près de quatre locaux sur dix éligibles. Avec 76 millions de cartes SIM en service, la croissance annuelle du nombre de forfaits mobiles (+1,8 million en un an ce trimestre) demeure importante mais plus modérée. Environ 140 Go de données sont consommés par mois via les réseaux 4G en usage fixe et 8,3 Go en mobilité (arcep.fr)                                                                            

• Le marché français de la téléphonie a poursuivi sa baisse au deuxième trimestre 2019, principalement du fait du déclin des revenus issus de la téléphonie fixe, selon les données publiées jeudi par le régulateur du secteur. Symbole de l'accalmie observée sur le front de la guerre des prix entre opérateurs, la facture mensuelle moyenne sur mobile atteint les 14,30 euros, en hausse de 20 centimes par rapport aux trois premiers mois de l'année, confirmant la stabilisation des prix observés depuis bientôt trois ans (AFP)                                              

L’Arcep publie les données de couverture mobile du 2e trimestre 2019, disponibles en open data et affichées sur monreseaumobile.fr. La couverture en 4G du territoire continue de progresser sensiblement. Elle atteint plus de 93% de la population pour Free et près de 99% pour Bouygues Telecom, Orange et SFR. En revanche, l’Arcep relève une décélération par rapport aux premiers mois du New Deal mobile. L’Autorité reste vigilante quant aux trajectoires de déploiement, qui doivent conserver un rythme élevé dans la perspective de la généralisation attendue de la 4G sur une large part du territoire d’ici fin 2020 (arcep.fr)          

• Où en est l’itinérance de Free Mobile sur le réseau 3G d’Orange ? L’opérateur couvrait 96% de la population et 81% du territoire en 3G avec son réseau propre au 30 juin 2019, d’après les derniers chiffres qui viennent d’être publiés par l’Arcep. L’itinérance avec le réseau d’Orange doit prendre fin en 2020 (01net.com)                                                                                   

Fréquences outre-mer : l’Arcep lance une consultation publique sur la prorogation des autorisations d’utilisation de fréquences attribuées à Orange en bande 900 MHz à Mayotte et en bandes 900 MHz et 1800 MHz à La Réunion (arcep.fr)                                                     

IPv6 : IPv4 : la pénurie d’adresses disponibles, c’est pour le 7 novembre 2019. "Nous sommes rentrés aujourd'hui en pénurie. Une liste d'attente existe permettant de récupérer des adresses IPv4 rendues au RIPE NCC, mais peu d'adresses le sont. Internet ne cessera pas de fonctionner mais de grandir", a en effet indiqué hier l'Arcep sur Twitter. Pour permettre une transition en douceur, l'Arcep, qui suit le sujet de près et pour qui "la transition vers l'IPv6 est une nécessité vitale", a annoncé en fin de semaine dernière le lancement d'un comité de réflexion pour assurer la passation entre l'IPv4 et l'IPv6 (silicon.fr)                                         

Guerre des prix dans les télécoms : les opérateurs calment le jeu. Pour la première fois les opérateurs semblent globalement tous d'accord pour arrêter les frais, et remonter un peu les tarifs / Dans le sillage du déploiement de la fibre et de la 4G, leurs investissements n'ont jamais été aussi élevés / L'an prochain, les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free vont devoir, en plus, consacrer de gros moyens au déploiement de la 5G. Avant cela, à l'automne, ils casseront la tirelire pour acheter les précieuses fréquences nécessaires à cette nouvelle technologie (La Tribune)                                                                                                       

5G

• L’attribution des fréquences 5G prend (encore) du retard en France. Les opérateurs télécoms, qui devront patienter jusqu’à la mi-octobre pour connaître le détail des modalités d’attribution des fréquences pour la 5G, craignent une évolution de la doctrine. Au printemps, le gouvernement semblait plutôt pencher en faveur d’une attribution des licences 5G à des prix «raisonnables», moyennant des obligations de couverture qui semblaient convenir aux opérateurs. Mais au fil des semaines, certains craignent désormais un schéma «à l’allemande» / Les pressions de Bercy sont fortes, plus précisément du côté du budget de l’État. Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances, avait indiqué au printemps un ordre de grandeur financier «raisonnable», entre 1,5 et 2 milliards, attendus pour ces fréquences. La ligne n’aurait pas évolué depuis (Le Figaro)                         

• Les sénateurs veulent de la 5G sur tout le territoire. Pour Patrick Chaize, président du groupe d’études Numérique du Sénat, "la fixation d’un prix plancher d’enchère trop élevé condamnerait les objectifs de couverture du territoire par la 5G". La commission estime ainsi que l’aménagement numérique du territoire ne peut servir de variable d’ajustement budgétaire et enjoint l’État à se donner les moyens d’une politique ambitieuse (01net, communiqué de presse du Sénat)                                                                                                                  

• La 5G à l’ordre du jour du comité national de dialogue sur l’exposition du public aux ondes électromagnétiques. A cette occasion, l’ANFR a publié les deux rapports qui ont permis d’organiser ce dialogue : l’un présente la 5G sous l’angle de l’exposition, l’autre propose les  premières analyses des déploiements pilotes menés en France dans la bande 3400-3800 MHz. L’ANFR a annoncé à cette occasion une expérimentation de mesure en temps réel des variations de l’exposition (Communiqué ANFR)                                                                      

• 5G : hausse des stations expérimentales de Free Mobile à Paris. À la faveur de deux décisions (du 18 avril et du 23 juillet) émises par l'Arcep, l’opérateur est autorisé à conduire des tests sur l’ultra haut débit mobile à Paris. Et cela commence à se refléter dans l’observatoire mensuel du déploiement des réseaux mobiles de l’ANFR. Il y a désormais sept stations 5G expérimentales autorisées pour Free / Selon le régulateur des télécoms, deux tiers des Français auront accès à la 5G en 2025 (numerama.com, freenews.fr)                                   

• Les Français seraient prêts à payer plus pour la 5G. Les utilisateurs accepteraient un surcoût de 30% pour accéder au nouveau standard de téléphonie mobile, d’après un sondage de l’équipementier Ericsson. (01net, communiqué Ericsson)                                                       

Aménagement numérique

• « L’objectif d’un véritable très haut-débit en 2022 ne pourra pas être tenu » : Hervé Maurey dresse un tableau très critique de l’aménagement numérique du territoire. Absence de volonté politique, obstacles techniques, défaillances des opérateurs… les obstacles à une couverture totale sont nombreux. Une question de moyens financiers, notamment. "Pour la téléphonique mobile, il faut mettre en place une programmation pluriannuelle qui permette de donner à la population un planning fiable et réaliste. Cela passe par un diagnostic, notamment, pour avoir une visibilité. Et du côté du déploiement de la fibre, il faut rouvrir ce guichet de financement. C’est indispensable, et c’est du ressort de l’État" (lettreducadre.fr)                                         

Souveraineté numérique

• Les sénateurs publient leurs recommandations sur la souveraineté numérique. La commission d'enquête sénatoriale sur la souveraineté numérique de la France a rendu le 3 octobre ses conclusions. Le rapport de la commission d'enquête préconise notamment de faire appliquer strictement le principe de «portabilité des données», prévues par le RGPD pour qu'un internaute puisse quitter sans perdre ses données telle ou telle plateforme. Face au projet Libra (la cryptomonnaie sur laquelle travaille Facebook), les sénateurs demandent d'explorer les voies vers une cryptomonnaie publique, «sous l'égide de la BCE», pour que les États puissent «défendre leurs prérogatives dans le domaine monétaire». Le rapport écarte l'hypothèse d'un démantèlement des Gafam, même si l'idée a fait son chemin dans certains cercles américains (AFP)                                                                                                       

Berec

• Michel Van Bellinghen, président de l’Institut belge des services postaux et des télécommunications, présidera le Berec en 2021 (Contexte)                                                  

TÉLÉCOMS-FRANCE

Territoires

• Le syndicat mixte Haute Saône Numérique HSN a sélectionné BeFree et Nokia pour apporter la fibre Très Haut Débit dans 113 communes de Haute Saône (Communiqué)

 

NUMÉRIQUE

IA

• L'emploi à l'ère de l'IA : des robots et des hommes (AFP)

Terminaux

• Google va vous laisser choisir votre moteur de recherche sur Android (Phone Android)

• Dans les entrailles de Snips, l'assistant vocal intelligent français (La Tribune)

 

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Plus de 48400 sites 4G autorisés par l’ANFR en France au 1er octobre 2019 (Communiqué ANFR) 

5G

• "5G : anticipez les risques pour éviter le pire" : un entretien avec Luména Duluc, déléguée générale du Clusif, le Club de la sécurité de l'information français (Global Security mag)           

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Opérateurs

• Russie : Rostelcom rachète Tele2 (AFP)

Equipementiers

• "Apple est le premier contribuable mondial" ; "La taxation des multinationales doit être tranchée par l'OCDE" / Pour Tim Cook, "certains Gafa ont sans doute été arrogants" : une interview du patron d'Apple / Pourquoi Apple a arrêté l’escalade des prix / Sa priorité est désormais d’élargir son parc d’utilisateurs / Apple n'a pas l'intention de créer sa propre monnaie (Les Echos, bfmbusiness.fr, Reuters)

• "Les Gafa : du paradis à l’enfer. Les géants de la tech sont de plus en plus critiqués, tant sur leur modèle économique quasi monopolistique que sur l’utilisation qu’ils font des données de leurs clients. Difficile toutefois de résister à l’emprise que les Gafa ont réussi à créer autour de nos modes de vie" (Edito/Les Echos)

INTERNET

Réseau sociaux

• Les confidences de Monsieur Instagram. À la tête du réseau social de partage de photos depuis un an, Adam Mosseri dévoile sa philosophie et les valeurs qu'il veut insuffler à sa plateforme (Le Point)

• Facebook : Zuckerberg ne se laisse pas démanteler / Contre les déviances, une légitime défiance (Libération, AFP)

CONTENUS

SVoD

• Free : certains abonnés vont payer plus cher à cause de Netflix (Phone Android)

Contenus haineux

• Modération du Web : la justice européenne favorable au filtrage automatique des messages déjà jugés haineux. La CJUE a donné aux juges de nouveaux instruments pour exiger la suppression immédiate de certains messages sur Internet (Le Monde, AFP)