Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 27 avril 2016

RÉGULATION

Arcep/service universel

• L’Arcep épingle Oranger sur sa mission de service universel (nextinpact.com)

Législatif/PPL sur les AAI

• Assemblée nationale : la Commission de lois adopte, après les avoir retouchées, les propositions de loi, organique et ordinaire, relative aux AAI et API (Correspondance de la presse)

Régulation des plateformes

• La Commission européenne envisage une régulation sectorielle des plateformes. Dans sa communication, la Commission veut mettre tous les acteurs sur un pied d’égalité et renforcer la responsabilité des plateformes. Sur les enjeux de concurrence, l’exécutif se prononcera au printemps 2017 (Contexte)

• Le gouvernement allemand et les Länder ont adopté une position commune sur l’encadrement juridique des plateformes internet (Contexte)

Neutralité du Net

               Brésil

• Brazilian telco watchdog stalls end of unlimited fixed broadband. After facing public outrage the Brazilian telecommunications agency, Anatel, has decided to delay the introduction of extra changes for the internet services (zdnet.com)

               Etats-Unis/concentration du secteur du câble

• Charter-TWC devra faire de la place à Netflix. Les régulateurs ont approuvé la fusion Charter-Time Warner Cable. Mais le nouveau géant devra revoir certaines pratiques. Plus question, par exemple, de fixer des plafonds ou des surcoûts limitant l'utilisation de l'Internet haut débit, nécessaire au streaming. Plus question de facturer des frais d'interconnexion aux services en ligne, notamment de vidéos, qui consomment des volumes élevés de bande passante (Les Echos)

NUMÉRIQUE

Projet de loi numérique

• Open data, fibre optique et AirBnB au menu du Sénat. Les sénateurs ont déposé 621 amendements au projet de loi numérique. Ils veulent profiter du texte pour donner un coup de pouce au déploiement de la fibre optique sur le territoire. Patrick Chaize a fait voter en commission un amendement qui obligerait les opérateurs à s’engager via des conventions signées d’ici la fin de l’année, avec les collectivités et ce afin de graver dans le marbre leur promesse d’installation du THD. Bercy considère ce dispositif trop contraignant et en proposera une version allégée ; les opérateurs qui ne respecteraient pas leurs engagements se verraient sanctionner par l’Arcep (Le Monde, AFP)

• Le tour des 600 amendements sénatoriaux (nextinpact.com)

• L'art et la manière de donner la priorité au logiciel libre (nextinpact.com)

Economie numérique

• "L’économie numérique, une économie disruptive ? Sous l’effet de changements tantôt radicaux tantôt plus mineurs, le numérique redéfinit les fonctionnements de l’économie. Il accélère les dynamiques industrielles marquées par une forte plasticité des contours des marchés et des alliances entre les firmes. L’économie de réseau créée par les TIC se caractérise aussi par une ambivalence, ses outils permettant tout à la fois d’accroître l’autonomie des individus et de les contrôler au sein des collectifs de travail. Et dans cette économie insoucieuse des frontières étatiques, la création de valeur repose sur l’information et la connaissance qui permettent d’optimiser la gestion de la production mais également d’exploiter les multiples données fournies par les consommateurs". Un article Pierre-Jean Benghozi, qui insiste sur la multiplicité des modèles d’affaires inhérente au capitaliste numérique, sur son bousculement des lois économiques traditionnelles, sur la place qu’y occupent les plateformes d’intermédiation et sur le passage d’une économie de la rareté à une économie de l’abondance (Les Cahiers Français)

 IoT/objets connectés

• Nokia rachète Withings, dans le cadre d'une transaction évaluée à 170 millions d'euros. Les équipes seront intégrées dans la filiale Nokia Technologies. Withings a conçu l'une des premières balances connectées, mais aussi des montres, des traqueurs d'activité et des bracelets. Objectif : prévenir les problèmes de santé grâce aux données collectées. Ce fleuron de la French Tech passe sous pavillon étranger, comme d'autres avant lui  (Les Echos, Wall Str. jal, Reuters, Le Figaro)        

• La vente à l’international, presque inexorable pour la French Tech (Les Echos)

• La bonne opération de BPIFrance qui avait investi 11 millions d’euros lors du dernier tour de table de la société française en 2013. Trois ans plus tard BPIFrance multiplie sa mise d’origine par 2.5 et empoche une plus-value de 16,5 millions d’euros (Le Figaro)

• Acheter Withings, la bonne idée de Nokia pour se refaire une santé. Nokia veut s’offrir Withings pour explorer la santé connectée grand public. Une expérience comme savent en faire les pure player du numérique, sur un marché qui lui permet de pivoter hors du secteur télécoms. Le finlandais fait aussi ainsi un choix d'industriel (usine-digitale.fr)

• Singapour : mise en circulation de taxis autonomes avant la fin de l'année (objetconnecte.net)

• Google, Ford et Uber s'allient dans la voiture autonome (Reuters, Les Echos)

Transformation numérique de l'économie

               du secteur des télécoms

• Si la virtualisation l’emporte, le marché des télécoms plongera dans le low cost. L'Idate a publié quatre scenarii de l'évolution des télécoms et d'Internet d'ici à 2025.  L'un d'eux table sur une automatisation généralisée, permise par la virtualisation des infrastructures. Résultat : un marché plongé dans le low cost (usine-digitale.fr)

• Face aux menaces du numérique, la résistance s'organise. Intérêt de plus en plus prononcé de Google et Facebook pour l’infrastructure, banalisation des équipements pour cause de virtualisation… Les équipementiers et les opérateurs du secteur télécoms vont de nouveau voir leurs modèles bousculés. Mais ils ont les moyens de résister, et la plupart a d’ailleurs déjà commencé (usine-digitale.fr)

               du droit

• Le désordre du droit low cost. Après les taxis ou les hôteliers, les professions juridiques se font aussi ubériser. Sur internet, de plus en plus de sites proposent des services jusque-là rendus par des avocats, des notaires ou des experts-comptables (Le Monde)

               de la façon de travailler

• Le boom du numérique pousse les Franciliens vers le non-salariat. La région concentre 40 % des établissements du numérique français. Free-lance, microentrepreneurs…, le secteur favorise cette forme de travail en mode "projet" (Les Echos)

• Paris-RP : Le Cargo, La Halle Freyssinet, le quartier d'affaires de la Défense, La Mutinerie : ces endroits clefs qui attirent les indépendants (Les Echos)

• Co-working : Paris sur le podium des métropoles. L'Ile-de-France abrite 173 "tiers lieux", dont 102 espaces de co-working, surtout concentrés à Paris. (Les Echos)

Blockchain/bitcoins

• The UK government is exploring using the blockchain technology that underpins the bitcoin currency to increase efficiency in the distribution of taypayers’ money such as grants (The Guardian)

• The European Central Bank is doing "experimental work" with the same ledger technology that underpins virtual currency bitcoin but it needs further research before considering adopting it (Reuters)

• EU lawmakers to hold off from regulating blockchain for now (Reuters)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Position dominante/OS

• Les autorités de la concurrence américaines regardent elles aussi si Google abuse de la position dominante de son système d'exploitation mobile Android pour tenter de privilégier ses propres services (Wall Str. jal, AFP)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Collectivités territoriales

• La Réunion : l'opérateur fibre, Zeop, inaugure le NRD de Fleurimont (ipreunion.com)

• En 2015, la croissance des réseaux publics ralentie par les projets politiques. L'Idate a présenté son observatoire des réseaux publics. Si plus de 200 000 prises fibre ont été déployées en 2015, les obstacles ont été nombreux : financements, élections ou encore blocage européen de France THD. Pas de quoi décourager ces entreprises, qui voient une reprise en 2016 (nextinpact.com)

Résultats financiers d'Orange

• Les recrutements mobiles ralentissent, la fibre accélère. En attendant le lancement de la Nouvelle Livebox, Orange vient de publier ses résultats financiers pour le premier trimestre 2016. L'opérateur y apparait en bonne santé et en phase de conquête sur le marché français, notamment sur le très haut débit fixe. Orange souligne que petit à petit ses résultats se rapprochent d'un début de croissance, un objectif important pour le groupe (nextinpact.com, Communiqué, AFP)

• Orange écarte tout projet d'alliance avec un autre opérateur historique européen, balayant les spéculations nées de l'échec de sa tentative de consolidation du marché français. Le numéro un français des télécoms, qui a publié des résultats conformes aux attentes pour le premier trimestre, a réaffirmé viser une nouvelle hausse de son excédent brut d'exploitation cette année, fort de son avance sur le déploiement du très haut débit fixe et mobile (Reuters)

• Orange a capté 76% du marché de la fibre optique en France. Orange a augmenté ses dépenses d’investissement de 10,4% à 1,457 milliard d’euros au 1er trimestre 2016. Cet effort a quasi exclusivement porté sur la fibre optique. Conséquence : Orange a conquis 2,26 millions de clients fibre dans le monde (X2 en un an). En France, avec 1,075 million de clients fibrés jusque dans leur foyer, l’opérateur détient à lui tout seul 76% du marché, qui s’élève à 1,42 million selon l’Arcep (Le Figaro, totaltele.com)

• L'action Orange montait de plus de 2% mardi à la Bourse de Paris, les investisseurs saluant une publication solide et sans surprise avec un chiffre d'affaires en hausse et un objectif de croissance de l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) confirmé (AFP)

Consommateurs/arnaque aux SVA

• Chers coûts de fil. Les usagers ont un numéro, le 33 700, pour se plaindre s’ils s’estiment victimes d’une arnaque téléphonique. Pas moins de 1,49 millions d’appels ou de SMS indésirables ont été dénoncés en 2015, contre 886 518 en 2014 (+70%). Les opérateurs de téléphonie s’en sortent bien. Ils touchent une partie du butin mais ne peuvent pas être poursuivis. Ils vendent un service qui leur rapporte, ils ne sont pas censés savoir s’il repose ou non sur une escroquerie tant que la justice ne leur dit rien (Le Canard Enchaîné)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

               Royaume-Uni

• BT to test broadband service minus phone line. Those who do not need a home voice call service could see cut in price of telecoms charges (Financial Times)

               Résultats financiers

• AT&T publie un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de près d'un quart et un bénéfice supérieur aux attentes, grâce à l'intégration de l'opérateur de télévision par satellite DirecTV, racheté l'an dernier pour 48,5 milliards de dollars (Reuters)

• T-Mobile posts strong subscriber gains, swing to profit (Wall Str. jal)

• Etisalat annonce un bénéfice trimestriel en baisse de 8% (AFP)

Equipementiers

• Apple a accusé la première baisse des ventes trimestrielles de son iPhone depuis le lancement de l'appareil en 2007, qui a entraîné dans son sillage les revenus du groupe, en recul pour la première fois depuis plus de dix ans. Le groupe américain a annoncé avoir écoulé 51,19 millions de smartphones sur le deuxième trimestre de son exercice décalé (janvier-mars). Cela représente un recul de 16% sur un an (AFP)

INTERNET

Adblocks

• Pourquoi détecter les adblocks pourrait être illégal selon la Commission européenne. Une réponse apportée à un internaute par la Commission européenne laisse entendre que la détection par les sites web des adblocks installés sur leur navigateur par des internautes serait potentiellement illicite au regard du droit européen de la protection des données. Explications (numerama.com)

Réseaux sociaux

• Twitter ne voit toujours pas le bout du tunnel : chiffre d'affaires décevant et progression toujours atone du nombre d'utilisateurs : les derniers résultats trimestriels publiés par le réseau social américain continuent d'alimenter les doutes de Wall Street sur ses perspectives de croissance (AFP)

TECHNOLOGIES

LiFi

• Les lampadaires de Palaiseau communiquent en lumière. Un consortium mené par EDF va tester des services de communication utilisant le signal lumineux (Les Echos)

CONTENUS

Secteur audiovisuel français

• Il y a urgence à repenser le secteur de l'audiovisuel. Le temps est venu de supprimer intégralement la publicité de toutes les antennes publiques, au lieu d'en rajouter, afin de distinguer, mieux que l'actuel exécutif ne l'a fait, la radio et la télévision nationales (Le Monde)