Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 5 juin 2014

RÉGULATION

France

Plan France Très Haut Débit

• Le ministre de l'Economie et la secrétaire d'Etat chargée du numérique maintiennent le cap. Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire étaient entendus ce 3 juin au Sénat. Il s'agissait de répondre aux inquiétudes manifestées par les élus sur l'avenir du plan national Très Haut Débit dans un contexte marqué par de sérieuses péripéties : réorganisation du marché avec le rachat de SFR, incertitudes sur les crédits du FSN et du Feder, impact de la réforme territoriale... Analyse (localtis.info)

• La réforme territoriale, un enjeu numérique aussi. Le regroupement des régions et la disparition programmée des départements devraient faciliter la mise en œuvre de chantiers ambitieux dans le très haut débit, l’e-éducation ou les smart cities. Les fournisseurs IT se frottent les mains, surtout les gros (01net.com)

• Pourquoi le passage à 14 régions fait tourner le très haut débit au ralenti. Faute de connaître précisément les contours de la nouvelle carte de France, 50 dossiers d'investissement dans le très haut débit patientent au Fonds national pour la société numérique et sont "quasiment tous gelés". Il y a pourtant urgence (challenges.fr)

Le numérique au Parlement

• L'Assemblée nationale va installer, mercredi 11 juin, une "commission de réflexion et de propositions ad hoc sur le droit et les libertés à l’âge du numérique", sous la présidence de Christian Paul. Douze députés et treize personnalités "qualifiées" y siégeront pour formuler des recommandations, définir une doctrine et une méthode de travail dans un rapport attendu pour le printemps 2015 (parlement.blog.lemonde.fr)

Royaume-Uni/Tarif de l'interconnexion mobile

• Le régulateur britannique a publié sa proposition d’évolution de l’interconnexion mobile sur les trois prochaines années en baisse de -42% (en termes réels). Cette évolution proposée se décompose en une forte baisse la première année, -37% (toujours en réel), suivi d’une baisse de 3% et 4% les années suivantes (totaltele.com, Communiqué Ofcom)

Europe

Conseil de l'Union européenne du 6 juin

• La France défendra-t-elle la neutralité du Net ce 6 juin ? Début avril, les eurodéputés votaient le Paquet Télécom. Ce vote emportait également celui de la neutralité du Net qui, après plusieurs amendements, a trouvé une définition européenne. Cependant, le dispositif doit encore être ausculté par le Conseil de l’Union européenne. L'analyse se fera ce 6 juin, prochaine étape de ce long parcours législatif (nextinpact.com)

Parlement européen

• Qui pourrait travailler sur les dossiers du numérique au Parlement européen ? Aucun des élus français impliqués sur ces sujets n’ayant retrouvé son siège au PE, les délégations réfléchissent actuellement aux députés qui devront s’impliquer (Contexte)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

Royaume-Uni

• UK broadband to offer 4G mobile internet in London (Financial Times)

Etude Ericsson sur le déploiement de la 4G dans le monde

• L'Europe ne rattrapera pas d'ici à cinq ans son retard vis-à-vis des Etats Unis, en termes de couverture mobile 4G, selon le dernier rapport de l'équipementier suédois sur la mobilité. La couverture 4G (norme LTE) en Europe sera d'environ 80% en 2019, avec un taux de pénétration des abonnements de seulement 30%, contre 85% en Amérique du Nord. Le nombre d'abonnements dans le monde au haut débit mobile 4G doit atteindre 7,6 milliards d'ici la fin 2019, mais cette croissance cache de fortes disparités. Même si toutes les régions du monde progressent, au sein même du continent européen subsistent d'importants écarts entre l'Europe de l'Ouest, l'Europe centrale et l'Europe de l'Est (AFP, zdnet.fr, arcinfo.fr, totaltele.com)

• Le continent africain demeure le troisième marché de la téléphonie mobile le plus important dans le monde après la région Asie-Pacifique et la Chine, avec plus de 835 millions abonnements recensés depuis le début de l’année 2014 (huffpostmaghreb.com)

Equipementiers

• Wiko, le smartphone "marseillais" à moindre coût : pourquoi ça marche ? La PME française, qui appartient à 95% à l’ogre asiatique Tinno mobile, spécialiste des smartphones Androïd, basé à Hong Kong, détient, à mi-2013, près de 10,5% de parts de marché dans la vente de smartphones nus selon le cabinet GFK. L’activité française du troisième plus gros vendeur de smartphones dans l'Hexagone se limite à l’élaboration d’un cahier des charges envoyé à Tinno ou à une sélection des prototypes que le Chinois soumet au Français. Celui-ci développe l’aspect commercial, la communication et explique au Chinois ce qui doit être modifié pour que le téléphone réponde aux exigences et aux capacités financière du consommateur européen cible (rue89.com)

m-paiement

• Trio team up to challenge Vodafone’s M-Pesa hold in Africa. Three Tanzanian operators announced on Wednesday that they were banding together to allow mobile money payments between their customers for the first time – entering a fast-growing market that is already estimated to comprise 30m people. However, the tie-up excludes Vodafone’s M-Pesa service (Financial Times)

Modèle économique

• Facebook acquiert Pryte pour vendre de la data à la demande aux populations non connectées : la start-up finlandaise permet d'acheter de la data mobile à la demande, sorte de version moderne et dématérialisée des cartes prépayées (usine-digitale.fr)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Consolidation du marché

• Orange a mandaté les banques Lazard et Credit Suisse pour étudier le bien-fondé d'un rachat de Bouygues Telecom dans le cadre d'une opération représentant plus de six milliards d'euros. Le rapprochement, qui donnerait naissance à un ensemble doté d'une part de marché de 49% sur la téléphonie mobile, s'annonce d'autant plus compliqué qu'il serait examiné par le régulateur européen et non par l'Autorité de la concurrence française, en vue des règles de répartition en vigueur (Reuters)

• Image de marque des opérateurs : "La bataille autour de SFR a énormément fragilisé le secteur de la téléphonie" : trois questions à Paul Posternak, président de La Matrice (Les Echos)

Opérateurs

• Stéphane Richard annonce la prochaine couleur d'Orange. Reconduit pour un second mandat, le PDG de l'opérateur s'entoure de six directeurs généraux adjoints (Challenges)

• Bouygues a-t-il épuisé son potentiel de hausse ? (Le Figaro)

Equipementiers

• Alcatel-Lucent accepte de revoir les suppressions de postes à la baisse. A l'issue d'un comité central d'entreprise, le plan de sauvegarde de l'emploi d'Alcatel-Lucent en France prévoit désormais 595 suppressions de postes, contre 900 annoncées dans l'Hexagone au début du plan de restructuration Shift en octobre 2013 (usinenouvelle.com, AFP)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Consolidation du marché

En Europe

• Anne Bouverot : "Competition bodies have 'gone too far' in Europe". GSMA chief sees more consolidation ahead but warns against strict remedies. European regulators are taking great pains to protect competition amidst a new wave of M&A in the telecoms space, but Anne Bouverot believes they actually risk damaging the market with the strict remedies they impose on takeover deals. "I think we've gone too far in Europe" said the industry body's director general, in an address at the launch of IDATE's new Digiworld Yearbook (totaltele.com)

Aux Etats-Unis

• Une méga-fusion se prépare dans les télécoms. Le numéro trois des services de téléphonie mobile, Sprint, négocie le rachat de T-Mobile à Deutsche Telekom. La presse américaine évoque une vente à quelque 31 milliards de dollars. La fusion des deux opérateurs contrôlés par des groupes étrangers bouleverserait le paysage concurrentiel américain (lefigaro.fr)

• Sprint, T-Mobile move closer to a $32 billion deal. The terms involve Sprint paying around $40 a share for T-Mobile in an acquisition that could happen early this summer. The companies are still working toward a formal contract, and the effort could fall through. But if completed, the merger would combine the country's third- and fourth-largest wireless operators, creating a bigger competitor to market leaders Verizon and AT&T while leaving consumers with fewer choices for service (Wall Str. jal, AFP)

• Sprint, T-Mobile said near price, termination fee accord (Bloomberg)

Equipementiers

• Samsung à l'heure de la succession. Le président du chaebol a récemment été victime d'une crise cardiaque et prépare son départ. Retour sur une saga familiale (Le Monde)

INTERNET

Neutralité du Net

• "Municipalisons internet, on le fait bien pour l’eau ! Autrement dit, faire en sorte que ce soit les municipalités qui fournissent l’accès au Net, et non plus des opérateurs privés" : un éditorial de Xavier de La Porte/France Culture (rue89.com)

Cybersécurité

• Google va proposer aux utilisateurs de Chrome de crypter leurs mails (AFP)

CONTENUS

Projet de loi création

• L’examen de la loi "création" d’Aurélie Filippetti renvoyé à 2015. Dans sa conception actuelle, ce texte d'ampleur mêle un versant culturel pur, sur le spectacle vivant ou les arts plastiques, à un autre consacré à l'avenir de l'audiovisuel et au numérique. C'est ce dernier pan qui doit traduire dans la loi "l'acte II de l'exception culturelle" esquissé par le rapport de Pierre Lescure et endossé par la ministre de la Culture. Dans un univers bousculé par YouTube et l'arrivée d'acteurs comme Netflix, le projet vise notamment à donner de nouveaux pouvoirs au CSA, qui absorberait au passage la Hadopi. Problème : au retard de calendrier s'ajoute un dilemme, non tranché, de stratégie législative, sur lequel le gouvernement échange ces derniers jours. "Faut-il garder un texte aussi dense et ample ou le saucissonner ?", résume une source gouvernementale, qui confie avoir un peu "peur" du texte actuel, mêlant beaucoup de sujets "pas consensuels" (Le Monde)