Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 17 novembre 2015

ATTENTATS

• Le rôle ambigu des réseaux sociaux pointé du doigt. Facebook ou Twitter ont permis à leurs utilisateurs d’exprimer leur solidarité. Mais on leur reproche aussi d’être trop permissifs (Les Echos)           

• Le chiffrement des moyens de communication, obstacle aux enquêtes judiciaires. L’avant-dernier système d’exploitation d’Apple a transformé les iPhone en véritables forteresses (Les Echos)

• Cellebrite fait parler les smartphones. Les gendarmeries du monde entier ont donné ce surnom à l’équipement – une valise contenant un petit ordinateur – de cette société  israélienne, leader mondial de l’investigation sur les téléphones portables. Une start-up dont la solution (Ufed pour « universal forensic extraction device »), qui est en mesure de « faire parler » près de 16.000 terminaux mobiles (smartphones, tablettes, GPS...), est considérée comme un standard par les experts de l’investigation, Interpol en tête (Les Echos)

• Le mouvement Anomymous menace de lancer des cyberattaques contre Daesh (Les Echos)

• Les cyberattaques dopent le marché de la sécurité. Le Salon consacré à la sécurité intérieure ouvre ses portes ce mardi à Villepinte. Avec la menace terroriste et la prolifération des attaques informatiques, la filière connaît un essor rapide (Les Echos)

• Et si les start-up ubérisaient la lutte contre le terrorisme. Jean-François Pillou, fondateur du site CommentCaMarche, appelle à la création d’un fonds d’investissement gouvernemental pour financer les start-up qui développeront des applications contre le terrorisme  (Les Echos)

RÉGULATION

ARCEP

Lancement de la revue stratégique

• Interview: Sébastien Soriano : "Si l'ARCEP était inventée aujourd'hui, que devrait-elle faire ?". La revue stratégique de l'ARCEP, qui doit diriger l'action du régulateur des télécoms pendant les prochaines années, est enfin publique. De la neutralité du Net aux zones blanches, en passant par les opérateurs associatifs, tour d'horizon des projets et dossiers de l'institution (nextinpact.com)

• Quand l'ARCEP s'essaye à la consultation publique sur sa revue stratégique... elle oublie l'interactivité (usine-digitale.fr)

Enchères de la bande 700MHz

Les résultats de la première journée

• Fin de la première journée d’enchères. L’enchère a atteint le 7ème tour et le prix a atteint 451 millions d’euros par bloc de 5 MHz duplex. L’enchère se poursuivra mardi 17 novembre 2015 avec le lancement du 8ème tour, à un prix de 456 millions d’euros par bloc (Communiqué ARCEP lundi 16 nov.)

• Les enchères pour les fréquences 4G se poursuivent. Cette vente reste stratégique pour le secteur. Elle doit permettre aux opérateurs de disposer du spectre nécessaire pour supporter la croissance exponentielle du trafic sur les réseaux télécoms. Les fréquences 700 MHz ont en outre l’avantage de diffuser sur de longues distances et de pénétrer facilement à l’intérieur des bâtiments (Les Echos)

• 4G : ouverture des enchères pour les fréquences en or des 700 MHz. L'enjeu est important pour Free Mobile qui ne dispose pas de fréquences basses (zdnet.fr)

• Enchères des fréquences 700 MHz : pas encore adjugées et encore moins vendues ; bilan du jour 1 (ariase.com)

• Fréquences en or : les enchères sont ouvertes (Le Monde, AFP, numerama.com, latribune.fr)

Le point de vue des diffuseurs

• TDF, Towercast et Itas se considèrent mal traités par Bercy qui refuse de prendre en charge l’indemnisation de leurs investissements liés à l’arrêt anticipé de deux multiplex nécessaires pour libérer la bande 700 MHz et les engagements que le Gouvernement avait pris devant le Parlement. Les diffuseurs étudient des recours juridiques (La Lettre de l’Expansion)

Explication de texte

• 700 MHz, 4G, TNT et MPEG-4 : tout ce qu'il faut savoir. Un grand changement se prépare depuis des mois : l'arrivée de la 4G sur la bande 700 MHz et la réorganisation de la TNT, avec un passage au MPEG-4 uniquement. Alors que les enchères des opérateurs ont débuté, le point sur tout ce que cela implique (nextinpact.com)

Sébastien Soriano, futur président du BEREC

• Le gendarme des télécoms vise l’Europe. Sébastien Soriano s’est porté candidat à la vice-présidence du BEREC. Seul en lice, il devrait être élu le 10 décembre prochain à l’organisme regroupant les gendarmes de chaque Etat membre de l’Union européenne. La direction du BEREC est actuellement occupée par Fatima Barros en tant que représentante de l’autorité portugaise, ANACOM. Elle est entourée de 4 vice-présidents (blogs.lexpress.fr)

UE/concurrence entre opérateurs et investissements

• Small telcos and consumer groups team up against former monopolies. Small telecoms, and consumers and civil liberties advocates launched the NetCompetition alliance on Monday at the European Competitive Telecommunications Association (ECTA) conference in Brussels. The group is calling for more competitive broadband markets around Europe (euractiv.com)

• Création du conseil des présidents de l'ECTA, garant de la concurrence. Ce nouveau groupe consultatif de haut niveau doit pallier l’insuffisante prise en compte des "avantages de la concurrence en termes de conduite des investissements, d’innovation, de choix et d’accessibilité". Ce groupe veut dépasser les clivages habituels entre gros opérateurs historiques et petits entrants, et intégrer de nouvelles problématiques comme celles liées à l’Internet des objets pour épauler la Commission dans le marché unique du numérique (Contexte, communiqué ECTA)

Afrique

• Sénégal : l’ARTP lance le processus d’attribution de la 4G (senenews.com)

NUMÉRIQUE

Initiatives numériques des collectivités territoriales françaises

• Issy-Les-Moulineaux montre l'exemple avec son écoquartier numérique. Un projet ambitieux : fibre optique, smart grid, gestion centralisée des déchets, applications mobiles consacrées à la mobilité... Deux ans après l'inauguration, c'est l'heure du bilan (usine-digitale.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

m-paiement/NFC

• Le marché de la sécurisation du paiement mobile ne s’est jamais aussi bien porté. L’infrastructure nécessaire à l’envol du sans contact, via le paiement mobile ou un objet connecté, se met rapidement en place. Selon Eurosmart, le volume d’éléments sécurisés livrés à des industriels devrait ainsi croître de 63 % en 2015, pour atteindre 310 millions d’unités. Autrement dit, les télécoms ou encore les constructeurs automobiles équipent en masse leurs produits du NFC (Les Echos)

TÉLÉCOMS - FRANCE


Opérateurs

• Numericable-SFR passe à la phase croissance. Un an après la fusion des deux opérateurs, chiffre d’affaires et nombre de clients reculent. Pas de quoi affoler la direction, jusqu’à présent focalisée sur la rentabilité et qui promet une offensive commerciale pour Noël (Challenges)

• Palmarès 2015 des patrons les plus performants : Maxime Lombardini, métronome en or (Challenges)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vincent Bolloré veut asseoir son emprise sur Telecom Italia. Après avoir  pris 20% du capital de l’opérateur historique italien, devenant ainsi son premier actionnaire, il réclame désormais quatre sièges au conseil d’administration. Quatre sièges renforceraient considérablement son influence sur la stratégie de l’opérateur. La demande va être soumise à l’approbation des actionnaires de Telecom Italia le 15 décembre (Les Echos, Le Figaro)

• Enel crée une coentreprise pour déployer de la fibre optique. Le géant italien de l’énergie devient un acteur du très haut débit (Les Echos)

• Le leader mondial du câble Liberty Global va racheter le britannique Cable & Wireless Communications dans le cadre d'une opération estimée à environ 3,6 milliards de livres (5,12 milliards d'euros) qui va réunir deux entreprises soutenues par l'homme d'affaires John Malone et renforcer Liberty dans les Caraïbes. Le nouvel ensemble devrait être bien positionné pour profiter des "opportunités de fusions et acquisitions" (AFP, Wall Str. jal, Communiqué)

Equipementiers

• Ericsson denies Cisco takeover rumour. CEO Vestberg says that despite last week's strategic partnership announcement, there have been no M&A discussions between the two vendors (totaltele.com)

• La géographie d'Apple bascule vers l'Est (Challenges)

INTERNET

Fiscalité des GAFA

• Google et Facebook sur le gril à Bruxelles. Onze multinationales ont été auditionnées devant le Parlement européen, une première. Facebook, Google, Amazon, ont affirmé prendre au sérieux leurs obligations fiscales. "Les compagnies ont décidé de venir grâce à la pression politique et publique croissante. Cela indique qu'elles commencent à réaliser qu'elles ne peuvent plus conclure des accords fiscaux secrets et que la transparence avance", selon l’ONG Oxfam. Coïncidence du calendrier : les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 ont adopté définitivement lundi, lors de leur sommet d'Antalya, le plan de lutte contre l'évasion fiscale des multinationales, mis sur pied par l'OCDE. Ce plan, censé empêcher les grandes multinationales de contourner l'impôt grâce à des stratégies comptables sophistiquées, prévoit par exemple d'obliger les entreprises à détailler leurs résultats et leur charge fiscale pays par pays (AFP, Le Figaro)

• Amazon, Google et Facebook prennent "au sérieux" leurs obligations fiscales (bfmbusiness.com)

SECTEUR POSTAL

Bureaux de Poste en milieu rural

• Le fonds postal national de péréquation territoriale destiné à financer le fonctionnement des agences et des "points de contact" de La Poste, en particulier dans les zones peu denses, joue efficacement son rôle, selon un bilan remis récemment au Comité des finances locales. De 170 millions d'euros en 2015, ce fonds est financé par des abattements de fiscalité locale dont bénéficie l'établissement public. Ces abattements sont des dépenses fiscales consenties par l'Etat. En effet, le législateur a exceptionnellement affecté au budget de l'Etat le produit des impôts locaux de la Poste. Sur un réseau total de 17.052 agences et relais en 2013, La Poste possède 10.111 points de contacts en zone rurale très largement financés par le fonds de péréquation du fait de leur faible rentabilité (localtis.info)