Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 19 juillet 2018

L'EVENEMENT : PRATIQUES ANTICONCURRENTIELLES : LA COMMISSION EUROPEENNE INFLIGE A GOOGLE UNE AMENDE DE 4.34 MILLIARDS D'EUROS

• L'UE a sanctionné hier Google pour abus de position dominante avec une amende record de 4,34 milliards d'euros, la seconde en un an contre laquelle la firme va faire appel, au risque de détériorer un peu plus les relations entre l'Europe et les Etats-Unis. Le montant de cette amende pulvérise tous les records.  "Google a utilisé des pratiques illégales pour cimenter sa position dominante dans la recherche sur internet", a expliqué la Commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager qui sanctionne l'entreprise américaine pour abus de position dominante sur les marchés des OS mobiles, et de la recherche générale sur internet (toute la presse)

Dans la presse

               . Les Echos

• Google est condamné pour abus de position dominante. Son système d’exploitation équipe 8 smartphones sur 10 dans le monde. Le géant en a profité pour favoriser ses propres applications et évincer la concurrence                                                                                                                    

• Les 3 griefs de la Commission - les ventes liées, les subventions,  les "Forks" entravés – repoussés vigoureusement par Google

• Android, le virage réussi du groupe dans le mobile. Mais l’hégémonie du géant sur son magasin d’applications est contestée par la France et les régulateurs européens des télécoms

• Le modèle des magasins d’applications aussi dans le viseur. L’Etat français veut protéger les développeurs

• Régulation des Gafa : le contraste transatlantique. L’Union européenne se montre beaucoup plus régulatrice vis-à-vis des géants du Net que les autorités américaines. Même si, aux Etats-Unis aussi, la question de leur démantèlement ou, au moins, de la garantie de la concurrence, compte tenu de leur puissance, est posée

• Une sanction record aux effets pourtant limités sur Google. l’amende entamera à peine sa trésorerie, qui s’élève, elle, à plus de 88 milliards d’euros. Certes, Google doit placer cette somme sur un compte séquestre. Mais il va déposer un recours en justice

               . Le Figaro

• Europe : nouvelle amende record pour contrer l’hégémonie de Google. Plutôt que d’attaquer globalement la société américaine avec peu de chances d’aboutir, Bruxelles a choisi d’enquêter sur chacune de ses  activités. Hier, la Commission européenne lui a infligé une amende de 4,3 milliards d’euros pour abus de position dominante autour du système d’exploitation sur mobile Android. Cette amende s’ajoute à celle de 2,4 milliards concernant son service Google Shopping

• La publicité sur Google, l'autre champ d'investigation de la Commission européenne. En s'attaquant au système publicitaire mis en place par Google, Bruxelles vise le cœur du modèle économique de la firme

• L’Europe a affûté sa méthode pour mieux cibler ses attaques. Ces décisions sur Google revêtent un aspect stratégique, puisqu’elles font jurisprudence et permettent de baliser le travail de la Commission pour les prochains cas. « La décision d’aujourd’hui constitue un précédent qui fixe le cadre d’appréciation de la légalité de ce type de comportement », reconnaissait la Commission elle-même en juin 2017

                . Libération

• C'est la plus grosse amende européenne jamais imposée à un géant de la Silicon Valley. Bruxelles a infligé ce mercredi une amende record de 4,34 milliards d'euros à Google pour avoir abusé de la position dominante de son système d'exploitation pour smartphone, Android, afin d'asseoir l'hégémonie de son service de recherche en ligne. Google a annoncé vouloir faire appel (Libération)

. Le Parisien

• Nouvelle amende record contre Google : pourquoi l’Europe tape si fort. Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, accuse Google d’avoir « privé les consommateurs européens des avantages d’une concurrence effective sur le marché important des appareils mobiles

. Financial Times

• Google says Brussels' €4.3bn fine seeks to wreck its phone business. US tech group to appeal. The move against Google is the latest in a series of attacks on US tech group by Margrethe Vestager

• "Any action by the EU is akin to shutting the stable door after the horse has bolted

• Le top 5 des amendes de Bruxelles pour abus de position dominante" said an analyst at CCS Insight (Financial Times)

• What the record penalty will mean for tech giant (Financial Times)

. Wall Str. jal

• Europe Fights the Last Google War. By the time this case is over, markets will be on to the next technology

• Google Fine Spotlights Differing Regulatory Approaches of EU, U.S.

• Europe’s Google Decision Brings New Calls for U.S. Action. In U.S., tech firms are helped by view that their business practices benefit consumers beyond concerns they might raise

. AFP

• L'UE sanctionne à nouveau Google par une amende record

• Le top 5 des amendes de la Commission européenne :

1- Google (2018): 4,34 milliards d'euros

2- Google (2017): 2,42 milliards

3- Intel (2009): 1,06 milliard

4- Qualcomm (2018): 997 millions

5- Microsoft (2004): 497 millions

. Portrait

• Margrethe Vestager, la terreur des Gafa, frappe à nouveau. Son intransigeance envers les entreprises américaines lui a valu la colère du président Donald Trump, mais la Commissaire européenne à la Concurrence  s'est défendue de nourrir une quelconque hostilité contre elles (AFP)

• Margrethe's magical fine machine, and how it works (AFP)

. Analyses

• Concurrence : quand l’Europe dicte sa loi. Les amendes arrivent certes tardivement, mais quand elles tombent, il y a un avant et un après (Edito/Les Echos)

• Amende Google : "C’est bien une décision politique, qui sert des objectifs politiques ".Dans cette affaire, le montant de l’amende et sa médiatisation reposent une nouvelle fois la question de la frontière ténue entre la politique et le droit. Et l’on se demande si en l’espèce, cette frontière n’a pas été franchie : une tribune de Bruno Alomar, Economiste, ancien haut fonctionnaire à la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne (Le Monde)

• Amende Google : « une instrumentalisation politique du droit de la concurrence. L’attitude répressive de Bruxelles envers des géants du numérique témoigne d’une vision dépassée et fausse de ce secteur» : une tribune, Erwan Le Noan, consultant et de Nicolas Petit, juriste écrivent (Le Monde)

• Google’s Grip on Search Is Secure, but Getting Pricier. EU ruling won’t diminish Internet giant’s dominance, but could raise its cost of doing business. Current EU Competition Commissioner Margrethe Vestager might find her crusade against Google similarly frustrating. In the absence of a mass-market competitor—Apple’s iPhone will only ever reach an affluent consumer base—no amount of unbundling is likely to erode Google’s dominance of services within Android, which is the heir to Windows. Only a shift in technology, possibly to voice-activated services such as Amazon Inc.’s Alexa, is likely to challenge Google. Still, the ruling stands as a good example of the growing regulatory risk faced by the world’s largest tech companies that have so far benefited from relatively lax government oversight. Google’s business will survive, but its cost of doing business will rise (Wall Str. jal)

• Why the Android Antitrust Case May Not Trouble Google. Antitrust cases, which takes years to decide, can’t keep up with technology, experts say

• Europe is right to stand up to Google’s power (Financial Times)

• The EU fining Google over Android is too little, too late, say experts (The Guardian)

• Don’t expect an app revolution to follow the EU’s Android rulling (Politico)

. Réactions

• US Federal Trade Commission chief indicates focus on "concentrated" mobile industry after Google fine (Politico)

• Federal Trade Commission chief spoke witt Margrethe Vestager, will "closely" examine EU Google charges (Politico)

• Google's US critics seize on EU's massive fine to push domestic action (Politico)

 

RÉGULATION

France

. Fin de la TNT

• Catherine Morin-Desailly : "ce n’est pas au président de l’autorité indépendante (Arcep) de se prononcer là-dessus" (Contexte)

. Déploiement du FTTH

• Pénurie de fibre : l’alerte de l’Avicca aux RIP. Pour l'association de collectivités, ses membres ne doivent utiliser que de la fibre optique recommandée par l'Arcep... même si elle n'est pas disponible en quantité suffisante pour déployer dans les temps. Les raisons : un danger pour les subventions et un important risque juridique (nextinpact.com)

. Augmentation des débits

• Orange : "nous ne ferons pas la course aux débits" dans la fibre. Certains abonnés très haut débit d’Orange ont eu la surprise de voir leurs débits très sensiblement augmenter. L'opérateur explique sa stratégie (ZDNet)

. Service universel / panne

• Panne voix : "ce n'était pas une panne", affirme Orange. Pendant plus de deux jours en mai dernier, les communications voix entre les abonnés Orange et les clients d'autres opérateurs (et inversement) avaient beaucoup de mal à passer. Laurent Bénatar, directeur technique de l'opérateur livre quelques explications (ZDNet)

. Réforme de la Constitution

• L'Assemblée nationale a voté dans la nuit de mercredi à jeudi l'inscription de la "protection" des données personnelles dans la Constitution, à défaut d'une "Charte du numérique" (AFP)

5G/Espagne

• 200 MHz sont mis aux enchères dans la bande de fréquences 3,6-3,8 GHz (lecourrier.es, Communiqué du Ministère de l'économie et des affaires)

 

NUMÉRIQUE

Du côté du Gouvernement

• L’exécutif tente d’accélérer dans les « technologies de rupture ». Bruno Le Maire annonce un investissement de 1,6 milliard d’euros et lance un Conseil national à l’innovation, censé mieux piloter les aides. Chaque année, 70 millions d’euros seront injectés dans les start-up de la " deep tech" (Le Monde)

Transition numérique

• La transition numérique de l'Estonie : une leçon (Les Echos)

 

TÉLÉPHONIE MOBILE

Equipementiers

• 5G focus revitalises Ericsson, as Swedish kit maker returns to profitability (totaltele.com)

Internet mobile

• Cuba découvre enfin l’Internet mobile. Après un programme pilote réservé à quelques privilégiés, les habitants de l’île pourront accéder à Internet sur leur mobile d’ici à la fin de l’année. L’abonnement sera coûteux et la connexion lourdement censurée (Le Monde)

 

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

• Les abonnés SFR victimes d'une enième panne sur les réseaux mobiles comme sur les lignes fixes (monpetitforfait.com)

 

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Royaume-Uni

• Britain’s new digital divide. A detailed analysis of data provided by the industry regulator Ofcom shows that consumers in some of the most rural areas enjoy broadband speeds considerably faster than those in the middle of London or Manchester (Financial Times)

Italie

• Iliad fait un carton en Italie, la Bourse apprécie. L’action Iliad décollait de plus de 8%, jeudi matin à la Bourse de Paris, propulsée par l’annonce du million de clients conquis par sa branche italienne (Agence Option Finance , AFP, Communiqué)

Câble sous-marin

• Google se paye un second câble sous-marin privé.  Google compte équiper son cloud d’un câble transatlantique reliant la France aux US d’ici 2020. Il complétera l'important réseau de câbles sous-marins du géant du Net, qui a investi, au total, dans pas moins de 13 câbles sous-marins ces dernières années. Sachant qu'un peu plus de la moitié rentreront en service à partir de l'année prochaine (latribune.fr, numerama.com)

 

INTERNET

Données personnelles

• Accord UE-Japon pour libérer les transferts de données personnelles (Le Monde)

 

CONTENUS

Réforme de l'audiovisuel public français

• "Les principales propositions de la mission de concertation qui doivent être rendues publiques aujourd'hui (Correspondance de la presse, Les Echos)

UK

• Angleterre : Télévision payante, le basculement. L’Ofcom vient de jeter un pavé dans la marre. Selon les chiffres publiés, la télévision payante est désormais en seconde position derrière les services de video à la demande. Au premier trimestre, 15,4 millions de foyers se sont abonnés à des services en ligne de vidéo à la demande, essentiellement, Netflix et Amazon Prime Video. En comparaison, les foyers abonnés à des offres de télévision payante sont au nombre de 15,1 millions (Electron Libre)

 

SECTEUR POSTAL

France

• Le Président de la République a visité ce jeudi matin le centre de tri postal de Marsac-sur-l'Isle. Il a échangé avec des postiers et découvert le fonctionnement des nouveaux robots pour la distribution du courrier (francebleu.fr)