Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 21 janvier 2015

RÉGULATION

Union Européenne/opérateurs vs OTT

• Europe urged to be friendly to startups (Wall Str. jal)

• Abus de position dominante : le commissaire Günther Oettinger appelle Google à faire des concessions (Wall Str. jal)

• Europe vs US tech Giants : round two. Friction between European Union Regulators and America’s Big tech companies shows no signs of easing in 2015 (Wall Str. jal)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• China Mobile 4G subscribers exceed 90 million (totaltele.com)

Enchères fréquences AWS aux Etats-Unis

• Maximizing spectrum ROI with small cells (lighreading.com)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

• Numericable-SFR lance une offensive dans le mobile. L’opérateur emboite le pas à Bouygues Telecom en proposant à 50.000 de ses clients équipés d’une box (et ce, jusqu’au 31 mars) un forfait 4G à 20 Go au prix de 25€/mois (Les Echos, ZDNet)

• Stéphane Richard a décidé de simplifier les offers d'Orange sur le fixe (La Lettre de l'Expansion)

Collectivités territoriales

• Altitude Infrastructure apportera le très haut débit dans tout le département de l'Eure (Les Echos)

Télédiffuseur

• TDF a vu son projet de cession recueillir un avis favorable unanime au comité d'entreprise (La Lettre de l'Expansion)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Consolidation du marché en Europe

• Spain : EU antitrust regulators have resumed their scrutiny of Orange's bid for Spanish peer Jazztel after the French telecoms operator provided details of the EUR 3.4bn deal as requested. The European Commission, which halted its probe on 14 January, said yesterday that it would now decide on the proposed takeover by 30 April versus a previous deadline of 24 April (Reuters)

• United-Kingdom :Sky is reported to have approached  Telefónica about a possible alliance with O2 UK (Les Echos)

Marché financier

• Standard & Poor's a placé la note de crédit de Sunrise, l'opérateur suisse de télécoms, sous surveillance "positive" compte tenu de ses projets d'introduction en Bourse (AFP)

Royaume-Uni/marché unique des télécoms

• UK Business Secretary Vince Cable Tuesday (20 January) distanced himself from Prime Minister David Cameron’s strategy for an “in/out” referendum on EU membership (see background) and called for a Digital single Market to show UK voters the value of the EU (euractiv.com)

Equipementiers

• Xiaomi, une ascension irrésistible ? Le fabricant chinois s'est hissé en quelques années à peine sur la 5ème marche du podium, juste derrière Samsung, Apple, Huawei et Lenovo (La Lettre de l'Expansion)

• IBM : croissance toujours en panne et prévision 2015 décevante (AFP)

INTERNET

Cybersécurité

• France : Le ministre de l’Intérieur exhorte les plates-formes du Net à l’autorégulation. A quelle sauce seront mangés YouTube, Facebook, Twitter ou Dailymotion ? De passage au Forum européen de la Cybersécurité de Lille, le ministre de l’Intérieur a estimé que la régulation de la lutte contre les sites terroristes devait être "une coproduction entre les grandes plates-formes et nous-mêmes. C’est une question de responsabilité collective" (Les Echos)

• "Une véritable relation de confiance est en train de s'instaurer" : trois questions au DG de l'Anssi (AFP)

• Cybersécurité: les entreprises tiraillées entre prévention et réaction (AFP)

• Les menaces en termes de cybersécurité sont "exceptionnelles" actuellement, a affirmé le directeur général pour la France d'Airbus Defence and Space, Jean-Marc Nasr, qui observe une recrudescence des attaques depuis l'attentat contre Charlie Hebdo (AFP)

• EU : “a safe and secure connected digital space for Europe” (Vice-president Ansip’ speech)

• La guerre secrète de la NSA pour militariser l'internet (bfmtv.com)

Neutralité du Net

• The net neutrality study prepared by WIK Consult for the European Parliament conveniently missed the elephant in the room – Price discrimination (zero-rating) (Communiqué)

• Net neutrality coalition urges EU to be open internet champion (Communiqué)

OTT

TECHNOLOGIES

Accès mondial au Net

• Internet par satellite : Google serait sur le point d’investir jusqu’à 1 milliard de dollars dans le projet de réseau Internet par satellite lancé par SpaceX, dont le coût global est évalué à 10 milliards. SpaceX cherche à prendre pied sur le marché des lanceurs et des satellites, pour rivaliser entre autres avec l'européen Arianespace. De son côté, Google a un projet de déploiement de satellites dans l'espace pour relier à internet des régions mal desservies par les réseaux de télécommunications terrestres (AFP, Les Echos, latribune.fr, L'Atelier)

• Analyse : «le modèle économique des projets de constellation des géants de l'Internet  comporte des risques majeurs ». Dans une interview, Pacôme Révillon, le président du cabinet spécialisé Euroconsult, déclare que le modèle économique des projets de constellation des géants de l'Internet  comporte des risques majeurs. D'abord sur leur coût . Dans le cas de SpaceX, on parle de 4.000 satellites et de 10 milliards de $. Il faut donc que chaque satellite coûte au plus quelques millions. Le temps de déploiement en orbite aussi est un risque. Un satellite en orbite géostationnaire «classique» peut régulièrement dériver de six à douze mois, certains projets de constellations comme O3b ayant par le passé subi plusieurs années de décalage. Il y a enfin la problématique commerciale. Ces constellations ont une visée globale, il faut donc convaincre des opérateurs télécoms de par le monde d'acheter des capacités de transmission et d'investir dans de nouvelles infrastructures au sol. C'est une tâche de longue haleine. O3b, qui cherche à fournir un accès à Internet dans les pays émergents, bénéficie du soutien de l'opérateur luxembourgeois SES, mais le succès commercial n'est pas évident (Les Echos)

CONTENUS

SVoD

• Netflix continue son expansion malgré la pression croissante d'Amazon (AFP, Reuters, Bloomberg)

SECTEUR POSTAL

La Poste

Aménagement du territoire

• Nouvelles propositions sur la contribution de La Poste au maintien de missions de service public dans les territoires. Le député Jean Launay, président de la CSSPPCE, a présenté hier son rapport d’information sur « les conditions du maintien de services publics dans les territoires », et la contribution que La Poste pourrait y apporter. Il propose de confier à l’opérateur public des missions régaliennes de premier niveau touchant à l’identité, à la remise de documents officiels, au processus électoral, en contribution des services de santé, de secours et de sécurité. Il plaide aussi pour faire de La Poste le référent des Français vivant à l’étranger pour leurs formalités administratives et bancaires (La correspondance de la Presse)

Services

• Comment La Poste veut aider les Français à vieillir chez eux (Les Echos)

Allemagne

• Deutsche Post : un monopole naturel (Die Welt)