Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 16 octobre 2015

RÉGULATION

ARCEP

 Mutualisation des réseaux mobiles

• L'Arcep prépare une consultation sur les partages de réseaux mobiles. D’ici la fin de l’année, le régulateur des télécoms mettra en consultation ses lignes directrices sur les partages de réseau (itinérance et mutualisation). Un nouveau pouvoir que lui a confié la loi Macron (nextinpact.com, Contexte, Communiqué ARCEP)            

• L’Arcep donnera son avis sur le contrat d’itinérance Free-Orange d’ici la fin de l’année. C’est la pomme de la discorde, celle qui empoisonne les relations entre opérateurs depuis aujourd’hui trois ans : l’itinérance. Ce contrat par lequel Free est autorisé à utiliser le réseau mobile d’Orange en attendant de construire sa propre infrastructure n’en finit pas de faire enrager les autres opérateurs, Bouygues Telecom et Numericable-SFR, qui le voient comme une distorsion de concurrence. Voilà pourquoi l’Arcep a décidé ce matin de s’exprimer officiellement sur le sujet. le gendarme des télécoms n’a pas attendu la décision du conseil d’Etat pour mettre ses services en branle. Marie-Laure Denis et Philippe Distler, deux membres du collège se penchent en effet sur le sujet depuis la fin de l’été. Les deux experts ont pour tâche de conduire des auditions auprès des opérateurs pour recueillir remarques et autres commentaires. Mais aussi de leur envoyer des questionnaires afin d’avoir la photo, la plus claire possible, de la situation. « Nous avons un calendrier ambitieux et nous mettrons les éléments sur la table dès la fin de l’année », indique Sébastien Soriano. Fait notable, M-Laure Denis et Ph Distler ne se penchent pas uniquement sur l’itinérance qui lie Free à Orange, mais aussi sur le contrat de partage de réseau signé en janvier 2014 par Bouygues Telecom et SFR. Sébastien Soriano indique savoir ce qui l’attend et être prêt à assumer les réactions du secteur : « je ne m’attends pas à ce qu’on soit populaire auprès des opérateurs. Nous pouvons faire 4 mécontents, mais ça fait partie de notre responsabilité »  (Le Monde)             

Coût du transport de la presse par La Poste

• L’Arcep publie son rapport au Gouvernement sur le coût du transport de la presse par La Poste. Les analyses et simulations de règles alternatives réalisées par l’Arcep ne conduiraient pas à une évolution du déficit brut constaté à 506 M€. « Même si on fait bouger les inducteurs de coûts, on ne parvient pas à résorber ce déficit » indique Françoise Benhamou : « On pourrait faire bouger les choses de l’ordre de quelques dizaines de millions d’€, mais on ne changera pas le problème qui est celui d’un déficit de 500 millions » (La correspondance de la Presse, AFP)        

• L’ARCEP rend un avis sur les coûts de transport et de distribution de la presse de La Poste. Principales conclusions (cbnews.fr, Communiqué ARCEP)       

Qualité de services de la téléphonie fixe

• Bbilan de l'ARCEP sur la qualité de service fixe au deuxième trimestre : Bouygues Telecom est le fournisseur qui affiche le plus haut taux de panne sur sa box, tandis qu'Orange est le plus rapide pour raccorder en fibre (nextinpact.com)  

ORECE-BEREC

• Quelle régulation européenne pour l’internet des objets ? Selon l'ORECE, les communications M2M posent essentiellement trois grands questions de régulation dans l'immédiat : les frais d'itinérance s'appliquant aux objets mobiles, la possibilité de changer de fournisseur d'accès ainsi que la propriété et la protection des données, sans laquelle “il n'y aura pas de confiance des consommateurs". "C’est bien parce que nous savons qu’une voiture n’est pas un téléphone mobile que nous identifions les besoins réglementaires spécifiques aux communications machine à machine" a souligné Clara Schwarz-Schjilling, du BenetzA (usine-digitale.fr)              

 

 

NUMÉRIQUE

Projet de loi numérique

• les propositions de l’UFC-Que Choisir (quechoisir.org) 

Numérique et propriété intellectuelle

• Comment réconcilier numérique et propriété intellectuelle. Dans une étude intitulée "Propriété intellectuelle et transformation numérique de l’économie ", l’INPI a compilé 18 articles de réflexion de chercheurs et d’experts pour alimenter le débat national en entrant dans le détail des problèmes nouveaux posés par le big data, les objets connectés, les algorithmes, les imprimantes 3D... L'institut avance aussi quelques pistes (usine-digitale.fr)         

IoT

• Pour Seb, 50% des produits de la cuisine seront connectés dans un futur proche. Le groupe va sortir un ou deux produits connectés par an dans les prochaines années (usine-digitale.fr)   

• L'Idate place le textile et la pharmacie comme moteurs de l'IoT (silicon.fr)

Evolution numérique des entreprises

• Les cartes Michelin s'organisent face à la vague numérique (AFP)            

 

TÉLÉCOMS - FRANCE

Numericable-SFR

• Selon Moody's la consolidation devrait se poursuivre en France. Dans une note publiée mercredi, l'agence de notation américaine juge que les fusions et acquisitions sont probables en France, en Italie, au Danemark, en Pologne, en Suède et en Espagne. D'après l'agence, cette consolidation sera surtout portée par la convergence fixe-mobile. « Des opérateurs mobiles cherchent à acheter des compagnies spécialisées dans l'Internet fixe, et des câblo-opérateurs veulent aussi acquérir des actifs dans le mobile », constate ses analystes (latribune.fr, totaltele.com)

• SFR/Numericable : 2,5 milliards d'euros de bonus aux actionnaires, en empruntant bien sûr. Le rendement offert par cette distribution dépasse 13%.  Le bonus viendra donc encore un peu alourdir la dette colossale d’Altice qui commence à inquiéter certains spécialistes de la finance comme Moody’s. Mais l’opérateur assure que ce bonus très généreux n’impactera pas ses capacités d’investissement dans la 4G ou dans la fibre optique. Mais que se passera-t-il quand les taux américains remonteront et que le coût de l’argent sera plus élevé ? (zdnet.fr)

Vivendi

• Pourquoi Vincent Bolloré ne veut pas dépenser le cash de Vivendi (bfmbusiness.com)

 

 

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• UK : Rewrinting the rules. Calls for a full split of BT and Openreach are growing, but the UK incumbent's biggest threat could come from the content side (totaletele.com)

• USA : Telecoms: Showtime for AT&T. The group acquired DirecTV for $49bn in 2014, but as subscribers turn off, is it buying into a dying industry ? (Financial Times)

• Muddy Waters, the US short seller, attacks TeliaSonera over transparency (Financial Times)

• Vodafone in branding with Russian group MTS in Ukraine (Financial Times)

• En Chine, les opérateurs mutualisent leurs réseaux. China Unicom, China Mobile et China Telecom Corp ont décidé de rassembler leurs antennes au sein d’une structure unique, China Tower. En France, dans le cadre du plan France Très Haut Débit, les pouvoirs publics et l’Arcep poussent les opérateurs à mutualiser leurs actifs de manière à éviter la multiplication des réseaux de fibre optique (jdt.fr)

 

 

INTERNET

Gouvernance

• ICANN hopes for quick decision on break with US govt (euractiv.com)

Cyber sécurité

• Le Premier Ministre présente la stratégie de la France (AFP)

 

 

CONTENUS

TNT

• Passage du MPEG 2 au MPEG 4 le 5 avril 2016 : l'Agence des fréquences va accompagner les téléspectateurs (AFP)

Mise en Bourse

• Deezer vise autour d'un milliard d'euros de valorisation pour son introduction en bourse. Deezer a présenté ce jeudi le processus de son introduction en bourse prévue pour la fin du mois. Son enjeu : lui permettre d'atteindre la rentabilité à l'international et répliquer son succès en France dans le monde entier (journaldunet.com)

• Xavier Niel, les frères Rosenblum, Jonathan Benassaya... qui va profiter de l'IPO de Deezer ? (journaldunet.com)

VoD

• Netflix veut de nouveau secouer l'audiovisuel en sortant son premier film (AFP)

 

 

SECTEUR POSTAL

Ubérisation du secteur postal

• Amazon rachète Colis Privé. Amazon se renforce en France sur la livraison de colis et va croquer le spécialiste français de la livraison sur le « last mile » Colis Privé – dont il détenait déjà 25% - dans son intégralité. Pour amazon, c’est un tournant stratégique : le géant américain va désormais pouvoir effectuer lui-même ses livraisons de ses colis dans les grandes villes (Le Figaro, nextinpact.com, AFP)

• Analyse : La Poste peut s’inquiéter d’une possible attrition de l’activité qu’elle réalise avec Amazon, son premier client dans le secteur du colis. Le marché du colis connait en effet une croissance à deux chiffres, laquelle génère une forte concurrence et une forte pression sur les prix, notamment de livraison. A l’échelle planétaire, ce sont des géants comme UPS, Fedex et DHL qui se livrent bataille. Le rachat de Colis Privé s’inscrit dans cette logique (Les Echos)

Etats-Unis

• U.S. Posts Smallest Annual Budget Deficit Since 2007. Deficit fell 9% in fiscal 2015 (Wall Str. jal)

No go zone/France

• DHL a refusé de la livrer : sa commune est une « zone à risques » (Rue 89)