Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 27 juin 2014

RÉGULATION

ARCEP

Dégroupage des réseaux câblés

• Pour l’ARCEP, il est "techniquement impossible" de dégrouper le réseau de Numericable. Pour le moment, Numericable n’a pas d’obligation d’accueillir d’autres opérateurs sur son réseau. La loi de Modernisation de l’Economie de 2008 ne comprend que la fibre optique pour définir les modalités de régulation symétrique qui régit tous les acteurs qui déploient le Très Haut Débit en France. L’ARCEP a ainsi les définit les règles et conditions d’accès au réseau FttH déployé par les différents opérateurs, mais Numericable ne déployant pas la même technologie, il n’est donc pas pour le moment soumis aux mêmes règles d’accès à son réseau par les autres opérateurs. Si le scénario d'un équivalent de dégroupage semble donc bien difficile à l'heure actuelle, l'Autorité de la concurrence pourrait par contre forcer Numericable à signer des accords comme il l'a déjà fait dans le passé avec Bouygues Telecom, Darty ou encore Auchan Télécom  (nextinpact.com, universfreebox.com)

Mutualisation des infrastructures

• Pourquoi SFR reste confiant sur son partage de réseaux avec Bouygues. L’Autorité de la concurrence a adressé une « lettre de confort » aux deux opérateurs au sujet de leur accord de mutualisation. Mais l’ajout d’une clause d’itinérance 4G pourrait soulever des questions … ou servir de prétexte à une rupture (La Tribune)

• Mutualisation SFR / Bouygues Telecom : la clause d'itinérance 4G de SFR, soupape du contrat ? La clause  d'itinérance 4G de SFR prévue dans l'accord de mutualisation entre l'opérateur et Bouygues Telecom porterait en fait sur deux ans seulement et pour une faible couverture de la population. Cette clause ferait partie du contrat global mais ne serait pas intégrée dans l'accord de mutualisation proprement dit et ne ferait pas intervenir une mutualisation des fréquences, dont ne veut pas entendre parler l'Autorité de la Concurrence (generation-nt.com)

Qualité de services mobiles

• Alain Bazot : "Qualité des réseaux mobiles : le constat de l’UFC-Que Choisir rappelé avec autorité ! Je suis néanmoins très étonné qu’à l’aune de ce constat on ne cherche pas davantage à remonter le courant pour expliquer les raisons qui aboutissent à une telle différence de qualité entre Orange et Free Mobile. En effet, nul n’est désormais censé ignorer que la majeure partie du trafic généré par les abonnés de Free Mobile passe sur le réseau d’Orange. Dès lors, une question devrait brûler toutes les lèvres : compte tenu de l’utilisation massive du réseau d’Orange par Free Mobile, comment se fait-il que la qualité constatée pour les abonnés de Free ne converge pas vers celle dont jouissent les abonnés d’Orange ? Il serait intéressant que le régulateur prenne position sur ce paradoxe apparent…. Apparent, car il n’en est plus un s’il existe une restriction opérée par Free Mobile sur les données de ses clients passant par le réseau d’Orange (à des fins d’économies)" (.alain-bazot.fr)

Extinction du réseau cuivre

• Pour l’ARCEP, "il est presque aussi compliqué d’éteindre un réseau que d'en construire un nouveau. Il faut refaire l’historique de tous les usages de l’ADSL et repérer tous les endroits où il y aura des difficultés pour l’éteindre." L'expérience de Palaiseau a surtout pour objectif de sortir "une checklist à sortir au niveau national" pour comprendre quelles sont les difficultés de bascule de la fibre vers le cuivre et la liste des services comme les ascenseurs ou les alarmes qui devront bénéficier d’ajustements lors de la bascule (universfreebox.com)

Données chiffrées sur le marché

• ETNO releases interim Annual Economic Report results at the ETNO-MLex Regulatory Summit (Communiqué)

 

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G+

• A peine arrivée, la 4G est déjà dépassé par la 4G+. Les premiers smartphones compatibles sont attendus pour la rentrée (01 Net)

5G

• Alcatel-Lucent veut que Lannion soit "fer de lance" dans la 5G. Le site, qui compte environ 750 salariés, doit passer, à la fin du plan Shift, fin 2015, à plus de 800. "On voit poindre à l'horizon l'explosion de produits connectés. Il faudra une évolution des réseaux. Nous souhaitons, à partir de Lannion et avec le projet initié par le gouvernement, le plan souveraineté-télécoms, que Lannion soit fer de lance dans l'invention de la 5G" a déclaré le PDG lors de l'inauguration du nouveau centre d'excellence SDM (letelegramme.fr)

 

TÉLÉCOMS - FRANCE

La nouvelle stratégie de Bouygues Telecom

• Bouygues Telecom tente une offensive dans la fibre en sabrant les prix. L’opérateur lance sa première offre commerciale de fibre optique à 26 euros. Mais il ne s’adresse qu’à 1 million de foyers éligibles, à Paris et quelques grandes villes. Cette agressivité commerciale est aussi un signal adressé à la concurrence en pleine recomposition du marché (La Tribune)

• Bouygues casse les prix dans la fibre (Reuters, AFP, Le Figaro, Les Echos, Communiqué Bouygues Telecom)

• Bouygues Telecom s’attelle à la construction d’un réseau fixe. Cela devrait lui permettre d’assurer son indépendance. Bouygues a investi 300 millions d’€ depuis 2009 dans son réseau fibre, avec à ce jour 1,1 million de prises. Le nombre d’abonnés FttH est inférieur à 50.000. Parti après les autres, Bouygues a introduit en 2010 un règlement de différend devant le régulateur des télécoms, afin d’avoir le droit de co-investir a posteriori avec ses rivaux. Il a ainsi pu souscrire des offres de location à la ligne dans les grandes villes. Dans ces zones dites "très denses", Bouygues peut accéder à 550.000 prises déployées par Orange et à environ 1 million de foyers raccordés par SFR ou Free. Dans les zones moyennement denses, qui ne seront pas rentables si l’on duplique l’infrastructure, Bouygues a signé avant-hier un accord de cofinancement FttH portant sur 2,5 millions de prises (Les Echos)

• Bouygues Telecom, qui vient d'annoncer un grand plan social, a-t-il vraiment les moyens de lancer une offensive risquée dans la fibre ? (bfmtv.com)

Annuairistes

• Jean-Pierre Rémy, Pdg de Solocal : "L’internet représentera 75 à 80% de notre activité l’an prochain". L’histoire d’un retournement à marche forcée et d’une quadruple mutation,- financière, industrielle, marketing, et managériale-, si ce n’est même d’une totale métamorphose d’entreprise (Le Nouvel Economiste)

 

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Espionnage

• Le gouvernement allemand ne veut plus de l'américain Verizon comme fournisseur de ses infrastructures de réseaux de télécommunications, en raison notamment de l'affaire d'espionnage de la NSA (AFP, Wall Str. jal, Financial Times)

Etats-Unis

• Sigfox participe au challenge "Smart America" pour se montrer outre-Atlantique. Le toulousain continue de poser ses pions aux Etats-Unis. En attendant de déployer son réseau dans la Silicon Valley, il participe à un challenge d'innovation piloté par la Maison Blanche (Communiqué, usine-digitale.fr)

 

INTERNET

e-commerce

• La France adopte définitivement la loi "anti-Amazon" sur le prix des livres. Le Sénat vient d'approuver la proposition de loi encadrant les conditions de la vente à distance des livres. En France les frais de port ne sont plus gratuits pour le site de e-commerce (AFP)

Open data

• "La libération des données renforce le débat démocratique" : dans une interview, la secrétaire d'Etat chargée du numérique dévoile son projet de loi numérique, dont l'accélération de l'open data en France (La Tribune)

Protection des données personnelles

• Pour la secrétaire d'Etat chargée du numérique "l'Europe est attractive grâce à la protection des données" (La lettre de l'Audiovisuel)

• Le gouvernement américain promet une législation qui permettra aux citoyens européens de porter plainte outre-Atlantique en cas de divulgation de leurs données privées ou d'erreur (zdnet.fr, Communiqué de la Justice américaine)

• Comment brouiller sa trace sur les réseaux (Sciences & Avenir)

Exploitation des données personnelles

• La capacité unique de Google de traiter et d’analyser les données personnelles de ses utilisateurs pose question : qui sait ce que le géant pourrait bien faire ressortir de l'ensemble des données de santé ? (Libération)

Noms de domaines

• La France, qui n'a pas trouvé d'accord sur la suspension de l'attribution des adresses en .vin, critique violement l'ICANN et appelle à une refonte de la gouvernance d'internet (AFP)

Droit à l'oubli numérique

• Trois semaines après la mise en place du formulaire permettant aux citoyens européens de disparaître des recherches Google, le géant américain a entamé la suppression des données (AFP, Wall Str. jal, Financial Times)

Cybersécurité

• Focus sur centre de cyberdéfense de l'ANSII, qui veille à la sécurité des systèmes d'information critiques de l'Etat (global Security Mag.)

 

TECHNOLOGIES

Systèmes d'exploitation

• Comment Google veut s'imposer dans votre maison, votre voiture et à votre poignet. En démultipliant Android, Google veut "emprisonner" ses utilisateurs dans son écosystème. Une stratégie qui est aussi celle d'Apple et Microsoft. C'est désormais une bataille d'écosystèmes que se livrent les trois géants américains (Le Monde, Financial Times)

 

CONTENUS

TV sur ADSL

• Le CSA constate les défauts de réception de la télévision en ADSL. Le Conseil publie un rapport dans lequel il constate et classe les défauts perçus par les foyers en matière de réception de la télévision. L'étude réalisée sur 1 000 foyers porte sur la qualité de la réception en fonction du mode choisi (TNT, ADSL, satellite, câble) (clubic.com, Communiqué du CSA)

Quand la technologie menace le business dans l'audiovisuel …

• USA : Aereo ruling means uncertainty for cloud streaming services. The Supreme Court’s decision was tailored narrowly, but it may provide openings for lawyers to argue that other forms of mass internet streaming violate copyright (technologyreview.com)

              

SECTEUR POSTAL

La Poste

• "Nous nous donnons trois ans pour transformer le modèle économique de La Poste" : une interview de Philippe Wahl, PDG de La Poste (Les Echos)

• La Poste vise une croissance organique de son chiffre d'affaires de l'ordre de 2% par an en moyenne jusqu'en 2020, ainsi que le triplement de son résultat d'exploitation à cette échéance par rapport à l'exercice 2014, une perspective que les syndicats jugent "peu crédible" (AFP, Communiqué de La Poste)