Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 2 mai 2013

RÉGULATION

Pouvoirs de sanction de l'ARCEP

• Le Conseil constitutionnel saisi d'une QPC  portant sur la légalité du pouvoir de sanction de l'Arcep. Le 20 décembre 2011, l'Arcep avait décidé d'infliger une amende de 5 millions d'euros à Numericable, pour ne pas avoir respecté une de ses décisions de 2010. Le câblo-opérateur a décidé d’attaquer cette décision en nullité devant le Conseil d'Etat. Numericable estime que l'Autorité ne peut pas disposer de tous les pouvoirs, à la fois de règlement des différends, d'instruction des dossiers, et de sanction. Le Conseil d'Etat a accepté de renvoyer cette question prioritaire de constitutionnalité devant le Conseil Constitutionnel, qui aura donc l'obligation de l'examiner (Correspondance de la presse, numerama.com, pcinpact.com)

VDSL2

• L’amélioration d’internet sur le réseau téléphonique pourrait nuire à la fibre. Dans un contexte d'abandon prévu du réseau cuivre, l'autorisation du VDSL2 ressemble à une anomalie. Analyse (Le Monde)

Royaume-Uni/Très haut débit

• Ofcom to probe BT's dominance in broadband after TalkTalk complains. TalkTalk alleges that BT has failed to maintain a sufficient margin between the wholesale costs for access to the network for all operators, including BT’s own retail arm, and the prices being charged by BT at a retail level (Financial Times, Reuters)

Union européenne / Fréquences

• Commission to use telecoms single market for battle over spectrum. Brussels' ambitious plan to usher in a single market for telecoms is likely to harmonise spectrum policy, a move member states are likely to resist. “We want a valid passport for telecommunications companies to offer services and this links to having a more harmonised regulatory environment,” Roberto Viola, deputy director-general in DG Connect, told in a recent conference organised by ETNO (Euractiv.com)

Nominations

Etats-Unis

• President Obama nominated Tom Wheeler to lead the FCC (nytimes.com)

France

• Deux nouveaux collaborateurs ont rejoint le cabinet de la ministre en charge du numérique : Bruno Sportisse en tant que conseiller "politiques d'innovation, filières innovantes et du numérique" et Bertrand Pailhès en tant que conseiller technique "usages numériques" (Correspondance de la presse)

Mexique

• Le Sénat mexicain a adopté la loi sur les télécommunications visant à empêcher les situations monopolistiques dans le domaine de la télévision, de la téléphonie et de l'internet à haut débit et à ouvrir plus largement le marché aux compagnies étrangères. Cette réforme prévoit également la création de deux organismes autonomes de décision, qui auront pouvoir d'attribuer ou de révoquer de manière indépendante les concessions de l'Etat dans ces domaines, de manière à faire respecter les nouvelles dispositions anti-monopolistiques (AFP)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

•  La 4G dans les fréquences basses arrive. En avril, 136 sites radio ont été autorisés à émettre en 800 MHz (aucun n'est encore en service). SFR en a 85, Orange 44, Bouygues 9. Free n'a pas eu de fréquences. Les opérateurs testent encore les interférences (Les Echos)

• Bouygues Telecom ouvrira son réseau 4G le 6 mai dans six villes dont Strasbourg et Lyon. Les clients devront débourser au minimum 39,90€/mois (Le Monde)            

• LTE ou fibre optique : le dilemme des FAI. Si la technologie LTE menace effectivement quelque peu les FAI traditionnels, fibre optique et LTE vont devoir coexister quelque temps encore, surtout si les internautes continuent de consommer moins de données en déplacement qu’à domicile (une tribune de la vice-présidente de Broadsoft)

Distribution

• The Phone House, qui emploie 1.200 salariés dont 900 travaillent en boutique, a annoncé l'arrêt courant 2014 de ses activités de vente de téléphones portables et de forfaits téléphoniques, laissant craindre un plan social d'ampleur. France Télécom-Orange, qui représente quelque 52% des ventes de The Phone House et envisageait de suspendre sa collaboration avec le groupe, avait décidé début avril de lui donner un an de sursis (AFP, Reuters, latribune.fr, Les Echos)

• Interview de Guillaume Van Gaver, PDG de The Phone House : "Nous voulons céder notre réseau de boutiques en s'assurant que les emplois sont sauvegardés. En ce moment, nous avons des discussions avancées avec d'éventuels repreneurs". "Nous avons fait des projections de revenus à plusieurs années et nous nous sommes rendu compte que notre modèle n'était plus rentable" (Le Monde)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Vivendi

• Vivendi pourrait mettre SFR en Bourse, une opération qui "ne saurait être réalisée à court terme", selon Jean-René Fourtou ; la nomination de Vincent Bolloré à la présidence du conseil de surveillance n'est "pas d'actualité" (Correspondance de la presse)

• Vivendi se donne deux ans pour renouer avec la croissance (Le Figaro)

• SFR n’est pas à vendre… mais bientôt à acheter. Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance, a indiqué que l'objectif du groupe était de réaliser une ou deux cessions d'actifs pour réduire la dette. Quant à SFR, une telle opération « n’interviendra pas à court terme », mais après avoir redressé les résultats de l’opérateur (latribune.fr, Reuters, zdnet.fr, AFP, Financial Times)

• La vente de Maroc Telecom ne sera pas finalisée avant l’automne (Les Echos, Reuters)

• Le futur patron de SFR ne fait pas l'unanimité : attendue mais pas annoncée, la nomination de Jean-Yves Charlier n'aura pas lieu avant des mois (Challenges)

A la Bourse

• Iliad (Free) explose en bourse et dépasse les 10 milliards d'euros. Mardi, Iliad a atteint un nouveau record avec une action à 174 euros. Un plus haut qui a permis à Free d'être valorisé à plus de 10 milliards d'euros. Une somme impressionnante, surtout comparée à celle d'autres opérateurs au nombre de clients largement supérieur (pcinpact.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Swisscom a publié un bénéfice net en baisse de 12,4% au premier trimestre, à 390 millions de francs suisses (318,6 millions d'euros), en raison notamment d'une érosion des prix (AFP)

• Softbank ne veut pas renchérir sur Sprint (Les Echos)

• China Telecom baisse ses tarifs d'itinérance de moitié au 1er mai (L'Agefi)

• SK Telecom, premier opérateur de téléphonie mobile en Corée du Sud, a annoncé un bénéfice net en hausse de 15% au premier trimestre sur un an grâce à sa filiale de production de puces électroniques, SK Hynix, et à l'augmentation du nombre de ses abonnés (AFP)

• Le premier opérateur de téléphonie mobile en Inde, Bharti Airtel, a publié un bénéfice trimestriel divisé par deux, décevant les attentes du marché, en raison d'une compétition féroce dans le secteur et de lourds taux d'intérêt sur sa dette (AFP)

Equipementiers

• Huawei soupçonné de travail illégal en Suisse. Swisscom et Sunrise ont demandé des explications à l'équipementier et menacé de rompre leur contrat (Les Echos)

• Pentagon to enlist Samsung and Apple (Wall Str. jal)

OTT

• Apple lance la plus grosse émission de dette de l'histoire. Apple emprunte 17 milliards pour ses actionnaires. Pour contrer la baisse du titre, la firme distribuera 100 milliards de dollars sous forme de dividendes et de rachats d’actions d’ici à fin 2015 (Le Figaro, Les Echos, AFP)

L'ÉVÈNEMENT : YAHOO RENONCE A L'ACQUISITION DE DAILYMOTION

• Yahoo scraps deal for french video site. Mr. Montebourg told Yahoo's chief operating officer, Henrique de Castro, and France Télécom's chief financial officer, Gervais Pellissier, that he didn't want 75% of a rare French Internet success story to be sold to an American Web giant, according to people briefed on the meeting (Wall Str. jal)

• Bercy fait échouer l’alliance de Dailymotion avec Yahoo. Arnaud Montreboug a exigé que le géant américain ne prenne pas plus de 50% du capital de Dailymotion. Yahoo, échaudé, se retire. Le patron d’Orange déplore l’intervention de Bercy (Les Echos, lepoint.fr, Financial Times)

• Yahoo a renoncé à acquérir le contrôle de Dailymotion devant l'opposition du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg à voir ce joyau de la high-tech française passer en mains étrangères (Le Figaro, Libération, Reuters, AFP)

• Le ministre du Redressement productif a confirmé qu'il était intervenu pour protéger Dailymotion des appétits de Yahoo, en réclamant une solution préservant l'identité de cette "pépite française" (AFP)

• Le ministre français de l'Economie sociale et solidaire Benoît Hamon a défendu le blocage de la vente du site français de vidéos Dailymotion à Yahoo par l'Etat français au nom de l'"intérêt général" (AFP)

• Le patron de France Télécom/Orange, a rappelé l'indépendance de son groupe face à son actionnaire, l'Etat français :     "Dailymotion est une filiale d'Orange et non de l'Etat. C'est le groupe, sa direction et son conseil d'administration qui gèrent ce dossier", a déclaré Stéphane Richard, tout en assurant qu'il n'y avait pas de conflit entre l'opérateur et l'Etat, qui détient 27% de l'opérateur. "J'avais refusé que Yahoo dispose d'une option pour acheter la totalité du capital de Dailymotion, et nous étions sur le point de trouver un arrangement", a regretté le patron de France Télécom (lemonde.fr)

• Stéphane Richard ne veut pas être la "marionnette de Bercy" (Les Echos, AFP)

INTERNET

Réseaux sociaux

Fusion/acquisition

• Alibaba entre au capital du « Twitter » chinois. Le groupe d'e-commerce valorise le service de micro-blogging Sina Weibo 3,2 milliards de dollars (Les Echos, latribune.fr)

Résultats financiers

• Facebook : premier trimestre en hausse. Le réseau social a réalisé au premier trimestre 2013, un chiffre d'affaires en hausse de 38 %, à 1,46 milliard de dollars, et un bénéfice net de 219 millions de dollars, contre 205 millions un an plus tôt, dépassant les prévisions des analystes. Les applications pour mobile ont contribué pour 30 % aux revenus publicitaires contre 23 % durant le dernier trimestre 2012 (Wall Str. jal, AFP, Les Echos)

• Facebook, la vie un an après la Bourse. Valorisée à plus de 100 milliards de dollars lors de son entrée au Nasdaq, l'action de la firme dégringole. Le doute s'installe. Facebook s'affiche comme un géant du mobile aux côtés de Google et Apple, mais les marchés doutent de sa capacité à générer de la croissance (Les Echos)

CONTENUS

Stratégie

• Yahoo se lance dans la production de contenus en ligne, à l'instar de ses rivaux Netflix et Amazon (Les Echos)