Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 8 avril 2016

RÉGULATION

Arcep

Observatoire des marchés T4-2015

• Selon le dernier Observatoire de l'Arcep, le montant de la facture moyenne mensuelle poursuit sa baisse tant sur le fixe que sur le mobile. Sur le troisième trimestre 2015, il était de 32 euros sur le fixe et 16,8 euros sur le mobile contre 32,5 euros pour le fixe et 16,7 euros le mobile un an plus tôt. Ces montants, qui confirment la tendance à la baisse depuis 2010, représentent un nouveau record à la baisse pour le secteur de la téléphonie français, parmi les plus compétitifs au monde. Au niveau des usages, l’observatoire des marchés de l’Arcep confirme la poursuite de la hausse des usages de données mobiles, avec une progression de 68,6% sur un an. Un Français consomme désormais en moyenne 1,3 Gigaoctet par mois contre 0,8 Go au dernier trimestre 2014 (AFP, lesechos.fr)

• Un tiers des abonnés mobiles en France utilisent la 4G. Le nombre d'utilisateurs du très haut débit a doublé en un an. Les opérateurs ont mis les bouchées doubles pour couvrir le territoire. Mais 33% des Français en sont encore à la 2G (Les Echos, Rue 89)

• Mobiles : le haut débit s'emballe. L'Arcep révèle une intensification de l'usage des smartphones et une percée du haut débit sur internet. Le nombre d’abonnés très haut débit a augmenté de 40% en 2015. Autres constats : la concurrence paie avec des prix qui baissent encore de 0,40 euros en 2015 et les Français sont moins fidèles : 2 millions de personnes ont changé d’opérateur au dernier trimestre 2015 (Le Parisien, ariase.com)

Concentration

• Pour Sébastien Soriano, l’échec du mariage Orange-Bouygues est loin d’être une catastrophe pour le secteur des télécoms français. Il pense même que le maintien de quatre opérateurs sur le marché est bon pour les investissements. Selon le président de l'Arcep, la plus forte pression qui s’exerce à quatre plutôt qu’à trois pousse les opérateurs à redistribuer la marge dans la baisse des prix ou à investir plutôt qu’à distribuer les gains aux actionnaires. Pour le régulateur, les investissements passeront par la fin de l’itinérance 3G de Free et l’ouverture de l’accès à la fibre aux PME (silicon.fr)

D-LTE/expérimentations techniques

• 4G : Bouygues Telecom pourra expérimenter la TD-LTE sur les 3,5 GHz. Une fois les tests terminés, l'opérateur devra faire un rapport à l'Arcep (nextinpact.com)

Téléphonie mobile/couverture des zones blanches

• Zones blanches : les collectivités peuvent déposer leurs projets. Le programme "zone blanche centre bourg" et la couverture des 800 sites prioritaires entrent dans les derniers kilomètres avec le lancement des deux appels à projets par Emmanuel Macron au colloque Trip de l'Avicca (localtis.info)

Commission européenne

Plan d'investissement numérique

• La Commission Européenne diffère à nouveau la présentation de son plan d’investissement pour la numérisation de l’industrie européenne. La présentation qui devait avoir lieu le 6 avril est reportée à la troisième semaine d’avril, elle y présentera la feuille de route qui mobilisera les 23 Md€ (5 Md€ fonds de l’Union Européenne, 18 Md€ investisseurs privés) destinés à compléter la transition technologique des industries, et devrait profiter dans une proportion relative, au secteur des télécommunications (euractiv.com)

Protection des libertés individuelles et interceptions de sécurité

• Un nouveau conflit entre sécurité et liberté civile commence. Interception, confidentialité des communications, sécurisation des smartphones… la réforme de la directive européenne encadrant les communications téléphoniques ouvre une nouvelle boîte de Pandore. Le champ d’application de la directive ne concernait jusqu’à présent que les communications téléphoniques. Les opérateurs sont tenus, dans ce cadre, à des règles strictes concernant notamment la confidentialité des communications, la manipulation des données et la localisation. Qui pourrait être concerné à l’avenir ? Les opérateurs font pression sur les législateurs pour être au moins mis à égalité avec ces nouveaux concurrents qui grignotent leur business, tels que WhatsApp (Facebook), Skype (Microsoft), Viber (Rakuten) etc (Contexte)

Allemagne/VDSL2-Vectoring

• Deutschland bleibt mit Vectoring Breitband-Schlusslicht in Europa. Die Bundesnetzagentur hat ihren Entscheidungsentwurf zur Regulierung der letzten Meile in Brüssel vorgelegt. Dabei setzt die Bundesnetzagentur im Nahbereich vor allem auf Vectoring, statt die zukunftssichere Glasfaser-Technik zu fördern (computerwoche.de, Communiqué BenetzA)

AAI

• Le recours en annulation contre les actes de "droit souple" des AAI est recevable. L'assemblée du contentieux du Conseil d'Etat a jugé possible le recours pour excès de pouvoir contre les actes de "droit souple", tels que les communiqués ou les prises de position des autorités de régulation. A certaines conditions toutefois (editionsfrancislefebvre.fr)

NUMÉRIQUE

Projet de loi pour une société numérique

• Le projet de loi numérique commence à être examiné au Sénat. Plusieurs sujets sont particulièrement attendus, comme le sort des plates-formes collaboratives, l'open data et  le renforcement des pouvoirs de la Cnil. Au total 172 amendements ont été votés (Les Echos)

• "La loi numérique aurait dû être la plus importante du quinquennat". Economiste, directeur et fondateur du cabinet Asterès, Nicolas Bouzou revient sur la loi numérique actuellement examinée en commission au Sénat (Les Echos)

• La commission des lois approuve les orientations du projet de loi pour une République numérique tout en l'encadrant davantage (Communiqué du Sénat)

Mutation numérique de l'économie

• La République numérique ne doit exclure personne. Allocations-chômage, RSA, impôts… L'administration impose des services 100  % en ligne, aux dépens des plus démunis. La démocratisation du numérique est essentielle (Le Monde)

• "Il n'y a pas de fatalité à ce que le digital dévaste l'ancienne économie" : un entretien avec Patrick Sayer, président du directoire d'Eurazeo (Les Echos)

Start-up

• Vivendi s'est associé à l'incubateur parisien Le Cargo pour une plateforme dédiée aux industries numériques culturelles et créatives (AFP)

• Le Numa ouvre nouvelle antenne à Mexico, en association avec l'incubateur local Venture, ce qui lui permet de mettre un pied sur le continent américain en visant particulièrement l'Amérique latine (Les Echos)

• "La French Tech et l'Israel Valley ont besoin l’une de l’autre" : Avi Hasson, le Chief Scientist du ministère de l'Economie et de l'Industrie israélien, explique les défis de la scène startups de son pays pour les deux prochaines décennies. Interview (latribune.fr)

• Quand une foule d'anonymes collecte des datas pour les "hedge funds". La start-up Premise utilise les smartphones des gens pour agréger des "vérités de terrain" en indicateurs fiables (Les Echos)

IoT/objets connectés

• Au Salon SldO de Lyon, les objets connectés déboulent dans le quotidien des Français (AFP)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

Concentration/portraits des acteurs

• Mariage avec Orange : Bruno Lasserre, l’homme qui a fait peur à Martin Bouygues. L’ombre portée du président de l’Autorité de la concurrence a contribué à faire échouer le mariage entre Orange et Bouygues Telecom. Portrait d’un conseiller d’Etat en chasseur de "trusts" (Le Nouvel Observateur)

• Stéphane Richard, le coup d'après. Bien sûr, l'achat de Bouygues Telecom aurait été une consécration en forme de revanche pour celui que l'establishment a longtemps traité de dilettante. Si elles ont finalement capoté, les négociations avec Martin Bouygues ont toutefois achevé de donner au PDG d’Orange une nouvelle envergure... Après quatre mois de négociations intenses, compliquées, il prépare déjà le coup d'après : la banque mobile, l’Afrique, la fibre … Portrait et business story (Les Echos week-end)

Offres commerciales

• Orange relance la guerre des prix, alors que son PDG avait déclaré, juste après l'échec de ses négociations avec Bouygues : "les promotions vont s'arrêter". Sosh propose 10 euros de réduction par mois sur deux de ses forfaits mobiles (bfmbusiness.com)

Emprunt

• Numericable-SFR lève finalement 5,19 milliards de dollars de dettes (nextinpact.com)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateur

Italie

• Telecom Italia "étudierait" la suppression de quelque 15.000 postes, soit 30% de son effectif, en réponse à la concurrence dans la fibre optique qu'entend constituer l'exploitant électrique Enel, dont le quart du capital est contrôlé par le ministère italien des Finances (Bloomberg, boursorama.com)

• Vivendi dément vouloir supprimer des emplois chez Telecom Italia (AFP)

• Vivendi ne voit pas Telecom Italia augmenter son capital (Reuters)

Equipementiers

Emploi

• Nokia va supprimer plusieurs milliers d'emplois en Europe. Le siège d'Alcatel-Lucent sera fermé et 411 emplois seront supprimés en France, soit 10 % des effectifs. Mais 500 emplois y seront aussi créés (Le Monde)

Résultats financiers

• Huawei décidé à doubler Apple et Samsung. Déjà numéro trois mondial du secteur, le fabricant chinois de téléphones mobiles mise sur l'innovation pour rattraper ses rivaux. En France, sa notoriété reste encore limitée. Le bénéfice net de l'entreprise a bondi de 33% à 5 milliards d'euros (Le Monde)

INTERNET

Bourse

• Quand Amazon déclare son amour du risque aux marchés. Jeff Bezos a écrit à ses actionnaires pour justifier une culture d'entreprise tournée vers le risque. Et ça paye en Bourse (Les Echos)

Fusion-acquisition

• Google et Verizon veulent racheter Yahoo! (latribune.fr)

Outils

• La vidéo live, nouvelle obsession des géants du Web. Pour Facebook, Twitter et Google,  les contenus diffusés en direct sont une nouvelle manière de retenir l'attention volatile des internautes. L'application Periscope (propriété de Twitter) a déjà permis la réalisation de plus de 200 millions de vidéos en direct lors de sa première année d'existence (Le Figaro)

CONTENUS

CSA

• Le CSA face aux limites de son pouvoir. L'échec du Conseil supérieur de l'audiovisuel dans le dossier Numéro 23 relance le débat sur ses attributions (Le Monde)

Hadopi

• Bouygues Telecom fait passer l’Etat à la caisse. Les frais visant à identifier les internautes sur la base des adresses IP envoyées par l’Hadopi devront être payés à Bouygues Telecom (silicon.fr, Contexte)

Usages

• L’audience de la presse tirée par la mobilité. 42 % des Français lisent au moins une marque de presse sur mobile, ils sont 27 % sur tablette. A elle seule, la consultation sur tablette apporte ainsi, en moyenne, 8 % d’audience exclusive aux marques de presse (Les Echos)