Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 6 mai 2013

RÉGULATION

Enquête Free / YouTube

• Faute de réponse, l’UFC-Que Choisir relance l’ARCEP. "L’ARCEP a adressé des questionnaires à Free, Google, mais aussi à 3 opérateurs de transit impliqués dans la problématique de l’interconnexion. En fonction des réponses, l’Autorité devait décider des suites à donner début 2013. Mais le printemps est déjà bien entamé et je ne vois toujours rien venir ! J’ai donc à nouveau saisi le président de l’Autorité de cette question afin de connaitre l’état d’avancement des travaux sur cette question" (le blog d’Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir)

Observatoire des mobiles

• Selon l'ARCEP, les Français abandonnent massivement les offres mobiles prépayées. En baisse de 925.000 clients, le secteur prépayé s'est à nouveau effondré en ce début d'année, alors qu'en 2012 une très forte baisse de 1.3 million de clients avait été enregistrée. Au 31 mars 2013, le secteur prépayé ne représentait plus que 23,5 % des clients en France. Un an plus tôt, ce secteur occupait 27 % du marché, et même 28,5 % il y a deux ans. Au rythme de sa chute, moins d'un client sur cinq disposera d'une offre prépayée dans quelques mois. Une évolution logique tant l'essor des forfaits sans engagement à très bas prix a rendu sans grand intérêt les offres prépayées (pcinpact.com)

Très haut débit

• "L'ouverture du guichet des subventions est imminente" : trois questions à Antoine Darodes, directeur de la mission Très haut débit (La Gazette)

VDSL2

• L'ARCEP autorise enfin le VDSL2 mais ignore le VDSL3. L'Avicca y voit une menace pour le FTTH (Edition Multimédia)

Marché de la téléphonie mobile/Autorité de la concurrence

• Mutualisation, itinérance : l'Autorité de la concurrence fixe un cadre (La Lettre de l'ADLC)

• L'itinérance nationale dont bénéficie Free doit rester transitoire (La Lettre de l'ADLC)

• Les MVNO doivent pouvoir continuer à anmer le marché (La Lettre de l'ADLC)

Autriche

• La Commission européenne suspend le projet autrichien de réglementer les lignes louées à haut débit (Communiqué)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Dailymotion et l'intervention des pouvoirs publics

Les réactions

• Fleur Pellerin : "L’économie numérique n’est pas un village gaulois. La ministre du numérique se montre solidaire de la décision prise, même si elle reconnaît que "la communication n'était pas exactement alignée comme il aurait fallu qu'elle le soit".  "L'État était légitime à faire connaître sa position dans le dossier, parce qu'il est l'actionnaire de référence d'Orange. L'accord avec Yahoo! n'était pas suffisamment équilibré : il aurait pu conduire à une absorption totale et à une disparition de Dailymotion", explique-t-elle.  "Le gouvernement a accordé à juste titre la préférence au développement industriel plutôt qu'à une plus-value et à un gain de cash rapide", poursuit-elle.  La ministre de l'Economie numérique souligne toutefois qu'il "n'est pas question pour autant de dire à certains investisseurs étrangers 'vous n'êtes pas les bienvenus'. Le financement de notre économie passe par nos capacités à les attirer".  Pour elle, "Dailymotion ne doit pas rester un groupe franco-français, ce serait une impasse économique et industrielle. Mais l'entreprise, sa technologie, ses ingénieurs et ses emplois doivent rester ancrés en France » (JDD, Le Figaro, AFP)

• Cédric Tournay, PDG de Dailymotion : "je regrette le blocage gouvernemental" (Le Monde, AFP)

• Pierre Kosciusko-Morizet: « Dailymotion va mourir ». Face à ce jugement, les points de vue d'Olivier Mathiot, porte-parole des Pigeons, de Benoît Thieulin, président du CNUM et de Pierre Chappaz, ancien directeur de Yahoo! Europe (zdnet.fr, kelblog.com)

• Shooting his own foot (New York Times)

• Les réactions sont contrastées au sein de la classe politique française (AFP)

• Le ministre du Redressement productif de félicite d'avoir reçu le "soutien de tout le monde" (AFP)

• Dailymotion victime de l'exception culturelle française (Edition Multimédia)

Et maintenant ?

• Vivendi et Xavier Niel seraient intéressés par Dailymotion. Le groupe Vivendi, de même que la holding Le Monde Libre, détenue par Matthieu Pigasse, Xavier Niel et Pierre Bergé, sont intéressés par le rachat de la part de France Télécom dans Dailymotion, selon le site Wansquare.  Le premier aurait fait part de son intérêt pour la pépite française hier à Stéphane Richard, le PDG de France Télécom. Les seconds auraient formalisé une offre, à «un prix cependant très inférieur» à celui de Yahoo!.  Ces deux offres françaises ne représentent cependant pas une solution satisfaisante pour Dailymotion, qui a besoin d'un partenaire étranger pour se développer aux Etats-Unis et en Asie (Reuters, Les Echos, Le Figaro)

Politique économique

• L'Etat veut réduire sa participation dans certaines entreprises publiques afin de consacrer ces sommes à d'autres investissements stratégiques, comme l'Internet à très haut débit dont l'installation sur tout le territoire coûtera 20 milliards d'euros, a confirmé le Premier ministre (Le Figaro)

Iliad

• Free tutoie la barre des 10 milliards d’€ en Bourse et pèse désormais presque la moitié de la capitalisation boursière de France Télécom (21,7 milliards d’€). Il faut dire que l'action de l'opérateur historique, qui contrairement à Iliad est présent dans de nombreux pays et sur le segment professionnel, s'étiole depuis des mois dans un contexte de croissance nulle et de prix sous pression. A l'inverse, le parcours du titre Iliad est rectiligne : + 80 % en un an. Depuis le début de l'année, le dernier opérateur mobile continue à engranger les nouveaux abonnés grâce à la relance de son offre à 2 euros par mois. C'est ce que montrent les statistiques de portabilité des numéros de clients qui ont quitté leur opérateur pour Free Mobile. De plus, le groupe de Xavier Niel sait entretenir les attentes. Jeudi, l'opérateur a annoncé plusieurs nouveautés sans frais pour ses clients mobiles : rejet des appels anonymes, message d'abonné absent, filtrage sélectif d'appels. Dans la même veine, Free Mobile a inclus 35 journées d'appels gratuits et d'Internet depuis le Portugal dans son forfait à 19,99 euros (Les Echos)

• Free pourrait se lancer sur le marché de la subvention pour seulement 130 millions d’€ en 2013, selon Oddo Securities (Les Echos)

• A lunch with Xavier Niel (Financial Times)

• French provocateur Xavier Niel shakes up the Net and the French establishment (Herald Tribune)

• AdGate : Free prévient que le blocage des publicités sera réactivé périodiquement. Puis ils seront définitivement bloqués par Free. Mais Xavier Niel ne dit pas quand (numerama.com)

A la Bourse

• Les patrons sous pression. Stéphane Richard sait que son meilleur atout reste d'inverser la tendance boursière. Il a donc pris son bâton de pèlerin pour convaincre les investisseurs. Il était au début d'avril à New York, juste après un road show à la City. Les analystes ont diversement reçu le message (Challenges)

Equipementiers

• Technicolor prend de belles couleurs. Le spécialiste français des systèmes vidéo et de l'image numérique s'est allégé et se concentre sur trois segments dynamiques : brvets, effets spéciaux et VoD (Challenges)

Collectivités territoriales

• Marchés publics : tempête dans les téléphones de la Communauté urbaine de Strasbourg. Aastra conteste l’attribution d’un marché de renouvellement de téléphonie à la société NextiraOne (rue89.com)

Nominations

• Michel Jumeau, est nommé Directeur du Marketing Grand Public d’Orange France (Les Echos)

• Pierre Mirabaud présidera le comité de concertation "France très haut débit" (Correspondance de la presse)

Vivendi

• Le président du conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, confie en privé que Vincent Bolloré s'est opposé à chacun de ses projets de vente des actifs télécoms du groupe. Il estime que l'administrateur de Vivendi cherche à montrer l'échec de sa stratégie de recentrage sur les médias afin qu'il lui laisse sa place à la présidence du conseil de surveillance (La Lettre de l'Expansion)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vague de concentrations aux États-Unis. Le marché de la téléphonie mobile se recentre sur un nombre plus restreint d'acteurs, comme ce fut le cas au milieu des années 2000. Contrairement à l'Europe, où cent trente opérateurs se disputent un marché fragmenté, quatre opérateurs dominent le marché américain (Verizon Wireless, AT&T, Sprint Nextel et T-Mobile US), dont trois qui ont engagé des changements de périmètre ou d'actionnaires (Le Figaro)

• Dish rebuts Softbank's claims over Sprint bid (Financial Times)

• Verizon hint at pressure on Vodafone over payout (Wall Str. jal)

• Bharti Airtel vend une part de 5% à un investisseur du Qatar pour 1,26 md USD (AFP)

Equipementiers

• Ericsson vend son activité de câbles électriques au danois NKT Cables (AFP)

• La tactile tactique de Huawei. Bientôt numéro 1 mondial des équipements télécoms, la firme de Shenzhen veut concurrencer Samsung et Apple sur les téléphones haut de gamme (Libération)

• Huawei lancera en juin un smartphone haut de gamme concurrent du nouveau Galaxy de Samsung (Challenges)

• Samsung est en passe de créer une unité de jeux vidéos pour étudier la possibilité  de se lancer sur ce marché d'où il est aujourd'hui absent (La Lettre de l'Expansion)

• Apple a versé 6 milliards au fisc américaine en 2012, soit l'équivalent de 10 millions d' iPhone (Challenges)

INTERNET

OTT

• Amazon, Apple, Google, Facebook : 4 fantastiques super héros ou 4 malfaisants ? Dotés d’une puissance inédite dans l’histoire du business, Jeff Bezos, Tim Cook, Larry Page et Mark Zuckerberg étendent sans relâche leur champ d’action, jusqu’à s’affronter. Enquête sur leurs ambitions, leurs forces… et leurs failles (Challenges)

Hadopi

• Que faire de l'Hadopi. La mission Lescure envisage plusieurs pistes : lui trouver un nouveau nom ou la supprimer en gardant des sanctions moins lourdes (JDD)

Cyber sécurité

• En faisant de la cyberdéfense l'une de ses priorités en matière de sécurité, la France monte en puissance pour se protéger des attaques informatiques qui se multiplient avec l'omniprésence d'internet et des systèmes d'information, et menacent ses intérêts vitaux  (AFP)

Messagerie

• Hotmail s'appelle désormais Outlook (AFP)

Réseaux sociaux

• Facebook fatigue ? Un an après une introduction en Bourse ratée, les plus sceptiques n'hésitent plus à annoncer la chute programmée du réseau. Les doutes concernant Facebook semblent néanmoins en grande partie exagérés. Non seulement la base d'utilisateurs continue de croître (à un rythme il est vrai plus lent) mais, en prime, en partant à la conquête de l'international et en faisant de l'univers du mobile de nouveaux continents à conquérir, la firme californienne a prouvé qu'elle disposait de relais de croissance. Surtout, la hausse constante des recettes publicitaires démontre que Facebook a réussi à résoudre l'équation de l'économie numérique (Editorial/Les Echos)

CONTENUS

Contenus sur internet, droit d’auteur, chronologie des médias, aides d’Etat au cinéma

• Neelie Kroes : « Avec la convergence, l’audiovisuel n’a plus besoin d’autant de régulation ». Dans une interview, la commissaire européenne en charge de la société numérique explique la raison d’un nouveau livre vert sur l’audiovisuel et la télévision connectée, et dit ce qu’elle attend de la consultation publique (Edition Multimédia)

• Libre échange Etats-Unis-Union Européenne et audiovisuel : la France s'isole (Edition Multimédia)

CSA

• Le collège du CSA sera réduit à sept membres : les deux nommés par le chef de l'Etat ne seront ni remplacés ni renouvelés tandisque le mode de nomination du président restera inchangé (La Lettre de l'Expansion)

Plate-forme vidéo vs opérateurs audiovisuels "classiques"

• Youtube nears subscription service for its specialist channels (Financial Times)

• Dailymotion propose majoritairement des contenus issus de médias, selon une étude réalisée par l'Hadopi (AFP)

SECTEUR POSTAL

Opérateur

• La Poste belge pourra recevoir 300 millions d'euros par an sur 2013-2015 en compensation de prestations de service public, telle la distribution de journaux. La commission européenne a donné son accord (Les Echos)

Messagerie

• DHL profite de l'essor du e-commerce. L'entreprise réalise désormais 25% de son activité en France avec les envois à destination des particuliers (Les Echos)