Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 11 juillet 2014

RÉGULATION

ARCEP

Couverture 4G

• Orange et Bouygues creusent l’écart avec SFR et Free. Après vérification des cartes de couverture de réseau 4G, l'ARCEP a calculé que "Bouygues Telecom et Orange sont nettement en avance en termes de couverture 4G, avec respectivement 70% et 66% de la population couverte. SFR et Free Mobile couvrent quant à eux respectivement 30% et 24% de la population en 4G" (Les Echos, AFP, Communiqué ARCEP)

• L’ARCEP corrige les chiffres et les cartes des opérateurs. L'ARCEP confirme avoir demandé à SFR de revoir sa publication tout comme Free. "La fiabilité des cartes 4G de Free Mobile, mais surtout de SFR, était en revanche plus faible. A la demande de l'ARCEP, les deux opérateurs ont donc corrigé les cartes 4G qu'ils publient. Elles présentent désormais une couverture plus faible mais un niveau de fiabilité plus élevé. L'ARCEP veillera à ce que la fiabilité de ces cartes continue de s'accroître à l'avenir", explique l'Autorité (zdnet.fr)

• 4G : SFR ne couvre que 30% de la population et Free 24% ! (latribune.fr)

• Couverture 4G : Bouygues et Orange loin devant, Free talonne SFR (01net.com)

Très haut débit fixe

• Le turbo ADSL débarque dans (presque) tout la France à l’automne prochain. Du très haut débit sans la fibre optique ni le câble rénové, en "musclant" le traditionnel réseau téléphonique en cuivre qui supporte aujourd'hui l'ADSL, utilisé par 22,6 millions de foyers français : telle est la promesse du VDSL2, une technologie qui permet d'augmenter significativement les débits des lignes de cuivre par rapport à l'ADSL. L'ARCEP, vient d'annoncer qu'à la suite de l'avis favorable remis par un comité d'experts indépendants, cette technologie serait étendue à l'ensemble du territoire. En réalité, le gain en débit ne sera réel que pour les logements se situant au maximum à 1,5 km des centraux téléphoniques : 14,5% des lignes, soit 4,46 millions de foyers seront donc éligibles (latribune.fr, 01net.com, AFP, Communiqué ARCEP)

• VDSL2 en distribution indirecte cet automne : 4,45 millions de lignes éligibles. L'ARCEP vient d'annoncer que le VDSL2 sera prochainement accessible sur les lignes en distribution indirecte. On passe ainsi de 8,7 % des lignes éligibles à près de 15 %. Le déploiement commercial est prévu pour cet automne (nextinpact.com)

Autorité de la concurrence/remise du rapport annuel

Accord d'itinérance

• "Il faut que l'ARCEP mette en demeure Free" sur l’itinérance d’Orange. Le président de l'Autorité de la concurrence estime que le gendarme des télécoms devrait agir en vue de mettre un terme à l’accord d’itinérance entre Free Mobile et Orange et lui demande de mettre en demeure Free immédiatement. Bruno Lasserre demande qu’une expertise soit diligentée sur la faisabilité technique d’une extinction par plaques géographiques : "L'itinérance doit prendre fin, en 2016 voire 2018. Il faut que l'ARCEP mette en demeure Free avant l'échéance réglementaire, il faut anticiper et ne pas attendre le dernier moment, pour vérifier qu'il est sur la bonne trajectoire d'investissement" (latribune.fr, AFP)

• Bruno Lasserre "déçu" sur l'itinérance de Free Mobile : l'avis de l'Autorité de la concurrence suggérant de préparer l'extinction de l'itinérance de Free Mobile chez Orange n'a pas été suivi d'effets. "Nous sommes déçus que rien n'ait été fait depuis mars 2013, aucune réunion, aucune étude" (Les Echos)

Recomposition du secteur

• L'Autorité de la concurrence rendra "à l'automne" sa décision sur les acquisitions par Numericable-Altice du deuxième opérateur français SFR et du premier opérateur sans réseau propre Virgin Mobile. D'une manière générale, l'Adlc regarde si la dynamique concurrentielle du marché va pouvoir être maintenue afin de permettre à des "mavericks" de continuer à animer la concurrence, pour que les prix ne remontent pas (AFP, Le Parisien)

• Un rachat de Bouygues par l'opérateur historique "imposerait d'importantes concessions" de la part d'Orange, a déclaré le président de l'Adlc. Jamais un opérateur historique n'a racheté un concurrent en Europe explique Bruno Lasserre, précisant qu'un tel rachat serait examiné à Bruxelles et non à Paris (bfmtv.com, Contexte)

Préconisations

• "Il faut s’attaquer aux tabous sinon la technologie l’imposera" : Bruno Lasserre s’est fait l’avocat de réformes de secteurs réglementés pour déverrouiller l’économie française et s’attaquer aux "rentes". Des taxis à la pharmacie, en passant par les transports, il faut donc selon lui "encadrer ces changements" qui menacent de balayer "ceux qui ont préféré la rente au risque de l'innovation" (latribune.fr)

• "Préserver la concurrence par les mérites est un moyen de stimuler l’innovation" : le président de l'Autorité de la concurrence a présenté des réformes visant à dynamiser l’économie française. "Il faut donner leurs chances à ceux qui innovent, qui bousculent l’ordre établi, sinon c’est la technologie qui l’imposera, tout est en train de tomber, sous la force d’internet". Résultat, la nouvelle mission de l’Autorité est fixée : soutenir ces nouvelles entreprises qui sèment le trouble sur les marchés (Libération)

• L'Adlc fourmille d'idées pour stimuler la croissance et "déverrouiller l'économie" (L'Agefi)

Analyses

• "Concurrence : des paroles et des actes. Bonne pour le consommateur, la concurrence est également bénéfique pour l'entreprise. Dans la mesure où elle bouscule des équilibres anciens et où elle s’attaque à des rentes, elle fait, certes, à court terme quelques perdants bien plus susceptibles de se mobiliser pour défendre leur intérêt que la foule éclatée de ceux qui, à terme, auraient à profiter d’une France plus concurrentielle. En cette période de mondialisation et de numérisation de l’économie, croire que l’on peut ériger des lignes Maginot réglementaires pour tenter de freiner l’essor de rivaux est cependant totalement illusoire"(Editorial de D. Barroux/Les Echos)

• Aucune sanction spectaculaire n’a été prononcée en 2013, révèle le rapport annuel de l'Adlc, qui estime que la lutte contre les ententes et les abus de positions dominantes passe aussi par l’examen en amont des marchés et des situations qui doivent être corrigés. Sur 261 décisions et avis rendus par l’Autorité en 2013, 32 ont concerné des pratiques anticoncurrentielles, dont 10 qui ont débouché sur une sanction (Libération)

Marché unique des télécoms

• Pas de "déclaration de Venise" sur le numérique. Premier échec pour la présidence italienne : à la conférence sur le numérique organisée à Venise, ni la Commission européenne, ni les entreprises n’ont signé le texte que Matteo Renzi voulait présenter au sommet européen de l’automne. Parmi ses idées, déduire les investissements dans le numérique du calcul des déficits publics (Contexte)

Gouvernance du Net

• Le Sénat veut que l'Europe fasse entendre sa voix et appelle à transformer l'Icann (Les Echos)

Position dominante

• La justice européenne a confirmé une amende de 152 millions d'euros qui avait été infligée en 2007 à Telefonica pour abus de position dominante sur le marché espagnol de l'internet à large bande (AFP)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Itinérance

Europe/découplage

• Roaming : quand la demande de l'Europe ne trouve pas l'offre des opérateurs. Depuis le 1er juillet, les tarifs du roaming ont baissé en Europe, mais ce n'est pas le seul changement. La Commission européenne en profite également pour mettre en place un "contrat spécial d'itinérance" afin de permettre aux clients mobiles de changer d'opérateur pour le roaming... du moins en théorie. De quoi s'agit-il exactement et comment cela fonctionne-t-il ? Nous avons décidé de faire le point et d'interroger différents acteurs du marché : opérateurs de téléphonie mobile, régulateurs et Commission européenne (nextinpact.com)

Afrique

• Le Rwanda, le Kenya et l'Ouganda abolissent leurs frontières. Dès septembre prochain, les coûts de communication entre ces pays se feront aux tarifs des communications locales. Cette mesure devrait entraîner une baisse de 60 % du coût des communications transfrontalières (jeuneafrique.com)

MVNO

France

• L'opérateur virtuel de téléphonie mobile pour les professionnels Legos a signé un contrat de "Full MVNO" avec Orange qui lui permet d'utiliser le réseau mobile de l'opérateur historique mais en ayant sa propre infrastructure de coeur de réseau. Déjà opérateur virtuel sur le réseau mobile de SFR, l'opérateur entend développer, par cet accord avec Orange, ses offres de convergence fixe-mobile pour entreprises, proposées en marque blanche (AFP, Communiqué)

Belgique

• Le mobile gratuit arrive en Belgique. La société américaine FreedomPop  propose un modèle "freemium" de téléphonie mobile. Environ la moitié de ses utilisateurs ne paie pas d'abonnement, tandis que l'autre moitié souscrit à des services payants. Par exemple, les utilisateurs américains reçoivent gratuitement 200 minutes d’appels, 500 SMS et 500 MB de données mobiles. Pour en avoir plus, il faut payer. Une offre à 6,67 dollars par mois comprend des appels et SMS illimités ainsi que 500 MB de données. Aux Etats-Unis, la start-up est associée à  Sprint auquel elle achète des données 3 et 4G (lalibre.be)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

Consolidation

• "Je suis convaincu qu’un retour à trois opérateurs en France est inéluctable" : une interview du PDG d’Orange (Le Revenu)

Consommateurs

• Free et sa maison mère Iliad ont été condamnés respectivement à 50.000 et 25.000 euros d'amende pour pratique commerciale trompeuse, pour avoir affirmé à tort que les appels de ses clients vers l'étranger étaient illimités (Le Parisien, zdnet.fr)

Offre

• La box SFR innove avec le téléchargement VoD et propose l'accès à l'application OCS Go et à de nouveaux packs et bouquets TV (Communiqué)

Social

• Orange : un départ à la retraite sur trois remplacés. L'opérateur prévoit 30 000 départs à la retraite d'ici à 2020 (Le Figaro)

Collectivités territoriales

• Agglomération d'Evry : la fibre optique arrive avec Orange épaulé par SFR (Le Parisien)

Marchés financiers

• L'action d'Orange pâtit de l'échec des négociations avec Bouygues et Iliad (Le Revenu)

• Alcatel-Lucent, un recentrage séduisant (Le revenu)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Russie

• Les sanctions américaines contre la Russie liées à la crise ukrainienne ont provoqué le gel d'une partie des contrats des équipementiers télécoms américains Cisco et Juniper Networks à l'armée russe (AFP)

Afrique

• Le Zimbabwe va mettre le spectre de fréquence LTE aux enchères afin de lever une somme de 173 millions de dollars pour financer la transition numérique (Agence Ecofin)

• Kenya : Huawei va aider Safaricom à lancer la 4G (Agence Ecofin)

INTERNET

Cybercriminalité

• Le gouvernement britannique compte restaurer en urgence ses pouvoirs en matière de surveillance des données personnelles, suite à l'annulation d'une loi européenne imposant la conservation des communications pendant au moins six mois (AFP)

• Guerre froide entre Washington et Pékin sur fond de cyberespionnage (Le Monde)

Investissement

• Le fonds de capital-risque de Google va investir 100 millions de dollars dans des start-up européennes

e-commerce

• La loi anti-Amazon déjà obsolète. Alors que la gratuité des livraisons de livres est interdite en France,  Amazon a déjà la parade : son programme Premium incluant la gratuité des frais de port échappe à la loi et pour les autres livraisons, elles seront facturées 1 centime (AFP)

• Le poids lourd chinois du commerce en ligne Alibaba va lancer son introduction à Wall Street d'ici la fin du mois (AFP)

Cloud

• Amazon a lancé un service en ligne permettant à ses utilisateurs de travailler ensemble et à distance en utilisant le "cloud" (AFP)

CONTENUS

OTT et acteurs internationaux/le point de vue du gouvernement

• Le ministre de l'économie a demandé aux entreprises françaises de l'audiovisuel et du numérique de s'unir pour "offrir des plateformes alternatives aux offensives anglo-saxonnes" avec en tête Orange. "Je m'apprête à écrire au président d'Orange, comme actionnaire, une lettre de mission lui demandant d'être le vaisseau amiral porteur de notre révolution numérique et souveraine" (AFP)

Taxe/audiovisuel

• L'État va supprimer la subvention de 300 millions d'euros à l'audiovisuel public. En revanche, il conserve les 200 millions de la taxe télécom (Le Figaro)