Novembre

Les titres de la presse du mercredi 27 novembre 2019

REGULATION

Equipements et usages du numérique / Publication de l'édition 2019 du Baromètre du numérique

• De plus en plus de Français voient le numérique comme une menace, selon le baromètre du numérique, révélé mercredi par le secrétaire d'Etat chargé du dossier, Cédric O / Le smartphone au centre de l’usage numérique / De l’urgence de réduire la fracture numérique / Le numérique, un levier essentiel de sociabilité pour les plus diplômés / Les Français veulent réduire leur impact environnemental numérique / Les médias traditionnels ont toujours la faveur des Français (AFP, Communiqué Bercy)

• L'Arcep, le Conseil général de l'économie (CGE) et l'Agence du Numérique publient les résultats du "Baromètre du numérique" : une enquête annuelle sur la diffusion des outils numériques et l’évolution de leurs usages / Le smartphone gagne du terrain… et contraint la liberté de choix des utilisateurs / Le baromètre conforte l’analyse de l’Arcep et ses propositions formulées dans le rapport "Smartphones, assistants vocaux… Les terminaux, maillons faibles de l’internet ouvert" (Communiqué Arcep)

• Les Français méfiants vis-à-vis de l'impact écologique du numérique. 44 % voient le numérique comme une menace pour l'environnement. Ils sont seulement 38 % à y voir une chance (AFP)

• Un Français sur cinq (37%) considèrent qu’internet rend les relations avec l’administration plus complexes (mieuxvivre-votreargent.fr, europe1.fr)

• Une majorité de Français se connecte à internet sur smartphone. Le Baromètre du numérique révèle un usage croissant des smartphones puisque 77% des Français en détiennent et plus de la moitié des Français l'utilise pour se connecter à internet. Toutefois, l'Arcep met en garde contre un usage contraint des smartphones que ce soit au niveau du choix sur le système d'exploitation ou du navigateur web utilisé (usine-digitale.fr)

• Le smartphone est plus populaire que jamais dans l’Hexagone. Mais de fortes disparités existent selon les âges / L’ordinateur de moins en moins utilisé au quotidien (bfmtv.com)

5G

• Free est en colère, “l’appel d’offres sur la 5G poursuit trop d’objectifs et menace la concurrence” / L’Etat va proposer à Orange, Free, SFR et Bouygues un premier bloc de 50 MHz pour 350 millions d’euros par opérateur. Une fois cette première phase actée, un système d’enchère prendra le relais pour attribuer le reste du spectre, à savoir 110 MHz répartis en 11 blocs de 10 MHz, avec un prix de départ de 70 millions d’euros pour chacun. La partie s’annonce disputée et la facture, possiblement salée (universfreebox.com)

• Fréquences 5G : le prix vient s’ajouter à une longue liste de désaccords / Blocs de 50 MHz : l'Arcep prend acte mais n'en pense pas moins / Pourquoi Bouygues et Free voulaient plus de blocs 5G / Un rythme de déploiement beaucoup trop élevé ? / Obligations de couverture 5G : débat sur les zones moins denses / Licences 5G : trop longues ou trop courtes ? (degroupnews.com)

• Bercy : la 5G vaut au minimum 2,17 milliards d'euros (au grand dam des opérateurs) (zdnet.com)

• En France, le sort de Huawei placé entre les mains de l'ANSSI et de Matignon. Interrogée, la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher a réaffirmé que le sort de Huawei dans les futurs réseaux 5G sera décidé en dernier ressort par Matignon, sur la base de recommandations émises par l'ANSSI (zdnet.com)

Aménagement numérique du territoire

• Achats de télécom: "L'Indoor est la plus grande zone blanche existante" / Le Crestel, a organisé à la mi-novembre une conférence sur les communications Indoor mobile et sans fil. "L'intérieur des bâtiments fait partie des zones blanches et la question est de savoir comment on en est arrivés là", a déclaré Bastien Champion, investisseur infrastructures numériques pour le fond de la Caisse des dépôts / "L'Arcep oeuvre également pour la couverture Indoor des bâtiments, a déclaré Lénaïg Catz, cheffe de l'unité Régulation des marchés mobiles à l'Arcep. Pour les entreprises et les administrations publiques qui en font la demande, les opérateurs mobiles ont l'obligation depuis fin 2018 de commercialiser, à un tarif raisonnable, une offre permettant d'assurer une couverture mobile multi-opérateurs à l'intérieur des bâtiments pour les occupants et les visiteurs de ces bâtiments" / L'AFUTT estime que la première action à mener est de développer l'usage de la voix sur Wi-Fi. Pour la favoriser, l'AFUTT a conçu une fiche pédagogique détaillée (decision-achats.fr)

Distribution de la presse

• La formation de règlement des différends, de poursuite et d’instruction de l’Arcep met ce jour en consultation publique, jusqu’au 6 décembre 2019, un projet de mesures relatif au gel des préavis de résiliation des clients éditeurs de la société Presstalis (arcep.fr, Correspondance de la Presse)

• L'Arcep envisage de geler temporairement les demandes de journaux qui voudraient quitter la messagerie en difficultés Presstalis, pour ne pas compromettre le redressement de celle-ci (AFP)

• L’Arcep engage son dialogue pour la distribution de la presse. L’Arcep, qui s’est vu confier par la loi réformant la «Loi Bichet», la mission de réguler la distribution de la presse, a réuni 28 acteurs du secteur dans ses locaux le 21 novembre. Parmi ses priorités, la définition des modalités d’assortiment des titres qui doivent être établies au moyen d’un accord interprofessionnel sous six mois (strategies.fr)

• Distribution de la presse / accord interprofessionnel : revue de détail des propositions de Culture Presse (Correspondance de la Presse)

• "Je suis prêt à faire respecter les droits nouveaux que les marchands ont acquis par la loi" indique Daniel Panetto, président national de Culture presse (Correspondance de la presse)

Projet de loi audiovisuel

• Le CSA publie l’ensemble de ses remarques sur la réforme audiovisuelle / Le CSA globalement satisfait de la loi audiovisuelle, l’Arcep émet critiques (Contexte, Le Figaro)

• Le régulateur des télécoms critique la loi audiovisuelle. Dans l’avis rendu au gouvernement, l’Arcep s’oppose au rapprochement avec l’Arcom (Sébastien Soriano suggère d’instaurer « un mécanisme plus souple », par lequel les présidents des deux autorités de régulations se tiendraient au courant de l’examen des dossiers communs) et demande une réflexion sur la fin de la TNT /  L’Arcep ne veut pas que l’Arcom puisse demander aux opérateurs télécoms de bloquer l’accès aux Netflix ou Disney+ en cas de non-respect de leurs obligations de financement (Le Figaro)

Contenus haineux

• Selon le président de l’Arcep, la proposition de loi de la députée Laetitia Avia "est un naufrage de méthodes par rapport à ce que nous avions espéré des États généraux du numérique" (nextinpact.com, Contexte)

Numérique

• “Le frein essentiel à l’innovation numérique est le manque de formation”: pour Serge Abiteboul, informaticien, chercheur à l’ENS et à l’INRIA et membre du collège de l’Arcep, “les données numériques imposent de nouvelles méthodes d’organisation et de travail, mais ouvrent aussi de nouvelles perspectives et de nouveaux services, plus sophistiqués”. Une interview organisée dans le cadre de la Semaine de l’innovation publique, qui se déroule du 25 au 29 novembre au nouveau Lieu de la transformation publique, avenue de Ségur à Paris (acteurspublics.fr)

Concurrence

• Réguler ex ante les acteurs systémiques, une idée qui fait son chemin. C (Contexte)

 

TÉLÉCOMS-FRANCE

Marché Entreprise

• Kosc, un fiasco d’État dans les télécoms pour les entreprises. A peine trois ans après son lancement, la start-up qui devait bousculer le duopole Orange/SFR dans les télécoms d'entreprise s'est déclarée en cessation de paiement hier / OVH, la BPI et la Banque des territoires doivent remettre quelques millions d'euros dans l'aventure pour éviter une liquidation la semaine prochaine /  Bouygues Telecom serait un candidat sérieux à la reprise de Kosc, et aurait à ce titre les faveurs d’OVH. La filiale de Bouygues pourrait ainsi récupérer une dizaine de millions d’accès à des lignes fibre (Les Echos)

• Sewan lève 75 millions d’euros auprès du fonds d’investissement européen Kartesia. Soit une des 10 plus grosses levées de fonds de l’année pour cette entreprise discrète mais puissante (forbes.fr)

Consommateurs

• Une société d’isolation sanctionnée par la CNIL pour démarchage téléphonique illégal. Le gendarme des données personnelles a infligé 500 000 euros d’amende à Futura Internationale, expliquant sa décision par « le nombre des manquements, leur persistance et leur gravité » (Le Monde)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Ericsson prédit une adoption rapide de la 5G / Elle devrait couvrir jusqu’à 65% de la population mondiale d’ici la fin 2025 et transporter 45% du trafic global de données mobiles /  Ericsson constate une adoption est très « dynamique » : la Corée du Sud comptait déjà 3 millions d’abonnements en septembre, soit 5 mois après le lancement des offres en avril 2019 ; la Chine totaliserait 13 millions d’abonnements fin 2019, soit trois mois après le lancement de la 5G dans le pays (informatiquenews.fr)

• La 5G NR, une première brique pour le futur de la 5G. Malgré toutes ses promesses, la 5G se révèle toujours dépendante de l'infrastructure LTE 4G. Il faudra du temps pour que les progrès techniques de la spécification radio 5G puissent prendre en charge de nouveaux cas d'utilisation (zdnet.com)

• La filiale de Maroc Telecom au Gabon teste la 5G (tic-maroc.com)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

Au Royaume-Uni

• BT entend diversifier ses fournisseurs de fibre optique. L’opérateur télécoms, qui veut baisser ses coûts, recherche un troisième équipementier en plus de Huawei et Nokia (L'Agefi)

En Italie

• Enel n'est pas pressé de céder sa participation dans Open Fiber, une division haut débit rapide, alors que Telecom Italia poursuit son projet de trouver un partenaire pour financer un rapprochement avec son concurrent plus petit (Reuters)