Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 1 février 2016

RÉGULATION

Arcep

Conclusions de la revue stratégique

• « Est-ce que l’Arcep sert encore à quelque chose ? » : c’est la question que le président de l’Arcep a posée lors de son show des conclusions de la revue stratégique, le 19 janvier. Alors que cette autorité administrative indépendante créée en 1997 va fêter dans un an ses 20 ans, elle s'est interrogée,  dans le cadre de sa « revue stratégique » sur la question de savoir quelles seront ses nouvelles missions maintenant que le cycle d’ouverture à la concurrence s’est achevé (Edition Multimédia, repris par Univers Freebox)

IPV6

• La France est-elle vraiment en retard sur les adresses IPV6 ? L’Arcep a été saisie par la Secrétaire d’État chargée du numérique pour réaliser un état des lieux sur le déploiement IPv6 en France. Une telle opération est très coûteuse et impossible à réaliser rapidement car elle concerne des millions de box et des milliers de DSLAM (informatiquenews.com)

Concentration du marché-Royaume-Uni/l'Ofcom demande à la Commission européenne de bloquer la fusion O2-Threee

• “A UK Mobile merger that threatens healthy competition » : dans une tribune, la présidente de l'Ofcom, Sharon White, expose son opinion et s’oppose fortement au projet de rachat de Telefonica-O2 par Hutchison. Elle démolit l’argument maintes fois mis en avant par les opérateurs et leur lobbies du « marker repair », indiquant que le marché n’est « pas du tout cassé » et réaffirme que, pour elle, la concurrence reste le principal moteur de l’investissement. Sharon White craint un possible hausse des prix de détail, une réduction du nombre des réseaux mobiles, et un rapport de force plus défavorable pour les distributeurs de téléphonie mobile. Evoquant la possibilité d’un quatrième nouvel opérateur (à l’image de ce que Margrethe Vestager avait demandé au Danemark), elle estime que cela prendra du temps et des ressources considérables (Financial Times, Reuters, AFP)

• Ofcom has urged Brussels to block the proposed merger of UK telecoms operators O2 and Three, which it fears will send mobile phone bills for users in the UK sharply higher. Ofcom CEO White said the merger could also hit rival high-street retailers and upset existing network arrangements. The acquisition of O2 to create the UK’s largest mobile operator will this week come under scrutiny by the EC, which is due to send out a lengthy statement of objections listing why the merger will damage competition in the British mobile market. Ofcom has put its arguments to the commission and outlined several particular concerns. White has said that the creation of another, fourth network to replace O2 "might be one answer" for some of her concerns, but would take "time and considerable investment". CK Hutch is expected to argue that the best solution to bolster competition would be by agreeing a fixed slice of its network that could be used by rivals groups to create a more fully fledged mobile business. However, White is sceptical about the benefits of this as a solution given “many of our concerns relate to competition between operators who own the networks on which mobile phones rely” (Financial Times)

• Ofcom chief warns on O2 and Three merger. Proposed deal could result in higher mobile phone bills for customers, Sharon White says (The Guardian)

NUMÉRIQUE

Projet de loi pour une République numérique

• "Les contresens de la souveraineté numérique. Les débats autour de l'amendement sur la souveraineté numérique, dans le cadre de la loi numérique portée par Axelle Lemaire, ont révélé une double erreur d'analyse sur la nature des réalités industrielles et technologiques auxquelles la France et l'Europe sont confrontées" : par Bernard Benhamou / Secrétaire général de l'Institut de la souveraineté numérique (Les Echos)

• Pas de "domaine commun" (échappant au droit d'auteur) dans le projet de loi pour une République numérique, mais une mission (Edition Multimédia)

• Le directeur général de Google France s'inquiète du risque "d'inflation réglementaire" lié aux différences entre le projet de loi sur le numérique en France et des décisions prises au niveau européen.  "On voit que l'Europe traite en même temps pas mal de sujets qui sont dans le texte. Ce qu'il faut éviter c'est d'avoir une inflation réglementaire et une vision du web qui existe en France qui ne correspond pas exactement à ce qu'il se passe au niveau européen", a déclaré sur France Inter Nick Leeder (AFP)

Fiscalité  numérique

• Pierre Moscovici, commissaire européen, préfère une "fiscalité globale" à une "fiscalité numérique" (Edition Multimédia)

IoT/objets connectés

• « Demain, il y aura des morts » à cause des objets connectés : l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information  cherche à sensibiliser les développeurs sur les aspects de sécurité informatique, qui sont trop souvent ignorés dans la course mondiale aux appareils connectés (01net.com)

• Mille milliards de croissance avec l'IoT d'ici 2015, selon AT Kearney. Le transport est le secteur dans lequel les attentes sont les plus fortes (IT for Business)

TÉLÉPHONIE MOBILE

MWC 2016-Barcelone

• Mark Zuckerberg et le gratin des télécommunications se donnent rendez-vous à Barcelone (Le Parisien)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

Concentration du marché

• Bras de fer entre Orange et Bouygues. L’Etat refusant d’accorder à Bouygues ses ambitions dans le capital d’Orange, l’annonce du rachat ne serait donc pas faite avant la seconde moitié du mois de février. L’opérateur souhaitait disposer de 15% d’Orange, l’Etat le laissera en récupérer 11%, afin de garder ses parts au-dessus du seuil des 20%. Les deux autres opérateurs français, Free et SFR, s’accordent de leur côté sur le rachat d’actif qui devra être réalisé afin de rendre possible l’opération (Orange serait en position dominante si il ne revendait pas la moitié des actifs de Bouygues après rachat). Les deux opérateurs se seraient mis d’accord sur un montant de 4,5 milliards d’ €. De plus SFR et Free se sont engagés à maintenir leurs effectifs pendant 3 ans (Le JDD)

• Les enjeux de l'accord entre Orange et Bouygues. Les quatre opérateurs, mais aussi l'Etat, sont concernés par l'opération, qui pourrait, de fait, bouleverser leurs rôles dans le jeu complexe du marché des télécoms (Une analyse de Yves gassot/Le Monde)

• Rapprochement Orange-Bouygues Telecom : les MVNO pourraient en profiter (AFP)

Déploiement du très haut débit/FttH

• Orange revendique 1 millions de clients FttH en France. L’opérateur historique domine outrageusement le marché de la fibre jusqu’à l’abonné, mais reste derrière NC-SFR si on inclut la fibre jusqu’à l’immeuble (FttB)  (zdnet.fr)

• Contrat entre Orange et la région Bretagne pour exploiter et commercialiser 1,2 million de prises FttH dans le cadre du plus grand RIP de France (Les Echos, AFP, Communiqué de presse)

• En Limousin, pour pallier le manque de spécialistes dans les déserts médicaux, des services de télémédecine se greffent sur le très haut débit (IT for Business)

Tarifs/consommateurs

• Comment les opérateurs télécoms gonflent (discrètement) les factures. Des hausses  qui affectent surtout les communications dites "hors-forfait". En ligne de mire: les clients les moins rentables, détenteurs d'abonnements bon marché, sans engagement, sans téléphone subventionné. Bouygues Telecom excelle en la matière. Revue de détail (bfmbusiness.bfmtv.com)

Equipementiers

• Nokia mise sur la France pour muscler sa R&D : 500 nouveaux postes de chercheurs seront créés d'ici trois ans. Les équipes françaises se focaliseront notamment sur la recherche dans la 5G (Les Echos)

Nominations

• Philippe Keryver (ex-ALU) entre au comité exécutif de Thales (Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Royaume-Uni : Orange finalise la cession de l'intégralité de ses parts dans EE à BT (Communiqué, AFP)

INTERNET

GAFA/optimisation fiscale

• Fiscalité : Michel Sapin charge Google. Le ministre des Finances s’est exprimé sur la situation fiscale du géant américain. Après le fisc britannique, le fisc français veut à son tour que Google règle ses arriérés. Mais sera-t-il question en France d’un accord à l’amiable, forcément avantageux pour Google ? (linformaticien.com)

• Don't made at Google, get even. A remedy is avalaible for these tax issues, revive the Advance Corparation tax (Financial Times)

Données personnelles

• MPs warn increased internet surveillance will hit tech companies (Financial Times)

• Facebook digère mal les "cookies" de la justice belge (Le Monde)

Gouvernance

• La gouvernance de l'Icann pourrait être bloquée par le Congrès, qui veut maintenir l'influence des Etats-Unis (Contexte)

e-commerce

• Amazon dépasse les 100 milliards de dollars de ventes en 2015 (Le Figaro)

Stratégie de long terme

• Facebook prépare son avenir loin de son réseau social. L'entreprise a multiplié les investissements pour bâtir un environnement de services et d'applications pour mobile qui pourraient vite devenir lucratifs. "Notre but est de connecter le monde entier et de construire la prochaine génération de plates-formes" déclare Marc Zukerberg (Le Figaro)

TECHNOLOGIES

Amplification des débits de la fibre optique

• Cailabs multiplie par 400 les débits des réseaux de fibre optique. Grâce au débit record de 2 petabits/seconde obtenu par l'opérateur japonais KDDI, la jeune entreprise rennaise a gagné en visibilité. En 2016, elle compte déployer sa technologie auprès des réseaux professionnels publics et privés, et tripler son chiffre d'affaires. Après une deuxième levée de fonds de 450.000 euros en 2015, Cailabs soutient la commercialisation du boîtier Aroona par une nouvelle collecte de 1,05 million d'euros (latribune.fr)

LE-IoT

• IoT : la technologie Freevolt convertit la 4G en électricité. En convertissant les fréquences radio en électricité, la société britannique Drayson Technologie veut alimenter à vie les objets connectés à faible énergie. Le LE-IoT (Low Energy-IoT) est fournie par les fréquences radio qui nous environnent, à savoir celles de la télévision, des antennes/téléphones mobiles et du Wifi. Autrement dit, une plage de fréquences comprise entre 450 MHz et 3,5 GHz (silicon.fr)

5G

• Google teste un réseau 5G relayé par des drones. Dans une base située au Nouveau Mexique, Google teste actuellement une nouvelle technologie de transmission haut débit basée sur des ondes millimétriques qui serait diffusée via des drones solaires. De quoi offrir un débit de connexion 40 fois supérieur à celui de la 4G (zdnet.fr)

LTE-U

• FCC to allow Qualcomm and Verizon to test unlicensed LTE-U in the 5GHz part of the Wifi band (phonearena.com, Communiqué de la FCC)

Wifi-LinkNYC

• New York installe un Wifi 100 fois plus puissant en moyenne que les réseaux publics habituels (atelier.net)

Réalité virtuelle

• Google travaille sur des casques de réalité virtuelle (AFP)