Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 27 juillet 2016

RÉGULATION

Arcep/marché Entreprises/mise en demeure d'Orange

• L’Arcep met en demeure Orange sur le marché Entreprises. Décidément, l'Autorité s'est lancé dans un grand ménage dans les télécoms d'entreprise. Quelques semaines après avoir annoncé qu'elle mobiliserait tous ses outils pour doper la concurrence sur ce marché ultra-dominé par Orange, elle épingle l'opérateur historique. Pour ne pas plomber la concurrence, les autorités ont imposé à Orange de proposer l’accès à ses fourreaux à ses concurrents dans les mêmes conditions que pour ses propres déploiements. Mais l’Arcep constate que ce n’est pas le cas (latribune.fr, zdnet.fr)

• L’Arcep met en demeure Orange, qui ne joue pas le jeu avec ses concurrents sur le marché entreprise (universfreebox.com)

• L’Arcep a décidé de recadrer Orange (Les Echos)

• L’Arcep met Orange en demeure de respecter ses obligations de non-discrimination et de transparence en matière d’accès à ses infrastructures de génie civil sur le marché entreprises (AFP, Communiqué Arcep)

Consultation publique du BEREC sur la neutralité du Net

• La consultation européenne divise, près de 500.000 contributions à éplucher. Clôturée en début de semaine, la consultation publique du BEREC sur la neutralité du Net a connu un franc succès, avec un demi-million de réponses. Parmi elles, les positions des défenseurs des libertés numériques et des opérateurs sont une nouvelle fois tranchées. Le nombre de contributions est « sans précédent » pour ses consultations, affirme le BEREC. Ce n'est pourtant pas tant une surprise, le sujet ayant déjà mobilisé des millions d'internautes aux États-Unis et en Inde lors de débats similaires. Cette consultation a connu la mobilisation du collectif SaveTheInternet.eu, composée d'organismes comme AccessNow ou la Quadrature du Net, qui vante plus de 500 000 contributions d'internautes. Sans oublier qu'avant même la publication du document, 73 organisations européennes avaient appelé les régulateurs à protéger la neutralité. Parmi les réponses reçues, figurent celles de la Fédération FDN et, à l'autre bout du spectre, celle commune de l'association européenne des opérateurs (ETNO) et de la GSMA. Pour FFDN et la Quadrature, l'approche au cas par cas sur le « zero rating », qui permet de ne pas compter la consommation en données d'un service sur mobile, peut être dangereuse. Elle laisserait une large marge de manœuvre aux opérateurs. Pour ces associations, mieux vaudrait fixer des limites claires. Elles soulignent également l'absence des recours des clients finaux sur les questions de neutralité, dommageable à leurs yeux (nextinpact.com)

Royaume-Uni/l'Ofcom décide la séparation d'Openreach et de BT

• L'Ofcom a demandé à BT Group de faire de sa filiale dédiée au réseau Openreach une "entreprise distincte" mais qui pourra être conservée au sein du groupe. L'Ofcom réclame dans un rapport que l'opérateur historique dote Openreach de son propre conseil d'administration, avec une majorité d'administrateurs sans lien avec le groupe BT. Ce dernier échappe ainsi à une demande de scission pure et simple, qui avait été réclamée par des concurrents utilisateurs d'Openreach. Ce dernier développe et maintient le principal réseau de télécommunications du pays, qui est aussi utilisé par des fournisseurs de services mobiles ou d'internet haut-débit comme Sky, TalkTalk ou Vodafone (AFP, Politico, totaltele.com)

Marché unique du numérique

• Günther Oettinger annonce une « communauté numérique » avec les pays « partenaires » de l’UE. Les six pays qui ont conclu un accord de partenariat avec l’UE et la présidence slovaque sont invités le 18 octobre à Bruxelles (Contexte)

• "Au-delà des frontières de l'UE, un marché unique du numérique" : une tribune de Volodymyr Groysman, premier ministre d'Ukraine et de Günther H. Oettinger, Commissaire européen pour l’économie et la société numériques (huffingtonpost.fr)

NUMÉRIQUE

French Tech

• French Tech : pour Axelle Lemaire c’est « par tous, pour tous et partout ». Les start-up, ce n’est pas qu’à Paris. C’est le discours d'Emmanuel Macron et d'Axelle Lemaire qui célèbrent les succès de la French Tech. Tout n’est cependant pas rose dans ce petit monde bouillonnant des jeunes pousses. La secrétaire d’Etat au Numérique a répondu à nos questions (Rue 89)

Startup

• "Les start-up industrielles aussi ont besoin d'être soutenues ! S'il faut se réjouir du dynamisme de la French Tech, il faut aussi veiller à ce que les financements disponibles ne soient pas systématiquement captés par les entreprises du numérique. Dans des domaines comme les biotech, les cleantech et l'aéronautique, de jeunes sociétés françaises méritent aussi d'être aidées". Le point de vue de François Chopard, fondateur de Starbust Accelerator (Les Echos) 

Modèle économique

• From 0 to 1,000,000 to ?  La start-up belge de livraison de repas à domicile  Take Eat Easy, annonce se placer en redressement judiciaire. Elle n'a pas réussi à boucler sa troisième levée de fonds, alors que la concurrence sur son secteur bat son plein : un post du fondateur de Take Eat Easy, Adrien Roose (medium.com/@adrienroose)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Rennes va tester la 5G. En partie financé dans le cadre des « investissements d’avenir », l’Institut de Recherche Technologique B-Com a été retenu pour effectuer un test de la 5G à Rennes, en partenariat avec des industriels privés (zdnet.fr)

Usages

• L’audience internet mobile en France en avril 2016 : 36,9 millions d’individus âgés de 15 ans et plus se sont connectés à Internet au moins une fois depuis leur mobile, ce qui représente plus de 2 Français sur 3 (70,9%) (Communiqué Médiamétrie)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Résultats financiers d'Orange

• Orange déçoit en France au deuxième trimestre. Les revenus reculent, malgré une bonne performance en matière de conquête d'abonnés. L'action reculait de 4% hier matin (Les Echos, AFP, Financial Times, totaltele.com)

• Orange accélère ses recrutements de clients fibre optique. L'opérateur compte près de 1,2 million d'abonnés très haut débit en France, et reste très largement devant ses concurrents sur la fibre optique de bout en bout (Le Figaro)

• Dans le mobile, l'opérateur continue de subir la guerre des prix. En France, son chiffre d'affaires dans ce secteur a baissé de 5,2%. Orange compte sur le très haut débit fixe pour faire progresser son activité (Le Monde)

• Orange souffre en France mais compte sur une amélioration de son résultat d'exploitation au cours de la deuxième partie de 2016 (Reuters)

• La Bourse garde ses vieux réflexes à l'égard d'Orange. Une accélération de la baisse des services mobiles de l'opérateur dans l'Hexagone (-5,2 % d'avril à juin) a donc, comme à l'accoutumée, mis les investisseurs aux abonnés absents. Mais le recrutement plus fort qu'attendu dans la téléphonie mobile, la croissance et les gains de parts de marché dans la fibre font pourtant entendre une autre musique. Le redressement de l'Espagne (+8,9 % dans le mobile), sur fond de marge en expansion, montre a posteriori la pertinence de l'acquisition de Jazztel. Le poids grandissant de la 4G (pas loin de 10 millions de clients) est la promesse d'une stabilisation prochaine de la recette par abonné, estime l'analyste d'AlphaValue (Crible/Les Echos)

• Information financière du 1er semestre 2016 : bonne performance commerciale au 2ème trimestre, portée par les investissements dans le très haut débit. Objectif d'une croissance de l'EBITDA retraité en 2016 confirmé (Communiqué Orange)

               . Diversification dans la banque

• Entre les banques et les opérateurs de téléphone, c’est désormais la guerre. Les excellents résultats financiers d’Orange ont mis le Crédit Agricole en colère, lui qui accuse l’opérateur historique de bâtir sa fortune sur son dos... Explications (atlantico.fr)

Nomination

• Denis Basque rejoint Kosc Telecom comme responsable des affaires réglementaires (Le Figaro, Communiqué)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Italie

• Xavier Niel avrebbe avviato una trattativa con Enel Open Fiber per appoggiarsi a una rete ed essere in grado di offrire i suoi servizi, dalla telefonia fissa a internet, dal mobile ai contenuti video (repubblica.it)

• Les pourparlers entre Iliad et Enel Open Fiber n'en seraient qu'à un stade préliminaire, mais pourraient ouvrir la voie à une entrée sur le marché italien de l'internet fixe (boursier.com)

• Telecom Italia : Vivendi répète qu’il est là « sur le long terme ». Lors d'une conférence de presse à Milan, Arnaud de Puyfontaine a souligné que Vivendi n'avait "pas l'intention d'augmenter sa participation (24,7%) " dans Telecom Italia, se disant "très satisfait" de celle-ci. Orange est pourtant pressenti depuis longtemps comme un acheteur potentiel (latribune.fr)

• Telecom Italia Mobile a signé un accord de coentreprise avec Fastweb, filiale transalpine de Swisscom, pour construire ou agrandir des réseaux de fibre optique dans 29 villes italiennes (zonebourse.com)

Résultats financiers

               . Opérateurs

• Telecom Italia a revu à la hausse sa prévision d'Ebitda pour 2016 en Italie, après des résultats meilleurs qu'attendus au premier semestre, et conclu un partenariat stratégique avec Fastweb pour la fibre optique, représentant un investissement de 1,2 milliard d'euros (AFP)

• KPN a publié un bénéfice net au deuxième trimestre en hausse de 1,3% sur un an, à 162 millions d'euros, grâce à la croissance des forfaits pour particuliers et au lancement d'un nouveau réseau spécifique (AFP)

• Verizon, en passe de racheter Yahoo pour près de 5 milliards de dollars, a vu son bénéfice net divisé par plus de cinq au deuxième trimestre, en raison notamment de coûts liés aux retraites de ses salariés ; l'opérateur confirme l'urgence de trouver des revenus hors mobile (AFP, Reuters, Financial Times)

               . Equipementiers

Apple: le bénéfice net chute de 27% au 3T, plombé par l'iPhone. Apple est actuellement à la recherche de relais de croissance pour remplacer l'iPhone, qui représentait depuis plusieurs années la plus grosse part de ses revenus et de ses bénéfices (AFP)

• Apple shines as investors take a longer-term view. R&D spike suggests bout of futurology from the iPhone-maker is more than just talk (Financial Times)

• Apple shifts into uncertain gear (Bloomberg)

Huawei optimistic about meeting its target for smartphone shipments. Chinese telecom giant plans to ship 140 million smartphones this year, a 30% increase (Wall Str. jal)

• Smartphones : Huawei, un concurrent de plus en plus sérieux. L’équipementier a écoulé plus de 60 millions de smartphones depuis le mois de janvier (+25% par rapport à la même période l’an dernier). De quoi conforter ses ambitions d’aller titiller Samsung et Apple sur ce marché ultra-concurrentiel. En 2015, le groupe chinois était le troisième vendeur de terminaux intelligents dans le monde (latribune.fr)    

Afrique

• Huawei s’associe à la Smart Africa Alliance (lancée par les chefs d’Etats africains, et dirigée par Hamadoun Touré, dans l’objectif de vulgariser les TIC pour contribuer au développement socio-économique des Etats) pour d’accélérer la transformation numérique sur le continent (ticmag.net)

INTERNET

Protection des données personnelles/Privacy Shield

• Les autorités européennes indépendantes de protection des données personnelles se sont données une année pour évaluer le nouveau cadre juridique négocié entre l'UE et les Etats-Unis, levant les menaces de blocage, malgré certaines "inquiétudes" qui subsistent (AFP)

• e-privacy rules should be smarter, clearer, stronger (Communiqué European Data Protection Supervisor)

SECTEUR POSTAL

Allemagne

• Bundesnetzagentur untersagt Post Dumping-Preise bei Werbebriefen. ""Das kostenunterdeckende Produkt behindert alternative Postdienstleister" rläutert Peter Franke, Vizepräsident der Bundesnetzagentur (financial.de)

Colis

• Vrai test pour la livraison par drones pour Amazon. L'américain a obtenu le feu vert des autorités britanniques pour tester son service Prime Air. Avec ce service, s'il était déployé à grande échelle, le groupe espère réduire sensiblement les coûts de transport. Les analystes d'Ark Invest estiment qu'ils tomberaient à 1 dollar par colis, soit de 8 à 13 fois moins cher que les tarifs des services de messagerie comme UPS ou FedEx (Les Echos)