Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 12 février 2014

Dossier : les 20 ans de l'internet français

20 succès de l'internet français

• Comment ces stars du Web ont tout changé :
- Iliad (Free) Xavier Niel, le héros à l'américaine
- Vente-privee ce n'est qu'un début !
- Leboncoin détrône eBay
- CDiscount le leader des généralistes
- Auféminin.com la multinationale des médias
- Oscaro passion d'un geek d'auto
- Meetic une « success story » quasi mythique
- VLC le n° 1 des logiciels français
- PriceMinister place du marché
- AlloCiné la pépite du cinéma de retour dans l'Hexagone
- OVH premier hébergeur européen
- Voyages-sncf.com mutation réussie
- Gameloft « score » dans les jeux mobiles
- Webhelp à contre-courant
- Dailymotion la start-up aux mille vies
- Photobox la photo réinventée
- Criteo la pub aux oeufs d'or
- Deezer numéro deux de la course au streaming
- Withings pionnier français des objets connectés
- Viadeo le français qui vise les marchés émergents (Les Echos)

REGULATION

Concurrence/Europe

Marché unique des télécoms

• "On nous demande de baisser les prix pour les consommateurs et d’augmenter nos investissements (…). La politique européenne de concurrence va trop loin, elle nous coule" a lancé hier à Bruxelles le patron de Deutsche Telekom. Il a rajouté qu’aujourd’hui, les prix d’attribution des fréquences hertziennes ne se justifient que par le besoin des gouvernements de trouver de l’argent pour réduire les déficits publics. Pour Catherine Trautmann, députée européenne, le projet de Neelie Kroes ne répond pas aux besoins des télécoms en matière d’investissements. La députée souhaite que la prochaine Commission regroupe les Etats et les acteurs privés pour mettre en place une réelle stratégie capable d’éviter le décrochage des Européens face aux Américains et aux Asiatiques (contexte.com)

• "Fighting for the single market " : Joaquim Almunia a prononcé hier un discours centré sur le marché unique tout en évoquant l’industrie des télécoms. Il évoque la possibilité pour les acteurs télécoms d’être protégés des acteurs OTT, si ces derniers abusent de leurs positions. Le commissaire à la concurrence évoque aussi les deux grands projets de concentrations que la Commission examine en ce moment de manière approfondie (Irlande et Allemagne), en indiquant qu’il ne peut anticiper l’issue de ces examens (Communiqué de presse de la Commission européenne)

• Joaquim Almunia warned telecom operators and "extremely powerfull" companies offering audio, video and other "over the top" services on the internet that is keeping a close eye on whether they are abusing their dominant position on the market (synthèse de MLex)

Le commissaire Joaquin Almunia répond au ministre français du Redressement productif

• Joaquin Almunia, le commissaire européen à la concurrence, revient sur l’enquête pour abus de position dominante contre le moteur de recherche Google, qui occupe ses services depuis plus de trois ans. Et il réplique aux attaques du ministre français qui accuse la Commission européenne de mener une politique "intégriste". "Notre rôle est de supprimer les abus, pas les positions dominantes", dit-il, à propos de Google, qui, pour éviter de se voir imposer une lourde amende, a choisi la voie de la conciliation. Joaquin Almunia se défend d’empêcher la constitution de champions européens. Pour lui, notamment dans le secteur des télécoms, "ce sont les Etats qui ont résisté à créer un vrai marché européen. (…) Je suis toujours prêt à autoriser des fusions, si elles ne posent pas de problème de concurrence". Interview (Le Monde)

• Pourquoi le ministre du Redressement productif s’en prend à la Commission (Le Monde)

Net neutralité/Etats-Unis

• Une solution dans "les prochains jours". Pressée par plusieurs élus démocrates, le régulateur des télécoms, qui a subi une défaite juridique face à Verizon, proposera de nouvelles règles garantissant la neutralité des réseaux. Son directeur promet des détails dans les tous prochains jours (zdnet.fr)

Gouvernance du Net

• The European Union's executive body is raising pressure to reduce US influence over the internet's plumbing amid what it called weakened confidence in the network's governance after revelations of US surveillance. The European Commission will propose today the adoption of "concrete and actionable steps" to globalize essential Web functions—including the assignment of so-called top-level domain names, such as ".com" or ".org"—that remain contractually linked to the U.S. government (Wall Str. jal)

• La Commission européenne se propose comme médiateur dans les futures négociations mondiales sur la gouvernance de l'internet (Communiqué)

FttH

• La fibre jusqu'à la box en débat. L'ARCEP lance une consultation sur le FttDP (blog.grandesvilles.org)

• 700 millions d'euros et une agence du numérique (L'Usine Nouvelle)

TELEPHONIE MOBILE

Roaming

• L'Europe incluse dans les forfaits mobiles. Les opérateurs télécoms français mettent fin à la surtaxe des appels passés depuis l'étranger (Le Figaro)

• SFR inclut le roaming 365 jours en Outre-mer ! (actusmedia.over-blog.fr)

• Free inclut le roaming aux Pays-Bas dans son forfait à 19,99 euros/mois (01net.com, zdnet.fr)

5G

• Huawei veut mener la bataille de la 5G en Europe. Le groupe chinois a réuni les acteurs du secteur pour discuter du futur du mobile. Il s'est engagé à accélérer ses activités de recherche en Europe, où les effectifs en R&D vont doubler dans les trois prochaines années pour atteindre 1.700 salariés - Huawei prévoit notamment d'ouvrir trois nouveaux sites en France. Pour l'Europe, l'objectif est clair : il s'agit de reprendre la main dans le mobile après le virage raté de la 4G, adoptée tardivement et de façon disparate. "L'Europe dispose d'un secteur des télécoms particulièrement dynamique avec de vrais leaders. Nous pouvons à nouveau faire la différence. Mais il faut commencer à travailler dès maintenant", estime Thibaut Kleiner, responsable des technologies réseau au sein de la Commission européenne (Les Echos)

• 5G : un lancement en 2020 "raisonnable" avec l’Europe "en pointe". En parallèle des investissements des équipementiers télécoms, l'Europe entend reprendre la main à travers de multiples initiatives publiques-privées. Mais tous les freins ne sont pas levés. Explications d’Ulrich Dropman de NSN et Viktor Arvidesson d'Ericsson (zdnet.fr)

Fréquences

• Operators should not have to share mobile broadband spectrum, the GSM Association insisted (totaltele.com)

Equipementiers

• Pourquoi Nokia va lancer un téléphone sous Android (latribune.fr)

• Nokia fait une infidélité à Microsoft en lançant des smartphone Android à 130 euros, destiné aux pays émergents et à une clientèle plus jeune (Le Figaro)

Publicité

• Percée de Criteo, le spécialiste du ciblage publicitaire, dans le mobile, qui est passé de 2% à 10% en trois mois (Les Echos)

TELECOMS - FRANCE

Equipementiers

• Le patron de Nexans sauve sa tête malgré des pertes plus lourdes que prévu. Les administrateurs de l'ancienne pépite d'Alcatel ont maintenu le PDG, Frédéric Vincent, à son poste. Le fabricant de câble a perdu 333 millions d'euros en 2013. Ses actionnaires s'impatientent (Le Monde)

Nominations

• Michel de Coster prend la direction de Futur, fournisseur de solutions de téléphonie, internet et cloud auprès des PME (Le Figaro)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Equipementiers

• Alcatel-Lucent peut à nouveau penser positif (L'usine Nouvelle)

• L'équipementier américain Avaya connecte le monde à Sotchi. Il a conçu le réseau télécoms des Jeux : 2 500 bornes Wifi reliées en fibre optique (Les Echos)

Opérateurs

• Téléphonie mobile : Sprint favorable à plus de consolidation aux Etats-Unis (AFP)

• Sprint loss tops $1bn after revamp (Financial Times)

• Softbank CEO : "no comment" on Sprint's reported talks to buy T-Mobile (Reuters)

• Softbank : doublement du chiffre d’affaires. L'opérateur japonais a annoncé des résultats en très forte progression pour les neuf premiers mois de son exercice 2013-2014, partiellement aidé par l'apport de Sprint, rachetée l'an passé. Le chiffre d'affaires de l'ensemble du groupe a été quasiment doublé sur un an à 34 milliards d'euros du fait de l'ajout des revenus de Sprint, et son bénéfice net a augmenté de 58% à 3,6 milliards d'euros, même si Sprint est dans le rouge sur le plan opérationnel. (AFP)

• Telenor, un des plus gros opérateurs de téléphonie mobile au monde (166 millions d'abonnés au total, essentiellement en Inde, au Pakistan et au Bangladesh), a présenté des résultats 2013 en forte hausse, tirés par l'amélioration de ses marges (AFP)

• Equateur : la société de télécommunications Claro, propriété du magnat mexicain Carlos Slim, a annoncé son intention de faire appel d'une amende de 138,5 millions de dollars pour entrave à la concurrence, infligé par une autorité de contrôle en Equateur (AFP)

Consommateurs/Service d'urgence

• Les voyageurs européens courent un risque à l’étranger : la moitié d'entre eux ignorent en effet qu’ils peuvent appeler le 112 en cas d’urgence dans tous les pays de l’UE (Communiqué de la Commission européenne, euractive.com)

INTERNET

CNIL

Protection des libertés individuelles

• La CNIL juge que le projet de loi sur la géolocalisation, examiné à l'Assemblée nationale, doit être "strictement encadré par la loi" et demande de réduire de 15 à 8 jours la durée d'autorisation de cette pratique dans le cadre d'enquêtes (AFP)

• La CNIL et le Barreau de Paris s'opposent au projet de loi tel que réécrit par les députés en commission (L'Opinion)

Objet connectés

• "Trouver un cadre souple de régulation" : faut-il réglementer les objets connectés ? Frédérique Lesaulnier, coordinatrice du pôle santé au service juridique de la CNIL, répond (le Monde)

Réseaux sociaux

• Fiché parce que je le veux bien. Au fil des ans notre vie intime est devenue de moins en moins privée. Et on y est un peu pour quelque chose (Télérama)

e-commerce

• Plus d'un Français sur deux (57%) a acheté en 2012 un bien ou un service sur internet en France, la vente en ligne à ces personnes représentant 1,5% du chiffre d'affaires total des entreprises, révèle une étude publiée par l'Insee (AFP)

Diplomation

• Le président de la République française achève ce jour sa visite aux Etats-Unis par une escale à San Francisco où il entend mener une offensive de charme au profit des start-up françaises et auprès des géants américains de l'internet, tout en évitant les sujets qui fâchent (AFP)