Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 30 décembre 2015

NUMÉRIQUE

Actualité législative

• Tout ce qui cloche dans le projet de loi pour une République numérique …La Cnil, l’Arcep, la Cada, le CNNum, l'Autorité de la Concurrence… ont rendu public leur avis au Gouvernement relatif au projet de Loi pour une République numérique. Une transparence, en adéquation avec la volonté de co-construction de cette loi, qui pointe les faiblesses du projet et permet d’anticiper les points qui feront débat lors des lectures par le Parlement (usine-digitale.com)

•  « Il est vain de définir un secteur numérique pour lui appliquer une législation spécifique ». Le Conseil d'analyse économique a publié cet automne une note sur l'économie numérique et son encadrement. Les recommandations des économistes dont certains sont impliqués dans la préparation lui serviront très probablement de source d'inspiration à la loi Macron II. Une interview de l'un de ses rédacteurs, Augustin Landier, professeur des universités à la Toulouse School of Economics et membre du CAE (Club parlementaire du numérique)

• Réguler les plateformes numériques : une fausse bonne idée. Face aux nombreuses incertitudes soulevées par la mise en place de nouveaux instruments d’encadrement de l’activité des plateformes numériques, un livre blanc publié par Winston Maxwell, avocat associé chez Hogan Lovells, et Thierry Pénard, professeur d’économie à l’Université Rennes 1, revient sur la question. Pour eux, les effets anticoncurrentiels et pro-concurrentiels des plateformes ne seraient pas encore très bien compris. Et si, finalement, face à ces incertitudes, il était urgent de ne rien faire ? (Les Echos)

IoT/Objets connectés

• Google vient de déposer une demande d'homologation pour la nouvelle version de ses Google Glass. Les documents présentées à la FCC laissent à penser que deux modèles sont prévus. La date de commercialisation et le prix de vente restent inconnus (9to5google.com; zdnet.fr)

Plan numérique à l'école

• Le lobbying d’enfer de Microsoft pour se payer l’école. 13 millions, soit à peine un millième de son bénéfice net de 2014 : cette somme a suffi à Microsoft pour s’offrir au début du mois, sans appel d’offres préalable, un partenariat royal avec l’Education nationale. Récit (Le Canard Enchainé)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Fréquences & santé

• Les niveaux d'exposition du public aux ondes électromagnétiques se situent à des niveaux "très faibles" en France, selon l'ANFR qui publie des nouvelles "lignes directrices nationales" pour harmoniser la présentation des résultats de simulations.; des mesures réalisées en 2014 montrent que " le niveau de champ médian est de 0,38 V/ volt par mètre et que 90% des niveaux mesurés à la sonde large bande sont inférieurs à 1,4 V/m. Des niveaux très faibles comparés aux valeurs limites réglementaires comprises entre 28 et 87 V/m", indique l'agence (AFP, Communiqué ANFR)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

• Orange intéressé par une participation de 10% dans TF1. L’opérateur historique étudierait cette prise de participation à la faveur d'un rapprochement avec  Bouygues Telecom, filiale, comme TF1, de Bouygues. L'Etat français, qui détient 23% d'Orange, chercherait ainsi à entrer indirectement dans le capital du groupe de télévision. En échange, Bouygues prendrait pied chez Orange (Le Canard Enchainé, Les Echos)

Consommateurs

• SFR se prend les pieds dans la fibre. Depuis des mois, SFR pratique un démarchage intensif pour basculer ses abonnés de l’ADSL vers la fibre optique. Un véritable forcing.  Dans sa volonté de vendre à tout prix des abonnements à la fibre optique, l’opérateur oublie parfois d’informer le client du prix exact à payer… ou même d’obtenir son accord (60 millions de consommateurs)

• Numericable-SFR : les offres Power et Power+ vont coûter 3 euros de plus par mois. Pour offrir des chaînes de qualité et des services innovants, justifie le groupe (01net.com)

• Démarchage téléphonique, un dispositif en panne.  Les démarcheurs vont pouvoir s’en donner à cœur joie ! Au 1er janvier, il n’y aura plus de liste Pacitel, service centralisé qui permettait de s’opposer au démarchage téléphonique. Et le dispositif qui devait prendre le relais (prévu par la loi Hamon) ne verra pas le jour avant le 2ème trimestre 2016… au plus tôt, le Gouvernement cherchant encore le prestataire qui pourrait gérer le dispositif … (60 millions de consommateurs)

• Portabilité fixe : le numéro perdu dans le déménagement (courrier des lecteurs/60 millions de consommateurs)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Fortunes mondiales

• The World's Richest People Got Poorer This Year. Carlos Slim Is Biggest Billionaire Loser of 2015 ; Ortega chases Gates as planet's five richest shuffle positions ; Soaring Bezos doubles wealth, Wal-Mart heirs lose $35 billion (bloomberg.com)

• Pertes colossales pour les uns, gains énormes pour les autres : la volatilité des marchés a bousculé le palmarès mondial des plus riches selon Bloomberg. Le bond le plus spectaculaire dans ce palmarès est celui de Jeff Bezos, patron d'Amazon. Il passe de numéro 16 à numéro 4 dans le classement (Le Figaro)

INTERNET

Open Data

• Promulgation de la loi relative à la gratuité et aux modalités de la réutilisation des informations du secteur public (Correspondance de la presse)

Usages

• Algorithmes : les maîtres de l'ombre qui cherchent à guider – à manipuler – nos actes de consommateurs. L'emprise qu'acquièrent ces programmes informatiques au fonctionnement opaque commence à inquiéter (60 millions de consommateurs)

Données personnelles/Etats-Unis

• 191 million voters’ personal info exposed by misconfigured database. Personal, public, and some non-public information on 191 million registered voters exposed. Efforts to identify database’s owner to notify them unsuccessful. Database still exposed (databreaches.net, zdnet.fr)

Réseaux sociaux

• Viadeo, encore un bide à la française ? Le réseau social professionnel doit fermer sa filiale chinoise, un vrai gouffre financier. Et renoncer largement à ses ambitions internationales, dans un univers dominé par l’Américain LinkedIn. Retour sur les multiples raisons d’un échec (Rue 89)

• Facebook prêt à lancer son réseau social professionnel. La firme de Mark Zuckerberg a testé avec succès une version réservée aux entreprises qui permet de faciliter les relations en interne mais se pose également en véritable outil de travail du quotidien (latribune.fr)

WiFi

• New York a donné le coup d’envoi au projet LinkNYC qui vise remplacer d'antiques cabines téléphoniques délaissées par des bornes WiFi pour couvrir gratuitement la ville. En France, alors que la loi Macron a ouvert la voie à un démantèlement progressif des cabines téléphoniques, le gouvernement ne semble guère enclin à transformer les publiphones en bornes d’accès WiFi (zdnet.fr, nextinpact.com)

CONTENUS

Droits du foot

• Patrick Drahi poursuit ses coûteuses emplettes.  Après s’être offert les droits du championnat anglais le mois dernier, Altice a ressorti le chéquier pour s’offrir ceux du FC Porto pour près de 460 millions d’euros. L’homme d’affaires confirme ainsi sa stratégie de convergence entre les médias et les télécoms. Sans se soucier de son énorme dette, qui flirte désormais avec les 48 milliards d’euros. Dans le sillage de l'essor du très haut débit, celui-ci mise sur les contenus à valeur ajoutée pour ferrer de nouveaux abonnés. Et surtout, les inciter à dépenser davantage que pour leurs seuls abonnements internet fixe ou de téléphonie mobile. En Bourse, l'acquisition des droits du FC Porto n'a pas provoqué d'engouement (latribune.fr)

SECTEUR POSTAL

Tarifs

• A La Poste, une hausse peut en cacher une autre. Le 1er janvier 2016, le timbre rouge passe à 0,80 €. Il coûtait 0,76 € en 2015 et… 0,60 € début 2012. En l’espace de quatre ans, c’est donc une augmentation d’un tiers qu’aura subie la lettre prioritaire de moins de 20 g. Mais pour la seule hausse de début 2016, les utilisateurs subiront surtout un coup de massue s’ils dépassent la première tranche de poids, ne serait-ce que de quelques grammes : le prix doublera d’un coup ! Cette envolée est la conséquence de la nouvelle structure tarifaire du courrier. La Poste s’apprêterait à instaurer une tarification dite « au multiple ». (60 millions de consommateurs)

Etats-Unis

• L’US Postal Services développe un nouveau service pour certaines adresses : une prévisualisation par email du courrier acheminée dans la journée (atelier.net)