Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 4 mai 2016

RÉGULATION

Projet de loi numérique

               Le Sénat adopte une version modifiée du texte de l’Assemblée nationale

• Les sénateurs ont adopté hier, en première lecture, une version modifiée du projet de loi sur la "République numérique" qui prévoit, entre autres, l'ouverture accrue des données publiques, une meilleure protection pour les internautes et un accès amélioré à internet. Le Sénat ayant complété le texte de l'Assemblée par de nombreux amendements, le projet de loi sera soumis à une commission mixte paritaire chargée de trouver une version commune aux deux chambres (AFP, Communiqué de presse du Sénat et de Bercy, zdnet.fr)

• Confirmant globalement l'ambition du texte, les sénateurs ont procédé à des ajustements, notamment dans les deux domaines qui concernent le plus les collectivités : l'ouverture des données et l'aménagement numérique (localtis.info)

• Les sénateurs votent un amendement au projet de loi Lemaire prévoyant d’imposer le stockage dans l’Union européenne des données personnelles des Français. Les grands acteurs du Cloud sont déjà prêts (silicon.fr)

• Le Sénat a introduit un amendement de nature à freiner l'open data (Le Monde)

               Les réactions

• Le CNNum dresse un bilan mitigé de l’examen au Sénat du projet pour une République numérique. Tout en notant de réelles améliorations – principalement en matière de loyauté des plateformes et d’ouverture des données publiques – le CNNum s’inquiète d’un certain nombre de reculs, tant par rapport au projet de loi initial qu’au texte adopté par l’Assemblée nationale. C’est le cas par exemple en matière de fouille de texte et de données (text and data mining, TDM), de portabilité, de protection des données personnelles ou encore s’agissant de la possibilité, introduite à l’Assemblée, pour des associations d’agir en justice pour défendre le domaine public (Communiqué de presse du CNNUm)

• Projet de loi numérique : satisfecit réservé du CNNum (numerama.com)

• L’AVICCA se félicite des très nombreux progrès du cadre législatif de l’aménagement numérique, lors de l’examen du projet de loi « République Numérique » en première lecture au Sénat. Ils concernent aussi bien les réseaux fixes que mobiles, les déploiements publics que privés. L’AVICCA regrette cependant que les amendements permettant d’abonder un fonds pour l’aménagement numérique n’aient pas été adoptés. La progression effective des réseaux et usages du Très haut débit va entraîner une accélération légitime de la demande d’investissement des territoires dans les prochaines années, à laquelle l’État et les collectivités devront faire face (Communiqué de presse de l’AVICCA)

Neutralité du Net/lignes directrices du BEREC

• 73 ONG du monde entier demandent au BEREC d’être strict sur la neutralité du net. Dans une lettre, elles demandent au groupement des régulateurs européens de prêter une attention particulière à la pratique du taux zéro, à la gestion du trafic et aux « services autres que les services d’accès à internet ». Le BEREC doit lancer en juin une consultation publique sur des recommandations qui doivent être publiées fin août. Elles permettront aux régulateurs nationaux de mettre en œuvre le règlement sur la neutralité du net. (Contexte, Lettre)

Commission européenne

               Concentration/Royaume-Uni

• EU to Block Hutchison’s Takeover of Telefónica’s O2. Antitrust regulator is concerned about higher prices, less choice for U.K. mobile-telecom consumers (Wall Str. jal)

               Tarifs postaux/e-commerce

• Andrus Ansip s’inquiète des disparités des tarifs de livraison de colis au sein de l’Union européenne. Le vice-président de la Commission chargé du Numérique a assuré lors d’un événement organisé par Bruegel (think tank bruxellois) ne pas vouloir réguler les tarifs postaux, mais a demandé une plus grande transparence. Andrus Ansip a regretté que ces disparités soient parfois un obstacle au développement du e-commerce transfrontalier et a rappelé que les propositions de la Commission sur le e-commerce seront présentées le 25 mai (Contexte, bruegel.org)

               5G

• Europe on edge of another tech revolution lost. In the world of tech and telecoms, the acronym du jour is 5G. The great “fifth generation” leap will, so they say, make self-driving cars or live HD television on the subway a reality. It’s a race that Europe is behind in, and perhaps that’s no surprise for a onetime trailblazer now seen as a laggard on most things digital. Here is the surprise: The EU’s problem with 5G isn’t a lack of entrepreneurial drive or venture capital, as is so often the case. It’s politics (Politico)

NUMÉRIQUE

Start-up

• Le rêve américain de 18 start-up françaises. Business France et la BPI ont monté un programme d'accompagnement aux Etats-Unis. Celui-ci change d'échelle. Il double le nombre de start-up accueillies et s'étend à New York (Les Echos)

Fintech

• Les régulateurs français s'engagent pour la compétitivité de la place. Une interview de Gérard Rameix, président de l'AMF  et de François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France sur la Fintech. Dès le mois de juin, les start-up de la finance vont pouvoir s'adresser à un « pôle commun » dédié, mis en place par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (qui chapeaute les banques et les assurances et est rattachée à la Banque de France) et par l'Autorité des marchés financiers. En parallèle, un forum consultatif sera installé pour faire dialoguer les superviseurs et les fintech (Les Echos)

• Pourquoi les autorités s'intéressent tellement à la finance 2.0. La « finance numérique » ne passe plus sous les radars des gendarmes financiers de la planète (Les Echos)

French Tech

• L'intelligence artificielle inspire la French Tech. Parmi les derniers projets lancés en France, le "machine learning" et la réalité virtuelle sont plébiscités. Les Pépites Tech font voter les internautes sur ces concepts, avec un modèle proche de "Product Hunt" (Les Echos)

IoT/Objets connectés

• Kerlink entrera en Bourse le 24 mai. L'entreprise bretonne spécialisée dans les réseaux dédiés aux objets connectés devrait lever une dizaine de millions d'euros en s'introduisant à la Bourse de Paris, où elle fera son entrée le 24 mai sur le marché Alternext (AFP)

• Microsoft a annoncé l'acquisition de la startup italienne Solair, spécialisée dans des services liés aux objets connectés (AFP)

• Ericsson veut accélérer dans l'internet de objets. Avec IoT Accelerator, l'équipementier entend adresser le marché de l’internet des objets en combinant plates-formes horizontales, services et place de marché (silicon.fr)

• Intel reconnaît son échec dans le mobile. Le fabricant mise désormais sur les objets connectés et la 5G. On estime à 50 milliards le nombre d'appareils qui seront connectés à internet en 2020, d'après une étude de Cisco (Le Figaro)

• Fiat Chrysler va fournir une centaine de véhicules spécialement adaptés à Alphabet, maison mère de Google, afin de permettre à ce dernier d'étendre ses tests de voitures autonomes sans chauffeur (AFP)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Roaming

• Fin des frais de roaming : une fausse bonne nouvelle ? La baisse progressive des frais d'itinérance constitue "un bon calcul économique", selon Stéphane Richard, le Pdg d'Orange. La disparition du roaming équivaut à baisser une charge pour les entreprises et les milieux d'affaires. Mais comme les opérateurs veulent maintenir leurs revenus, la solution, c'est d'augmenter le prix des forfaits les moins chers (latribune.fr)

Déploiement des réseaux mobiles

               Les chiffres de l'ANFR

• Bouygues Telecom est l'opérateur qui a ouvert le plus de sites 4G en avril. Selon l'ANFR, on comptabilisait au 1er mai 25.236 sites autorisés pour la 4G en France, dont 21.992 en service. Bouygues Telecom est celui qui a ouvert le plus de sites sur le mois (247, soit 7.814 sites au total). Il talonne Orange, qui reste en tête en nombre de sites (8.747) (Communiqué ANFR, Les Echos)

• Bouygues Telecom reprend la palme des mises en service en avril ; SFR reprend la main sur Free ; Orange dernier ; les 700 MHz au point mort (zdnet.fr, silicon.fr, nextinpact.com)

               Euro 2016

• Les opérateurs équipent les stades de l'Euro 2016 en 4G. Bouygues Telecom, Orange, Free et SFR mutualisent leurs installations. La capacité des réseaux mobile est multipliée par dix à quinze fois, dans les stades, par rapport à la situation précédente (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Consommateurs

               Démarchage téléphonique

• La liste rouge contre le démarchage téléphonique activée en juin. Le 1er juin, entrera en vigueur Bloctel, un nouveau service public porté par la secrétaire d’Etat chargée du commerce.  Les consommateurs vont pouvoir entrer leurs numéros de téléphone fixe et/ou mobile sur le site "bloctel.gouv.fr". Dès lors, passé un délai d’un mois, les entreprises n’auront plus le droit de les démarcher sur ces numéros (rtl.fr, Les Echos, AFP)

               Données personnelles

• En France, bientôt une action de groupe contre les atteintes aux données personnelles. Le gouvernement a déposé en ce sens un amendement dans le cadre du projet de loi relatif à l'action de groupe et à l'organisation judiciaire (nextinpact.com)

 

Marché Entreprise

• Fibre pour entreprises : Netalis entend bousculer la donne. La jeune pousse basée à Besançon cherche à secouer un marché écrasé par Orange et SFR en visant les TPE/PME avec un discours répondant à leurs besoins de transformation numérique (zdnet.fr)

Fiscalité

• Coup de pouce fiscal pour les serveurs, la fibre et le HPC. Pour soutenir l’investissement productif en France, la mesure de suramortissement permettant aux entreprises d’amortir des biens à 140 % de leur valeur a été prolongée d’un an. Et les réseaux fibre optique, les serveurs informatiques et les supercalculateurs sont désormais concernés (silicon.fr)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• TalkTalk to adopt 'all-in' prices. Telco calls on U.K. service providers to to ditch 'bad habit' of advertising line rental cost separately from subscription fee (totaltele.com)

• Le bénéfice net de Deutsche Telekom, publié mercredi, a bondi au premier trimestre grâce à un gain de cession, tandis que l'activité de l'ex-monopole allemand des télécoms a continué à profiter de la vigueur de sa filiale américaine. Le bénéfice net trimestriel s'est établi à 3,1 milliards d'euros, quatre fois plus que l'an passé sur la période, grâce à la cession à British Telecom de la part de l'allemand dans la co-entreprise britannique EE (AFP, Reuters)

• Sprint loss widens even as it adds customers (Wall Str. jal)

• Sprint prévoit une forte hausse du résultat opérationnel annuel (Reuters)

Nomination

• Le conseil de surveillance du groupe allemand Rocket Internet fait évoluer sa gouvernance. Pierre Louette, directeur général délégué d'Orange, doit rejoindre le conseil le 9 juin (Les Echos)

INTERNET

Stockage des données

• Les géants américains de l'informatique tirés par le boom phénoménal du cloud. Les derniers résultats trimestriels d'Amazon, comme ceux de Microsoft, montrent l'importance prise par le cloud. Ce marché en forte croissance profite essentiellement aux quatre poids lourds : Amazon, Microsoft, Google et IBM (Les Echos)

• Dropbox et Box, ces frères pas si jumeaux du stockage en ligne. Souvent comparés, parfois confondus, les deux  pure players  du cloud ont pourtant fait des choix stratégiques opposés (Les Echos)

Secret des messages

• WhatsApp, la messagerie utilisée par plus de 100 millions de Brésiliens, a recommencé à fonctionner mardi soir, après plus de 24 heures de blocage au Brésil, pour rétention d'informations dans le cadre d'une enquête. Pour l'agence de régulation des télécommunications (Anatel) la justice est allée trop loin. Qualifiant la suspension de "disproportionnée", son président, João Rezende, estime que "le blocage n'est pas une solution" (AFP, Les Echos, nextinpact.com)

• Facebook CEO urges Brazilian to decry WhatsApp block (Reuters)

              

CONTENUS

Kiosque numérique : les gains fiscaux de SFR

• Alors que SFR confirme appliquer un prorata pour le calcul de la remise liée à sa nouvelle option Presse, le site de Numericable détaille le calcul pour un abonnement typique. L'occasion de découvrir le gain pour SFR, grâce à une TVA appliquée jusqu'à trois niveaux. SFR gagne ainsi 1,36€ par mois et par abonné. L'Etat est le seul perdant, en recettes de TVA (nextinpact.com)

• Le coût de la gratuité. L'intégration de SFR Presse à SFR permet à l'opérateur de déduire un tiers de la perte accumulée dans la presse, soit 50 millions d'euros. De surcroît, SFR va payer moins de TVA au fisc, en moyenne 1,36€ par abonné et par mois, soit un bénéfice supplémentaire de 200 millions d'euros par an. Et tout cela grâce à des journaux qui ont coûté à Patric Drahi une centaine de millions d'euros…  (Le Canard Enchaîné)

VoD

• "France Télévisions va lancer, le 31  mars 2017, une offre de vidéo à la demande par abonnement qui sera généraliste, avec des séries, du documentaire, des programmes jeunesse et du cinéma" : une interview de Laetitia Recayte, directrice du développement commercial du groupe public (Le Monde)

• France Télévisions va marcher sur les terres de Netflix et Canal+ (Les Echos)

• Hulu veut lancer son propre service de télévision sur internet. Le site américain de vidéo à la demande par abonnement pourrait lancer sa nouvelle offre d'ici au premier trimestre 2017 (Le Figaro)

• VoD : Orange fait la course en tête et Netflix s'installe, selon le Bilan 2015 du CNC (zdnet.fr)

SECTEUR POSTAL

Restructuration

• En perte structurelle, Spir prend le chemin du démantèlement. Le groupe de journaux gratuits de petites annonces (Top annonces, Logic-Immo) et de distribution de prospectus (Adrexo) a raté sa restructuration. Ses activités historiques mais aussi celles dans la distribution d'imprimés sans adresse ont depuis été frappées de plein fouet par la concurrence du Web et celle de Mediapost, filiale de La Poste leader de la distribution de prospectus en France contre laquelle Spir n'a pas pu lutter (Le Figaro)