Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 13 mai 2014

RÉGULATION

Union Européenne

Marché unique des télécoms

• "Le règlement européen est trop contraignant pour bien fonctionner" : un entretien avec Peter Rendov, ancien négociateur pour les télécoms lors de l’adhésion de la Bulgarie. "L’idée de marché unique est bonne. Mais il y a des incohérences. Notamment le fait que la Commission fasse une fixation sur les modèles de marché américain et chinois qui comptent trois ou quatre opérateurs. Tenter de former un marché unique des télécoms qui offrirait les mêmes services de bout en bout de l’Europe est problématique. Contrairement aux Etats-Unis, les inégalités en matière de sécurité sociale, de revenus, de législation, restent énormes en Europe. Manifestement, les services ne peuvent pas être proposés aux mêmes tarifs partout dans l’Union" (Europolitique et Société de l’Information)

Consolidation du marché européen

• "Je ne vois pas d’acteur pan-européen avant dix ans" : un entretien avec Christoph Pennings, directeur du pôle régulation de l’Idate. "Les coûteux investissements dans les technologies FTTx et 4G ainsi que la tendance croissante des offres quadruple-play expliquent le mouvement de consolidation. Autant de facteurs qui poussent à des rapprochements d’acteurs pour développer des synergies ou réduire les coûts d’exploitation. Cela prend des formes diverses, depuis l’accord commercial à un partage de réseau, voire à une fusion". "La tendance est en train de s’opérer vers une consolidation nationale qui est plus facile car elles permettent de supprimer des doublons en termes de frais de fonctionnement, d’effectifs"(Europolitique et Société de l’Information)

• "Il n’y a pas de volonté politique pour créer de grands champions européens" : un entretien avec Elie Cohen, économiste, directeur de recherche au CNRS (Les Echos)

• La politique de la concurrence de Bruxelles sous le feu des critiques. La Commission européenne est accusée d'avoir une analyse trop restrictive et dépassée de la concurrence. Jadis portée par la France, la fronde est désormais partagée par l'Allemagne (Les Echos)

• La chancelière allemande plaide pour une réforme du droit de la concurrence en Europe. Angela Merkel veut que la Commission modifie son approche pour permettre l'émergence de gros acteurs européens (Les Echos)

• Télécoms et numérique en Europe : le grand chambardement. Le secteur repense son modèle économique face à l'évolution technologique et de nouveaux concurrents, mais les régulateurs sont à la traîne (Europolitique et Société de l’Information)

• Mobile : des fusions nationales sous haute surveillance. Un peu en berne depuis 2009, les fusions repartent de plus, mais la Commission garde un œil sur les grosses opérations (Europolitique et Société de l’Information)

• Les données mobiles changent la donne. La concurrence dans les télécoms se déplace vers les services, un secteur que les régulateurs peinent à encadrer (Europolitique et Société de l’Information)

• Le câble dans l'UE : vers une concentration transnationale. Les câblo-opérateurs sont très convoités tant par les concurrents du secteur que de ceux de la téléphonie mobile (Europolitique et Société de l’Information)

• Les accords de partage d'infrastructures sont en hausse en Europe. Les régulateurs sectoriels et les autorités de la concurrence voient d'un bon oeil ce genre de coopérations (Europolitique et Société de l’Information)

• EU regulator set new June 26 deadline for Telefonica, KPN deal (Reuters, totaltele.com)

Construction de l’Union Européenne

• TVA : changement de régime pour les services électroniques. A partir du 1er janvier, la TVA applicable aux services transfrontaliers devra obligatoirement être perçue dans le pays où les clients sont établis, au taux en vigueur dans cet Etat (et non plus dans le pays d’établissement du prestataire de services). Cette harmonisation des règles fiscales au sein de l’UE, désormais applicable sur le segment B2C, sera une petite révolution (Europolitique et Société de l’Information)

Fréquences

• Les Etats membres assis sur le jackpot des fréquences. Ils s'opposent toujours à l'harmonisation des fréquences, tout en engrangeant les revenus des bandes 700 et 800 MHz (Europolitique et Société de l’Information)

Gouvernement

Projet de loi numérique

• La concertation autour du projet de loi numérique sera lancée "prochainement" selon la secrétaire d'Etat au Numérique (Correspondance de la presse)

Projet de loi création numérique

• Coup dur pour la ministre de la culture. Son projet de loi censé adapter les mécanismes de l’exception culturelle française à l’ère du numérique, issu des recommandations du rapport Lescure, pourrait au final être découpé en différents véhicules juridiques. Le texte n’a été transmis à Matignon qu’hier et ne sera pas prêt pour une discussion au Parlement à l’automne. L’hypothèse la plus favorable serait aujourd’hui que certains éléments soient intégrés dans la loi sur le numérique que prépare Axelle Lemaire (La Lettre de l’Expansion)

Nominations

• Autorité de la concurrence : Simon Genevaz a été nommé rapporteur général adjoint ; il succède à Nadine Mouy (Correspondance de la presse, Communiqué ADLC)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Free Mobile fait jeu égal avec Orange en avril. L'opérateur historique, qui domine généralement les débits moyens en 4G depuis de nombreux mois, a connu un coup de mou en avril, permettant à Free Mobile, toujours en progrès, de se hisser à son niveau (zdnet.fr)

Modèles économiques/Services

• Hiding cost of music in smartphone's price (new York Times)

Fréquences et santé

• Selon une étude scientifique française, il existe un risque accru de tumeurs pour ceux qui utilisent plus d'une demi-heure par jour leur téléphone portable (Le Parisien)

Opérateurs

• Le roaming depuis la République Tchèque inclus dans le Forfait mobile Free (Communiqué)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Bouygues Telecom prépare un plan social

Pourquoi Bouygues Télécom prépare un plan social

• 1/ un "effet SFR" après l’effet Free ?

2/ un chantage à l’emploi ?

3/ habiller la mariée avant une vente … à Free ?

4/ l’incompréhension du personnel après la débauche de milliards (plus de 15 milliards en cash proposés à Vivendi) et la surenchère d’engagements sur le maintien de l’emploi (La Tribune)

• Les syndicats craignent jusqu'à 2 000 suppressions de postes (latribune.fr, Le Parisien)

• Vers un plan social d'envergure ? (L'Humanité)

• Dans les télécoms, les tarifs chutent, l’emploi va suivre. Les syndicats de Bouygues Telecom redoutent la suppression de près du quart des effectifs de l'opérateur. Chez Orange, 5 000 départs à la retraite ne seront pas remplacés cette année. Tout le secteur subit le contrecoup de la baisse massive des prix, qui s'est traduite en deux ans par une chute de 7 milliards d'euros de la valeur du marché des télécoms (L'Opinion)

Bouygues Telecom prêt à faire évoluer son modèle économique

• Bouygues Telecom travaille sur un plan de suppression de 1.500 à 2.000 postes, soit 16% à 23% des effectifs. L’imminence d’un plan de licenciements chez Bouygues Telecom n’est pas une surprise. Martin Bouygues avait lui-même prévenu lors de l’assemblée générale, le 24 avril, que la réduction des coûts allait se poursuivre pour l’opérateur, contraint de se battre seul sur le marché après avoir échoué à racheter SFR. Outre le mariage raté avec la filiale de Vivendi, l’ombre de Free plane sur les difficultés de Bouygues Telecom. Si le plan de restructuration est susceptible de faire évoluer le modèle du groupe, il ne manquera pas non plus de relancer la spéculation sur un éventuel rachat de Bouygues Telecom par Free, alimentée par l’isolement de l’opérateur après le rapprochement entre Numericable et SFR (Les Echos)

• Bouygues Telecom pourrait réduire ses effectifs pour rester dans la course. Le plus fragile des quatre opérateurs mobiles a multiplié les offensives commerciales, tant sur la 4G mobile que sur le fixe (Libération, Le Monde)

Le ministre de l'Économie a invité Bouygues Telecom à fusionner avec un autre opérateur

• Arnaud Montebourg veut marier Bouygues Telecom. "’Il est assez incroyable que dans un secteur en croissance nous ayons des plans sociaux". "Il est parfaitement possible aujourd'hui à deux opérateurs de fusionner et monsieur Bouygues est parfaitement en mesure d'imaginer des solutions avec d'autres que SFR". "Je l'y invite, il le sait, je le lui ai dit" (Le Figaro, L'Agefi, AFP)

Analyse : le grand dilemme du troisième opérateur

• A partir de 2006, Bouygues Telecom a été une véritable machine à cash, qui remontait en moyenne 450 millions d’€ par an à la maison mère. Depuis l'arrivée de Free Mobile, la mécanique s'est enrayée. Car le troisième opérateur a perdu la taille critique sur un marché où les prix ont beaucoup baissé. Pour rester dans les télécoms, Olivier Roussat, le PDG de Bouygues Telecom, doit donc agir sur les coûts. Un premier plan de 540 suppressions d'emplois et 300 millions d’€ d'économies par an a été mis en œuvre en 2012. L'abaissement de la structure de coûts est inévitable. En janvier, le patron de la marque low cost B&You, qui est le principal moteur de la croissance, a été nommé à la tête de l'ensemble des ventes de l'opérateur, signe de la puissance de ce nouveau canal. Malgré tous ces sacrifices, Martin Bouygues n'est pas encore sûr de pouvoir garder les télécoms. Car il lui manque une jambe pour courir le marathon avec les autres : faute d'avoir suffisamment investi dans son infrastructure fixe, Bouygues Telecom doit s'appuyer sur une béquille - Numericable, Orange et SFR qui lui louent en partie leur réseau. Rattraper son retard lui coûterait très cher. C'est pourquoi, même s'il a très envie d'être opérateur, Martin Bouygues pourrait décider d'arrêter les frais. Pourvu que son acquéreur naturel, Free, y mette le prix (Les Echos) 

Très haut débit

• L'intercommunalité de Freyming Merlebach (Lorraine) signe avec Sogetrel un contrat de déploiement du très haut débit (Communiqué)

• France-IX renouvèle son infrastructure pour passer au 100 Gbit/s, avec la fibre noire d’Interoute (Communiqué)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• La Cour des comptes allemande veut privatiser à 100% Deutsche Telekom. Pour la Cour des comptes, l'Etat allemand devrait céder ses 31,9% dans l'opérateur. Le gouvernement répond qu'il n'a aucun plan pour réduire sa participation dans le capital de l'opérateur historique (L'Agefi, Reuters)

• Orange veut se renforcer en Belgique : il s'intéresse au câblo-opérateur Voo (La Lettre de l'Expansion)

• Telecom Italia a enregistré au premier trimestre 2014 un bénéfice net de 222 millions d'euros, en baisse de 39% sur un an. Le groupe table cependant en 2014 sur une "nouvelle flexion du marché domestique, plus limitée par rapport à celle observée en 2013 et une croissance au Brésil" (AFP)

• Safaricom, Kenya’s biggest telecoms operator, has recorded a 37 per cent rise in pre-tax profit in its 2013 fiscal year, underlining its appeal to foreign investors despite declining appetite for other emerging market telecoms stocks (Financial Times)

Equipementiers

• Alcatel-Lucent et le fournisseur d'accès internet australien Nextgen vont déployer un réseau sous-marin de fibre optique haut débit vers les sites de production pétroliers et gaziers situés au nord-ouest de l'Australie (AFP, challenges.com, boursier.com, Communiqué ALU)

• Alcatel-Lucent franchit le seuil des 5 millions de lignes de vectorisation VDSL2 livrées et confirme l’adoption de l’accès très haut débit sur cuivre dans le monde entier (Communiqué ALU, 01net.com)

• Moody's a relevé lundi de deux crans, à Ba2 contre B1 précédemment, la note d'endettement à long terme de Nokia, en plein recentrage sur les réseaux après la cession de ses téléphones mobiles à Microsoft (AFP)

• Shares rise at Samsung on potential restructuring (New York Times)

INTERNET

Etats-Unis

• Internet freedom's expiration date (Wall Str. jal)

Réseaux sociaux

• Chinese Alibaba's Jack Ma urges climate change in war against Tencent penguin (Financial Times)

CONTENUS

Droits d'auteur

• Remise à Aurélie Filippetti du rapport de Mireille Imbert-Quaretta sur les outils opérationnels de prévention et de lutte contre la contrefaçon en ligne (Communiqué du ministère de la communication)

• L'adjudant Hadopi au rapport (Libération)

Audiovisuel

• Rupert Murdoch veut unifier ses télévisions en Europe. Le patron de NewsCorp souhaite regrouper, sous l'égide de sa filiale BSkyB, ses participations dans les télévisions en Italie et Allemagne (Le Monde, Financial Times)

• Sky Deutschland shareholder attacks BSkyB approach. One of the UK’s best known hedge fund managers has launched a broadside against BSkyB’s attempt to create a united European pay-TV operator, arguing the proposal “massively undervalues” Sky Deutschland, its German sister company (Financial Times)

• AT&T est prêt à mettre jusqu'à 50 milliards de dollars, en numéraire et en actions, pour prendre le contrôle de l'opérateur de télévision par satellite DirecTV. Pour AT&T, l'opération lui permettrait de disposer d'une dimension nationale dans la télévision payante, alors que les cartes ont été rebattues dans le secteur avec la fusion en cours entre Comcast et Time Warner Cable, les deux plus gros câblo-opérateurs américains (L'Agefi, AFP)

• Canal+ et les sables mouvants de l'internet. Alors que s'ouvre demain le Festival de Cannes, la "chaîne du cinéma" doit défendre son modèle. Entre l'offensive du qatari BeIN dans le sport et celle de l'américain Netflix dans les films et séries sur internet, la chaîne payante est attaquée sur tous les fronts. Mais sa maison mère Vivendi n'a jamais été aussi riche (Le Monde)

• Télévision sur ordinateur : pas de redevance à payer (sosconso.blog.lemonde.fr)

SECTEUR POSTAL

Pays-Bas

• La suppression de la distribution du courrier le lundi améliore les résultats de Post NL (FD)