Août

Les titres de la presse du vendredi 16 août 2019

REGULATION

Couverture mobile/France

• Mobiles, le combat des « zones blanches ». Si 97 % de la population française dispose désormais d’une couverture mobile, la qualité est très variable, et la frustration est grande du fait de la multiplication des usages des smartphones. Pressés par l’Arcep, les opérateurs mobiles se sont engagés à mettre fin aux zones blanches en 2022 (La Croix)

TÉLÉCOMS-FRANCE

Aménagement numérique

• Orange, Free et Bouygues Telecom arrivent sur le RIP Losange du Grand-Est. Losange compte un peu plus de 30 000 lignes fibre commercialisées, et doit permettre de raccorder d'ici à 2023 plus de 900 000 locaux sur 3000 communes de zone rurale pour 7 départements (ariase.com)

NUMÉRIQUE

Crypto monnaie

• "Les Gafam dans la banque : et si on arrêtait de crier au loup ? Bientôt « disruptée » la banque, comme l'ont été la distribution ou l'hôtellerie ? Pas si vite. La réglementation et la sécurité attachées à cette activité la protègent encore fortement" : une tribune de Guillaume Bourdon, cofondateur de Quinten (Les Echos)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Le point sur la 5G de Free (freenews.fr)

• Qualcomm ties up with Moscow city council, mobile operators for 5G mmWave network ; this is the first 5G NR mmWave (band n257) network launch in Europe this year (telecompaper.com)

Equipementiers

• Huawei a vu ses parts sur le marché du smartphone en Europe reculer au deuxième trimestre 2019 (de 16% par rapport au deuxième trimestre 2018, avec 8,5 millions d'appareils vendus, une performance qui ramène sa part de marché soà 18,8%), selon les données compilées par le bureau d'études Canalys, une première depuis l'arrivée de ses téléphones sur le continent (AFP)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

En Afrique

• Huawei Technicians Helped African Governments Spy on Political Opponents. The world’s largest telecommunications company, dominates Africa, where it has sold security tools that governments use for digital surveillance and censorship. Employees embedded with cybersecurity forces in Uganda and Zambia intercepted encrypted communications and used cell data to track opponents. A Wall Street Journal investigation (Wall Str. jal)

• Niel Télécom, via sa filiale Telecel RCA, sera repreneur des actifs de l'opérateur français Orange Niger, qui a décidé de quitter le marché nigérien à la suite de son contentieux avec les autorités fiscales (afrique.latribune.fr)

Aux Etats-Unis

• Cisco s'est adapté avec succès à la politique commerciale de Trump. Le fabricant de routeurs informatiques s'est réorganisé pour limiter son exposition aux tarifs douaniers américains sur les exportations chinoises. Il enregistre un chiffre d'affaires en croissance de 7 % sur son exercice 2019, mais craint un ralentissement de la demande dans les mois à venir (Les Echos)

INTERNET

GAFA

• Facebook admet à son tour avoir écouté les conversations (Messenger) de ses utilisateurs / Le patron de la FTC n'exclut pas le démantèlement / Amazon, Apple, Microsoft et Google, ont également reconnu que certaines conversations avaient fait l'objet d'une écoute humaine (Les Echos, Libération)

•  « Les dirigeants de Facebook doivent craindre la prison en cas d’abus ». Le vice-président du Conseil national du numérique, estime que les Etats doivent briser le sentiment d’impunité du géant américain, qui enchaîne les scandales sans en pâtir. Pour Gilles Babinet, « il faut empêcher Facebook de devenir encore plus puissant qu’il ne l’est déjà », quitte à ouvrir sa base de données à d’autres entreprises ou à démanteler le groupe (Le Parisien)

BATX

• Le bénéfice net d'Alibaba a bondi de 145% à 3,096 milliards de dollars (21,25 mds yuans) au premier trimestre sur un an, porté par la croissance de ses ventes solides et de son activité dans le cloud (AFP)

• Tencent a fait état d'un bénéfice en hausse de 35% au deuxième trimestre à la faveur d'un assouplissement de Pékin dans la régulation des jeux vidéo, l'une de ses principales activités (AFP)

CONTENUS

TV

• Free pourrait cesser la diffusion des chaînes du groupe de BFM TV dès aujourd'hui. L'opérateur se conforme à une décision du CSA / Altice a demandé aux opérateurs télécoms de le rémunérer pour avoir le droit de disposer de ces services sur leurs box ; le groupe met en avant l’évolution du paysage concurrentiel pour justifier sa demande. Pour Free, un arrêt de la diffusion ne serait pas discriminatif. Les chaînes restent disponibles sur la TNT ou Internet (Le Figaro, Les Echos, AFP)

• Pourquoi les abonnés Free pourront encore regarder BFMTV  aujourd'hui / Il n'y aura pas de changement le 16 août pour la diffusion des chaînes du groupe Altice. La lettre adressée à Altice demandait à Free de répondre avant le 16 août si oui ou non il souhaitait continuer à voir ses chaînes diffusées sur les télévisions rattachées à la Freebox. Le courrier serait resté sans réponse (jdd.fr)