Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 8 juillet 2015

RÉGULATION

Réglementation et régulation

 Fin de parcours pour la loi Macron

• La loi sur la croissance et l'activité devrait être définitivement adoptée jeudi à l'Assemblée nationale. Les députés de droite ne déposeront pas une nouvelle motion de censure contre le gouvernement, mais saisiront le Conseil constitutionnel (La Tribune)

L'Autorité de la concurrence a infligé des sanctions record en 2014

• L'institution publie ce mercredi son rapport annuel. Les sanctions prononcées l'an dernier dépassent 1 milliard d'euros. Pour ce qui est du contrôle des concentrations, le niveau d'activité est resté stable en volume puisque l'Autorité, comme les années précédentes, a prononcé 200 décisions. Mais la taille de certaines opérations a densifié la tâche. On pense notamment au feu vert donné au rachat de SFR par Numericable en octobre 2014 (Les Echos)

• Pourquoi l'Autorité de la concurrence est devenue incontournable. Le montant des sanctions prononcées en 2014 s'élève à plus de 1 milliard d'euros. Un record (challenges.fr)

Auditions

• Régulation des plateformes : la commission créée à l’Assemblée nationale sur les droits et libertés numériques a auditionné, mardi 7 juillet, le président de l’Autorité de la concurrence sur la régulation des plateformes numériques. La vidéo est en ligne (Contexte)

• Commission d’enquête sénatoriale sur les autorités administratives indépendantes : deux heures et demie d’audition pour Olivier Schrameck au Sénat. Les sénateurs ont abordé tous les questionnements autour du CSA. La vidéo est en ligne (Contexte)

Nominations

• Antoine Darodes prend les commandes de l’Agence du numérique. Ancien responsable du Plan France Très Haut Débit, Antoine Darodes élargit ses fonctions autour de la French Tech et des usages citoyens du numérique au sein de la nouvelle Agence éponyme. Sa première mission sera de définir l’organisation et le fonctionnement adéquat de l’Agence du numérique afin de la rendre pleinement opérationnelle dès cet automne. Un Comité d’orientation sera créé et ses membres nommés prochainement (silicon.fr, localtis.info, Le Figaro)

• Mouvements au cabinet d’Axelle Lemaire. Plusieurs nominations viennent de paraître au Journal officiel : celle d’Alexandre Tisserant comme directeur adjoint de cabinet, Louis Le Pioufle comme chef de cabinet et de Grégoire Odou comme conseiller  "usages et pratiques numériques" (Contexte)

Industrie/lobbying

• Digital Europe crée un conseil numérique. L’initiative de fédération européenne de l’industrie numérique a pour but de fournir des avis et pistes de réflexion sur les futures législations. Y siègent les responsables des grandes entreprises du secteur comme Canon, Cisco, Google ou IBM. (Contexte, communiqué de presse)

NUMÉRIQUE

Transformation numérique de l'économie

• Quand la transformation numérique se heurte à la grogne syndicale. A Lisieux, La Poste retire le smartphone à 250 facteurs. En quatre ans, près de 100 millions d'euros auront été investis pour déployer pas loin de 90 000 smartphones, au moins un par facteur, leur permettant de gérer différents services  (organisation des tournées, accusés de réception, réexpéditions, scan de colis, signatures) sur l'écran d'un mobile et, à terme, de relever des compteurs ou de rendre visite aux personnes isolées. Mais l'initiative n'est pas au goût de tous. Depuis la genèse du projet Factéo, plusieurs syndicats dénoncent "une technologie mise au service de la réduction d'emplois". En cause, les gains de productivité qui pourraient supprimer des postes sédentaires (clubic.com)

- Le Conseil national du numérique appelle à une réflexion globale sur la régulation de l'économie collaborative (Communiqué)

- Les scénarios catastrophe d'Uber : pourquoi tout pourrait mal tourner pour l'entreprise la plus controversée du monde :

- Les gaffes médiatiques pourraient créer un revirement d'opinion

- Uber a besoin de ses chauffeurs, mais les chauffeurs n'ont pas besoin d'Uber

- Les voitures autonomes de Google pourraient envoyer Uber dans le décor

- Uber pourrait perdre l'avantage en Asie

- Les mesures prises par les gouvernements pourraient combler les lacunes réglementaires qui ont aidé Uber à opérer

- Personne ne sait ce que rapportera son introduction en bourse

- Un procès en particulier pourrait modifier de manière radicale le business model d'Uber

- Mais réellement…Aucun de ces scénarios ne causera de réels torts à Uber sur le long terme. Certains des marchés où l'entreprise s'est implantée en premier génèrent des profits gigantesques, des centaines de milliers de dollars de chiffre d'affaires chaque année. Les investisseurs espèrent une IPO dans les prochaines années, ce qui ferait passer la valorisation de l'entreprise de 50 à 100 milliards de dollars (journaldunet.com)

• Patrick Thiébart : " le cadre juridique doit évoluer pour s’adapter". Uber a créé un nouveau modèle de travail, où les individus apporteurs de services accèdent aux clients via une plateforme numérique. L’Uberisation  de pans entiers de l’économie traditionnelle fait-elle, comme certains le redoutent, peser une menace sur le salariat ? Les avocats de Jeantet Associés décryptent le cadre juridique, social et fiscal de l'économie collaborative. Patrick Thiébart, Associé dans ce cabinet, attend beaucoup de la future loi sur le numérique pour faire évoluer le cadre juridique. (Les Echos)

• Etats-Unis : un référendum sur la régulation d’AirBnb ? La bataille sur la régulation des locations de courte durée de biens immobiliers fait rage à San Fransisco. Les opposants d’AirBnb ont recueillis 15 000 signatures pour qu’un référendum soit organisé en novembre prochain sur les règles de régulation (Contexte, Techcrunch)

• Uber et son rival chinois Didi Kuaidi s’affrontent à coups de milliards. La société américaine de réservation de voitures avec chauffeurs cherche à lever jusqu’à 1 milliard de dollars pour développer Uber China (Les Echos)

• Amazon se lance dans le prêt aux PME (latribune.fr)

Open innovation

• Pour une deuxième vague numérique plus humaine et critique. La France est à même d’initier un nouvel âge digital en opposant aux géants de la Silicon Valley un modèle alternatif qui devrait plus à l’économie collaborative qu’à celle du marcché. Une tribune de Ariel Kyrou essayiste, coauteur de "ceci n’est pas un blasphème", Yann Moulier-Boutang économiste, codirecteur de la rédaction de "multitudes", François Nemo conseil en stratégie d’entreprise chez Ifbranding et Bruno Teboul directeur R&D et innovation chez Keyrus (Libération)

IoT/objets connectés

• Telefónica fournit ses solutions M2M au projet de compteurs communicants gaz de GrDF. Cet accord renforce la position de Telefonica en tant que  fournisseur de services de télécommunications sur le marché français, où l’opérateur a récemment annoncé la création d’une joint-venture avec Bouygues Telecom, portant sur une offre à la fois en France et à l’international (Communiqué)

• CEOs get involved as M2M brings 'significant' ROI. 83% of companies that are using M2M say they have gained a competitive advantage from it, according to new research from Vodafone (totaltele.com)

• Les ventes d’Apple Watch ont plongé de 90% depuis le lancement. L’engouement de départ des consommateurs semble être largement retombé selon des chiffres de marché. Apple vendrait aux US environ 5.000 montres par jour, mais cela baisse encore (zdnet.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Opérateurs

• Free Mobile propose son offre de roaming à toute l'Union Européenne : un nouveau coup pour la concurrence ? Si l'opérateur  a été un pionnier, son offensive est-elle encore une arme de destruction massive ou a-t-elle moins d'impact que dans le passé ? Certes, l'opérateur prend deux ans d'avance sur la fin totale du roaming qui vient d'être fixée au 15 juin 2015 par la Commission européenne. Mais la différence avec les tarifs plafonds transitoires devient de moins en moins criante et  la forfaitisation du roaming chez la concurrence descend en gamme (zdnet.fr, challenges.fr)

• Free Mobile intègre également les communications, la Data et les SMS/MMS depuis La Réunion (universfreebox.com)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

• Free met en place la portabilité des lignes fixes, avec un numéro de téléphone dédié (universfreebox.com)

• SFR Réunion: la CGTR dénonce les méthodes "brutales" de la nouvelle direction. Les délégués syndicaux CGTR n'acceptent pas les méthodes de la nouvelle direction de SFR Réunion suite au rachat de l'entreprise par Altice/Numéricable : "Ruptures de contrats conventionnelles, pression, accroîssement de la charge de travail sur les salariés, délocalisation des centres d’appels à l’île Maurice et manque de visibilité de la part de la direction", tels sont les problèmes dénoncés par la CGTR au sein de l'opérateur SFR Réunion (ipreunion.com)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Telecoms groups invest in data networks to underpin consolidation (Financial Times)

• Telecom Italia towers IPO proceeds grow to €875m. Telecom Italia on Tuesday announced that the initial public offering of its towers business raised €875.3 million in total as a result of the full take-up of its overallotment option. The Italian incumbent carried out the IPO of subsidiary Infrastrutture Wireless Italiane last month, selling shares at €3.65 each. It said it would generate proceeds of €779.8 million, after the payment of various commissions, but explained that the figure could rise if its underwriters took up their so-called greenshoe, or overallotment, option to acquire shares in the towers company (totaltele.com)

Equipementiers

• Le Galaxy S6 ne parvient pas encore à relancer Samsung. Le sud-coréen a sous-estimé la demande pour son smartphone le plus cher. Son bénéfice opérationnel est en recul depuis près de deux ans (Le Figaro, Financial Times, zdnet.fr)

Bilan

• Netflix, Apple Watch, 10 milliards d’euros. Trois mots-clés par lesquels il est tentant de résumer la saison qui s’achève ; trois mots-clés qui pourraient bien s’imposer à nouveau dans un an, tant les enjeux qu’ils illustrent restent aujourd’hui prégnants (blog.lefigaro.fr/philippe-bailly)

L'INTERNET

Cloud

• Dans les coulisses du lancement du cloud d'OVH. Le Français a amorcé le lancement de son offre de cloud en version finale. Un entretien avec le chef de projet de cette offre, Maxime Hurtrel (journaldunet.com)

• Microsoft augmentera les tarifs de ses services cloud Azure, Office 365, CRM Online, Entreprise Mobility Suite, et d’autres, à compter du 1er août. La hausse s’appliquera à certains clients pro en Europe, Australie et au Canada (silicon.fr)

Trafic

• Le trafic internet mondial prêt à tripler d’ici à 2019 selon Cisco. La multiplication des terminaux connectés et l'usage croissant de la vidéo vont peser sur le trafic internet. En 2019, le trafic sur les réseaux IP mondiaux équivaudra quasiment au trafic total depuis la création d'Internet entre 1984 et 2013 (zdnet.fr)

Wifi

• A partir du 10 juillet, du Wifi sera disponible gratuitement au sommet (3776 mètres) du mont Fuji, "pour répondre à une demande de plus en plus pressante et pour attirer plus de touristes étrangers" (ajw.asahi.com)

•  Le personnel des bibliothèques de Paris réclame la fin du « tout Wifi » dans les bibliothèques jeunesse pour préserver les enfants des ondes (Le Parisien)

Droit à l'oubli

• Consumer group wants government to make Google give Americans the ‘right to be forgotten’ online like internet users in Europe (washingtonpost.com)

TECHNOLOGIES

Drones

• Les drones se mettent au service des opérateurs télécoms. En partenariat avec l’opérateur émirati Du, Nokia Networks a validé l’usage de drone pour optimiser la qualité des réseaux mobiles. Objectif : remplacer les êtres humains chargés des vérifications par des machines (silicon.fr, totaltele.com)

• La Poste suisse teste des drones. L'établissement suisse de services postaux, qui collabore sur ce projet avec Swiss WorldCargo, la division de fret aérien de la compagnie Swiss, a démarré des tests avec des drones, dont l'utilisation à grande échelle ne devrait pas voir le jour avant cinq ans (Le Figaro)

CONTENUS

Droits d'auteur

• Au ministère de la Culture, les pistes pour réactiver la Commission copie privée (nextinpact.com)

Culture

• Fleur Pellerin annonce la hausse du budget de la Culture après des années de vaches maigres. La ministre doit présenter mercredi en Conseil des ministres son projet de loi sur «la liberté de la création, le patrimoine et l'architecture». Le gouvernement l'a promis: 2015 sera l'année de la Culture. Le texte, qui était déjà en travail lors du mandat d'Aurélie Filippetti entre 2012 et 2014, est décrit en interne comme «la première grande loi culturelle depuis vingt ans». Seuls oubliés de ce grand élan : l’audiovisuel et la Hadopi ne figure pas dans le projet de loi (Le Figaro)