Mai

Les titres de la revue de presse du vendredi 10 avril 2019

REGULATION

Arcep

Observatoire des mobiles au 31mars 2019 : affaiblissement de la dynamique de marché. Avec une progression de 140 000 cartes SIM (hors MtoM) ce trimestre, le rythme d'accroissement du nombre de cartes SIM (75,8 millions au total) ralentit depuis un an, avec une croissance pratiquement divisée par trois par rapport à celle du premier trimestre 2018. La totalité de la croissance trimestrielle du parc provient, ce trimestre, des opérateurs virtuels, qui enregistrent 130 000 cartes supplémentaires. Sur le marché des entreprises, la croissance reste supérieure à 3% pour le septième trimestre consécutif. Avec 19,2 millions de cartes MtoM au 31 mars 2019, la croissance annuelle du nombre d'objets connectés atteint son plus haut niveau au premier trimestre 2019, avec +3,5 millions (arcep.fr)

• La croissance sur le trimestre est totalement portée par les MVNO, qui voient donc leur nombre de clients progresser de 130.000 unités, alors que les opérateurs disposant de réseaux (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) ne progressent plus (AFP)

Transformation numérique des entreprises : Connectivité des « verticaux » : l'Arcep ouvre le guichet pour l’attribution des fréquences de la bande 2,6 GHz TDD / Des gains de performance et de compétitivité pour les réseaux mobiles professionnels / Les manifestations d’intérêt des acteurs pour ces fréquences seront rendues publiques, dans l’objectif de permettre à chacun de mûrir son projet / Une solution nouvelle dans la boîte à outils des entrepreneurs et industriels (Communiqué Arcep, AFP)

5G

• Le Gouvernement communique à l’Arcep ses orientations en vue de l’élaboration des prochaines attributions de fréquences pour la 5G. Le Gouvernement, dans un courrier cosigné par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités territoriales, et par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances secrétaire d’Etat, chargée de piloter le processus d’attribution des fréquences 5G, précise ses objectifs et fait connaitre au régulateur les orientations qu’il souhaite retenir en vue de l’élaboration de l’appel à candidatures, qui devrait être lancé à l’automne 2019 pour des attributions début 2020 (Communiqué Bercy)

• La France entre dans le vif du sujet. Bercy a achevé la rédaction de la lettre de cadrage qui donne la philosophie générale du gouvernement sur le processus des enchères. Le prix de réserve sera fixé d'ici l'été. L'Arcep va pouvoir « dessiner » le processus d'enchères, dans un cahier des charges qui en déterminera tous les détails. Le Gouvernement souhaite s’assurer que le déploiement de la 5G ne sera pas limité aux seules grandes agglomérations En cohérence avec les objectifs européens, la couverture des principaux axes de transports nationaux devra être réalisée d’ici 2025. Le service commercial devra être lancé dès 2020 pour couvrir plusieurs villes. C'est davantage que l'objectif officiel de l'Union européenne qui avait demandé qu'au moins une ville, dans chaque Etat membre, ait la 5G dès l'année prochaine (Les Echos)

• L'équation de la 5G. A qui doit profiter le nouveau réseau télécoms à très haut débit ? A l'Etat, au contribuable, au consommateur, aux opérateurs… Les pouvoirs publics doivent trouver un moyen de ne faire que des gagnants. Compliqué. (Edito/Les Echos)

• En Allemagne, les enchères s'approchent du seuil des 6 milliards d'euros /  en Italie les enchères ont rapporté à l'Etat 6,5 milliards d'euros, trois fois plus qu'escompté / En Suisse les enchères ont rapporté 334 millions d'euros / Le Danemark a fini la vente du spectre sur la bande 700 mégahertz /  En Autriche, la bande des 3,4-3,8 gigahertz a été vendue, pour 188 millions d'euros (Les Echos)

• Governments and regulators must look at securing a longer term ROI on 5G rather than trying to cash in at auction, according to the GSMA (totaltele.com)

Relations sino-américaines

• FCC barred China Mobile from the U.S. market over national security concerns and said it was opening a review of other Chinese companies amid friction between the world’s biggest economies. “The Chinese government could use China Mobile to exploit our telephone network to increase intelligence collection against U.S. government agencies and other sensitive targets that depend on this network. That is a flatly unacceptable risk” Pai said (bloomberg.com, lemonde.fr)

• Espionnage: des hackers chinois ont attaqué des entreprises américaines avec des outils de la NSA / Chinese intelligence agents acquired National Security Agency hacking tools and repurposed them in 2016 to attack American allies and private companies in Europe and Asia / Equation Group Tools Prior to Shadow Brokers Leak. Windows zero day was exploited by Buckeye alongside Equation Group tools during 2016 attacks. Exploit and tools continued to be used after Buckeye's apparent disappearance in 2017 (nytimes.com, symantec.com, Le Figaro)

Du côté des GAFA

Contenus haineux : remise du rapport de la mission de régulation des réseaux sociaux / Emmanuel Macron, président de la République, et  Mark Zuckerberg, président-directeur général de Facebook, ont acté le lancement  d’une mission de régulation des réseaux sociaux en mai 2018 / Le rapport rendu public aujourd’hui et remis à Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique, propose des pistes de réflexions et d’actions qui viendront nourrir les travaux parlementaires des prochains mois. (Communiqué Bercy)

• Prévenir plutôt que guérir : la mission Facebook fait le pari d’une autre régulation (Contexte, AFP)

• Portrait : Mark Zuckerberg. Garde-toi de tes amis. Ce vendredi le fondateur de Facebook est à l'Elysée. Avec Emmanuel Macron, il doit, entre autres, évoquer la façon de combattre les « contenus haineux en ligne ». Vaste programme. (En Vue/Les Echos)

Le cofondateur de Facebook appelle à son démantèlement : "It’s Time to Break Up Facebook / Mark’s influence is staggering, far beyond that of anyone else in the private sector or in government / from our earliest days, Mark used the word “domination” to describe our ambitions" / would-be competitors can’t raise the money to take on Facebook / we pay for Facebook with our data and our attention, and by either measure it doesn’t come cheap / Facebook isn’t afraid of a few more rules. it’s afraid of an antitrust case / if we don’t have public servants shaping these policies, corporations will" : by Chris Hughes, a co-founder of Facebook, is a co-chairman of the Economic Security Project and a senior adviser at the Roosevelt Institute (nytimes.com, Le Figaro, lemonde.fr)

Facebook "labels" posts by hand, posing privacy question / The content labeling program could raise new privacy issues for Facebook, according to legal experts /  One former Facebook privacy manager expressed unease about users’ posts being scrutinized without their explicit permission. The European Union’s year-old General Data Protection Regulation (GDPR) has strict rules about how companies gather and use personal data and in many cases requires specific consent /  If the purpose is looking at posts to improve the precision of services, that should be stated explicitly, John Kennedy, a partner at law firm Wiggin and Dana. Using an outside vendor for the work could also require consent. It remains unclear exactly how GDPR will be interpreted and whether regulators and consumers would see Facebook’s internal labeling practices as problematic (Reuters, Le Figaro)

• La catégorisation de contenus, un secteur en pleine croissance ; plusieurs entreprises cherchent à exploiter les données des utilisateurs pour notamment entraîner des intelligences artificielles (Le Figaro)

Faut-il casser les Gafa ? L’hyperpuissance de  Google, Amazon, Facebook et Apple  est de plus en plus contestée aux Etats-Unis, comme en Europe. Au nom de la concurrence et des libertés. Mais de là à les taxer ou les démanteler... A Washington, le dossier est ouvert avant la présidentielle 2020 (Challenges)

Bataille de titans autour des taxes. Paris bat le rappel en Europe pour taxer les géants du numérique. Bruxelles multiplie les procédures contre les aides jugées illégales. Mais les Gafa résistent et peuvent compter sur l’administration américaine (Challenges)

Le capitalisme d'oligopole est de retour. Google et Facebook captent 66% de la publicité en ligne aux Etats-Unis, et Amazon 75% des ventes de livres. Des positions ultra dominantes, qui dopent les prix et leurs profits (Challenges)

Un arsenal réglementaire contre la toute-puissance des plateformes : le RGPD pour les individus ; les droits voisins pour la presse ; des protection en faveur des PME ; une loi contre le cyberharcèlement (Challenges)

Lobbying et faux nez à Bruxelles : les Gafa ne laissent rien au hasard pour défendre leurs intérêtes au cœur du pouvoir européen (Challenges)

• Pouvons-nous vraiment nous passer des Google, Apple, Facebook et autres Amazon ? (Challenges)

NUMÉRIQUE

Portrait

• Une « tech » branchée sur l’intérêt général. Marylène Vicari, fondatrice du Liberté LivingLab présente Tekhnè, un programme d’accélération spécialement destiné aux projets technologiques d’intérêt général, financé par les fondations EDF et Edmond de Rothschild (Challenges)

TÉLÉPHONIE MOBILE

texte

TÉLÉCOMS-FRANCE

Consommateurs

• Monatel  : les abus se poursuivent. Des sociétés de téléphonie fixe continuent de faire souscrire des personnes âgées à leurs services en mettant en avant des tarifs trompeurs voire en se faisant passer pour Orange. Elles n’hésitent pas non plus à se montrer menaçantes si leur victime refuse de payer (quechoisir.org)

Résultats financiers

• SFR tire son épingle du jeu au premier trimestre. L'Ebitda de l'opérateur augmente de plus de 7 % au premier trimestre. Le chiffre d'affaires est lui aussi légèrement en hausse. SFR continue d'engranger des clients tant sur le mobile que sur le fixe (Les Echos)

• Altice Europe confiant pour 2019 après un rebond au 1er trimestre (Reuters, Communiqué)

Marché Entreprises

• Télécoms professionnelles : Free vise 5% du marché. L’opérateur veut se développer sur le marché des entreprises, lequel pèse environ 10 milliards d’euros dans l’Hexagone. (La Tribune)

• Free compte chambouler le marché des entreprises avec Scaleway et Jaguar Network, deux alliés solides pour se faire une place de choix (Univers Free box)