Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 2 juillet 2014

REGULATION

Gestion du spectre/Rapport Toledano

• "Une gestion dynamique du spectre pour l’innovation et la croissance" : Joëlle Toledano, professeure des universités en sciences économiques à Supélec, a remis à la secrétaire d’État chargée du Numérique, son rapport consacré à l’évolution des modalités de gestion par l’Etat du spectre radioélectrique (Correspondance de la presse, Communiqué Bercy)

• Bandes de fréquences : un rapport appelle à plus de partage pour pallier la pénurie. L'Etat doit définir une "vision stratégique" pour l'utilisation des bandes de fréquences en France, pour notamment favoriser leur partage et pallier leur pénurie alors que les nouveaux usages internet et mobiles explosent. Dans son rapport remis à Bercy, Joëlle Toledano rappelle, en préambule,  que l'augmentation du trafic mobile devrait être multiplié "par un facteur compris entre 13 et 25 entre 2011 et 2017". Elle ajoute que le développement de nouveaux services comme l'internet des objets "pourrait se traduire par cinquante milliards d'objets connectés à l'horizon 2020" (AFP)

• L’encombrement du spectre hertzien pourrait menacer l’essor de l’internet mobile. Un partage dynamique du spectre permettrait de lutter contre la pénurie de fréquences et de favoriser l’innovation. C’est la conclusion d’un rapport remis au gouvernement par Joëlle Toledano, qui plaide pour une expérimentation.

• "L’objectif est que l’internet des objets puisse s’épanouir" : une interview de Joëlle Toledano (Les Echos)

Le point de vue de Martin Bouygues sur le secteur des télécoms

• Lors d’une audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, Martin Bouygues s’en est violemment pris au régulateur des télécoms. Il l’a accusé de tous les maux du secteur, et particulièrement ceux de sa filiale télécom. Il a appelé les politiques à reprendre en mains cette autorité : “qui régule le régulateur ?” a-t-il conclu (Contexte, AFP)

• Martin Bouygues tire à boulets rouges sur l’ARCEP. Le PDG de Bouygues n’a pas mâché ses mots pour définir l’attitude du gendarme des télécoms, coupable selon lui des difficultés rencontrées dans le secteur deux ans et demi après l’arrivée de Free dans le mobile. "L’ARCEP a fait une erreur d’analyse lors de l’attribution de la quatrième licence, considère Martin Bouygues. Des avantages considérables ont été accordés au nouvel entrant, comme celui de l’itinérance 2G et 3G. Et les trois opérateurs historiques en payent le prix aujourd'hui" (Les Echos)

• Martin Bouygues révolté : l'ARCEP, un régulateur " surtout préoccupé de démontrer qu'il a toujours eu raison", a "multiplié les avantages concurrentiels" au bénéfice de Free. Le PDG du groupe Bouygues a également déclaré qu'il n'y avait "pour le moment rien de concret" en vue d'un rapprochement de sa filiale télécom avec un autre opérateur et qu'il ne "sera pas le dindon de la farce" (Le Figaro, latribune.fr)

• "50 000 emplois ont été détruits dans les télécoms" depuis l'arrivée de Free. Martin Bouygues fustige le rôle joué par l'ARCEP dont il estime que le "bilan est lourd". Martin Bouygues s'est par ailleurs dit "révolté" que Jean-Ludovic Silicani, ait, quelques jours plus tôt devant la même commission, évoqué une probable poursuite de la concentration du secteur après le rachat de SFR par Numericable en avançant le nom de Bouygues Telecom comme cible potentielle. Il qualifiait le groupe d''opérateur le moins important" du marché (bfmtv.com)

Consolidation/Orange renonce à acheter Bouygues Telecom

• Orange ne veut pas racheter Bouygues Telecom dans l’immédiat. " Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms, et juge que les conditions que le Groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite".  Sans en donner les raisons précises, Orange sous-entend qu'il n'est plus intéressé par Bouygues Telecom, laissant ainsi le champ libre à Free (nextinpact.com, zdnet.fr, AFP, Communiqué Orange)

Monétisation de la bande passante/Etats-Unis

• La réforme du "fast lane" suscite la convoitise des fournisseurs d'accès. La réalité économique du marché des médias et télécommunications s’oppose au principe de neutralité du net, et ses acteurs plaident pour une meilleure répartition des dépenses d’investissement (agefi.fr)

Nominations/AAI

• Avec six mois de retard, le gouvernement vient de nommer trois membres du collège de la Hadopi : Denis Rapone (sur proposition du vice-président du Conseil d'Etat), ex-membre de l'ARCEP et ancien directeur général du CSA ; Bernard Tranchand (sur proposition du ministre chargé de la Consommation), vice-président de l'UNAF (Union des associations familiales) ; et Alain Lequeux (sur proposition du ministère de la Culture), secrétaire général adjoint du Groupement des Intellectuels Aveugles ou Amblyopes, en charge des questions culturelles (Contexte, JO)

TELEPHONIE MOBILE

Itinérance

Roaming/tarifs

• Free se targue d’être moins cher que les plafonds européens. L'opérateur annonce pas moins de 374 baisses de prix (voix, SMS, MMS et data) et affirme qu'"au sein de l’Union Européenne, Free se positionne en dessous des plafonds fixés par la Commission Européenne". Les appels depuis les pays de l'UE sont facturés 22 centimes TTC la minute, la réception d'un appel passe à 6 centimes, l'envoi d'un SMS à 5 centimes et le Mo à 23 centimes. Avec la TVA, Free Mobile se positionne en effet juste en dessous des plafonds européens, de 1 centime environ... Une différence de taille (zdnet.fr, Communiqué Free)

• "Avec Orange, communiquez en toute sérénité pendant vos vacances en Europe et dans les DOM" (Communiqué Orange)

Qualité de service

• Free serait bien responsable de la mauvaise qualité 3G en itinérance. L'expérience client reste largement en retrait lorsque l'abonné Free Mobile passe par le réseau d'Orange qui écoule une partie de son trafic 3G. Une nouvelle étude pointe la responsabilité de Free. Cette étude fait l'hypothèse d'un bridage sélectif (seuls certains services et certains types de fichiers sont bridés) et démontre qu'il ne s'agit pas seulement d'un problème de saturation de l'interconnexion  (zdnet.fr, freenews.com)

Applications

• Twitter teste l'achat de produits sur son application mobile. Le réseau social, qui n'est toujours pas rentable, espère ainsi modérer son audience (Le Figaro, lex column/Financial Times, latribune.fr)

Investissements publicitaires

• 64% des annonceurs se disent prêts à augmenter leurs investissements publicitaires sur mobile selon le baromètre du Syndicat des régies internet et Harris Interactive (Les Echos)

• US ad spending on mobile devices poised to double. The rise of smartphones is attracting advertising dollars (Financial Times)

TELECOMS - FRANCE

Marchés financiers

• Les batailles boursières réveillent les marchés. Les sociétés françaises sont convoitées dans un contexte favorable aux fusions-acquisitions. Les valorisations poussent à la surenchère, notamment en Bourse (Les Echos)

• "Les acheteurs restent très disciplinés sur les prix des OPA" : trois questions à Philippe Lecoq, Gérant du fonds EdR Europe Synergy (Les Echos)

Souveraineté numérique

• "La France a perdu sa souveraineté numérique depuis longtemps et est en train de rater la troisième révolution industrielle" : le point de vue de Laurent Bloch, statisticien et informaticien, co-fondateur de l’un des premiers fournisseurs d’accès Internet français. Il est aujourd’hui chercheur en cyber-stratégie à l'Institut français d'analyse stratégique (IFAS) (Le Monde.fr)

• Une filière enfin mobilisée pour la souveraineté télécoms (L'Usine Nouvelle)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Marché mondial des télécoms

• Le marché mondial des télécoms croit de +2,4% en 2013, selon l'Idate (Correspondance de la presse)

Allemagne

• Le câblo-opérateur allemand Tele Columbus prépare son IPO (L'Agefi)

INTERNET

IPV6

• Laure de la Raudière dépose une proposition de loi pour accélérer le passage à l'IPv6 (zdnet.fr)

TECHNOLOGIES

RNT

• Radio numérique terrestre : les industriels se rebiffent. Les fabricants d’électronique grand public critiquent le projet de radio numérique terrestre en France. A l’heure du streaming audio sur Internet et mobiles, ils s’interrogent même sur l’opportunité de cette migration (usine-digitale.fr)

Télévision

• Le groupe Edouard Leclerc s'attaque au marché de la télévision par abonnement en lançant une box permettant d'accéder à 65 chaînes et à des offres de VoD via l'ADSL (Les Echos, Le Parisien, Libération)