Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 3 mars 2014

RÉGULATION

Déploiement du haut débit en Europe

• Les Etats membres et le Parlement européen ont trouvé vendredi un accord informel sur une directive qui oblige les Etats, d’ici juillet 2016, à adopter un certain nombre de mesures pour rendre le déploiement du haut débit plus efficace, notamment en permettant la réutilisation des infrastructures dédiées aux réseaux électriques, de gaz et d’eau (Communiqué du Parlement européen, Communiqué de Neelie Kroes, contexte.com)

Consolidation du marché européen

• Concentration dans le mobile en Allemagne : pas si simple… Jeudi, la Commission européenne a fait part de ses réserves sur la méga-fusion entre E-Plus (filiale de KPN) et O2 (filiale de Telefonica), respectivement numéros 3 et 4 du marché allemand du mobile. La Commission européenne a envoyé une communication de ses griefs aux parties concernées (ce qui ne préjuge en rien de l’issue de la procédure). La fusion pourrait être approuvée assortie de l’obligation pour le nouvel opérateur (qui, avec 43 millions de clients, deviendrait le premier acteur du marché outre-Rhin) d’abandonner certaines fréquences afin de laisser éventuellement de la place pour un 4ème concurrent (Le Monde)

• AT&T s’intéresse aussi au câble en Europe. Le directeur financier d’AT&T, John Stephens, a expliqué à un petit groupe d’investisseurs qu’il était toujours à la recherche d’acquisitions dans des économies matures comme l’Europe. Il s’intéresse toujours à Vodafone, mais aussi au câble, car AT&T sait comment l’intégrer avec le mobile (Les Echos) 

• Grandes manoeuvres dans les télécoms : un panorama des forces en présence. Le top 10 mondial des opérateurs télécoms : China Mobile / AT&T / Verizon / Comcast / Vodafone / Sofbank / Deutsche Telekom / Telefonica / NTT DoCoMO / America Movil (Investir)

Neutralité du Net

• How the Commission is out-manoeuvring the European Parliament to undermine net neutrality (edri.org)

Hadopi

• Eric Walter : "La Hadopi est une transition, pas une fin en soi" : une interview du secrétaire général de la Hadopi. Concernant la fusion ARCEP-CSA : "S’il s’agit de faire une fusion pour s’inspirer de ce qui se fait ailleurs, comme aux Etats-Unis, ce n’est pas la bonne démarche, à mon sens" (01net.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

Danemark/Refarming des fréquences 2G

• Telia Denmark said it is starting a project next week to boost its 4G network by providing it with spectrum that had previously been reserved for 2G services (telecompaper.com)

France

• "Fin 2014, la 4G d'Orange couvrira 70% des français" : une interview de Delphine Ernotte, directrice exécutive Orange France (Le Parisien)

Chine

• China's mobile sector grows up superfast. While Europeans and Americans have had superfast 4G services for several years, the nearly one billion people signed up to China Mobile are only now being given their first sight of so-called 4G or LTE technology (Financial Times).

Applications

• Mobile messaging app Line to add low-cost VoIP calls to app from march (telecompaper.com)

Terminaux

• BlackPhone : le premier mobile ultrasécurisé destiné au grand public (Le Figaro)

• Les fabricants répondent à l’appel du smartphone. Ils ont présenté la semaine passée leurs derniers nés lors du Congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone. Ces téléphones multifonctions connectés à Internet ont représenté 53,6 % des ventes d’appareils mobiles dans le monde en 2013, soit 967,8 millions sur 1,8 milliard de téléphones écoulés l’année passée (Libération)

Usages

• Près de la moitié des Français (48%) juge "élevé" le coût de leur téléphone mobile, contre seulement 15% qui le jugent "bon marché", selon un sondage Ifop pour Sud Ouest Dimanche (AFP, Le Parisien)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Consolidation du marché

• Martin Bouygues reçu jeudi dernier à l’Elysée pour présenter une offre de rachat de SFR. Bouygues déroule le tapis rouge pour convaincre les actionnaires de SFR. Il leur promet avant tout plus d’argent que les 5 milliards d’€ que Numericable fait miroiter. Ensuite, une situation financière plus saine que son concurrent. Et deux fois plus de synergies de coûts, argument massue pour la Bourse. Sur le plan social, la promesse de Bouygues de ne pas licencier ne convainc pas. Combiné à SFR, le nouvel opérateur compterait 20.000 salariés et beaucoup de doublons dans les fonctions commerciales, services clients, réseau et administratives. "C’est impossible de faire ce mariage sans casse sociale", reconnaît même un proche de SFR. Beaucoup de promesses qui reçoivent peu d’écho. "Ce schéma est hyper-compliqué, se désespère un proche de Vivendi, on a du mal à y croire." (Le JDD)

• Comment Patrick Drahi compte financer le rachat de SFR. Vivendi sera payé en cash à hauteur de 11 milliards d’€, dont 8 milliards de dette. "Un pool de 8 banques françaises et internationales s'est déjà engagé à garantir ces montants". S'y ajoutent 32% du capital du nouvel ensemble.  Au sein des pouvoirs publics, on s'inquiète surtout du montant de la dette. Si elle est trop importante par rapport à la capacité de remboursement, les investissements en pâtiront ainsi que les emplois. Les rachats à effet de levier, que Patrick Drahi a multipliés dans ses entreprises passées, n'ont pas bonne presse. Dans le schéma envisagé, la dette totale du nouvel ensemble s'élèvera à 10,4 milliards d’€ mais sans la dette de SFR, qui restera chez Vivendi (Les Echos, Entreprendre)

• Au sein de l’exécutif, la révélation du projet de rachat de SFR par Numericable, il y a une semaine, a créé une sorte de flottement. Patrick Drahi n’a rencontré que récemment Fleur Pellerin et Arnaud Montebourg, ainsi que le secrétaire général adjoint de l’Elysée. Il s’apprête à refaire une tournée pour rassurer le gouvernement. Les télécoms étant un secteur régulé, mieux vaut obtenir l’assentiment de l’exécutif avant de s’engager. Martin Bouygues est bien décidé à barrer la route à ce nouveau venu. Ses arguments ? "Il a monté une cascade de holdings, il n’est pas résident fiscal français et, là où il est passé, il y a eu pas mal de casse sociale", souligne-t-on dans un ministère. Le rachat de France Télécom Câble en 2005, puis de Noos en 2006, a laissé des centaines de salariés sur le carreau. Pour l’instant, le gouvernement cherche surtout à y voir plus clair. "Personne ne peut se prévaloir de notre soutien, assure-t-on dans un ministère. Mais nous ne voyons pas l’urgence de signer en quinze jours un accord qui pourrait avoir des conséquences importantes en termes de régulation". Ce commentaire fait écho aux réclamations d’Orange, qui estime qu’un grand câblo-opérateur intégré avec un réseau mobile devrait être contraint de louer son infrastructure à des tarifs régulés (Les Echos)

• Retour à 3 opérateurs mobiles : le débat est relancé (Le Figaro)

• SFR, Numericable, Bouygues, Free : la partie est ouverte (Le Journal des Finances)

Retour sur le lancement par Bouygues de la guerre des prix dans le fixe pour affaiblir Free

• Coup de génie ou suicide programmé ? Bouygues Télécom a lâché la semaine dernière une bombe avec une offre internet triple-play à 19,99€/mois. Son objectif dissimulé est d’affaiblir la concurrence, et notamment Free. Mais la première victime de cette offre ne serait-elle par Bouygues lui-même ? (pcinpact.com, Investir)

• Pourquoi Bouygues Télécom déplace la guerre des prix dans le fixe (Réseaux & Télécoms)

Opérateurs

• Vivendi : vers un dividende exceptionnel en juin (Investir)

Outre-mer

• Le VDSL2 débarque à la Réunion. Pour le moment, seuls 35 000 foyers sont concernés, mais l’opérateur historique compte bien élargir la cible de sa clientèle : "Nous attendons que l’ARCEP se prononce au cours de l’année 2014 afin d’étendre l’éligibilité au VDSL2. Nous espérons élargir sa commercialisation à près de 70 000 foyers d’ici la fin de l’année" a  annoncé Olivier Bagouet, responsable marketing chez Orange (degroupnews.com)

• Dans le cadre de la consultation de l'ARCEP pour la mise en place de la 4G outre-mer, France Télévisions a fait comprendre qu'il était contre l'utilisation de la bande 800 MHz pour la 4G (actusmedia.over-blog.fr)

• Le groupe réunionnais Oceinde (Zeop) veut se lancer à Mayotte. Par ailleurs, Zeop aurait demandé, il y a plus d'un an, un accord full-MVNO auprès Orange, SRR et Only. "Les trois opérateurs ont refusé soit par des prix absurdes, soit par un refus exprimé, soit par une absence de réponse" (actusmedia.over-blog.fr)

• Dans le cadre de la consultation de l'ARCEP pour la mise en place de la 4G en Outre-Mer, Outremer Telecom a fait comprendre qu'il estime que la technologie 3G++ (H+) ne présente pas d'intérêt en comparaison à la 4G (domtomnews.com)

Mouvement

• Aymeril Hoang quitte le cabinet de Fleur Pellerin (contxete.com)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Modèles économiques

• La capacité des opérateurs de télécommunications à accroître leur flux de trésorerie est de plus en plus mise à mal par les acteurs OTT comme Facebook, Skype, Twitter et autre Google. L'explosion du trafic de données ne se retrouve pas dans les résultats des opérateurs traditionnels, car les services de données offrent de moindres marges que ceux qu'ils remplacent. Telle est la conclusion d'une étude de l'agence Fitch Ratings sur le remplacement des canaux traditionnels voix et messages par les solutions tout IP proposées par les grands acteurs de l'internet, en l'occurrence américains (boursier.com)

Opérateurs

• Telecom Italia veut redorer l'image de sa gouvernance afin de lever les soupçons de conflits d'intérêt de Telefonica (L'Agefi)

• Une interview de Daniel Hajj, chief executive, America Movil (Financial Times)

Equipementiers

• Les fabricants chinois tentent d'imposer leurs marques en Europe (20 minutes)

Afrique

• La société d'investissement française Wendel a investi 152 millions de dollars supplémentaires dans la société IHS holding, l'un des principaux fournisseurs d'infrastructures de télécommunications en Afrique, à l'occasion de sa récente augmentation de capital (AFP)

• Orange Tunisie : enquête sur une spoliation (Jeune Afrique)

Portrait

• Martin Schulz : avide de Commission européenne (Libération)

INTERNET

Gouvernance du net

• Repenser la souveraineté territoriale à l’ère numérique. Pour Bertrand de La Chapelle, président du comité d’organisation du FGI-France : "Le débat 
sur la surveillance est en train de produire 
une réaction de repli"  (L'Opinion)

Protection des données personnelles

• Meet the seven people who hold the keys to worldwide internet security. It sounds like the stuff of science fiction: seven keys, held by individuals from all over the world, that together control security at the core of the web. The reality is rather closer to The Office than The Matrix (The Gardian)

• EU Commission welcomes political agreement on new EU regulation for electronic ID and trust services (Communiqué de la Commission européenne)

Usages

• Selon une étude de Pew Internet, les Américains préfèreraient abandonner le téléphone et la TV qu'internet (pcinpact.com)

CONTENUS

Fusion-acquisition/vidéo sur internet

• Canal+ s'offre une pépite française pour s'imposer sur YouTube. Audiovisuel Canal+ prend 60 % de Studio Bagel, première chaîne tricolore de YouTube. Cette acquisition devrait l'aider à accélérer son virage numérique, alors que le géant américain Netflix s'apprête à débouler en France à la fin de l'année (AFP, Les Echos)

• Canal+ et le dilemme du rentier : faire d'une menace (l'essor des contenus vidéo sur internet) une opportunité (Editorial/Les Echos)

Musique

• La Fnac lance "Fnac jukebox", un service de streaming payant (AFP)