Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 25 juin 2014

L'EVENEMENT : L'ARCEP PRESENTE SON RAPPORT ANNUEL D'ACTIVITE

Consolidation du secteur

• A l'occasion de la conférence de presse organisée pour la présentation de son rapport annuel, le président de l’ARCEP a appelé à la "consolidation dynamique" du secteur. Par ailleurs, l'Autorité a fait des propositions dans les domaines du très haut débit fixe et mobile, sur les offres destinées aux entreprises, sur la neutralité du net (le régulateur propose "d'assurer le respect des règlements de différends entre les services de communication et les opérateurs"), et sur "la création d’un cadastre numérique". L’ARCEP a adopté en 2013 1 483 décisions, rendu 38 avis et recensé 1 497 opérateurs (soit + 169 nets en un an) (Correspondance de la presse)

• L’ARCEP plaide pour un secteur des télécoms redynamisé. Dans son rapport d'activité, l'Autorité présente un marché contrasté entre la hausse des volumes (abonnements, data, débits, couverture très haut débit et mobile 4G) et constate que le recul du chiffre d’affaires des opérateurs est en partie dû à la baisse des prix, avec pour conséquence, une baisse des emplois (silicon.fr)

Qualité de services mobiles

• L'ARCEP va mettre l'accent sur la qualité des services mobiles. Hier, le président de l'Autorité  a énuméré les priorités pour le secteur. Elles visent toutes à redonner des marges de manoeuvre aux opérateurs après trois ans de baisse des prix. Jean-Ludovic Silicani souhaite "rééquilibrer dans le choix des consommateurs les deux paramètres prix et qualité de services". Le déclic date de décembre, quand Free Mobile a lancé sa 4G avec une faible couverture. Si les consommateurs ne faisaient pas la différence en termes qualitatifs, les opérateurs cesseraient d'investir. L'ARCEP espère pouvoir mettre en place des mesures de couverture et de qualité plus fines, au niveau régional (Les Echos)

• L'ARCEP consacre Orange pour ses services de téléphonie mobile. 90 000 mesures ont été effectuées par un prestataire de services (Le Monde)

• La qualité de service de Free Mobile due à son arrivée récente sur le marché selon l’ARCEP. "Le fait que l'on ait constaté que, sur un nombre important d'indicateurs, Free avait une qualité de service inférieure à celle de ses concurrents est dû au fait que les communications de Free passent soit sur son réseau soit sur celui d'Orange" grâce au contrat d'itinérance, a déclaré Jean-Ludovic Silicani. Or, "Free, pour l'instant, a un réseau qui n'est pas complet", a-t-il souligné (AFP)

• Free estime que l'étude de l'ARCEP est biaisée puisqu'elle a été réalisée en début d'année alors que "notre couverture en propre a fortement augmentée, en 4G notamment". Le directeur général de Free regrette par ailleurs que le critère de la "navigation en WiFi, essentiel sur la data à domicile" n’ait pas été retenu. "Or c’est Free qui dispose du parc Wifi communautaire le plus important". Peut-être mais c'est bien de 3G et 4G dont il s'agit dans cette étude... (zdnet.fr)

Déploiement du très haut débit

• Pour Jean-Ludovic Silicani, déployer le FttH partout coûtera moins cher que rénover les centrales nucléaires. Face au discours de la secrétaire d’Etat au numérique, qui encouragele mix technologique pour apporter le très haut débit à l’ensemble de la population, le président de l'ARCEP maintient son intention de couvrir 100 % du territoire en FttH : "L’objectif commun du parlement des gouvernements successifs et du régulateur, c’est de dire que le but c’est du FttH partout. Quand on lit dans la presse que pour remettre à niveau les centrales nucléaires du pays, il faut dépenser 50 milliards d’euros, quand on sait qu’on dépense 10 milliards d’euros par an pour construire des routes, ce n’est rien du tout de mettre 20 à 25 milliards d’euros pour construire l’ensemble du réseau de télécommunication de tout le pays pour un siècle." (Univers Freebox)

REGULATION

Mutualisation des réseaux mobiles

• L'accord de mutualisation des réseaux mobiles de SFR et de Bouygues Telecom semble en mauvaise posture. L'ARCEP aurait rendu un avis critique sur le sujet il y a deux semaines. Consulté par l'Autorité de la concurrence, elle-même saisie par Orange, le gendarme des télécoms rappelle dans cet avis confidentiel sa position favorable à la mutualisation des réseaux. Mais il émet aussi certaines réserves. Si cet accord est assorti de clauses d'itinérance 4G permettant à SFR de bénéficier du réseau et des fréquences de Bouygues, il disposera d'un avantage trop important par rapport aux autres opérateurs qui ont lourdement investi dans leur réseau (Les Echos, telecompaper.com, AFP, L’Agefi)

Projet de loi numérique

• La secrétaire d’Etat au numérique confirme qu’il n’y a pas, à ce stade,  de loi sur le numérique. Dans un entretien, Axelle Lemaire confirme le flou qui entoure ce projet, sans date ni substance, et indique " le calendrier que moi j’aimerais suivre, ce serait une présentation en Conseil des ministres d’ici la fin de l’année, avec un examen du projet de loi au premier semestre 2015". Pour cela la loi doit faire l’objet d’une concertation avec les professionnels, de différentes navettes interministérielles, de présentations aux autorités indépendantes (ARCEP, CSA, Hadopi, CNIL…)… (nextinpact.com, electronlibre.info)

TELEPHONIE MOBILE

Roaming intra-communautaire

• Commission européenne annonce un nouvelle baisse des tarifs d’itinérance en Europe, avec notamment une baisse de plus de 50% des frais applicables au téléchargement de données. A partir du 1er juillet, hors TVA, le téléchargement de données ou la navigation sur internet ne pourra pas excéder 20 centimes par mégaoctet, soit une baisse de 55,5% par rapport aux plafonds en vigueur actuellement, qui avaient déjà été revus à la baisse il y a un an. (AFP, Communiqué de la Commission européenne)

Couverture mobile/4G

• Orange continue sa course à la 4G et annonce qu'il couvrira 69 % de la population au 1er juillet prochain. Un chiffre qui ne doit rien au hasard puisqu'il s'agit exactement du taux revendiqué par Bouygues Telecom. (nextinpact.com)

TELECOMS - FRANCE

Vivendi

• Le Conseil de surveillance de Vivendi, a porté Vincent Bolloré à sa Présidence (Communiqué Vivendi)

• Vivendi ouvre une nouvelle ère avec Vincent Bolloré. Le nouveau patron a expliqué qu'il souhaitait transformer le holding financier qu'était Vivendi au cours des dernières années en "un groupe industriel intégré dans les contenus" (Les Echos)

• Le nouveau Vivendi distribuera une petite moitié de son bénéfice (Les Echos)

• La stratégie de Vincent Bolloré dans les médias : "Vivendi doit devenir un groupe industriel intégré dans les contenus .Si l'on regarde aujourd'hui les activités médias qui composent le groupe (Canal +, Universal Music ou l'opérateur brésilien GVT), on constate que la croissance de chaque entité est modeste. Mais le groupe recèle une valeur cachée qui est celle des synergies pouvant être mises en œuvre. Il faut combiner les forces de ces différentes affaires" (Le Figaro, Financial Times, latribune.fr, Wall Str. jal)

Déploiement de la fibre

• French neutral dark fibre operator Sipartech deployed over 1,000 km of cable in Paris and the surrounding area and connected 550 buildings in the first quarter. The independent operator's network of 1,850 interconnection points is used by corporate clients, telecom operators and data centres (telecompaper.com)

Numérique

• "Le numérique par tous et pour tous" : Pour la secrétaire d’État chargée du numérique, la France doit se doter d’un cadre législatif et l’Europe d’une politique numérique. Interview (L'Usine Nouvelle)

Emplois

• Iliad, dans le top 10 des entreprises qui créent le plus d’emplois, selon le "palmarès des créateurs nets d’emploi : top 500 des entreprises" qui sera publié prochainement par l’institut Xerfi. Parmi les 10 premières entreprises les plus créatrices d’emplois, on retrouve Iliad à la dixième place (universfreebox.com)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Marché mondial des services télécoms

• Etat des lieux et projections. Selon l'Idate, La croissance des mobiles reste toujours aussi forte avec 6,6 milliards d’abonnés dans le monde à fin 2013 et des prévisions à plus de 8 milliards à fin 2018 (Communiqué Idate, AFP, Les Echos)

Opérateurs

• La Commission européenne serait sur le point d'infliger une amende à Deutsche Telekom et à sa filiale Slovak Telekom pour avoir fixé des tarifs de gros indus en Slovaquie (L'Agefi)

• AT&T accused over merger promises (Financial Times)

Asie

• Asia turns on the taps for tech funding (Financial Times)

INTERNET

Cybercriminalité

• France : un rapport secret sur la cybercriminalité recommande d'augmenter considérablement les contraintes légales imposées aux prestataires et fournisseurs, y compris à l'étranger (bfmtv.com, L'Express)

Neutralité du Net

• Le président du CSA se prononce pour des services gérés. Lors d’une audition devant la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale, mardi 24 juin, Olivier Schrameck a pris position dans le débat sur la Net neutralité (Contexte)

• Net neutrality shouldn't be up to the FCC, Republicans say (techcrunch.com)

Espionnage/Cloud

• CIA expands spy work through Amazon cloud (Financial Times)

Noms de domaines

• La France demande la suspension de l'attribution des adresses en .vin, les vignerons producteurs d’AOC craignant de ne plus pouvoir exploiter le nom de domaine de leur vin et que d’autres le fassent indûment à leur place. La secrétaire d’État chargée du numérique exige le recul de l’Icann sur ce dossier et brandit des menaces. Elle est soutenue dans sa démarche par le Portugal, l’Espagne et l’Italie (01net.com)

CONTENUS

SVoD

• L'arbre Netflix qui cache la forêt : le point de vue d'Olivier Ezratty (oeraztty.net)

SECTEUR POSTAL

Tarifs

• Vers une nette hausse du prix du timbre. La Poste a demandé à l’ARCEP de fixer à 3,5 % plus l’inflation le plafond d’augmentation annuelle des tarifs du service postal, et ce sur les quatre prochaines années. Cela constituerait une nette accélération des tarifs : l’encadrement tarifaire pluriannuel actuel fixe un plafond limité à l’inflation plus 1 %. L’ARCEP devrait se prononcer en juillet. La direction justifierait ces hausses par le déclin du courrier, plus prononcé que prévu. Le nombre de lettre prioritaires (le timbre rouge) a chuté de 24 % entre 2012 et 2013, soit 600 millions de lettres à acheminer en moins. Le conseil d’administration de La Poste se penchera demain sur la trajectoire financière de l’entreprise publique dans le cadre de son plan stratégique à l’horizon 2020, baptisé "Conquérir l’avenir" (Les Echos)

Stratégie

• La Poste suspendue au développement de sa filiale bancaire. Le groupe public vise un résultat d’exploitation très ambitieux de 1,92 milliard d’euros à horizon 2020 (Le Figaro)