Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 26 décembre 2013

RÉGULATION

ARCEP/Pouvoir de sanction

• Pourquoi le gouvernement compte tant sur l’ARCEP (qui va retrouver son pouvoir de sanction). L’acteur le plus inquiet (de la baisse des prix sur la 4G) semble être le gouvernement qui ne voit pas d’un bon œil cette destruction de valeur, lui qui comptait à la fois sur le surplus de TVA pouvant être généré par la 4G, et sur l’augmentation des dividendes qu’un revenu supplémentaire pouvait laisser espérer du côté d’Orange. "Nous allons rendre son bâton au gendarme des télécoms", affirme Fleur Pellerin. La ministre avertit notamment que "si les engagements de couverture ne sont pas respectés, des sanctions dissuasives (astreintes financières, suspensions de licences,...) seront prises". Le gouvernement agira par voie d'ordonnance pour rendre ces pouvoirs à l'Autorité. Si, comme c'est probable, ces derniers sont identiques à ceux dont elle disposait avant la décision du Conseil constitutionnel, alors l'ARCEP devrait bénéficier des moyens de rétorsion conséquents (challenges.fr)

TELEPHONIE MOBILE

5G

• Equipementiers : la bataille de la 5G a déjà commencé. Coup de sifflet pour le départ de la 5G. Chez les équipementiers, la feuille de route des ingénieurs est claire : devenir les leaders de la future cinquième génération de réseaux mobile, dont la commercialisation est attendue en 2020. Car celui qui déposera le plus de brevets dits "essentiels" "imposera sa conception et aura plus de facilité à développer le produit par la suite" reconnait Viktor Arvidsson, directeur de la stratégie d’Ericsson France. Lundi la Commission européenne a mis sur les rails le consortium 5GPP, un partenariat public-privé doté de 700 millions d’€ sur six ans, destiné à élaborer les standards de la 5G. Alcatel-Lucent, Ericsson, NSN, Huawei en font partie, ainsi qu’Orange, Intel ou Thales. Les réseaux 5G devront supporter des débits 1.000 fois plus rapides que ceux de 2010, tout en consommant 10% de l’énergie nécessaire il y a trois ans : "l’idée est de dépasser le gigabit par seconde"   (Les Echos)

Campagnes publicitaires/4G

• La guerre de la communication est lancée. Alors que les opérateurs historiques peaufinaient leur prise de parole depuis un an, Free les a sévèrement bousculés (Les Echos)

m-paiement

• La Ville de Paris expérimentera le paiement par téléphone portable du stationnement dans quatre arrondissements du coeur de la capitale. L'objectif est de généraliser le système en 2015 (La Croix)

Asie

• Prix de ventes des iPhones : Taiwan inflige une amende à Apple pour pratiques commerciales déloyales (AFP)

TELECOMS - FRANCE

Outre-mer

• Le Groupe Loret vend ses câbles sous-marins (MCN) à  l'entreprise jamaïcaine Digicel. Si la vente est approuvée, Digicel détiendra environ 2100 km de câbles sous-marins (actusmedia.over-blog.fr)

• Dauphin Télécom test la 4G à Saint-Barthélémy(actusmedia.over-blog.fr)

Montée en débit

• Free indique les NRA passés au VDSL2 sur sa carte de dégroupage (pcinpact.com)

Câble

• Altice dispensé de lancer une OPA sur Numericable. Le fonds de Patrick Drahi, qui vient de monter de 30 à 40% au capital de Numericable, a été dispensé de l’obligation de lancer une OPA. Altice a maintenant le contrôle du câblo-opérateur français (Les Echos)

A la Bourse

• Alcatel-Lucent fait son retour (sans fanfare) dans le CAC 40 un an après son éviction (La Tribune)

Equipementiers

• Wiko, le succès du mobile franco-chinois. La petite entreprise marseillaise est devenue numéro trois des smartphones en France. Derrière cette belle histoire, Tinno, un géant chinois de l'électronique, avance masqué en Europe, là où ses compatriotes Huawei ou ZTE doivent composer avec leur identité chinoise (Le Figaro)

• Wiko a ouvert la voie au créneau low-cost ; les hypermarchés se taillent la part du lion (Le Figaro)

Interception des données

• La CNCIS, autorité en charge du contrôle des interceptions de données demandées par les services de l'Etat, a publié les chiffres pour l'année 2012, en plein débat public sur la Loi de programmation militaire (lexpansion.fr)

TELECOMS - INTERNATIONAL

Consolidation en vue sur le marché américain des télécoms

• Face à AT&T et Verizon, le japonais SoftBank (déjà propriétaire de Sprint) poursuit son offensive et cherche à acheter le numéro quatre du secteur, T-Mobile US. Masayoshi Son, le dirigeant excentrique de SoftBank, est le pire cauchemar des géants américains des télécoms : il a déjà racheté l’été dernier 80% du 3ème opérateur mobile américain, Sprint Mobile pour 21,6 milliards de$, et veut maintenant acquérir le numéro quatre, T-Mobile US, pour lequel il serait prêt à débourser plus de 20 milliards de $. L’idée serait de fondre dans un même bloc Sprint et T-mobile US pour former le 2ème plus gros opérateur mobile du monde en termes de chiffre d’affaires, avec près de 70 milliards de $ par an, derrière China Mobile (90 milliards) (Reuters, AFP, L’Opinion)

• Mais l’opération serait particulièrement surveillée les régulateurs américains en raison des risques de concentration du marché (Reuters)

Consolidation du marché italien

• La consolidation du secteur des télécoms en Italie nourrit les spéculations. Le russe Vimpelcom étudie toutes les options pour sa filiale Wind, numéro trois du mobile italien. Des discussions avec Tre (Hutchison) n'ont pas abouti (L'Agefi)

CONTENUS

Audiovisuel

• Le Conseil d'Etat demande un réexamen du rachat de D8 par Canal+ (Le Monde)

TECHNOLOGIES

Carte SIM

• Matoma fait dialoguer les objets connectés. Cette start-up française à forte croissance a développé une carte SIM universelle (Le Figaro)

secteur postal

Colis

• Late surge in Web buying blindsides UPS, retailers. Some Christmas package aren't delivered (Wall Str. jal)