Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 18 août 2014

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Rachat de GVT

Telecom Italia officialise son intérêt pour la pépite brésilienne de Vivendi

• Même au beau milieu du mois d'août, Telecom Italia ne pouvait se permettre le « farniente ». Huit jours après l'officialisation de l'offre de Telefonica sur GVT, le joyau brésilien de Vivendi, l'opérateur historique transalpin a confirmé, officiellement, son intérêt pour la même cible. Tout en précisant, dans son communiqué envoyé vendredi soir, «qu'aucune offre n'avait été finalisée ou déposée », et qu'une telle opération supposerait, de toute façon, l'accord des conseils de surveillance de Telecom Italia et de sa filiale brésilienne - qui n'ont pas encore été réunis. (Les Echos, Le Monde)

 Telecom Italia a proposé à Vivendi de fusionner leurs actifs brésiliens

• Lors d'une rencontre tenue mercredi dernier à Paris, le patron du groupe italien, Marco Patuano, a proposé à son homologue de Vivendi Vincent Bolloré de fusionner TIM Participacoes et GVT, la dernière filiale télécom du groupe français. (AFP)

 Telecom Italia prépare une offre de rachat à 7 milliards d’euros pour GVT

• Telecom Italia prépare une offre susceptible d’atteindre 7 milliards d’euros afin de tenter de prendre l’avantage sur l’espagnol Telefonica pour le rachat de GVT, filiale brésilienne de Vivendi. L’agence, qui cite sans les identifier des sources informées du projet, ajoute que Vivendi se verrait proposer 20% du capital de Telecom Italia et une participation dans un nouvel ensemble rassemblant les filiales brésiliennes des deux groupes. Il pourrait soumettre formellement son offre à Vivendi d’ici la fin du mois. (L’AGEFIQuotidien, Le Figaro)

 

Consolidation / convergence

• Deutsche Telekom envisage d'acquérir des petits câblo-opérateurs, selon le magazine Focus qui cite le directeur des activités allemandes du groupe, Niek Jan van Damme : "Nous surveillons de près le marché de la télévision par câble et en matière d'acquisitions, nos options restent ouvertes […] Mais il faut que ça colle avec le reste." Le marché mondial des télécoms traverse actuellement une phase de consolidation, les opérateurs cherchant à tirer avantage de la faiblesse des taux d'intérêt pour élargir leur périmètre et réaliser des économies d'échelle, sur fond de convergence entre téléphonie fixe, téléphonie mobile, internet à haut débit et télévision. (Reuters)

 

Antennes-relais / vente

 • Orange cherche à céder une partie de son réseau d’antennes en Espagne. Comme c'est généralement le cas dans ce type de transaction, le groupe louerait ensuite ces installations à leur nouveau propriétaire. Orange pourrait céder quelque 9 400 antennes, soit 53% de son réseau dans ce pays, selon le journal économique espagnol l'Expansion. La valeur de l'opération est difficile à évaluer, mais pour rappel, le gestionnaire d'infrastructures Abertis avait acheté l'an dernier 4 227 antennes aux opérateurs espagnols Telefonica et Oigo pour 385 millions d'euros. (AFP, Le Figaro)

 

Opérateurs / Japon

• Softbank lance une émission obligataire pour particuliers de près de 3 milliards d’euros, à l'intention d'investisseurs particuliers. Le groupe a transmis les documents relatifs à ce projet à l'Agence des Services financiers (FSA) qui les a rendus publics. L'émission de ces nouveaux titres obligataires, à échéance cinq ans, s'inscrit dans un plan plus large annoncé début juillet qui porte sur un montant total d'émissions obligataires de 10,9 milliards d'euros sur deux ans à compter de juillet dernier. (AFP)


TÉLÉPHONIE MOBILE

Equipementiers

• Samsung, le danger de la succession. Après deux semaines de coma, «l'Empereur» Lee Kun-hee, qui règne sur Samsung, a rouvert un œil. Cela fait désormais trois mois que le patriarche est alité, entre la vie et la mort, et le pays du Matin-Calme retient son souffle. Car l'empire Samsung, et ses 74 entreprises, pèse à lui seul 20 % du PIB de la Corée du Sud, la 14e puissance mondiale. À Séoul, même à voix basse, on hésite à évoquer le sujet tabou de la succession, pourtant dans toutes les têtes. À Hongkong ou à New York, les investisseurs et analystes sont sur le qui-vive, anxieux de savoir qui reprendra la barre de Samsung Electronics. La question est d'autant plus pressante à l'heure où son leadership sur les smartphones s'effrite et ses profits plongent. (Le Figaro)

               

• Le numéro un mondial prépare l’après-smartphone. Après les résultats décevants du second semestre, Samsung prévoit de se recentrer sur les objets connectés. (Le Figaro)

               

Usages / Smartphones

• Vacances : jamais sans mon smartphone. Bénéficier de recommandations personnalisées, rencontrer des habitants du cru ou gérer ses dépenses : les applications pour téléphone portable sont devenues incontournables pour voyager. Demain, une valise intelligente permettra même de suivre ses bagages à la trace via son mobile. Décryptage. (Le JDD)

 

INTERNET

Série de l’été « Les ouvriers d’internet »

Franck Simon, l’aiguilleur du net

Entre géants du numérique, c'est souvent la guerre : Facebook contre Google, Google contre Microsoft, Microsoft contre Amazon, Amazon contre… La ronde est infernale. L'internet offre pourtant à tous les combattants l'occasion de se retrouver dans des oasis de paix. Ces lieux très réels portent le nom bien trouvé de « points d'échange ». Il en existe deux cents environ sur la planète. Et deux en France, installés en région parisienne : France-IX et Equinix. Pour expliquer à quoi peut servir un point d'échange, Franck Simon, le directeur général de France-IX, utilise une métaphore : « C'est comme un gros aéroport pour les lignes aériennes. En y étant présent, on peut aller partout dans le monde. » Mais encore ? Reportage. (Le Monde)

 Christian de Balorre, le cybersurveillant

« Nous subissons environ 3 000 attaques par jour sur les serveurs de nos 600 clients. » Les mots de Christian de Balorre, responsable de l'ingénierie chez Zayo France (ex-Neo Telecoms), un des spécialistes français de l'hébergement de données et de services, ont de quoi inquiéter. Du reste, nombre d'indicateurs qui clignotent sur l'écran qui lui fait face ont l'air plus rouges que verts. Et pourtant l'ingénieur n'est pas « spécialement stressé ». Tout simplement parce que la grande majorité des millions d'attaques informatiques, dans le monde entier, sont indolores. Reportage. (Le Monde)

 

OTT / Domotique

• Google acquiert Jetpac, start-up américaine d’analyses de photos, pour créer des guides destinés aux touristes citadins. "Nous rejoignons Google!", s'enthousiasme Jetpac, sans préciser les modalités de la vente ni les conditions financières. "Nous allons retirer les applications de Jetpac de la boutique App Store dans les prochains jours et cesserons le service technique au 15 septembre", poursuit la start-up qui analyse, grâce à son application mobile, des photos postées sur le réseau Instagram pour ensuite proposer en ligne des guides de voyages citadins. (AFP, Le Figaro)

 

Usages / Statistiques

• Google, Facebook et Microsoft dominent le web français. En partenariat avec Nielsen//NetRatings, Médiamétrie vient de publier le classement des sites les plus puissants de l’internet français (mai 2014). Un palmarès largement dominé par les services internet américains puisque Google attire près de 40 millions d’internautes chaque mois  sur son moteur de recherche et 26 millions sur YouTube, Facebook près de 30 millions sur son trombinoscope quand Microsoft en revendique plus de 24 millions sur son site éponyme, 19,6 millions sur Windows Live et près de 16,5 millions sur Skype. (ITespresso.fr)

 

Ecosystème numérique

• « Alexandre Malsch, prodige numérique ». C'est l'histoire d'un sweat-shirt à capuche qui ne quitte plus les épaules de son propriétaire. Un sweat passe-partout qui dit les différents rôles que campe son détenteur – surfeur, codeur, entrepreneur –, comme un avatar immuable. Régulièrement vêtu de cet emblème, Alexandre Malsch, 29 ans, est devenu un des archétypes du jeune geek entrepreneur français. Un profil assez rare dans un pays qui manque de figures à la Mark Zuckerberg, mais qui rêve de « French tech ». Sous la bannière Melty, ses sites d'information et de divertissement destinés aux jeunes incarnent une valeur montante du nouveau paysage médiatique. Portrait. (Le Monde)


TECHNOLOGIES

Idées

• Et si l’innovation technologique nuisait à la société humaine ? L’innovation est censée être le remède au marasme économique. Et si au contraire elle en était la cause? Plus précisément: serait-il possible que l’incessante automatisation touchant tous les secteurs, des usines au commerce de détail en passant par le journalisme, ne détruise davantage d’emplois qu’elle n’en crée? C’est une question que se posent économistes et travailleurs au moins depuis la Révolution industrielle. Et dans le passé, la réponse était généralement un «non» franc et direct. Décryptage. (Slate)

 

CONTENUS

e-books

Usages

• La lecture numérique s’installe doucement dans les foyers français. L'équipement en liseuses et tablettes progresse. La part des ventes d'e-books atteint désormais 4 % du marché du livre. (Le Figaro)

 e-books vs édition

• Amazon hausse le ton dans le monde feutré de l'édition. Il y a une semaine, aux États-Unis, le distributeur en ligne s'est lancé dans une campagne publique en invitant les lecteurs, notamment ses clients, à faire pression sur Hachette Book, filiale américaine de Lagardère, pour que l'éditeur baisse le prix de ses e-books. Le groupe de Jeff Bezos est sorti de ses gonds après la publication d'une lettre de protestation signée par 909 auteurs - dont Paul Auster ou Stephen King - dans le prolongement d'un mouvement lancé en juillet pour condamner les pratiques commerciales d'Amazon, qu'ils considèrent comme une prise d'otages. «Aucun libraire ne devrait empêcher ou gêner la vente de livres, ni même décourager les clients de commander les livres qu'ils désirent», dénoncent-ils. (Le Figaro)

 

• Authors’ campaigns against Amazon spread across Atlantic. (International New York Times)

 

m-paiement

• Mobile phone as African bank. In Kenya, where telecom companies dominate the mobile-payments market, one of the country’s largest banks is fighting to retake some of its traditional turf. (The Wall Street Journal)

 

Publicité mobile

• Les revenus publicitaires mondiaux du mobile ont atteint 14,6 milliards d’euros en 2013, soit plus du double de l’année précédente. (La correspondance de la presse)