Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 15 juin 2018

RÉGULATION

Neutralité de l’internet

• Europe and India band together. The EU’s telecom regulator group BEREC and India’s TRAI telecom regulatory authority signed a memorandum of understanding underlining a whole series of “building blocks” and rules that make up net neutrality regulation. Remember: Net neutrality rules were officially repealed earlier this week in the U.S. (Politico, MLex)

Fin des frais d'itinérance en Europe

• Les Français ont profité de la fin des frais d'itinérance dans l'UE. Les Français ont beaucoup plus utilisé leur téléphone portable dans les autres pays européens depuis la fin des frais d'itinérance dans l'UE en juin 2017, a constaté jeudi le régulateur français des télécoms. Au deuxième semestre 2017, le trafic de téléphonie comme le nombre de SMS émis en itinérance dans les autres pays européens a augmenté d'environ 40% par rapport à la même période de 2016, a détaillé l'Arcep. Sur la même période, la consommation de données en itinérance a été pratiquement multipliée par quatre en un an, a ajouté le régulateur. Les Français, qui restreignaient leur usage des SMS et de l'internet mobile avant la fin des frais d'itinérance, consomment désormais plus de données en itinérance que la moyenne: 354 mégaoctets (Mo) par mois et par utilisateur à l'été 2017 contre 242 Mo pour le reste des Européens, selon la même source. L'Arcep n'a reçu que très peu de plaintes de consommateurs concernant l'itinérance en Europe, s'est-elle également félicité (AFP)

Distribution de la presse

• Interrogations sur la soutenabilité du modèle de distribution de la presse. La députée Marie-Ange Magne, dans son rapport sur le projet de loi de règlement du budget, s’inquiète à nouveau de la situation inquiétante du secteur de la distribution de la presse. La parlementaire souligne l’existence de deux autorités de régulation, le CSPMP et l’ARDP. « Le rapport de Marc Schwarz, non publié à ce jour, recommanderait de confier la régulation du secteur à l’ARCEP » relève madame Magne qui explique qu’elle « portera une attention particulière aux informations qui seront communiquées, notamment concernant les coûts budgétaires supplémentaires induits par cette nouvelle régulation ». La parlementaire salue par ailleurs le rejet par le ministère d’une fusion éventuelle entre l’Arcep et le CSA (La Correspondance de la Presse)

Zones AMII / engagements L.33-13

• Orange et SFR parviennent à un accord dans le très haut débit. A couteaux tirés depuis des mois, Orange et SFR ont enfin trouvé un compromis dans le très haut débit. Au cœur de l’épreuve de force se trouvaient les villes moyennes. Selon un accord remontant à 2011, l’opérateur historique est censé déployer la fibre sur 90 % de ces territoires, qui couvrent 12,7 millions de prises raccordables. SFR récupère 1,2 million de prises supplémentaires en plus des 1,4 million qu’il est déjà censé construire. In fine, dans les villes moyennes, il raccordera 20 % de foyers, contre 10 % actuellement. Cette part de marché est certes éloignée de ses ambitions initiales, à savoir une nouvelle répartition à parts égales. Mais Orange avait déjà avancé ses pions un peu partout, et, pour parvenir à cet accord, l’opérateur historique a même rétrocédé à SFR pour plusieurs dizaines de millions d’euros de prises déjà construites. Ce nouveau contrat est en cours d’examen au sein de l’Arcep, qui rendra un avis en début de semaine prochaine (Le Monde, Contexte)

Séparation structurelle/UK

• UK / Steps by Openreach, BT towards legal separation are ‘broadly satisfactory’, UK regulator says (Mlex, communiqué Ofcom)

Consolidation du marché français

• Contact « sans suite » en vue d’un rapprochement SFR-Bouygues Telecom. Le groupe Bouygues a reconnu avoir été en contact avec le groupe Altice, en vue d'un éventuel rapprochement, "sans aucune suite" cependant. Les rumeurs de retour à trois opérateurs ont repris de l'épaisseur depuis le début d'année, dans la foulée d'une réorganisation d'Altice, marquée par la séparation des activités européennes et américaines du groupe, annoncée en fin d'année dernière après une chute de près de 50% du cours de Bourse consécutive à la publication de résultats jugés décevants. Fin mai, le président de l'Arcep avait lui-même estimé que "la porte de l'Arcep s'entrouvre"  en cas de consolidation, pour peu qu'il y ait "un projet créateur de valeur pour le pays, pas simplement pour les actionnaires" (AFP, Le Monde, Electron Libre)

 

TELEPHONIE MOBILE

5G

• Ca y est, la 5G est prête ! Le deuxième volet de la norme vient d’être validé. Il s’appuie sur un vrai coeur de réseau 5G permettant notamment de gérer certains services en priorité, comme la voiture autonome. Le groupement du 3GPP vient de compléter la première norme parue en décembre 2017 qui décrivait le protocole pour faire fonctionner une 5G non standalone, c’est-à-dire avec un coeur de réseau 4G. Le deuxième volet paru aujourd’hui consacre la 5G standalone, c’est-à-dire totalement autonome. Il ne s’agit plus seulement d’améliorer la vitesse, la latence et la capacité des réseaux mobiles pour le grand public. La 5G annonce aussi une véritable révolution pour les entreprises (01 Net)

 

TELECOMS -FRANCE

Déploiement du FttH/Retour sur l’étude de la FIRIP

• 20 millions de prises fibre en 5 ans : la France au défi du THD pour tous. Les industriels réunis au sein de la Firip annoncent la couleur, avec un objectif de 84% de couverture du territoire en fibre optique en 2022, au-delà de l’objectif officiel de 80% inscrit dans le plan France THD. Ce qui impliquerait donc de déployer 20 millions de prises sous 5 ans, après un effort de 10 millions entre 2012 et 2017. Et 4 millions dès cette année : alors que seulement 660 000 nouvelles prises ont été recensées au 1er trimestre, la marche paraît bien haute. « Un vrai challenge pour toute la filière », admettent les auteurs du rapport, avec un pic de production qui se profile déjà en 2019, à 4,6 millions de prises (DegroupNews)

• Fibre optique : bataille autour des financements publics. Pour accélérer le déploiement de la fibre et finir de couvrir le territoire, l’Etat devra repasser à la caisse (Les Echos)

• Fibre optique : les députés donnent un coup de pouce au plan France Très Haut Débit.Les députés ont voté plusieurs amendements pour accélérer le déploiement de la fibre optique dans le cadre du projet de loi sur l'Évolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique (Numerama)

Marché B2B

• Fibre pour les entreprises : Kosc s’attaque aux grandes villes. Spécialiste des télécoms d’entreprise, l’opérateur de gros vient de lever 20 millions d’euros auprès de la Banque des territoires de la CDC. Cet argent, investi en fonds propres dans une nouvelle filiale, Kosc Infrastructures, doit lui permettre de financer ses développements, dont de nouvelles offres de fibre dans les zones les plus denses de l’Hexagone (La Tribune, Les Echos, communiqué de presse)

Consommateurs

• Démarchage téléphonique : aux députés de mettre en place un système d’opt-in (un billet d’Alain Bazot, président de l’UFC-Que choisir)

 

CONTENUS

France / PAF

• La coûteuse course à l’audience des chaînes de la TNT (Le Figaro)

• France TV, TF1 et M6 s'allient pour contrer Netflix. Les groupes vont unir leurs forces dans la vidéo en ligne et créer une plateforme commune : "Avec Salto, France Télévisions, M6 et TF1 entendent proposer une réponse ambitieuse aux nouvelles attentes du public avec un service de qualité, innovant et simple d'accès" (AFP, Les Echos)

Droits sportifs

• Les géants de l’internet avancent encore à petits pas. Leur puissance financière fait saliver les ligues sportives, mais Amazon, Facebook ou Google, préférent avancer à petits pas, en particulier sur le football, plutôt qu'investir massivement. Une approche symbolisée par la première apparition du mastodonte du commerce en ligne Amazon sur la scène footballistique britannique: il a acquis le 8 juin un lot pour une petite vingtaine de matches, pour un montant qui, s'il n'a pas été communiqué, devrait être relativement limité  (AFP)