Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 22 juin 2015

L'ÉVÈNEMENT : ALTICE FAIT UNE OFFRE SUR BOUYGUES TELECOM

Les communiqués de presse

• Numericable-SFR annonce qu’Altice a fait une offre sur Bouygues Telecom (Communiqué de presse d’Altice, Communiqué de Numericable-SFR)

• Bouygues confirme avoir reçu du groupe Altice une offre non sollicitée d’entrée en négociations pour la cession de Bouygues Telecom. Le conseil d’administration de Bouygues se réunira demain pour examiner la lettre d’Altice. Aucune négociation n’est en cours (Communiqué de Bouygues)

• Iliad entre en négociations exclusives avec Numericable-SFR pour l’achat d’un portefeuille d’actifs (Communiqué de presse d’Iliad)

• Projet de fusion Bouygues Telecom-SFR : un coup dur pour les consommateurs et l’emploi (Communiqué du Front National)

Dans la presse française

• SFR propose 10 milliards d'euros pour Bouygues Telecom. Les négociations se poursuivent pendant le week-end. Bouygues a convoqué un conseil d’administration pour mardi qui tranchera (JDD)

• Le coup de maître de Martin Bouygues. S'il accepte l'offre de Patrick Drahi et vend Bouygues Telecom près de 11 milliards d'euros, Martin Bouygues, après avoir fait monter les enchères, mettra la main sur un sacré jackpot (JDD)

• Patrick Drahi offre 10 milliards d’euros à Martin Bouygues pour sa filiale télécoms. Dans sa course de vitesse pour bâtir un empire du mobile et du câble, l’homme pressé d’Altice veut marier sa filiale Numericable-SFR à Bouygues Telecom (Le Figaro)

• Le gouvernement ne veut pas d’un "rapprochement opportuniste" : "L’emploi, l’investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or, les conséquences d’une consolidation sont à ces égards négatives, comme l’ont prouvé les cas récents en Europe" a tranché le ministre de l'économie qui réunira les opérateurs le 16 juillet (Le Figaro)

• Le coup de poker de SFR pour dominer les télécoms. Le ministre de l'Economie s'inquiète de l'impact social et industriel du deal. Cependant, seule l'Autorité de la concurrence peut s'opposer à cette opération. L'insatiable patron de Numericable-SFR doit élaborer une offre très complexe pour en obtenir le feu vert. Alors que le passage de quatre à trois opérateurs se généralise en Europe, Bouygues Telecom a tout fait pour devenir une proie de choix (Les Echos)

• Les analystes peinent aujourd'hui à définir, sur un marché à quatre, le positionnement de Bouygues Telecom, ni premium (comme Orange) ni low-cost (comme Free) et pas aussi spécialisé dans les contenus que peut l'être le nouveau Numericable-SFR. «  Leur stratégie, depuis quelques mois, ressemble clairement à celle d'un vendeur, estime un expert. Ils veulent pousser à se faire racheter, au meilleur prix ». Si Martin Bouygues parvient à obtenir 11 milliards d'euros pour sa filiale, cette stratégie aura été couronnée de succès (Les Echos)

• L'offre de rachat de Bouygues Télécom par le Patrick Drahi relève à la fois du "coup de poker" et de "petits arrangements entre amis" au détriment de l'emploi et des consommateurs, analysent lundi des éditorialistes (Les Echos, AFP)

• Pour une poignée de milliards. Numericable-SFR offrirait deux fois la valeur comptable de Bouygues Telecom (Crible/Les Echos)

• Bouygues Telecom dans le viseur de Patrick Drahi (Libération)

• SFR à l'assaut de Bouygues Telecom. Déjà propriétaire de Numericable-SFR, Patrick Drahi a mis 10 Mds€ sur la table pour racheter Bouygues Télécom. Une offre à laquelle le gouvernement est hostile (Le Parisien)

Dans la presse étrangère

• Patrick Drahi’s Altice Confirms Bid to Buy French Rival Bouygues Telecom. A successful deal would create France’s largest telecom group by subscribers (Wall Str. jal)

• Altice arm offers €10bn for bouygues Telecom (Financial Times)

• Patrick Drahi bietet 10 Milliarden Euro für Bouygues (Handelsblatt)

• Il miliardario paron di Altice ha fatto una offerta da capogiro per il terzo gruppo transalpino di telefonia mobile. Martedì il cda per l'analisi della proposta. Altice ha già fatto shopping con Sfr e Portugal Telecom (repubblica.it)

Les dépêches d'agences

• Orange a affirmé dimanche qu'il ne participait pas à l'offre de rachat de Bouygues Telecom déposée par Numericable-SFR, alors que le JDD, à l'origine de l'information, évoquait le fait que l'opérateur historique "reprendrait plusieurs centaines de salariés" si l'offre aboutissait (AFP)

• L'insatiable homme d'affaires Patrick Drahi a décidé de mettre 10 milliards d'euros sur la table pour racheter Bouygues Telecom, une opération à laquelle le gouvernement s'est montré totalement hostile dimanche (AFP)

• SFR offre 10 milliards d'euros pour Bouygues Telecom (Reuters)

• Le groupe Bouygues a confirmé lundi avoir reçu du groupe Altice une "offre non sollicitée" pour Bouygues Telecom et prévoit de réunir son conseil d'administration mardi pour en discuter, alors qu'un troisième opérateur, Free, entre officiellement en jeu (AFP)

A la Bourse

• Les valeurs du secteur des télécoms étaient en ébullition lundi matin à la Bourse de Paris après l'offre de Numericable-SFR pour le rachat de Bouygues Telecom. L'action Numericable-SFR prenait 12,48% à 53,99 euros et Bouygues, maison mère de Bouygues Telecom, gagnait 14,02% à 38,34 euros, tandis qu'Iliad, maison mère de Free, qui pourrait bénéficier de l'opération, grimpait de 10% à 225,50 euros. Orange s'adjugeait pour sa part 7,24% à 14,81 euros. Le marché parisien progressait fortement de 2,44% (AFP)

Emploi

• Le projet de rachat de Bouygues Telecom par Numericable-SFR représenterait une "catastrophe pour l'emploi", selon les syndicats (AFP)

Commentaires

• Peut-on bloquer le rachat de Bouygues Telecom par SFR ? Le ministre de l'économie vitupère contre ce rachat, mais Bercy n'a quasiment pas son mot à dire, depuis que le contrôle des rachats a été transféré à l'Autorité de la concurrence. Mais il est peu probable que le gendarme de la concurrence oppose son veto s'il obtient suffisamment de concessions de la part de SFR Numericable. Toutefois, Bercy dispose aussi d'une arme fatale à manier avec précaution. Le ministre peut, dans des cas exceptionnels, "corriger la copie" du gendarme de la concurrence. Problème: la loi définit de manière assez vague ce pouvoir, qui n'a jamais été utilisé jusqu'à présent, et pourrait même ne pas être euro-compatible. Quant à  l'Arcep, elle donne aussi un avis consultatif au gendarme de la concurrence et doit approuver formellement le transfert des fréquences d'une société à l'autre, mais encore faut-il que le rachat entraîne un tel transfert entre sociétés. Par exemple, lorsque Numericable a racheté SFR, les fréquences sont restées détenues par SFR, sauf à la Réunion (bfmbusiness.bfmtv.com)

• Le consommateur gagnerait-il à un mariage SFR-Bouygues ? Si SFR et Bouygues se marient, les prix vont se stabiliser. Ils ne descendront plus. En revanche, ces trois opérateurs puissants vont pouvoir recommencer à investir. L'utilisateur paiera peut-être son abonnement un peu plus cher, ou à un prix équivalent à celui d'aujourd'hui, mais il bénéficiera d'une meilleure qualité de service, et il pourra regarder de la vidéo sur son mobile sans temps de chargement démesuré (bfmbusiness.bfmtv.com)

• SFR-Bouygues, quelques petites réflexions (Le blog de Stéphane Soumier)

• Commentaires lus sur Twitter

RÉGULATION

Bande 700 MHz

France

• FL'ARCEP dévoile les modalités d'attributions en France (Correspondance de la presse)

• Free n'aura pas de lot assuré, et devra payer le prix. Moins bien doté, Free pourra obtenir 3 des 6 blocs en vente, contre 2 maximum pour ses concurrents. Mais l'opérateur ne bénéficie d'aucun traitement de faveur et s'il n'enchérit pas suffisamment, il pourra repartir bredouille (zdnet.fr, Satellifax)

• Bande 700 MHz : publication au JO des avis de l'ARCEP et du CSA sur la modification du TNBRF (Satellifax)

• Le point sur la manière dont Orange, Numericable-SFR, Bouygues Telecom et Free pourraient se positionner (latribune.fr)

• Machiavel n'aurait pas reniè le processus d'enchères de l'Arcep pour les 700 MHz (Twitter)

• Bande 700 MHz : les obligations de couverture (numerama.com)

• Transfert des 700 MHz pour la 4G : la France découpée en huit zones (nextinpact.com)

• 700 MHz : au moins 31 euros d'impôt indirect par personne. Les enchères prévues pour les fréquences de la bande 700 MHz devraient rapporter au minimum 2,5 milliards d'euros à l'État. Payé par les opérateurs, ce montant sera couvert par les abonnements des clients. Une première estimation du coût moyen des enchères par forfait peut d'ores et déjà être effectuée (numerama.com)

• Bande 700 MHz : le dividende numérique renvoyé aux calendes grecques pour les territoires (Communiqué Avicca)

Allemagne

• En Allemagne, les enchères des fréquences dépassent 5 milliards d’euros, dont 1 milliard d'euros pour la bande 700 MHz (Satellifax, totaltele.com, Politico)

Couverture très haut débit/Europe

• La France à la traîne dans le déploiement du très haut débit. Selon une étude IHS réalisée pour le compte de la Commission européenne, la France fait partie des pays les moins avancés. Seuls un peu plus de 40 % des foyers sont couverts par le très haut débit fixe. La qualité du réseau ADSL a longtemps incité les opérateurs nationaux à repousser les investissements. Le plan très haut débit mis en place par l'Etat, et qui prévoit une couverture totale d'ici 2022, devrait changer la donne. La course au déploiement a déjà commencé. Reste à savoir si la reprise du mouvement de consolidation ne provoquera pas un nouveau frein (Les Echos, Communiqué de presse de la Commission européenne, Politico)

Service universel/ Etats-Unis

• Vers un service universel de l’Internet ? La FCC a adopté une proposition visant à mettre en place un mécanisme pour aider les Américains les plus démunis à payer leurs factures d’accès à Internet (Contexte,  Communiqué de la FCC)

NUMÉRIQUE

Projet de loi sur le numérique

• Un levier pour pousser Bruxelles à aller plus vite. En esquissant jeudi les grandes lignes de la « stratégie numérique » de l’Hexagone, qui donnera bientôt lieu à un projet de loi spécifique, le gouvernement veut presser l’Union européenne à accélérer sur les réformes du digital. Explications (La Tribune)

• "Pour une société numérique démocratique" : une tribune de Benoît Thieulin/CNNum (Le Monde)

• Le Premier ministre veut inscrire la neutralité du Net dans la loi (nextinpact.com)

Débats d'idées

• Grandeur et misère de la French Tech. L’ère des objets connectés ouvre une quatrième révolution numérique. Cette fois, les start-up françaises sont bien placées dans la compétition mondiale, non sans un appui du gouvernement. Mais n’assiste-t-on pas à une marchandisation totale de la vie, à une «prédation numérique» ? (Libération)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• L'UIT définit un projet et une feuille de route pour le dévelopement des systèmes mobiles 5G (Communiqué, numerama.com)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Outre-mer

• 4G de SFR à La Réunion : "à l'ARCEP de donner le calendrier" ; Eric Denoyer espère "que cela va se faire à la rentrée de spetembre-octobre" (zinfos974.com)

Emploi

• Le fabricant de câble Nexans va supprimer 478 emplois en Europe dont 224 en France (electroniques.biz)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vivendi tout proche d'un accord ambitieux avec Telecom Italia. Vivendi devrait annoncer cette semaine sa montée jusqu'à 14,9 % du capital de l'italien (Les Echos, AFP)

• Virgin Media challenges BT with its £3bn cable expansion (Financial Times)

CONTENUS

Presse

• Apple, Facebook et la presse : les liaisons dangereuses. Aux Etats-Unis, en France ou ailleurs, petits et grands titres de presse se demandent comment réagir aux appels du pied d'Apple et des autres géants californiens de la Tech, qui veulent tous diffuser leurs contenus depuis leurs propres applications (Les Echos)