Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 25 juin 2015

RÉGULATION

L'ARCEP lance une revue stratégique

• L'ARCEP fixe sa feuille de route. Le nouveau président de l'Autorité lance une série de chantiers, avec plusieurs rapports attendus pour 2016. L’enjeu est d’arriver à mener à bien les missions essentielles, dans un cadre budgétaire contraint. Parmi les chantiers annoncés pour les 18 mois qui viennent, figurent l’internet des objets, la généralisation du wifi dans les trains, la tarification de l’accès au réseau cuivre et les limites aux partages de réseaux entre opérateurs, avec en toile de fond, la neutralité du net (Contexte)

• L'ARCEP veut adapter la régulation à l'heure du numérique (silicon.fr)

• "L'ARCEP n'est pas un couteau suisse" : lors de la présentation de son rapport d’activité 2014, le nouveau président de l’ARCEP a donné les grands axes qui viendront guider les actions du régulateur des télécoms dans les années à venir. Alors que la loi Macron a étendu ses pouvoirs, l’ARCEP entend garder le cap sur son cœur de métier et s'ouvrir aux objets connectés (zdnet.fr, Correspondance de la presse)

• L’ARCEP réinvente son rôle de gendarme des télécoms jusqu'à l'internet des objets. Sébastien Soriano a présenté les nouveaux modes de fonctionnements de l’autorité, inspirés du numérique. Concentré sur la régulation des réseaux, il veut néanmoins s’ouvrir à l’extérieur, et mieux intégrer les nouveaux usages (usine-digitale.fr)

ARCEP/itinérance

• Les opérateurs appelés à investir. "Nous arrivons à la fin d’un cycle marqué par l’ouverture à la concurrence et entrons dans un nouveau cycle, celui du numérique", insiste Sébastien Soriano, qui prône "un investissement efficace pour organiser une concurrence loyale". Dans sa ligne de mire : le contrat d’itinérance qui permet à Free d’utiliser le réseau d’Orange. "L’ARCEP analysera le contrat et, si nécessaire, fera en sorte qu’il évolue". Cela peut conduire à une extinction progressive de l’itinérance, au fur et à mesure du déploiement du réseau mobile de Free, avant la date fatidique de 2018. Pour l’Autorité, tout est question de dosage : il faut encourager l’opérateur à investir, sans risquer de voir des consommateurs être privés de mobile. Mais Free a un talon d’Achille : ses services sont sans abonnement. Si la qualité ne suit plus faute d’une couverture suffisamment étoffée, il risque de voir ses clients filer à la concurrence (Le Figaro)

• L'action Iliad recule jeudi matin à la Bourse de Paris après que le président de l'ARCEP a dit vouloir examiner "de près" l'accord d'itinérance entre Free, filiale d'Iliad, et Orange. "Nous allons examiner de près ces contrats pour voir effectivement s'ils ont été trop loin et si c'est le cas comment est-ce que nous devons organiser leur sortie progressive", a déclaré jeudi Sébastien Soriano, le président de l'Arcep, sur Radio Classique, en référence à l'itinérance entre Orange et Free (Reuters)

Bande 700 MHz

• L'ARCEP ouvre la voie au Wifi dans les TER. À l’occasion de l’attribution de la bande de fréquences de 700 MHz, le régulateur entend obliger les opérateurs télécoms à assurer la couverture du réseau de chemin de fer, y compris les lignes secondaire (Contexte)

• La 4G dans tous les trains, pas pour demain. Le régulateur des télécoms imposera aux opérateurs de couvrir en 4G 60 % des trains TER, RER et Transiliens en 2022. De son côté, la SNCF commencera le déploiement du très haut débit mobile dans ses TGV dès la fin 2016 (pro.clubic.com)

• La commission des affaires économiques du Sénat vient de désigner Bruno Sido rapporteur pour avis sur la proposition de loi relative au deuxième dividende numérique, qui doit être examinée en séance publique le 22 juillet (Contexte)

Projet de loi Renseignement

• Le Parlement adopte définitivement le projet de loi controversé sur le renseignement (AFP, nextinpact.com)

• Le président du Sénat saisira le Conseil constitutionnel (nextinpact.com)

• Ces huit élus qui ont dit "non" (Libération)

•  Ce que dit le mémoire dela Quadrature, FDN et FFDN (nextinpact.com)   

Commission européenne

• Les mariages forcés de Jean-Claude Juncker. Entre le commissaire à l’économie numérique et le vice-président au marché unique du numérique, une véritable « guéguerre » s’est installée (Contexte)

• Chaises musicales dans les hautes sphères de la Commission. Jean-Claude Juncker a pris son temps pour chambouler la distribution des postes de directeurs généraux. Malgré son souhait de rajeunir et de féminiser ses équipes, la continuité l’emporte. Roberto Viola prend la tête de la DG Connect (Contexte)

• Continuité et changement: la Commission européenne nomme un nouveau Secrétaire Général et remanie son encadrement supérieur (Communiqué Commission européenne)

• European officials push telecom regulating for tech (nytimes.com)

• Un groupe sur les régions transfrontalières focalisé sur le numérique. L’initiative vient de la députée française Anne Sander. La réunion de lancement a eu lieu le 24 juin à Bruxelles. Parmi les objectifs du groupe, "déposer des amendements pour faire tomber les barrières transfrontalières" (Contexte)

• Marché unique du numérique : la lettre des 8 pays ne plaît pas à tous. « Nous ne devons pas nous contenter de foncer vers le plus simple, à savoir faire tomber les barrières et protéger le consommateur », avertit une source diplomatique en réaction au courrier de 8 capitales à la Commission. Paris et Berlin souhaitent surtout permettre à l’industrie numérique européenne de se développer et de réguler les plateformes web qui utilisent les failles de la législation actuelle pour échapper aux obligations des entreprises traditionnelles (Contexte)

Neutralité du Net

• Une première plainte officielle pour violation de la neutralité du net a été déposée, aux Etats-Unis devant la FCC, par le FAI Commercial Network Services contre Time Warner Cable (Satellifax)

NUMÉRIQUE

French Tech

• Emmanuel Macron et Axelle Lemaire annoncent trois nouvelles étapes importantes pour l'initiative French Tech, confirmant l'engagement du gouvernement pour soutenir les startups et donc l'innovation au service de la croissance de l'économie française et de la création d'emplois (Communiqué Bercy)

• New York s'est vue officiellement mercredi consacrée plaque tournante du numérique français à l'occasion de la conférence French Touch, qui réunissait jusqu'à jeudi des centaines d'acteurs du secteur pour favoriser les rencontres entre savoir-faire et les investisseurs de part et d'autre de l'Atlantique (AFP)

• La secrétaire d'Etat au Numérique Axelle Lemaire a appelé mercredi à New York la "diaspora" des entrepreneurs français des technologies à renforcer les liens avec la France, où elle espère voir un "déclic des investissements" (AFP)

• "Comment placer la France en pointe dans la révolution digitale. La première priorité est d'investir dans la formation aux techniques numériques. Il est temps d'intégrer nos start-up dans les différents écosystèmes nationaux" : le point de vue de Robert Vassoyan, DG de Cisco France (Les Echos)

• Paul-François Fournier, Bpifrance : "L'innovation ne se résume plus aux seules problématiques technologiques". Multidimensionnelle et décloisonnée, c'est ainsi que cet ingénieur-banquier, devenu directeur exécutif de l'innovation de Bpifrance, conçoit l'innovation nouvelle génération (Le Nouvel Economiste)

Green Tech

• Numérique et transition énergétique main dans la main. Lors de la 7ème édition des Jeudigital, huit start-up ont présenté leurs solutions au service de la Green Tech. Ségolène Royale et Axelle lemaire ont insisté sur l'apport des technologies digitales pour l'efficience énergétique (IT for Business)

IoT

• "Exploiter l'internet des objets : une question d'informations et non de connectivité" : par Olivier Neraut/Cisco France (IT for Business)

TÉLÉPHONIE MOBILE

3G

• La 3G à 100% en 2017. Le ministre de l'Economie a incité les quatre opérateurs à mutualiser le déploiement de leurs antennes (IT for Business)

Ecosystème 4G

• Plus de 3200 terminaux compatibles 4G. Soutenu par les évolutions technologiques du LTE, le nombre de terminaux compatibles 4G affiche une croissance de plus de 80 % en un an, rapporte la GSA (silicon.fr)

 

BOUYGUES TELECOM REFUSE L'OFFRE D'ALTICE

Dans la presse française

• Bouygues Telecom fait le pari de rester seul, convaincu de renouer avec les profits. Pour autant, les observateurs du secteur ne partagent pas l'optimisme de Bouygues quant à l'avenir de sa filiale (Le Monde, AFP)

• "Bouygues reste l’acheteur naturel de SFR". Martin Bouygues affirme que sa filiale de téléphonie mobile n’est pas à vendre et dénonce une manœuvre de déstabilisation : "Dans le fixe, notre offre déstabilise nos concurrents. Je comprends que ça les énerve et qu’ils cherchent à nous faire disparaître" (Le Figaro, universfreebox.com)

• Patrick Drahi, coupé dans son élan, n'a pas l'intention de stopper les acquisitions (Les Echos)

• Free rate l'occasion d'accélérer dans la 4G. L’opérateur, allié de Numericable-SFR, aurait pu récupérer des fréquences de Bouygues et limiter l’itinérance avec Orange (Les Echos)

• Pour Bouygues Telecom les défis restent entiers. L’objectif affiché d’une marge d’Ebitda de 25% en 2017 paraît ambitieux aux yeux des analystes (Les Echos)

Dans la presse anglo-saxonne

• Bouygue's rebuttal puts brake on French telecom sector consolidation (Wall Str. jal)

• French telecom shares plunge after Bouygues rejects Drahi bid (Financial Times)

Analyses

• Gueule de bois. Si la fermeté d'un Martin Bouygues - qui a eu le cran de dire « niet » à un chèque de 10 milliards d'euros qu'il redoutait d'être en bois - en a bluffé plus d'un, c'est tout le secteur des télécoms qui se réveille avec la gueule de bois. Le passage de quatre à trois opérateurs français aurait en effet permis à Numericable-SFR de mettre plus de clients sur ses réseaux, à Free de s'offrir rapidement une infrastructure mobile digne de son nom et à Orange de voir s'éloigner la perspective d'une guerre des prix mortifère. La disparition de Bouygues Telecom aurait fait le bonheur de tous. Sa survie, même si elle ne s'avère au final que temporaire, laisse chacun des acteurs face à ses propres problèmes (Edito de David Barroux /Les Echos)

• Bouygues-SFR : « L’histoire ne s’arrête pas là » : Didier Pouillot, responsable secteur industrie des télécoms à l'Idate, analyse les conséquences de cette décision (Le Monde)

• Bouygues peut-il changer d'avis si Numericable-SFR revient avec une offre satisfaisante ? Revue de détail (bfmtv.com)

• Repasser à trois opérateurs télécoms serait une erreur pour le pays (latribune.fr)

• Et maintenant une nouvelle guerre des prix ? Bouygues Telecom ayant rejeté l’offre à 10 milliards d’euros d’Altice, le marché français compte toujours quatre acteurs. Dans un climat extrêmement concurrentiel, l’hypothèse d’une nouvelle guerre des prix est plus que jamais d’actualité. Samedi dernier, Xavier Niel avait d’ailleurs prévenu que dans le mobile, Free pourrait annoncer prochainement "des choses plus agressives" (latribune.fr)

• Téléphonie mobile : manœuvres entre requins (lutte-ouvriere-journal.org)

• Dans la tête de Martin Bouygues (Libération)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Outre-mer

• Quel opérateur fibre optique choisir à la Réunion ? (domtom-adsl.com)

Consommateurs

• Démarchage téléphonique : la fin du  cauchemar ? (Que choisir)

• Fin du roaming : Bruxelles doit tenir parole (Que choisir)

Nomination

• Gaëlle Le Vu succède à Fabienne Dulac en tant que directrice de la communication. Cette dernière a été promue à la tête d’Orange France, après le départ de Delphine Ernotte pour France Télévisions (Le Figaro, Stratégies)

People

• Patrick Drahi, premier mécène de Polytechnique. Le patron d’Altice vient de faire un don de 5 millions d’euros à la Fondation de l’X (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateur

• Vivendi devient l’actionnaire de référence de Telecom Italiaen remplacement de Telefonica, avec 14,9% du capital (Communiqué, Reuters, AFP)

Equipementiers

• Qualcomm forms venture with Chinese firm (Wall Str. jal)

INTERNET

Google

• Google yet to respond top EU antitrust charge (Wall Str. jal)

• Google devient une pomme de discorde entre Européens. Plusieurs pays mettent en garde contre une législation trop dure contre les GAFA. Le lobbying de Google n’a jamais été aussi intense à Bruxelles (Les Echos)

e-commerce

• EU questions e-commerce form as part of sector probe (Wall Str. jal)

Débits

• Le débit moyen des accès internet fixes dans le monde franchit un cap au dernier pointage d’Akamai : 5 Mbit/s. L’IPv6 se développe aussi (silicon.fr)

CONTENUS

Cinéma

• Le site chinois de vente en ligne Alibaba se lance dans le cinéma (AFP)

SECTEUR POSTAL

Diversification

• La Poste, hôte des services publics. Le groupe veut faire vivre son réseau rural en l’ouvrant à des partenaires (Le Figaro)