Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 11 juin 2012

RÉGULATION

Régulation

• La régulation du marché des télécoms et de l’internet a-t-elle encore raison d’être aujourd’hui, 15 ans après le lancement de la libéralisation du secteur ? Le régulateur doit-il disparaître ? Non. Réguler c’est aussi prévoir demain. Et demain, des milliards d’entités seront connectés. Le rôle du régulateur va changer. Il devra observer, prévoir, analyser, anticiper les évolutions et proposer l’environnement juridique adéquat. (Les Echos)

Free Mobile

Point de vue : quand l’idéologie de la concurrence dessert l’économie

• Dans le nouveau contexte insufflé par l’arrivée de Free Mobile sur le marché, le chiffre d’affaires du secteur mobile devrait baisser de 6,5 milliards d’euros, soit une perte de 30% sur deux ans. Cette baisse va peser sur l’emploi. Dans le cas des mobiles, l’alibi de la concurrence a été utilisé pour une décision dont les effets sur le bien-être social pour les prochaines années seront négatifs. (Les Echos)

 Couverture : des syndicats saisissent le Conseil d'Etat

• La CFE-CGC et l'Unsa ont saisi le Conseil d'Etat au sujet de la couverture de Free Mobile, qu'ils jugent insuffisante. Les syndicats critiquent le refus de l'Arcep « d’instruire une enquête » et donc de « sanctionner éventuellement Free Mobile ». Dans un autre audit, l’Agence nationale des fréquences avait pourtant confirmé la couverture de 30% (La Tribune, Le Monde)

Trophée de la relation client

• La 9e édition du Podium organisé par TNS Sofres et Bearing Point récompense Free qui ravit à Bouygues Télécom le prix de la relation client dans la catégorie « téléphonie mobile ». Un trophée qui surprend les associations de consommateurs. (Challenges)

Conseil européen des Télécoms

• Fleur Pellerin, ministre déléguée notamment chargée de l’économie numérique, a représenté la France au Conseil Télécom de l’Union européenne où ont été abordées les questions des données publiques, le marché unique du numérique, la fiscalité et le soutien aux petites et moyennes entreprises innovantes. (Communiqué)

L’internet fixe

• L’accès à internet fixe va-t-il mourir ? Autrement dit, l’accès à internet ne va-t-il pas passer exclusivement par le mobile dans le futur ? De nombreux arguments laissent penser qu’un jour notre ordinateur ne se connectera plus via une box branchée sur une ligne fixe, mais en exploitant un réseau mobile grâce à une puce xG. (PCInpact)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Terminaison d’appel SMS

• France Télécom  a accepté de réduire le prix unitaire de l’itinérance pour les messages texte, ce qui était capital pour le quatrième opérateur mobile qui a promis des SMS à volonté à ses clients dans le cadre de son forfait à 20 euros. En contrepartie, Free Mobile a accepté de revoir à la baisse ses prétentions en termes de prix des terminaisons d’appels SMS en direction de tous les autres opérateurs, pour un montant cependant non rendu public. (Challenges, Business mobile, AFP)

Consommateurs / Qualité de service

• L'UFC Que Choisir lance une nouvelle enquête nationale sur la qualité ressentie de la 3G. L’objectif est de connaitre le ressenti des consommateurs et son évolution, mais aussi de voir si de nouvelles problématiques émergent. En juillet 2010, l’association rendait publique les résultats de sa 1ère enquête aux termes de laquelle 41% des consommateurs se déclaraient « « pas satisfaits » de leur connexion 3G. En effet, 21% de l’échantillon disait ne pas bénéficier de connexions 3G, mais le plus souvent de connexions en Edge ou GPRS, beaucoup plus lentes. Pour l'UFC, la qualité des réseaux n'était pas forcément en jeu, mais les opérateurs étaient accusés de bridage, ce que certains opérateurs avaient été contraints de reconnaître.  (Business Mobile)

Nano-SIM

• Apple impose sa très petite carte SIM face à Nokia. Poussé par l’américain Apple, ce nouveau format des cartes à insérer dans les smartphones ou les tablettes sera environ 40% plus petit que la micro-SIM, qui occupait déjà 50% de place en moins, en largeur, que la SIM classique. Nokia ne voulait pas de ce format, techniquement inférieur et non adapté à certaines applications, mais l’ETSI vient de l’approuver.  (La Tribune)

Equipementiers

Intel tente un retour sur le marché des smartphones

• Dramatiquement absent du marché des smartphones faute d’y avoir cru, l’américain met les bouchées doubles pour refaire son retard face à ses concurrents. Pour parvenir à ses fins, Intel a choisi de développer son propre smartphone, en partenariat avec Orange qui le commercialise depuis la fin de la semaine dernière en France et au Royaume-Uni : « Orange by Intel ». Parallèlement, Intel prépare sa véritable entrée sur le marché des tablettes pour l’automne. (Le Figaro)

HTC sur la mauvaise pente

• Le fabricant de smartphones taïwanais ne parvient pas à s’imposer parmi les géants du secteur. Après avoir affiché des ventes en chute de 35% au premier trimestre 2012, HTC a revu à la baisse ses objectifs de résultats pour le deuxième trimestre. Il table sur des ventes en baisse de 27% sur la période et sur une marge opérationnelle de 9% contre 16% il y a un an. (Le Figaro)

Vols de mobiles

• Chaque année, 160 000 mobiles sont dérobés en France, un phénomène alimenté par l’apparition d’appareils de plus en plus sophistiqués. Peut-on imaginer arrêter un jour le vol des portables ? A cette question, Ely de Travesio, directeur de Phonesec, répond : « Le freiner sans doute. L’arrêter totalement, c’est compliqué … Même bloqué, un téléphone pourra se revendre en pièces détachées. […] il y aura toujours des hackers qui, par intérêt financier ou par défi, trouveront des failles. » En outre, les déblocages illégaux de mobiles participent à ce phénomène et le banalise. Depuis quelques mois, la police parisienne surveille de près une cinquantaine de boutiques de qui proposent, pour 20 euros, de débloquer les téléphones volés. (Aujourd’hui en France)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Recomposition du secteur des télécoms

• Arnaud Montebourg favorable à un « EADS des télécoms ». Le ministre du redressement productif a rencontré Stéphane Richard, PDG de France Telecom, et a apprécié son idée de se marier un jour avec Deutsche Telekom. Un tel projet n’est toutefois pas à l’ordre du jour alors qu’Orange doit gérer l’arrivée de Free, et l’opérateur allemand, des contraintes en termes d’emplois. (Journal du dimanche)

Portrait : Fleur Pellerin, « la diversité rêvée »

• « Jolie, jeune, femme. Au visage asiatique. Fleur Pellerin, 39 ans, la nouvelle ministre déléguée aux PME, à l’Innovation et au Numérique pourrait être la ministre de tous les alibis. […] En apparence, elle incarne le renouveau et la diversité. La nouvelle ministre est en réalité un pur produit de l’excellence à la française. (Le Figaro)

Conseil national du numérique

• Le CNN a visiblement su convaincre la nouvelle ministre déléguée, qui a assuré qu’il resterait en place et qu’il serait même élargi dans les semaines qui viennent. Reste la question des moyens. On devrait y voir plus clair après les législatives, mais le CNN demande d’ores et déjà un renforcement de ses ressources.  En outre, une fois les élections passées, il devrait adresser au gouvernement ses recommandations pour dynamiser le financement de l’innovation.  (Les Echos)

Fusions/ Acquisitions

• Orange, qui détient 49 % du capital de Dailymotion va exercer son option d'achat sur les 51 % restants pour 72 millions d'euros maximum. « Orange est très content des performances de sa filiale, dont le trafic a beaucoup augmenté, autour de 130-140 millions de visiteurs uniques, et qui est en avance sur son budget ». Orange devrait faire entrer dans un deuxième temps un ou plusieurs partenaires industriels au capital de Dailymotion. Les candidats naturels sont des groupes étrangers, car la France ne pèse que 15 % de l'audience. Aujourd’hui populaire au Japon, aux Etats-Unis, en Allemagne ou au Royaume-Uni, Dailymotion a été fondé en 2005 par deux Français. (Les Echos, Reuters, AFP)

Marchés financiers

Nokia Siemens : confiant pour le marché français

• Nokia Siemens Networks est « bien positionné sur l’innovation et le LTE » se réjouit Alain Ferrasse-Palé, PDG de la filiale française de l’équipementier germano-finlandais. (Silicon.fr)

Vivendi alerte le gendarme boursier français

• Le groupe français a indiqué avoir alerté l’Autorité des marchés financiers (AMF) concernant la publication par Bloomberg d’informations concernant une éventuelle scission du groupe ou la vente supposée d’un de ses actifs qui avaient eu récemment un fort impact sur son cours de Bourse. (AFP)

La fin du minitel

• La « little French box » s’éteindra le 30 juin et avec elle, le souvenir d’une incroyable manne financière pour les journaux. (Libération)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

Telefonica cède plus de 4,5% de China Unicom

• Telefonica a conclu un accord avec China Unicom, deuxième opérateur télécoms en Chine, pour lui revendre près de la moitié de sa participation, soit plus d'un milliard d'action China Unicom (4,56% du capital), pour environ 1,1 milliard d'euros. Telefonica conservera 5,05% du capital et a dit être toujours engagé par son "alliance stratégique" avec l'opérateur chinois. La cession permettra à Telefonica, lourdement endetté, « d'accroître sa flexibilité financière ». L’opération qui doit être bouclée le 31 juillet doit recevoir l’approbation des autorités de régulation. (Reuters, Les Echos, AFP)

KPN / America Movil

• KPN, the Dutch telecoms company, is still considerins spinning off its German mobile business E-Plus in an attempt to fend off an unwanted buy-in by Latin American mobile group América movil. (Financial Times)

Skype inspire la téléphonie scandinave low cost

• Les compagnies de téléphonie européennes traditionnelles, déjà sous la pression de services en ligne à bas coût comme Skype, sont sur le point de faire face à la concurrence nouvelle de plusieurs start-ups du Nord de l’Europe qui proposeront en particulier des appels low-cost depuis les téléphones mobiles. (Reuters)

Equipementier / Social

• Alcatel-Lucent : les syndicats dénoncent une forte hausse des salaires des dirigeants. Le gel de salaires est jugé injuste, face à la hausse de 36%, selon eux, des rémunérations des patrons du groupe. (AFP) 

INTERNET

Gouvernance du Net

• « Les Etats-Unis sont déterminés à maintenir leur contrôle » : Louis Pouzin, co-inventeur d’internet, explique ses préoccupations sur l’évolution du réseau et de sa gestion « étasunienne ». (Edition Multimédia)

Taxes

• Global internet tax suggested by European network operators, who want Apple, Google, and other web companies to pay to deliver content, is proposed for debate at a UN agency in December. (news.cnet)

Trafic internet

• Malgré l’arrivée de nouvelles générations de codages de compression multimédia pour optimiser la diffusion en haute définition, voire en 3D, internet reste sous la menace d’une saturation des « tuyaux », notamment sur les derniers kilomètres. (Edition Multimédia)

Juridique / Recadrage de la notion d’ « hébergeur »

• Affaire « Louis Vuitton contre eBay » : pour mettre fin aux hésitations de la jurisprudence sur la définition d’hébergeur, à la responsabilité limitée, la haute juridiction – dans son arrêt du 3 mai – en exclut les sociétés internet ayant la connaissance ou le contrôle des contenus illicites qu’elles stockent. (Edition Multimédia)

Facebook / Entrée en bourse

• Facebook sourit de se voir si mal : son fiasco boursier pourrait procurer des avantages en matière de rachats. Pour Monsieur Guilhermin, fondateur de l’accélérateur : « La bulle qui a accompagné l’introduction est désormais dégonflée, donc les titres peuvent reprendre de la valeur. Or, c’est toujours la perspective de plus-value qui incite les entreprises à accepter un paiement en actions quand elles se font racheter ». (Challenges)

Stratégie

• Apple pourrait abandonner Google en Chine, au profit de Baidu, le moteur de recherche local. Une nouvelle peu surprenante quand on sait qu’Apple fait tout pour devenir un partenaire de China Mobile, l’opérateur le plus important au monde avec 670 millions de clients. (PCInpact)              

Censures

L’Iran veut bloquer l’accès au VPN

• L'Iran va bloquer les accès au protocole VPN (Virtual Private Network) qui permet à des millions d'Iraniens de contourner la censure du réseau internet imposée par le régime, a annoncé le chef de la "cyberpolice" iranienne cité dimanche par les médias. (AFP)

En Ethiopie, France Télécom accompagne la censure

• Ethio-Telecom, unique fournisseur d’accès Internet d'Ethiopie, a mis en place un système de blocage des sites utilisant la méthode du Deep packet inspection (DPI), une redoutable technique de censure. Seuls les pays les plus représentatifs en matière d’internet l’utilisent : l'Iran, le Kazakhstan et la Chine. France Télécom, qui supervise Ethio-Telecom depuis deux ans, dit s’en satisfaire. (La Croix)